Rechercher
  • LAETITIA GILMAN

1 CORINTHIENS 4


Verset 1

Ainsi donc, qu’on nous considère comme des serviteurs de Christ et des administrateurs des mystères de Dieu.

Paul veut être considéré comme un simple serviteur de Jésus, c'est-à-dire un assistant du Seigneur pour exécuter la tâche qu’il lui met à cœur, mais aussi comme administrateur, c'est-à-dire quelqu’un qui s’occupe et qui gère les affaires de Dieu et plus particulièrement de ces mystères.

IL dit d’ailleurs « qu’on nous considère », c'est-à-dire que tous ceux qui annoncent l’évangile et qui servent le Seigneur sont eux même considérer comme des gestionnaires des affaires de Dieu.

C’est une responsabilité, nous ne devons pas faire n’importe quoi à la légère !


C’est pourquoi, il va préciser les qualités d’un administrateur : Verset 2 qu’ils soient trouvés fidèles.

C'est-à-dire fidèle à tout point de vue. Si au chapitre 1 v 9, Paul dit que Dieu est fidèle, il demande maintenant à ce qu’un administrateur le soit également. Etre fidèle = quelqu’un sur lequel on peut compter, loyal et obéissant.

Sommes-nous fidèles lorsque Dieu nous demande quelque chose ? Le restons nous jusqu’au bout ?


Versets 3 et 4

Pour moi, il m’importe fort peu d’être jugé (350) par vous, ou par un tribunal humain. Je ne me juge (350) pas non plus moi-même, car je ne me sens coupable de rien ; mais ce n’est pas pour cela que je suis justifié. Celui qui me juge (350), c’est le Seigneur.

Juger 350 = Anakrino = estimer, examiner

Paul est à sa place, il fait ce que Dieu lui demande de faire, il le fait de tout son cœur, il est fidèle, il a sa conscience pour lui et n’a apparemment rien à se reprocher, mais il ne se considère par « juste » à cause de cela ! Il sait qu’il est justifié uniquement par le sang de Jésus et non parce qu’il agit bien ! la traduction segond est plus explicite verset 4 mais ce n’est pas pour cela que je suis justifié.


Par contre, au


Verset 5

C’est pourquoi ne jugez (2919) de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, Paul rappelle que le seul qui ait le droit de juger, c’est le Seigneur.

Restons humbles en obéissant à la parole. Nous avons été justifié, c’est une grâce, alors surtout ne nous glorifions de rien, car verset 5 car il mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres et il dévoilera les intentions des cœurs. Chacun recevra alors de Dieu la louange qui lui revient.

Paul ne se juge pas car il sait qu’il n’est pas parfait et que lui aussi passera devant le tribunal de Christ et rendra des comptes sur sa vie. Nul n’y échappera !

Nous pouvons tous paraitre bien devant les autres, mais Dieu connait exactement ce qui se passe dans nos cœurs ! Ap 2 :23 toutes les Eglises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs, et je vous rendrai à chacun selon vos œuvres.

Combien de fois pensons-nous bien faire les choses. Parce qu’un projet nous semble bon, nous croyons être sur la bonne voie et être de bons serviteurs mais Pro 21 :2 dit Toutes les voies d’un homme sont droites à ses yeux, mais celui qui évalue les cœurs, c’est l’Eternel.

Nos actions peuvent être bonnes mais Dieu regarde plus loin, il regarde à nos motivations ! Pourquoi et dans quel but faisons-nous telle ou telle chose ? Un seul but est valable pour Dieu : rechercher son Royaume et le faire avancer ! Mais c’est encore plus subtil, car nous pouvons vouloir faire avancer le Royaume tout en ayant des intentions cachées au plus profond de nous-mêmes, comme : rechercher la reconnaissance des autres, la faveur des hommes, se sentir utile, etc…

Dieu révélera et mettra en lumière nos réelles intentions, car il connait tout parfaitement. Certains services sont plus exposés que d'autres, car ils peuvent cacher des intentions personnelles. L’humanitaire et la louange en sont des exemples. Ils peuvent avoir une motivation cachée, celle de vouloir bien faire, d’être utile et finir par amener à l’orgueil. « Les voies d’un homme peuvent être droites à ses yeux, mais… »

C’est pourquoi ne portons aucun jugement, car nous risquons de nous tromper, Dieu seul connait et sonde les cœurs.

Un jour, nous aurons tous à comparaître devant le tribunal de Christ et nous rendrons compte de nos agissements bon ou mauvais 2 Corinthiens 5:10 Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps.


