Please reload

MATTHIEU 10

 

 

Verset 1

Aucun disciple n’a le Saint Esprit en lui. Ils ont tous suivi Jésus, mais pour le moment, ils sont comparables à des inconvertis. Et Jésus va leur donner le pouvoir, c'est-à-dire l’autorité et la puissance, pour chasser les démons et guérir les malades ! 

C’est Jésus qui donne le pouvoir et il le donne à tous ceux qui croient en son nom Marc 16:17-18  Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues  ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris. 

Jésus parle à l’ensemble des croyants lorsqu’ils sont unis. Deux par deux, les dons seront multipliés si nous nous entourons bien.

Nous avons cette autorité en nous pour accomplir de grandes choses mais si eux ont tout reçu cette fois là, Paul nous a bien enseigné dans l’épitre aux corinthiens, que le Saint Esprit donnait les dons selon son bon vouloir. Nous recevons et il est vrai que notre foi doit être mise en pratique pour voir ces choses, mais nous ne recevons pas tous les dons comme eux. 

 

Verset 2 à 10

Jésus va leur donner des instructions bien précises :

  • D’aller 2 par deux

    • A deux, on s’encourage

    • A deux, il y a toujours un témoin pour attester les choses

  • De ne prendre que le minimum (pas d’or, pas d’argent, pas de rechange, pas de bâton pour Matthieu et Luc, mais un bâton pour Marc)

    • Pas besoin de s’embarrasser des choses de la vie

    • les habitants pourvoiront à leur besoin

  • De n’aller que chez les juifs (les brebis perdues d’Israël)

    • Le ministère de Jésus est pour les juifs au départ, alors la mission au départ est d’amener d’abord la maison d’Israël à la repentance

Aujourd’hui, cela n’a pas beaucoup changé pour nous, si ce n’est que nous n’y allons pas sans Jésus (comme eux), mais nous y allons rempli du Saint Esprit. Comme eux, Jésus nous envoie aussi pour annoncer le Royaume des cieux, c'est-à-dire la repentance, pour guérir les malades, purifier les pécheurs et chasser les démons.

C’est le Saint Esprit qui nous équipe, c’est pourquoi dès lors que nous avons reçu le baptême du Saint Esprit nous pouvons aussi faire ces choses selon ce qu’il nous a donné. 

C’est Jésus qui leur donne le pouvoir, et Paul dira que C’est le Saint Esprit qui donne « selon son bon vouloir ».

Je pense que nous sommes déçus souvent et finissons pas lâcher parce que nous agissons charnellement :

  • Nous le faisons sans l’ordre du Saint Esprit

    • Nous n’avons pas reçu le don

    • la personne qui reçoit n’a pas la foi

  • Nous même manquons de foi

 

Verset 11 à 15

Jésus donne les instructions sur la manière d’agir.

  • Aller de ville en ville 

  • S’informer de savoir qui est digne de les recevoir

  • Rester chez cet habitant jusqu’à la fin du séjour

  • Montrer clairement ses positions face aux pratiques de ceux qui les accueillent.

A l’époque, selon le commentaire, secouer ses pieds était un signe de désaccord et de distance avec les pratiques des païens. De la même manière encore aujourd’hui, si nous prêchons la bonne nouvelle et que les gens n’entendent pas, nous devons mettre en pratique ce que Jésus enseigne, c'est-à-dire ne pas insister et continuer notre chemin, mais aussi comme eux devaient secouer leurs pieds, nous devons nous aussi mettre des distances envers ceux qui ont délibérément choisis de rejeter Christ. Chacun est libre mais quoi qu’il arrive, chacun recevra en fonction de ce qu’il aura cru. Dieu ne changera pas ses plans. 

Il prend l’exemple de Sodome et Gomorrhe qui ont péri par le feu afin de montrer que tout ceux qui rejetteront la bonne nouvelle seront traités encore plus sévèrement.  Nous ne sommes pas responsables de leur choix, nous ne sommes d’ailleurs, pas soumis à des résultats, par contre nous devons annoncer.

 

Verset 16 à 20

Jésus ne leur dresse pas un tableau tout rose, mais au contraire les prévient que ça ne sera pas si simple que cela. Il ne parle pas que pour leur temps, mais pour tous les temps. En effet, je pense qu’ils auront l’aide du Saint Esprit parce que Jésus leur a donné le pouvoir pour un temps bien précis, mais il ne faut pas oublier qu’ils ne sont pas encore convertis et que le Saint Esprit n’habite pas encore en eux. Ils seront réellement nés de nouveau après la résurrection de Jésus Jean 20:22 Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint-Esprit,

Un enfant de Dieu est une les brebis, et allons au milieu des loups. C’est pourquoi, nous devons être méfiants et simple en même temps. 

  1. la prudence est de rigueur, il faut avoir du bon sens et du discernement sur ceux qui nous entourent. Il prend en comparaison le serpent qui est décrit comme l’animal le plus rusé selon la genèse. Dans cette prudence, il y a une sorte de ruse « sainte », c'est-à-dire de se méfier et d’essayer dans l’intelligence et la sagesse de ne pas tomber dans le piège de ceux qui nous veulent du mal.

  2. Que la simplicité d’expression, la pureté du cœur soit la représentation de ce que nous sommes. La colombe est pure et de la même manière, nous devons être comme elle.

Jésus les avertit déjà qu’ils doivent vraiment prendre garde aux hommes en général, car ils seront maltraités à cause de son nom.

Les disciples ne partent pas sans recommandation et sans un tableau bien clair de la situation. Mais nous avons cette grâce d’avoir le Saint Esprit qui nous guide, nous enseigne et nous met dans le cœur les choses à dire.

