Rechercher
  • LAETITIA GILMAN

ÉLOIGNE-TOI ET VA LÀ OÙ JE TE MONTRERAI





Gen 11:31 Terach prit Abram, son fils et Lot, fils d’Haran, fils de son fils, et Saraï, sa belle fille femme d’Abram, son fils. Ils sortirent ensemble d’Ur en Chaldée, pour aller au pays de Canaan. Ils vinrent jusqu’à Charan, et ils y habitèrent.


Terah a quitté Ur-Kasdim et il semble qu'il l'ait fait de sa propre initiative. Son intention est d’aller à canaan, mais il va s’arrêter en chemin, certainement par manque de courage ou de conviction. Le désir est là, mais par ses forces humaines, il n’y parvient pas.

Seul le Seigneur peut nous permettre d’aller là où il est bon pour nous d’aller. La direction que Terah voulait prendre était la bonne, mais sa bonne volonté ne suffisait pas, elle a eu ses limites. Terah agissait par ses propres moyens, et cela l'a amené à stopper sa marche et à s'installer définitivement à Charan.

Terah voulait aller à Canaan, mais il est mort à Charan, faute d’avoir pu aller jusqu’au bout.


Terah = halte, délai, retard


Nous pouvons faire parfois une halte dans notre parcours pensant que cela nous permettra de mieux repartir, mais tout comme Terah, nous pouvons ne jamais repartir et ainsi stopper le plan de Dieu pour notre vie.

Si nous sommes sur la route de Canaan, prenons garde de ne pas nous installer à Charan. l'arrêt d'un moment nous mettra en retard, mais l'installation définitive nous fera manquer le but.


Terah avait reçu l’inspiration de Dieu pour partir avec sa famille, mais il s’est découragé en cours de route. Cela n’a pas arrêté Dieu, car il s’est servi d’Abram pour accomplir son oeuvre.

Même si nous nous arrêtons en chemin, Dieu accomplira ce qu’il a prévu d'une manière ou d'une autre. Personne n'interrompra le plan de Dieu.


Abraham a d’abord suivi son père jusqu’à Charan, mais ensuite Dieu va demander à Abram de quitter son Père.

Il a quitté Ur, son pays et sa terre natale, mais maintenant le Seigneur lui demande de quitter la maison de son Père.


Lek-leka : va t’en, éloigne toi, va pour toi, pour ton bonheur, pour ton bien


Dieu dit à Abraham de partir de 3 catégories de choses :

  • de ton pays

  • de ta patrie (ton lieu natal)

  • de la maison paternelle (de ta famille)

pour aller vers le pays que Dieu va lui montrer


C’est le Dieu de miséricorde (YHWH) qui demande à Abram, parce qu’il veut le détacher de ses racines et commencer quelque chose de nouveau avec lui. Il le fait pour son bien à lui et pour ceux qui viendront après lui. Jésus nous déracine aussi de notre ancien environnement pour commencer une oeuvre nouvelle dans notre coeur et dans notre vie.


L'appel de Dieu pour Abraham est de fonder la nation d'Israël. Mais chaque appel est différent. Dieu a un appel particulier pour chacun d'entre nous. Même s'il n'est pas comparable à celui d'Abram, il a son importance pour l'avancé du Royaume. Nous ne sommes pas tous appelés à être des Abraham, des Paul ou des Spurgeon, mais nous sommes appelés à répondre humblement à l'appel que Dieu a déposé dans notre coeur.


A aucun moment, il n’est mentionné qu’Abram ait été choisi parce qu’il était juste aux yeux de Dieu. Abram est un homme parmi tant d'autres, un pécheur comme chacun d'entre nous. Il descend de la lignée de Sem, 10 générations le séparent de Noé.

Noé engendra Sem. Sem engendra Arpacschad. Arpacschad engendra Schelach. Schelach engendra Heber. Heber engendra Peleg. Peleg engendra Rehu . Rehu engendra Serug. Serug engendra Nachor. Nachor engendra Terach et Terach engendra Abram.

