Rechercher
  • LAETITIA GILMAN

1 CORINTHIENS 11




Verset 1

Ce n’est pas la 1ère fois que Paul le dit.

1 Corinthiens 4:16 Je vous en conjure donc, soyez mes imitateurs.

Philippiens 3:17 Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous.

Nous devons prendre modèle sur Jésus avant tout, mais aussi sur ceux qui marchent dans les voies de Dieu.


Verset 2

Paul est heureux de voir que les corinthiens se souviennent de lui et écoutent ses instructions. C’est une église charnelle, avec beaucoup de problèmes, mais apparemment, elle est enseignable et écoute les conseils donnés. Si nous n’écoutons pas ceux qui nous enseignent, nous ne pourrons jamais avancer, mais si nous sommes enseignables alors nous grandirons au fur et à mesure et pourrons terminer la course et la gagner !


Verset 3

Il rappelle l’ordre des choses avant de commencer son enseignement

Verset 3 Je veux cependant que vous sachiez ceci:

  • Christ est le chef de tout homme,

  • l’homme est le chef de la femme,

  • et Dieu est le chef de Christ.

Il y a une autorité au dessus de chacun et nous devons absolument nous y soumettre.

En tant que femmes, c’est à notre mari que nous devons nous soumettre, puisqu’il est notre chef.

Mais il est important de dire ce qu’est une autorité selon Dieu Ephésiens 5:23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.

Et que fait-il en tant que chef ? (comme un mari doit faire envers son épouse)

Ephésiens 5:25 à 28 IL s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps.

Une femme aimée de son mari n’aura aucun mal à se soumettre, cela fait partie de l’ordre des choses.

D’ailleurs, si Jésus n’aimait pas les hommes, comment pourraient-ils se soumettre à lui ? Aucun homme ne se soumettrait à Jésus s’il ne se sentait pas aimé par lui.

Cet ordre se fait automatiquement lorsqu’il y a l’Amour.

Christ sait qu’il est aimé de son père, alors il s’y soumet

L’homme sait qu’il est aimé de Jésus, alors il s’y soumet

Et la femme sait qu’elle est aimé de son mari, alors elle s’y soumet.

Le problème que l’on rencontre souvent, c’est de devoir se soumettre à quelqu’un qui ne vous aime pas comme il faudrait ! Et pourtant nous devons quand même le faire, mais c’est beaucoup plus difficile.



Verset 4 à 14

Paul va parler du voile = sujet encore contesté de nos jours, mais de moins en moins, car la majorité a pris position contre le port.

IL faut remettre les choses dans leur contexte, car chaque période a des coutumes et des traditions. Il est indispensable de faire une distinction entre ce qui est culturel et ce qui est spirituel. Dans la culture orientale, la femme était inférieure à l'homme. Le port du voile par la femme pour affirmer sa soumission à son mari et sa protection sous son autorité était exigé par la loi juive.

Seules les prostituées ne portaient pas de voile en public.Cette pratique était également la coutume parmi les Grecs et les Romains du 1er siècle. Qu’une femme prie ou prophétise sans la tête couverte l'associait aux prêtresses païennes de l'époque qui prononçaient des oracles la tête découverte et décoiffée. Une honorable maîtresse de maison qui quittait son domicile sans se couvrir agissait comme une prostituée, se déshonorant elle-même et déshonorant son mari.

Aujourd’hui, le voile peut également se comparer à la tenue d’un homme ou aux cheveux d’un homme. Les hommes de l’époque s’habillaient en tunique et je pense que Paul aurait été scandalisé de voir un homme habillé comme aujourd’hui. Il peut être aussi comparé à la sainte cène de l’époque où ils faisaient un réel repas, c’était la coutume de l’époque (on en parle plus loin).


Il y a divers courants, mais je pense que le plus important, c’est le cœur et la conviction !

Les pharisiens s’appliquaient à paraitre beaux de l’extérieur mais le Seigneur leur a dit : Matthieu 23:25 Malheureux êtes-vous, scribes et Pharisiens hypocrites, vous qui purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, alors que l’intérieur est rempli des produits de la rapine et de l’intempérance.

portent le voile et ont une conduite déplorable !Combien

Tout ce que nous faisons, doit être une conviction Romains 14:23 Or, tout ce qui ne procède pas d’une conviction de foi est péché.


Témoignage : j’ai grandi dans des églises sans voiles, puis je suis arrivée dans une église où le voile était portée par 1/3 environs des femmes. Etant donné que je voulais absolument obéir à la parole de Dieu, j’ai donc demandé au Seigneur, de manière absolument sincère, quelle position je devais adopter par rapport à cela. J'étais réellement prête à me soumettre à ce qu'il allait me dire. Et j’ai vraiment reçu la conviction que je ne devais pas porter de voile sur la tête ! ce n'est pas cela que Dieu regardait, c'était à la disposition de mon cœur !


Une femme voilée peut ne pas être soumise à son mari et ne pas le respecter, tout comme une femme non voilée peut être soumise à son mari et le respecter. Ce qui importe avant toute chose, c’est notre attitude. A l’époque, ne pas être voilé, était de la rébellion claire et nette. Aujourd’hui il y a bien d’autres signes qui peuvent montrer la rébellion.

D’ailleurs on peut voir que Paul a démarré par le rôle des époux, parce que c’est pour lui, ce qui importe le plus, et en fonction de l’époque, mettre un voile était en l’occurrence, un signe de soumission envers son mari. Nous devons être soumis à notre autorité, voilà l’essentiel. Le sommes nous réellement ?