Il nous prévient de ce qui va arriver à cause de son nom, mais Nous n’avons pas à craindre car le Saint Esprit nous aidera. 

 

Verset 21 à 23

Suivre Jésus coûte beaucoup pour certains, même leur famille proche. On le voit particulièrement dans les familles très religieuses et particulièrement chez les bouddhistes, les hindouistes et les musulmans. Ici en France, nous n’avons pas beaucoup la valeur de suivre Jésus. Les gens n’ont pas réellement faim, à la moindre difficulté, ils se découragent et finissent pas arrêter disant « c’est trop dur ! ». Jésus les prévient de ce que c’est que de porter sa croix. Ils sont avertis et pourront se préparer psychologiquement. C’est pourquoi nous ne devons pas annoncer un évangile à l’eau de rose, mais bel et bien le véritable évangile, celui de la croix. Plus loin Jésus le dira Matthieu 16:24   Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Nous ne devons pas craindre d’annoncer la couleur, un véritable enfant de Dieu ne pourra pas lâcher, parce que l’amour de Dieu en lui sera plus fort que tout. 

Le verset 22 est clair quant au salut, c’est celui qui persévérera jusqu’à la fin qui sera sauvé ! Il ne s’agit pas de bien commencer encore faut-il également terminer dans la foi !

Encore une fois, on voit que Jésus parle des temps futurs également puisqu’il annonce son retour.

 

 

Verset 24 à 31

L’homme peut faire beaucoup de mal, mais le diable bien davantage encore. Si nous pouvons perdre la vie à cause de l’homme, nous pouvons aussi perdre notre âme à cause du diable. C’est pourquoi nous devons comprendre la valeur éternelle de notre vie et ne pas nous laisser intimider par les menaces humaines. Jésus n’a jamais promis que tout irait bien comme certains parfois l’annonce « viens à Jésus et tout ira bien ! » Jésus a dit la Vérité et nous avons été choisis dans le but d’être des lumières dans le monde et d’éclairer le monde. Alors oui, cela représente des dangers, mais nous ne devons pas plier devant l’ennemi, car sinon, c’est notre vie éternelle qui risque d’être remise en jeu.

Jésus a souffert et nous ne sommes pas supérieur à lui, donc nous aussi, nous souffrons. Dieu voit tout et même si, au pire,  nous mourrons à cause de son nom, il le voit et fera justice en son temps. Si nous avons vraiment donné notre vie au Seigneur, elle lui appartient et nous devons être prêts à tout pour lui. 

 

Verset 32 à 33

Il y a des témoignages magnifiques de personnes qui sont morts dans des conditions épouvantables parce que pour rien au monde, ils n’auraient renié leur Maitre (corée – famille enterrée vivante). Plus de 50 000 chrétiens sont emprisonnés en Corée du Nord pour leur foi, des africains sont enfermés dans des containers à cause de leur foi.  Toutes ces personnes peuvent être libérées ! À une seule condition : renier leur foi ! Je suis sure que malheureusement certains renient parce que leur foi n’est pas suffisante, parce qu’ils n’ont pas réellement l’amour de Jésus dans leur cœur, et ceux là seront perdus !

Jésus est clair à ce sujet.

 

Verset 34 à 39

Jésus insiste et va au fond du problème. Il est venu sauver nos âmes mais pas nos vies terrestres ! S’il est réellement le 1er dans notre vie, nous serons totalement capables. Suivre Jésus, c’est prendre sa croix, c'est-à-dire accepter la souffrance qui va avec.

Paul le dit  Romains 8:17   Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui afin de prendre aussi part à sa gloire. Il n’y a pas d’héritage, ni d’adoption, si nous n’acceptons pas la souffrance pour le nom de Jésus. Cela fait partie du package ! 

Vouloir être heureux sur cette Terre, c’est perdre définitivement sa vie. 

Où est notre cœur, à qui ou à quoi est-il le plus attaché ? C’est une question primordiale et sérieuse, car les temps sont de plus en plus difficiles et nous savons que la menace terroriste est présente. Sommes-nous prêts à être égorgé pour ne pas renier Christ ?

 

Verset 40 à 42

Les gens du monde ne se rendent pas compte, mais accueillir un disciple de Dieu, quel qu’il soit, quelle que soit sa fonction, c’est accueillir le Père et le Fils. C’est dire combien à travers cela nous portons une lourde responsabilité, puisqu’en représentant Dieu, nous devons refléter ce qu’il est. 

Jésus parle de récompenses différentes en fonction de la reconnaissance du ministère et de la position. Celui qui croit recevoir un vrai prophète, sera béni par le prophète. On voit l’exemple avec la veuve de Sarepta qui a accueilli Elie et qui a cru en ses paroles de prophètes, elle a été bénie par la nourriture qui n’a jamais manqué et par la résurrection de son fils. Mais aussi chez la sunamite de haute condition qui accueilli Elysée parce qu’elle l’honorait et elle reçu non seulement un fils mais également plus tard sa résurrection.

Ces 2 femmes ont cru en la parole de ces deux hommes et elles ont été bénies par la suite.

Accueillir un simple juste, c’est accueillir un enfant de Dieu et la récompense sera peut-être la conversion de cette personne.

Tout ceux qui s’occupe d’un quelconque disciple sera récompensé. En prenons-nous conscience ? Aux yeux du Seigneur, si nous sommes vraiment des disciples, il met un point d’honneur à ce que nous soyons considérés et respectés. D’ailleurs dans Marc et Luc, il insiste plus précisément sur l’humilité du disciple. Nous ne devons pas rechercher une place ou un titre. Etant donné que c’est lui qui distribue les rôles, nous devons avec humilité le servir avec ce qu’il nous a donné. « Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous. » Mc 9 :35

 

 

Please reload