Please reload

LE CULTE PERSONNEL

 

 

Nous ne devons pas considérer le culte personnel comme une fin en elle-même. Il nous procure un temps béni dans la prière et l’étude de la Bible, et il nous permet ainsi d’être dans une certaine mesure renouvelés et secourus.

 

 

 

Il devrait servir de moyen pour atteindre un but. Ce but est de s’assurer la présence de Christ pour la journée entière. 

 

Si on se consacre de tout cœur à un ami ou à une carrière, cet ami ou cette carrière occupent toujours la première place dans notre cœur, même quand d’autres activités demandent notre attention. Nous consacrer à Jésus implique que nous ne permettons  pas à quoi que ce soit de nous séparer de lui, même pour un instant. Demeurer en lui et dans Son amour, être gardés par lui et par Sa grâce, faire Sa volonté et lui plaire – tout cela ne peut, de toute évidence, être épisodique ou temporaire, si nous lui avons véritablement consacré notre vie « Chaque jour à chaque heure, Oh, j’ai besoin de toi », « chaque instant de chaque jour, Jésus prend soin de moi », ces paroles de cantiques expriment le langage de la vie et de la vérité. « Il se réjouit sans cesse de ton nom » (ps 89 :17), « Moi l’Eternel, j’en suis le gardien, je l’arrose à chaque instant »(Es 27 :3), ce sont là des paroles de puissance divine. Le croyant ne peut vivre un seul instant sans Christ. Si nous lui appartenons, nous refuserons d’être satisfaits à moins de demeurer sans cesse dans Son Amour et Sa Volonté. Il s’agit là de la véritable vie chrétienne selon la Bible. On ne peut se figurer l’importance, la bénédiction et la finalité réelle du culte personnel que dans la perspective d’une consécration totale. 

 

Plus l’objet de notre recherche sera clair et précis, plus nous serons en mesure de l’atteindre. Envisagez dorénavant le culte personnel comme le moyen de parvenir à cette fin suprême, afin de vous assurer la présence de Christ à tout prix pour le jour entier et ne rien faire qui puisse l’entraver. Je sens que mon succès au cours de la journée dépendra de la force et de la transparence de la foi qui le cherche, le trouve et s’attache à lui dans le secret de la chambre haute. 

 

La méditation, la prière et la Parole de Dieu ne s’y ajouteront qu’en tant qu’éléments subordonnés ; je dois lors du culte personnel renouveler et réaffirmer le lien qui m’unit à Christ pour la journée. Au début, la seule pensée de cette journée avec tous ses soucis éventuels, ses plaisirs et ses tentations viendra peut-être altérer le renouveau auquel j’avais goûté dans mon culte personnel. Le véritable christianisme tend à voir la nature de Christ formée en soi de sorte que Sa personnalité et Ses sentiments puissent se manifester dans nos actes les plus ordinaires. L’Esprit de Christ est censé nous remplir afin que dans notre travail avec nos collègues, dans nos loisirs ou dans nos affaires, agir selon sa volonté devienne notre seconde nature. Tout ceci est possible parce que Christ lui-même, le vivant, vit en nous. Ne vous inquiétez pas si au départ, le but vous paraît trop élevé ou trop compliqué et s’il vous prend trop de temps sur votre heure de prière personnelle. Le temps que vous lui accorderez sera largement rétribué. Vous reviendrez à la prière et à la Parole de Dieu avec un dessein nouveau, une puissance nouvelle.


Votre objectif exercera une influence particulière sur l’esprit dans lequel vous observez le culte personnel. Alors que l’importance de notre but (une communion ininterrompue avec Dieu en Christ à longueur de journée) et que le véritable moyen de nous l’assurer (une vraie rencontre consciente avec Christ qui nous assure Sa présence pour la journée) nous pénétrerons, nous nous rendrons compte que seule est essentielle notre ferme détermination, quels que soient l’effort ou le sacrifice qu’il nous en coûte pour remporter le prix. Dans ses études ou dans la compétition sportive, un étudiant sait qu’il lui faut une volonté de fer et un but précis s’il veut réussir. Le christianisme exige, et en vérité il mérite, non une consécration moindre, mais une plus grande encore. Plus que toute autre, chose, l’amour de Christ exige assurément un cœur non partagé. 

 

C’est avant tout cette ferme détermination à s’assurer la présence de Christ qui vaincra la tentation de se laisser aller à l’infidélité et à la superficialité dans l’observation de notre engagement. Cette détermination transformera notre culte personnel en un puissant moyen de grâce qui fortifiera notre volonté et nous rendra capables de dire « non » quand nous serons enclins à nous trouver facilement des excuses. Par cette détermination nous pourrons, quand nous entrerons dans le secret de notre chambre et que nous fermerons la porte derrière nous, nous présenter le cœur pur et entier, instantanément prêts pour notre communion avec Christ. Cette détermination marquera notre vie quotidienne du matin au soir. 

Dans le monde on dit souvent que vouloir, c’est pouvoir. Tout chrétien qui fait de la communion personnelle avec Christ sa ligne de conduite s’apercevra que jour après jour il passe, au cours de ce culte personnel par un renouvellement de son saint appel. Dans ces moments là, sa volonté sera trempée pour agir de manière digne de Christ. Sa foi trouvera une récompense dans la présence de Christ qui l’attendra prêt à le rencontrer et à prendre soin de lui tout au long de la journée. Nous sommes plus que vainqueurs par celui nous aime (Rom 8 :37). Le Christ vivant nous attend pour nous rencontrer. 

 

 

 

 

 

Please reload