Rechercher
  • LAETITIA GILMAN

MA BIEN AIMÉE


« Cantique 7:6 Que tu es belle, et que tu es gracieuse, amour, fille délicieuse ! »


C’est le cri d’amour du Seigneur envers toi ma sœur parce que tu es sa bien aimée, il t’a choisie avant toute chose, pour vivre avec toi une histoire d’Amour. Jésus revient très bientôt pour nous chercher et nous prendre avec lui. Pour l’éternité nous serons avec les anges et pourrons enfin le louer nuit et jour « Saint, Saint, Saint est le Seigneur ! » Nous attendons avec hâte ce jour glorieux parce qu’il est notre Seigneur, l’élu de notre cœur, celui sur qui nous nous reposons et sur lequel nous avons mis tous nos espoirs. Il a touché notre cœur et comme la Sulamite nous ne pouvons que nous écrier : « Cantique 1:16 Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable ! »


C’est merveilleux de découvrir la lettre d’amour que Jésus nous a laissée à chacune individuellement au travers du cantique des cantiques. Ce livre nous rassure tant nous pouvons entendre les mots de réconfort que le Seigneur nous adresse. C’est un Dieu d’ Amour qui nous écrit, un Dieu de compassion, de miséricorde, mais dans ce livre, c’est avant tout un fiancé qui est épris d’Amour fou pour sa bien-aimée !


Sais-tu que c’est à toi qu’il a écrit ces mots : « Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens ! Fais-moi voir ta figure, Fais-moi entendre ta voix ; Car ta voix est douce, et ta figure est agréable. Tu es toute belle, mon amie, Et il n’y a point en toi de défaut. Tu me ravis le cœur, ma sœur, ma fiancée, Tu me ravis le cœur, par l’un de tes regards ! Que tu es belle, que tu es agréable, Ô mon amour, au milieu des délices ! »


Dieu t’a choisie et te propose le meilleur : une vie remplie de passion entre toi et son fils. Veux-tu entendre sa voix douce et croire en ses paroles ? C’est Jésus qui est venu te chercher, il t’a choisi, mais maintenant, ce qu’il veut c’est t’aimer et vivre le parfait amour avec toi, sa fiancée ! Il veut te chérir et t’élever, restaurer ton cœur et t’enlacer tendrement dans ses bras d’amour. Si comme lui, tu éprouves le même désir envers lui, alors comme la sulamite, lève-toi pour lui et ne te laisse plus endormir par le père du mensonge, celui qui rôde dans ta vie et tes pensées afin de t’éloigner de lui. Lève toi et Marche, ne reste pas paralysée sur ta couche, lève-toi et cherche son cœur, cherche le jour et nuit et lorsque tu le trouveras, ne le laisse plus partir. Saisis-le et attache-toi à celui qui a payé de sa vie pour te sauver. Comme la sulamite, écries toi : « Je l’ai saisi, et je ne l’ai point lâché... ». Elle s’était endormie mais veillait comme les vierges sages. Elle l’attendait et le guettait car elle ne vivait que pour lui. Sa lampe était pleine d’huile car elle savait que le jour arriverait et qu’il était proche, celui où il viendrait la chercher.


  • Es-tu prête ma sœur à le voir ?

  • As-tu encore des choses à régler et à lâcher définitivement ?


Ne pers plus de temps avec des futilités, mais recherche la sainteté. Sois éperdue d’amour pour celui qui s’est donné pour toi à la croix. Ne retiens plus de rancune envers quiconque, mais pardonne à celui qui t’a blessé, ne gaspille pas ton temps dans les choses vaines, utilise le pour la gloire de celui que ton cœur adore ! Ne dis pas « Dieu connait mon cœur ! », cela ne suffira pas. Jésus vient chercher une épouse qui se prépare pour lui chaque jour avec soin. Il veut une épouse qui se donne à lui en totalité et pas à moitié.


Il n’est pas trop tard, si tu t’es éloignée, reviens, il t’attend, la porte n’est pas encore fermée. Va chercher de l’huile, consacre toi, purifie ton cœur et laisse le t’aimer… Ne laisse plus ta raison et les circonstances de ta vie dominait ton « moi », reviens à lui et cours dans ses bras sans te poser de questions. Il est là et il t’attend « Ouvre moi, ma sœur, mon amie, ma colombe, ma parfaite ! » dit-il à ton cœur. N’attend pas qu’il soit trop tard, car lorsque Jésus reviendra, ce sont celles qui seront prêtes qui seront enlevées. Prépare-toi, le jour est proche, ne perd plus de temps !


Ce jour là, il te saisira et t’emmènera avec lui pour l’éternité et « Il essuiera toute larme de leurs yeux. La mort ne sera plus et il n’y aura plus ni deuil, ni plainte, ni souffrance. Car ce qui était autrefois a définitivement disparu. » C’est pourquoi ma sœur, ouvre lui ton cœur, laisse le t’aimer en t’abandonnant dans ses bras, ne sois pas satisfaite de ta condition mais aies du zèle, bouge-toi, lève-toi pour celui que ton cœur aime, montre lui ton amour sans réserve, laisse toi saisir par lui et vibrer pour lui « Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore » .

Alors tu pourras te réjouir lors de son retour parce que tu feras parti des élus, de ceux qui ont souffert pour lui, qui ont donné leur vie pour lui, qui ont persévéré jusqu’au bout et qui remporteront le prix de la victoire parce qu’ils auront achevé la course. Laisse toi saisir par sa grâce et enivre-toi de son Amour !



14 vues