1 CORINTHIENS 7



Verset 1 à 2

Dans ces premiers versets, Paul précise qu'il parle en son nom, car plus loin, il précisera au verset 10 "J’adresse non pas moi, mais le Seigneur". On voit la loyauté de Paul, qui ne veut pas faire passer ses messages personnels en parlant de la part du Seigneur. Il est clair à ce sujet ! Il fait une réelle distinction et je trouve cela très honnête de sa part. A nous d’en juger (anakrino) !

Pour lui, selon son avis personnel, il pense que l’homme ne doit pas prendre de femme, mais que connaissant les besoins de l’homme, plutôt que de tomber, il leur conseille de se marier s’ils ne peuvent s’abstenir.


Verset 3

Chaque conjoint doit donner de l’affection à l’autre. L’original dit : « qu’il lui rende son dû »

Et dans ce cas, il faut se référer à Ephésiens 5 :22 (le rôle de chaque époux)

Pierre y rajoutera 1 Pierre 3:7 Maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible ; honorez-les, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu’il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières.


Verset 4 à 6

C’est un des seuls endroits où l’on va parler de l’intimité dans le couple !

L’abstinence dans un couple n’est pas biblique Verset 5 : Ne vous privez point l’un de l’autre, si ce n’est d’un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière ; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence.

Il ne donne pas de délai exact, c’est très flou ! Il y a des temps où l’on peut faire autre chose car la vie de couple, ce n’est pas que cela, mais il ne faut pas laisser l’autre sans rien trop longtemps, c’est le mettre en danger, surtout s’il a des faiblesses à ce niveau.


Verset 7 à 9

Paul donne son avis personnel, car il dit verset 7 Je voudrais que tous soient comme moi, mais chacun tient de Dieu un don particulier ; Paul y voit un avantage incontestable, mais tous ne sont pas appelés à rester célibataire. D’ailleurs Dieu a créé l’homme et la femme pour être fécond et pour se compléter ! Il dit bien Je voudrais , c’est un souhait personnel !

C’est un choix qui reste personnel, car Jésus l’a dit Matthieu 19:12 Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère ; il y en a qui le sont devenus par les hommes ; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne.


Verset 10 et 11

Cette fois, c’est le Seigneur qui parle ! Ce n’est plus l’avis personnel de Paul.

Et là, c’est un ordre ! verset 10 A ceux qui sont mariés, j’ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare point de son mari

Les époux ne doivent pas se séparer, ni divorcer ! Dieu hait le divorce Malachie 2:16 car je déteste le divorce, dit l’Eternel, le Dieu d’Israël,

Un seul cas est accepté : l’adultère Matthieu 5:32 Mais moi, je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour cause d’infidélité, l’expose à devenir adultère, et que celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère.

Cependant, il met même quand même un bémol verset 7 si elle est séparée, qu’elle demeure sans se marier ou qu’elle se réconcilie avec son mari


Que veut-il dire par là ? je pense qu’il parle de la situation dans laquelle se trouve la femme au moment où elle accepte le Seigneur verset 24 Que chacun, frères, demeure devant Dieu dans l’état où il était lorsqu’il a été appelé.

Toujours est-il qu’il dit de ne pas se remarier si tel est le cas.


Verset 12 à 16

Ensuite, à nouveau Paul redonne son avis personnel.

Verset 15 Si le non-croyant se sépare, qu’il se sépare ; le frère ou la sœur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix.

Tant que le non croyant consente à rester, le conjoint croyant ne doit pas partir. Il doit faire preuve d’amour et être un bon témoignage. Par contre, Paul dégage l’autre, si le non croyant veut partir. Pourquoi le retenir ? verset 16 Car que sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari ? Ou que sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme ? Par ce verset, à moins d’une promesse personnelle du Seigneur, Paul affirme que nous n’avons aucune certitude sur le salut de l’autre.

Les disputes dans le ménage ne sont pas source de bénédictions. Si l’autre cherche la guerre, nous devons avoir un bon témoignage, mais Dieu ne veut pas notre malheur ; ce qu’il veut, c’est que nous ayons la paix dans le cœur.