Verset 6 à 7

Paul n’a pas parlé de lui et d’Apollos par plaisir mais pour bien leur montrer que cette règle est applicable pour tous. Nous ne devons pas faire de comparaison et juger l’un par rapport à l’autre. Ne croyons pas que nous sommes dans la meilleure église avec les meilleurs pasteurs ! (Pour nous protéger, nous devons nous donner une règle = toujours vérifier dans les écritures si ce qui est dit sur l’estrade est biblique. Nous ne pourrons pas dire : « Ah oui, mais il m’a dit cela ! » on a la parole de Dieu et c’est à nous d’aller vérifier ! )

verset 6 afin que vous appreniez par notre exemple à ne pas aller |dans vos pensées| au-delà de ce qui est écrit. Il n’y a pas de quoi nous croire plus grands et mieux équipés que quiconque Dieu sait ce qu’il fait avec chaque église. Si nous avons reçu plus, Amen ! Mais n’oublions pas qu’il nous demandera plus également ! Dans ce cas, remercions le Seigneur, car c’est une grâce, mais ne nous considérons pas plus important. C’est le Seigneur qui est à l’origine de toute chose


Ne nous vantons pas pour quoi que ce soit, que ce soit les dons, les talents, les ministères, tout nous a été donné et rien ne vient de nous. Et si tu l’as reçu, pourquoi faire le fier comme si tu ne l’avais pas reçu ? En un souffle, Dieu nous retire tout, parce que c’est lui qui décide et c’est lui qui donne. Si aujourd’hui, je suis ce que je suis, c’est grâce à Dieu. Si demain, l’un d’entre nous reçoit des dons extraordinaires ou un grand ministère, Amen ! Ne nous glorifions surtout pas, Tout vient de Dieu et non parce que nous méritons quelque chose, ou parce que nous avons bien agi ! C’est Dieu qui distribue comme il a envie.

Pourquoi Dieu a-t-il choisi Paul, il aurait pu prendre Matthieu, l’un des 12 disciples. Pourquoi n’a-t-il pas choisi quelqu’un qu’il a formé personnellement et qui a fait preuve de courage en laissant tout pour le suivre. Pourquoi a-t-il stoppé sur la route de Damas un homme qui avait participé au meurtre de l’un de ses plus fidèles disciples : Etienne et qui partait pour en éliminer beaucoup d’autres ? Ne nous glorifions en rien, c’est Dieu qui choisi et qui élève. Nous avons une certaine part, c’est évident, c’est celle d’être fidèle et d’obéir à ce qu’il nus demande, mais c’est tout, le reste c’est Dieu qui équipe ses ouvriers et qui leur donne les tâches comme il l’a décidé. Nous ne serons pas jugés en fonction des dons et des talents reçus, mais en fonction de notre obéissance et notre fidélité.


Verset 8

J’aime la version Parole vivante "Vous nagez dans la suffisance" !

Ce sont des bébés spirituels, des chrétiens charnels par excellence ! Ils ont goutté à la grâce de Dieu et maintenant ils pensent tout connaitre.

Ce verset ressemble étrangement à Apocalypse 3:17 Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, c’est l’église de Laodicée à qui il dira : Apocalypse 3:16 Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.


Verset 9 à 13

Paul les fait descendre de leur pied d’estale. Eux se croient sages, forts et honorés de tous, mais Paul leur trace le portrait d’un vrai serviteur de Dieu :

  • Le dernier des hommes

  • Un condamné à mort

  • Fou aux yeux des autres

  • Faible, méprisé

  • Qui a faim, soif, maltraité, errant ça et là

  • Fatigué par le travail dur et difficile

  • Injurié, persécuté, calomnié

  • Une balayure du monde, déchet de tous

Il emploie des mots très forts : verset 13 Nous sommes devenus comme les balayures du monde, le déchet de tous, jusqu’à maintenant.

Paul se présente toujours humblement dans chacune de ses lettres, comme un serviteur de Jésus Christ. Il sait qu’il est un ouvrier de Dieu, choisit par Dieu pour une mission bien spéciale, mais il ne s’en glorifie pas. Il est attristé de voir que les corinthiens se croient déjà arrivé au sommet.

Non seulement il donne le portrait d’un véritable ouvrier de Jésus Christ, mais il va ajouter à cela, la manière dont il doit réagir face à cela :

Verset 12 et 13 :

  • Injuriés, nous bénissons;

  • Persécutés, nous supportons;

  • Calomniés, nous répondons avec bonté

Comment réagissons-nous face à la maltraitance ?

