top of page

LE FLÉAU DE LA PSYCHOLOGIE ET DE L'ESTIME DE SOI




Plus nous avançons dans le temps, plus l’apostasie se propage un peu partout et sous des formes bien différentes. L’Estime de soi est une doctrine qui est enseignée de plus en plus au sein de nos églises, et il est important de voir ce que la Bible dit à ce sujet.


Que voulait dire Jésus réellement lorsqu'il a dit "tu aimeras ton prochain comme toi-même" ?

insinuer qu'il y avait un risque que nous ne nous aimions pas suffisamment ? Et si cela était vrai, que nous devrions d’abord commencer par nous aimer nous-mêmes afin d'être capables d'aimer les autres (c’est ce que les partisans de la doctrine de l’Estime de soi proclament) ?

Ou voulait-il dire tout simplement que nous devrions nous tourner vers les autres et leur partager l’amour nous prodiguons naturellement envers notre propre personne ?


Quel est l’homme qui se laisserait mourir de faim ou de soif ? Quel est celui qui ne chercherait pas à dormir sur un lit confortable et douillet ?

Charles spurgeon écrit :

« Ici, une question se présente : Combien les hommes s'aiment-ils eux-mêmes ? Je réponds : Aucun, trop peu; la plupart, trop. Tu peux t'aimer autant qu'il te plaira, mon cher auditeur, mais à la condition que tu aimes ton prochain dans le même mesure. Je suis assuré qu'il n'est nullement nécessaire de t'exhorter à t'aimer toi-même. Ton bien-être, tes affaires, ta santé, forment, je n'en doute pas, le principal objet de ta sollicitude. Tu ne négligeras rien, j'en suis parfaitement sûr, pour garnir ton nid d'un moelleux duvet, afin de le rendre aussi doux que possible. Il serait superflu, je le répète, de t'exhorter à chérir ta propre personne, tu n'a rien à apprendre à cet égard. Comme donc tu t'aimes toi-même, ainsi aime ton prochain. » (extrait du sermon « tu aimeras ton prochain »)


La parole nous enseigne à nous tourner vers l’autre et non sur nous-mêmes. Le danger de la doctrine de « l’estime de soi » est que nous devons prendre soin de nous et centrer notre regard sur nous-même avant de le centrer sur notre prochain et surtout sur Christ.


Combien de fois n'avons-nous pas entendu "Peut-être ne t'aimes-tu pas assez ? Commence à faire un travail sur toi afin de t'aimer davantage et ainsi tu pourras seulement après commencer à aimer les autres". C'est ainsi que la psychologie a pris sa place dans la plupart des églises évangéliques et qu'elle a tranquillement remplacé la Parole de Dieu par des méthodes qui attraient principalement par les sentiments, le bien-être et l'estime de soi.


On entend très facilement prêcher sur les bénédictions et les richesses terrestres que Dieu peut nous procurer, alors que la Bible nous enseigne de « renoncer à nous mêmes et de porter notre croix » si nous voulons suivre Christ. Certains attirent des foules en leur promettant que tout ira mieux lorsqu’ils auront fait le pas de suivre Jésus, alors que Paul dit aux Romains que « nous sommes héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ, SI toutefois nous souffrons avec lui, pour prendre part aussi à sa gloire ».


Nous ne voulons pas parler de « psychologie » dans le monde chrétien, mais de « psychologie chrétienne » plus précisement. Où est la différence ? Les moyens sont pour ainsi dire les mêmes et les références sont identiques.


Les maîtres en psychologie, tel que Freud, Rogers et Skinner, sont des morts, ils n’ont pas la vie de Christ en eux, car ils n'ont pas l'Esprit de Dieu.

La parole de Dieu devrait être notre seule référence, elle a le pouvoir de nous sortir de toutes les situations.

Dieu aurait-il besoin de substitut à sa Parole pour aider l’homme. Sa Parole est « La Parole de Vie », c’est elle qui relève l’homme et qui transforme son coeur. C’est elle qui restaure celui qui est accablé et qui renouvelle l’esprit de celui qui vient à lui.


« La psychologie est considérée dans le monde comme une science sociale, mais elle n’a aucune base scientifique. La psychologie a 365 théories différentes concernant l’homme et son fonctionnement, ce qu’il est et comment il fonctionne. Tous les 2 à 3 ans, les théories changent totalement. Une théorie a du succès pendant quelques années, puis tous constatent que cela ne fonctionne pas, alors on la remplace par une autre théorie, qui elle même ne fonctionne pas. Les 3 psychologues les plus connus et renommés en occident sont : Freud, Skinner et Rogers. Si tu vas chez un psychologue chrétien, va et regarde sa bibliothèque ! Il a Freud, Skinner, Rogers et une Bible.