Et puis Paul finalise ce sujet délicat par le verset 15 avec un " ? "

Combien d’hommes aujourd’hui ont des cheveux longs, car c’est une question de mode et de goût. De nos jours, il n’y a aucun déshonneur à ce qu’un homme ait les cheveux longs ! Alors qu’à l’époque, ça l’était verset 14 La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c’est une honte pour l’homme de porter de longs cheveux,

De même, il n’est pas honteux aujourd’hui pour une femme d’avoir les cheveux courts, mais à l’époque ça l’était verset 6 Or, s’il est honteux pour une femme d’avoir les cheveux coupés ou d’être rasée, qu’elle se voile.

Je pense que, par ce point d'interrogation, Paul nous interpelle pour que nous nous examinions nous mêmes, chacun individuellement ! Qu'y a t-il de plus important pour nous ? est-ce la tradition, le regard des autres, ou tout simplement un cœur vraiment disposé à plaire à Dieu ? Recherchons la profondeur et non la surface ! Dieu est au delà des conventions et des rituels, il cherche des cœurs qui l'adorent en Esprit et en Vérité !


Verset 10 C’est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l’autorité dont elle dépend.

Comment interpréter ce verset, vu qu’il n’y en a aucun autre parallèle dans la bible. Il est très difficile, voir très dangereux de bâtir une doctrine sur un seul verset ! Il est semblable au verset qui parle du baptême des morts qui n’a également aucun autre parallèle 1 Corinthiens 15:29 Autrement, que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts ? Si les morts ne ressuscitent absolument pas, pourquoi se font-ils baptiser pour eux ?

D’après ce verset, on peut croire que certaines personnes à l’époque, se faisaient baptiser pour ceux qui étaient morts avant eux. Ce n’est pas une pratique actuelle…


Verset 15

Ce verset ferme la boucle et met d’ailleurs tout le monde dans l’embarras. Juste avant il affirme que la femme doit mettre un voile, puis il termine en disant 1 Corinthiens 11:15 mais que c’est une gloire pour la femme d’en porter, parce que la chevelure lui a été donnée comme voile ?

Concrètement, je ne pense pas qu’une femme qui ne porte pas le voile soit moins protégée qu’une autre par le Seigneur et qu’elle sera jugée par rapport à cela.


Verset 16

Il parle de contester. Et le problème c’est que depuis des siècles, il y en effet des contestations avec ce passage, car il est ambiguë ! Je pense que si la femme ne met pas de voile, elle devrait garder une chevelure féminine et éviter de se couper les cheveux trop courts, et surtout elle doit à tout prix être soumise à son mari.


Verset 17 à 22

L’original en grec est plus clair : « Après vous avoir fait ces recommandations, je ne vous loue pas sur le fait que ce n’est pas pour le meilleur que vous vous réunissez, mais pour le pire »

Lorsque les chrétiens de Corinthe sont assemblés, ils sont pires qu’avant.

Leurs agapes se terminaient souvent en beuveries gloutonnes

Il y avait division entre les pauvres et les riches

Verset 21 car, quand on se met à table, chacun commence par prendre son propre repas, et l’un a faim, tandis que l’autre est ivre.

Mais Paul, bien qu’indigné, voit également le côté positif : la distinction entre ceux qui sont vraiment fidèles à Dieu parmi les autres Verset 19 Il faut bien en effet qu’il y ait aussi des divisions parmi vous, afin que l’on puisse reconnaître ceux qui sont approuvés de Dieu au milieu de vous.


Verset 23 à 26

Paul va leur parler de la sainte cène. Il leur rappelle la manière dans laquelle cela s’est passé. Ce repas a été institué par Jésus afin de se remémorer la mort du Seigneur verset 26 En effet, toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne. C’est donc un moment solennel et même s’il mangeait à l’époque (chose que nous ne faisons plus aujourd’hui, c’était la coutume)


Verset 27 à 30

Paul va les mettre en garde sérieusement, car leurs agissements les rendent coupable devant le Seigneur.

Verset 27 coupable envers le corps et le sang du Seigneur.

Verset 29 mange et boit un jugement contre lui-même.

Nous devons prendre la sainte cène avec sérieux et discerner ce qu’elle représente. Elle est là pour nous rappeler ce que Jésus a fait pour nous à la croix. Il a donné sa vie pour nous sauver !

Sans discernement, nous devenons coupables aux yeux du Seigneur. Coupable de le faire à la légère ! et si nous sommes coupables, un jugement tombe sur nous et c’est la maladie qui peut nous atteindre.


Verset 31 à 32

Mais ce n’est pas un jugement qui nous fera perdre notre salut, c’est un châtiment, une correction que le Seigneur inflige à ceux qui ne prennent pas la cène sérieusement. Oui, la maladie peut mener à la mort, mais ce n’est pas la mort spirituelle. 1 Corinthiens 11:32 Mais quand nous sommes jugés, c’est le Seigneur qui nous corrige afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.


Verset 32 à 33

Paul les avertit de bien faire les choses et d’éviter ainsi d’être jugé par le Seigneur.

Aujourd’hui, la pratique n’est plus la même, puisqu’à l’époque ils mangeaient un vrai repas. Ils devaient donc s’attendre et commencer en même temps. Si certains ne savaient pas attendre, ils valaient mieux pour eux rester chez eux.

18 vues