Sommes nous plutôt comme les corinthiens ? ou comme Paul ?


Jésus a dit dans Matthieu 5:44-45 Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux.

On voit que Paul était missionnaire évangéliste, mais qu'il continuait toujours à travailler. Il ne se plaint jamais parce que c’est un homme de conviction et non de compromis.

Aujourd’hui combien prennent l’excuse du travail pour dire « Oui, mais moi je travaille, je n’ai pas le temps et je suis fatigué ». Paul a regardé à Christ et a dit Galates 2:20 J’ai été crucifié avec Christ; ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi;

Quel est notre but, notre mission sur cette terre ? Nous ne sommes pas tous appelés à devenir apôtre comme Paul, alors à plus forte raison, comment pouvons nous nous plaindre ? Du temps, nous en avons tous, tout est une question de mentalité et de priorité !!!


Verset 14 à 17

Verset 15 Car, quand vous auriez dix mille maîtres en Christ, vous n’avez cependant pas plusieurs pères, puisque c’est moi qui vous ai engendrés en Jésus-Christ par l’Evangile.

Paul ne se considère pas supérieur, mais voyant leur orgueil, il leur rappelle que l’enseignement de base vient de lui et qu’il est à l’origine de leur nouvelle naissance. Il veut donc les avertir que leur conduite n’est pas la bonne, comme un Père le ferait envers son enfant.

C’est lui qui leur a tout appris, c’est pourquoi, Il leur demande de suivre son exemple verset 16 Je vous en supplie donc, soyez mes imitateurs. Et il insiste fortement en employant le verbe « supplier ». il voit en effet de l’orgueil chez certains d’entre eux et cela l’attriste beaucoup. C’est pourquoi il les supplie de devenir humble et de l’imiter en appliquant ses principes de vies.

Ne pensons jamais être arrivé ! La course n’est pas terminée. La maturité se voit par une vie de puissance, par une exemplarité, par les souffrances endurées dans l’amour. Qui en est là aujourd’hui ?

Nous devons tendre vers la perfection, c’est ce qu’a fait Paul et ce qu’il nous appelle à faire : l’imiter !

Sur qui prenons nous exemple ? il est bon d’avoir un modèle près de nous.


Verset 20 En effet, le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance.

Dire, c’est bien, mais l’important ce sont nos actes !!

Nos actes ont-ils de la puissance ? La puissance dont Paul parle ne consiste pas forcément aux choses spectaculaires, comme des miracles physiques par exemple, mais en des vies transformées, en des talents qui vont se multiplier, en une influence puissante sur les autres pour les faire croitre.

Certains parlent beaucoup, critiquent facilement et prétendent qu’ils feraient mieux, mais Paul regarde à une chose, tout comme Dieu le fait = c’est à nos fruits ! Là est la puissance de Dieu dans nos vies ! Quels fruits portons-nous ?


Jésus l’a dit Matthieu 7:21 Ceux qui me disent: ‘Seigneur, Seigneur!’ n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père céleste. Ce qui doit nous préoccuper en tout 1er lieu, c’est d’obéir à la volonté de Dieu et pour cela, la rechercher à tout prix ! Nous ne porterons aucuns fruits divins si nous ne sommes pas dans la volonté de Dieu. L’amour de Dieu va nous amener à lui obéir, nous n’aurons la paix que parce que nous serons dans ses plans, l’humilité grandira parce que nous reconnaitrons que nous ne pouvons rien sans lui

Le plus grand miracle que Dieu a fait dans nos vies, c’est cette transformation dans nos cœurs. Lorsque nous voyons nos vies totalement changée ! C’est cela la puissance de Dieu : des vies changées !



EN RESUME

Nous sommes tous des administrateurs du Royaume de Dieu à condition d’être fidèle notre maître.

Ne nous considérons pas supérieur à quiconque, celui qui nous juge c’est le Seigneur. Un jour tout sera mis en lumière. Ayons des motivations divines et ne cherchons pas notre propre intérêt. Ce qui doit nous préoccuper, c’est le Royaume de Dieu et rien d’autre !

Rien ne vient de nous, tout nous a été donné. Restons humbles, nous ne sommes qu’ « une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. » Jac 4 :14

Ne jouons pas les fiers, tout nous a été donné, absolument tout !

Paul est très attristé de l’attitude des corinthiens. Est-ce que nous, nous n’attristons pas le saint Esprit dans nos comportements ?

Parlons peu et agissons dans la volonté de Dieu.




3 vues