Freud contredit Rogers et Skinner, Rogers contredit totalement Skinner et Freud, et Skinner contredit totalement Rogers et Freud. Ces 3 hommes étaient des athées qui voulaient détruire la foi chrétienne. Alors comment un psychologue chrétien peut-il avoir des 3 personnages dans sa bibliothèque ? Comment peut-il changer ta vie à l’aide de ces 3 personnes ? Malheureusement, les psychologues chrétiens vous diront qu’ils prennent la vérité de Freud, la vérité de Skinner, la vérité de Rogers et la Vérité de la Bible…

Le problème majeur est que la Bible contredit tout ! La Bible contredit tout ce qu’enseignent Rogers, Freud et Skinner ! Dans les parties les plus fondamentales, la Bible les contredit totalement.

La Bible n’est-elle pas suffisante ? La psychologie est opposée à la Bible !

Les psychologues n’ont aucune réponse à nos problèmes parce qu’ils ne peuvent en avoir. » (Paul Washer)


Nous devons être très prudents, car l'apôtre Paul nous a mis en garde contre tout ceux qui enseignent selon la sagesse humaine

Col 2: 8 Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ.


Nous n’avons rien à rajouter à la Bible, elle suffit à elle seule. Jésus n’est-il pas celui en qui toute la plénitude habite ?

Col 2:9-10 Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité.


David s’écriait : Ps 121:2 Le secours me vient de l’Eternel, Qui a fait les cieux et la terre.

Dieu n’a pas changé, il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Tout secours me vient de lui ! S’il a fait les cieux et la terre, comment ne serait-il pas capable de résoudre tous nos problèmes humains ? En dehors de certains cas pathologiques majeures, l'homme pas besoin de psy, ni de méthode quelconque, il nous a donné sa Parole afin que nous puissions y trouver toutes les réponses à nos problèmes.


Malheureusement, aujourd’hui les hommes rajoutent des choses à la Parole, parce qu’elle ne leur suffit plus. Ils préfèrent entendre des discours qui les flattent et les rassurent. Ils ne supportent plus les sermons, parce qu’ils ne veulent plus être repris dans leur conscience. Beaucoup de prédicateurs ne parlent plus du péché, de la croix et de la souffrance. Ils n'ont pas compris ce qu'était la grâce de Dieu et ce qu'elle enseignait. Au lieu d'amener les brebis à la connaissance de Dieu, à la lecture approfondie de la Parole et à la véritable repentance, ils les envoient vers des psychologues « chrétiens » pour les aider à sortir de leurs situations compliquées. Et ainsi au lieu de mettre le doigt sur la nature corrompue de l'homme pour le faire avancer dans la voie du salut, ils les regardent comme des " victimes "et leur enseignent ainsi à s'apitoyer sur eux-mêmes au lieu de s'humilier devant la face de Dieu !


Paul nous a enseigné le mystère de la croix et n’a jamais voulu nous prêcher autre chose que la croix. Il s’est positionné par rapport à tous ceux qui ont essayé d’apporter un autre évangile, c’est à dire un évangile où Jésus n’est plus celui de la Bible.


1 Cor 1: 23-24 nous, nous prêchons Christ crucifié ; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs.

1 Cor 2:4 et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance,

1 Cor 2:13 Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.


Nous devons ouvrir les yeux et n'avoir qu'une seule référence : la Parole de Dieu.

L'apostasie s'installe avec force, et nous devons veiller et prier pour ne pas tomber dans ses filets. Les chrétiens de Béré étaient si attachés à la Parole qu'ils vérifiaient dans les écritures tout ce que Paul leur enseignait. Et ils avaient raison ! Nous pouvons aimer un prédicateur, ou un pasteur et pourtant tomber dans le piège du diable. Un homme peut se tromper, mais nous ne pourrons pas dire au Seigneur lorsque nous serons face à lui : "C'est de sa faute" ! Nous avons la grâce merveilleuse d'avoir la parole à notre portée alors que tant d'autres chrétiens dans le monde n'ont pas ce privilège. Quelle excuse aurons-nous ? Nous occidentaux, n'en aurons aucune ! L'apostasie est à l'intérieur de l'église, elle n'est pas dans le monde. Ne rajoutons rien à la Parole et n'en retranchons rien ! Elle est parfaite, complète, il ne lui manque rien. Nous avons tout pleinement en Christ et son Saint-Esprit est là pour nous aider et nous communiquer les mystères et les bienfaits de sa Parole. Faisons-lui confiance et surtout cherchons-le de tout notre coeur !


Jer 17:5 Ainsi parle l’Eternel : Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son cœur de l’Eternel !


Jer 17:7 Béni soit l’homme qui se confie dans l’Eternel, Et dont l’Eternel est l’espérance !


L. Gilman




198 vues
bottom of page