Il est clair qu’Abram descend de Noé mais rien ne le distingue apparemment des autres.


Terach a 3 fils et l’un d’entre eux meurent.

Terach ne partira pas avec sa famille entière, mais avec un seul de ses 3 fils, car Haran mourut à Ur et Nachor restera apparemment sur place, puisqu’il est dit : Terah prit Abram, son fils et Lot, fils d’Haran, fils de son fils, et Saraï, sa belle-fille, femme d’Abram, son fils.


Dieu est en train de conduire les choses pour que son oeuvre s’accomplisse.


Après Noé, il y a eu la tour de Babel, et maintenant un homme est choisi pour faire naitre le peuple d’Israël. Dieu ne se trompe pas dans ses choix, il sait qu’Abram est un homme obéissant, et il sait qu’il va pouvoir compter sur lui pour que son plan s’accomplisse.


Sommes-nous des personnes sur lequel le Seigneur peut compter ? Non pas des personnes parfaites, mais des hommes et des femmes qui n’ont qu’un seul désir : faire la volonté de Dieu.


Abram va entendre l’appel de Dieu et sans discuter, il va obéir

Gen 11:4 Abram partit, comme l’Eternel le lui avait dit


Abram ne discute pas, il écoute et il applique !

Dieu le savait à l’avance, tout comme il sait à l’avance les choix que nous allons faire.

Il sait à l’avance si comme Abram nous le suivrons ou si nous discuterons ce qu’il va nous demander de faire.


Notons que Terah voulait aller à Canaan, c’était son désir personnel, certainement inspiré par Dieu. Mais Abram ne sait pas où il doit aller, il part pour aller là où Dieu lui montrera « et va au pays que je t’indiquerai ». Nous savons que c’est Canaan, mais Abram ne le sait pas. Il quitte tout et part à l’aventure. il part avec une famille entière, ses tentes et ses troupeaux pour aller où il n’a pas idée ! Il se laisse diriger par le Seigneur, jour après jour.


N’est-ce pas ce que le Seigneur nous demande « Va, quitte ta famille, quitte ta patrie, et suis moi, c’est à dire, va là où je t’emmènerais jour après jour sans te poser de questions et en me faisant confiance. »


Le Seigneur ne nous donne pas la destination. Il n’a pas dit à Abram : « va à Canaan ! »

il lui a dit « Eloigne toi, va là où je t’indiquerai »

« Mais où Seigneur ? » aurions-nous tendance à lui demander !

« là où je te montrerai » nous répond le Seigneur et il ajoute "Fais moi confiance !"


N’est-ce pas ce qu’ont fait les apôtres ?

Matt 4:18 Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre et André, son frère, qui jetaient un filet dans la mer ; car ils étaient pêcheurs. Il leur dit : suivez moi et je vous ferai pêcheurs d’hommes. Aussitôt ils laissèrent les filets et le suivirent »

Mc 2:14 en passant, il vit Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des péages. il lui dit : suis-moi. Lévi se leva et le suivit.


Térah est inspiré, il entreprend la course mais ne la termine pas.

et Térah mourut à Charan. Jamais il ne connut Canaan, il ne l’a même pas aperçu.

Paul a dit qu’il ne suffisait pas d’avoir commencé la course, il fallait aller jusqu’au bout.

1 Cor 9:24 ne savez vous pas que les coureurs , dans le stade, courent tous, mais qu’un seul gagne le prix ? Courez donc de manière a le remporter.

Beaucoup ont bien commencé, mais leur course a pris fin à Charan. ils n’en sont jamais reparti et ils y mourront.

Canaan est pour les vainqueurs, pour ceux qui ont décidé de suivre Christ jusqu’au bout.

Matt 10:22 Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé;


L.Gilman


#sepreparer #disciple



21 vues