Parfois, malgré tous les efforts, il n’est pas possible de trouver la paix ! La vengeance est à Dieu, mais nous devons nous soumettre à lui et lui faire confiance, c’est lui qui saura guider les choses !

Une chose est sure : Dieu veut la paix !


Nous devons tout faire pour la garder, mais encore faut-il que cela soit possible, c’est pourquoi Paul dit que si l’autre veut partir, il faut le laisser faire. Verset 15 le frère ou la sœur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix.

Cela dit, attention, que ce ne soit pas une excuse pour faire fuir l’autre. Nous devons essayer de gagner l’autre par un bon témoignage. 1 Pierre 3:1 Vous de même, femmes, soumettez-vous à votre mari. Ainsi, ceux qui refusent de croire à la parole pourront être gagnés sans parole par la conduite de leur femme,

L’original dit bien « refuse de croire », donc ceux qui ne sont pas au Seigneur !


Le verset 14 est un passage qui apporte une réponse par rapport au salut des enfants.

On voit que le conjoint non croyant est sanctifié grâce à celui qui croit. Il bénéficie de la sainteté de son conjoint, c’est à dire mis à part devant Dieu, et cela dans le but de rendre pur les enfants. Si le conjoint non croyant n’était pas sanctifié par le croyant, les enfants seraient impurs, mais grâce au croyant, ils sont saints, aux yeux de Dieu, c'est-à-dire : consacré à Dieu, rendus purs. Par conséquent, on peut en déduire que si l’enfant meurt, il est sauvé. Par contre, le conjoint non croyant bénéficie de la sainteté, c'est-à-dire qu’il bénéficie des bénédictions de celui qui croit. Etant un adulte, il a un choix à faire quoi qu’il arrive. Il bénéficie de la sainteté de son conjoint tant qu’il est vivant sur la Terre afin de rendre saint ses enfants. Ensuite, les enfants auront à leur tour à faire leur choix. Ils seront couverts par leurs parents jusqu’à ce que Dieu décide qu’il est temps pour eux aussi de faire leur choix. Tous, sans exception, doivent faire leur choix, les enfants ont un laps de temps que Dieu leur accorde et seul lui en détermine la durée exacte.


Verset 17

Quel est l’appel que Dieu a sur ta vie ? C’est là ce qui importe. Dieu a mis quelque chose dans notre cœur et nous sommes appelés pour l’accomplir.


Verset 18 à 20

En résumé : Reste dans la condition où tu es lorsque tu rencontres le Seigneur.

Paul parle de la condition avant notre conversion. Maintenant je pense qu’il parle à des personnes d’un certain âge, de ceux qui sont célibataire d’un âge avancé, soit parce qu’ils n’ont pas encore trouvé de femmes, ou parce qu’ils sont veufs, et des gens mariés. Il ne parle pas pour les jeunes qui n'ont pas encore fait leur choix.


Verset 21 à 23

Par contre, il nous appelle à devenir libre, car en Christ c’est notre nouvelle condition, quoi que soit notre position dans la société ; Ce qui est important c’est notre attachement au Seigneur en tout 1er lieu et non notre condition actuelle, car Dieu saura se charger du reste. Ma préoccupation ne doit pas être pour mon intérêt personnel, car alors je deviens esclave de moi-même et des autres. Le seul dont je dois devenir l’esclave, c’est de Christ !


Verset 24

Dieu sait ce qu’il me convient, ce qu’il y a de mieux pour moi. Je reste comme je suis et je lui fais confiance. Il me bénira !


Verset 25 à 28

Au verset 28, Paul nous met en garde sur la vie d’un couple :

Verset 28 Si toutefois tu te maries, tu ne pèches pas, et si la jeune fille se marie, elle ne pèche pas. Cependant, les personnes mariées connaîtront des souffrances dans leur vie, et je voudrais vous les épargner. C’est malheureusement souvent une réalité. Pourquoi ? Parce que nous n’avons pas toujours la même vision ! Parce que nous sommes deux et que forcément, différents, donc il faut concilier et mettre de l'eau dans son vin !