top of page

ÇA IRAIT SI ....


Ça irait si ma femme, mon mari, mes migraines, mon loyer, le temps, les prix…. mon tempérament… (En un mot si Dieu voyait enfin les choses comme moi !)

Voici un petit manuel d'équilibre mental à l'usage des geignards murmurants et défaitistes (et vantards parfois pourtant) que nous sommes. Ni rêve chimérique, ni héroïsme désespéré : un miracle Ni "j'y peux rien", ni "tu vas voir çà" : un pas (de foi) à la fois avec Jésus Je levai les yeux vers le ciel et la raison me revint Tous ceux qui observent ta parole acquièrent une raison saine Croire, ce n'est pas écarter les obstacles, mais passer au travers, C'EST TUER LE "OUI, MAIS..." Croire, c'est saisir son âme au collet et la contraindre à se taire et écouter ce que Dieu dit ! Dieu dit que l'épreuve peut être surmontée, que sa force s'accomplit dans la faiblesse, qu'il est plus fort que les démons (les nôtres bien sûr).

Alors ! ( David : mon âme…: c'est l'esprit qui commande) L'OBJECTIF DE DIEU : Nous arracher, attacher, transformer, purifier, greffer, émonder, discipliner, disséquer

Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. Heb 4:12, Écarteler

Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui–même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.Mt 16:24)

Tuer

J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui–même pour moi. Ga 2:20

Ceux qui sont à Jésus–Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs Gal 5:24

Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, Ro 8:13


LES EXCUSES QUE NOUS AVONS : - J'ai la langue embarrassée.

- Je suis le plus petit.

- La femme que tu m'as donnée..

- J'ai des bœufs, un champ.. Car il avait de grands biens...

- Il y a des géants.

- Je me disais : l'homme de Dieu viendra au-devant de moi…

- Cette parole est dure.

- Tu es un maître sévère

(toutes ces excuses contredisent directement la Parole de Dieu) On a toujours fait comme çà ; c'est pas à mon âge que je vais changer ; de quoi j'aurais l'air ! On ne me comprend pas, ne me visite pas, ne m'aide pas, ne me reconnaît pas, ne m'aime pas !

LES ORDRES QUE DIEU NOUS ADRESSE : Suis-moi. Venez. Marchez.

Renoncez, Recevez, écoutez, croyez Allez.

Pleurez.. et réjouissez-vous ! Apprendre à aimer leur mari. Non seulement ceux qui sont bons.

L'homme naît pour souffrir.

L'important n'est pas de savoir si je peux, mais si Jésus peut.

L'important n'est pas le mal, mais le remède.

L'important n'est pas de changer les circonstances, mais de les surmonter.

LA MÉTHODE POUR Y ARRIVER : L'ÉTERNEL FUT AVEC :

Joseph dans la prison,

Daniel dans la fosse

Ses amis dans la fournaise

David contre le lion,

Saül et Goliath et dans la vallée de l'ombre de la mort.

Aucun obstacle n'a empêché les hébreux d'entrer en Canaan, seulement leur incrédulité.

Tant qu'il regardait Jésus, Pierre a marché sur l'eau, mais à regarder en bas, il enfonça aussitôt.

Quand les disciples ramaient, les vents étaient contraires ; quand Jésus monta dans la barque, ils abordèrent au lieu où ils allaient.

Abigaïl avait un mari méchant et fou ; elle ne l'a pas méprisé, combattu, abandonné invectivé ou dénigré mais elle s'est appliquée à rattraper ses inconséquences !

Wesley avait épousé une furie qui le traînait par les cheveux et brûlait ses sermons ; il fut malgré cela (ou à cause de cela ?) l'artisan d'un grand réveil. Elie a versé de l'eau sur l'autel avant de demander le feu du ciel (ni essence ni allumette) et le feu vint (sans coup de pouce, et pas un fantasme, mirage, victoire virtuelle triomphe imaginaire et éphémère aux effets amers!…) La foi transporte les montagnes, le doute achoppe sur une taupinière et fait surgir des montagnes au fond des vallées. Quand on pose une pierre sur une graine, elle la contourne pour trouver la lumière, quand on soulève une pierre, le cloporte s'empresse d'en trouver une autre. Le poisson vivant remonte le courant (voir le saut de la truite !) ; celui que le courant emporte… Je sais où tu demeures, que là est le trône de Satan (et je t'y laisse !) mais je suis avec toi. S'il n'y avait pas de lutte, Dieu ne nous engagerait pas à revêtir son armure. Dans la tempête, Jésus est le refuge, non les excuses, bouderies, dépressions, fuites, rodomontades… (autant de maladies dont il faut guérir en priorité) "Ce n'est pas le chemin qui est difficile, c'est la difficulté qui est le chemin "(anonyme) Çà n'irait pas mieux si les circonstances changeaient ; çà va si je crois et obéis ! C'est la présence de Jésus qui rend le fardeau léger, la volonté de Dieu agréable, le sacrifice doux et le châtiment productif.


Samuel Girardot


60 vues

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page