Please reload

PUISSANCE DE LA PRIÈRE

 

 

Notre époque n’est pas une époque où l’on prie.

 

 

 

 

Nous vivons en un temps de précipitation et d’agitation, de détermination et d’efforts humains, de confiance en soi et en ses propres capacités d’action, en un temps d’organisation humaine de machinisme, de planification et de volontarisme humain, de réussite humaine. Ce qui, pour les affaires de Dieu, revient à une absence totale de réussite ! Je crois pouvoir dire sans prendre le moindre risque qu’à aucun moment de son histoire l’Eglise du Christ n’a été autant, aussi savamment et aussi parfaitement , organisée qu’aujourd’hui. Nos rouages sont merveilleux, parfaits, mais hélas dépourvus d’énergie motrice. Et quand les choses vont de travers, au lieu de remonter à la source même de notre échec qui est d’avoir négligé de nous appuyer sur Dieu et de nous tourner vers lui pour en recevoir l’énergie motrice, nous faisons un tour d’horizon pour voir si on ne pourrait pas s’organiser autrement, si on ne pourrait pas rajouter un rouage à la machine. Des rouages, nous n’en avons déjà que trop !

 

J’ai l’impression que le démon regarde l’Eglise d’aujourd’hui en riant sous cape de voir comment ses membres se reposent sur leurs plans et leurs propres capacités d’organisation, sur les mécanismes qu’ils ont savamment mis au point. Ça le fait bien rire  « Ha ! Ha ! Allez y, allez y avec vos mouvements de jeunesse, vos ligues de tempérance et vos actions humanitaires, vos lieux de cultes et vos instruments à prix d’or, vos brillants prédicateurs sortis d’université, vos chorales recherchées et vos sopranos douées, vos alto et vos ténors, vos basses et vos magnifiques quatuors, vos énormes cours bibliques, mais oui ! Allez y avec vos services religieux d’évangélisation et tout ce que vous voudrez, rien de tout cela ne me trouble le moins du monde pourvu que vous ne leur apportiez pas la puissance du Seigneur Dieu Tout Puissant, qu’on sollicite et qu’on obtient par la prière sincère, persévérante, remplie de foi pour laquelle un « non » n’est pas une réponse. »

 

Mais quand il voit un homme ou une femme qui croit vraiment à la prière, qui sait prier et prie vraiment, et surtout quand il voit toute une église prosternée devant Dieu pour prier, « il tremble » comme jamais car il sait que ses jours y sont comptés !

 

Jacques 5:16  La prière fervente du juste a une grande efficace.

La prière exerce une action et elle obtient beaucoup par cette « action ». Oui, il est certain que la prière agit !

On oppose souvent la prière à l’action. Mais prier, c’est travailler ! C’est le travail le plus efficace qu’on puisse faire ! Autrement dit, on peut souvent provoquer plus d’événements par la prière que par toute autre forme d’effort.  De plus la prière, quand elle est authentique, celle qui obtient beaucoup de Dieu, est souvent plus exigeante que tout autre effort.

La prière n’est-elle pas ce que nous pouvons faire de plus grand ? N’est elle pas l’activité qui nous demande le plus d’efforts à tous ? Oui, c’est souvent le cas. La vraie prière est un exercice coûteux, mais elle rapporte beaucoup plus qu’elle ne coûte. Ce n’est pas un travail facile mais c’est celui qui rapporte le plus de bénéfices. On obtient davantage en consacrant son temps et ses forces à la prière qu’avec le même temps et la même force placés ailleurs. Une prière précise et déterminée agit avec beaucoup de force, autrement dit, elle accomplit de grandes choses.

 

Andrew Murray a dit : « un enfant de Dieu peut tout conquérir par la prière. Comment s’étonner que Satan fasse tout son possible pour voler cette arme au chrétien ou l’empêcher de s’en servir ? »

La prière est, pour l’Eglise, source de bénédiction explicite, riche et incommensurable.

  • Prier pour l’Eglise est le meilleur de tous les moyens pour la rendre telle qu’elle devrait être.

  • Prier est plus efficace pour extirper l’hérésie que tous les procès en hérésie de l’histoire.

  • Prier défait mieux les nœuds et les malentendus, les regrettables complications de la vie de l’Eglise, que tous les conseils et toutes les conférences possibles.

  • Prier fera plus que toutes les organisations humaines pour amener un renouveau profond, durable et radical, réel et entièrement juste.

L’histoire de l’Eglise de Jésus Christ sur la terre est en grande partie une succession de renouveaux…. Et si on étudie l’histoire des renouveaux, on s’aperçoit que tous les vrais réveils de l’Eglise sont le fruit de la prière. Il y a eu des réveils sans beaucoup de prédication, d’autres sans aucune organisation mais il n’y a jamais eu de fort renouveau sans une forte prière.

 

Nous vivons à une époque caractérisée par la multiplication des moyens mécaniques humains et la diminution de la puissance de Dieu ! Ce que notre temps réclame à grands cris, c’est du travail, du travail, du travail, de l’organisation, de l’organisation, de l’organisation : « donnez nous une société nouvelle, donnez nous de nouvelles méthodes, inventez nous de nouvelles machines… » Mais le grand manque de notre temps, c’est la prière, c’est prier davantage, prier mieux !

La prière peut toujours faire autant de miracles aujourd’hui, si seulement l’Eglise voulait s’atteler à prier vraiment et efficacement. Il semble y avoir de plus en plus de signes que l’Eglise est en train d’en prendre conscience. Par ci par là, Dieu dépose au cœur de pasteurs isolés un fardeau de prière qu’ils n’avaient encore jamais connu. Beaucoup sont carrément dégoûtés des moyens techniques et des réveils fabriqués, et ils apprennent à compter davantage sur Dieu, à crier à lui jour et nuit pour recevoir sa puissance. En quelques endroits, peut-être beaucoup, des églises ou des parties d’églises se réunissent pour demander à Dieu une pluie abondante. Il n’est pas indispensable que toute l’Eglise prie dès le début. Les grands renouveaux commencent toujours par le cœur de quelques hommes et femmes en qui l’Esprit de Dieu suscite la foi en lui, le Dieu vivant, le Dieu qui répond à la prière. Et il dépose dans leur cœur un fardeau qu’ils ne peuvent soulager qu’en criant vers lui comme la veuve importune.

Puisse son Esprit déposer ce fardeau dans votre cœur aujourd’hui. Je suis convaincue qu’il va le faire.

 

R.A. TORREY  "La Puissance de la Prière"

 

Please reload