Please reload

MEFIONS-NOUS DES DISCOURS FLATTEURS !

 

Es 30:9-10 Car c’est un peuple rebelle, Ce sont des enfants menteurs, Des enfants qui ne veulent point écouter la loi de l’Eternel, Qui disent aux voyants : Ne voyez pas ! Et aux prophètes : Ne nous prophétisez pas des vérités, Dites–nous des choses flatteuses, Prophétisez des chimères ! 

 

La bonne nouvelle tombe parfois dans une terre où il semble qu’elle va pouvoir s’enraciner et pousser. Mais l’amour du monde est trop présent dans le coeur de ces personnes et celui-ci va les empêcher de croitre et surtout de devenir de vrais disciples de Christ. Pour ces personnes, l’évangile n'est accepté qu'en partie, mais en même temps rejeté sur des points qui, selon eux, sont en trop grand décalage avec la société moderne. Un mélange va s’installer dans le coeur de ces personnes, pour faire apparaitre un évangile différent où le Dieu de la Bible se changera en « veau d’or » qu’ils auront créé à leur image.

 

Malheureusement, de manière insidieuse, le monde s’est infiltré dans l’église et il n’est pas difficile de le constater en écoutant les messages de certains prédicateurs. Le message initial de la croix s’est perverti en une croix beaucoup plus accueillante et beaucoup moins dure. Pour beaucoup, le seul objectif est de remplir leur église. Sous le couvert de « sauver les âmes », ils enjolivent le message de l’évangile, en soustrayant la croix littéralement. 

« Dites nous des choses flatteuses ! Et ainsi nous ne partirons pas ! »

 

Jésus n’est pas venu pour nous flatter, il est venu pour nous sauver ! Nous sauver parce que notre coeur est mauvais et que seul son sang peut nous racheter de la mort éternelle.

Aucun des propos de Jésus n’est flatteur envers l’homme, et il ne pourrait le faire, car la flatterie n’est pas bonne et elle cache toujours un intérêt personnel. Jésus n’a qu’un seul désir : nous sauver parce qu’il nous aime. Dieu n’a pas besoin de l’homme pour exister, Il est ! Dieu aime l’homme et parce qu’il l’aime, il veut le réconcilier avec lui, mais jamais il n’utilisera de discours flatteurs pour attirer à lui les hommes. 

 

Dieu hait la flatterie, c’est un péché à ses yeux et Job se garde bien de le faire

Jb 32:21-22 Je n’aurai point égard à l’apparence, Et je ne flatterai personne ; Car je ne sais pas flatter : Mon créateur m’enlèverait bien vite. 

 

David demande au Seigneur d’exterminer toutes les langues flatteuses, parce qu’elles sont à ses yeux, des langues mensongères.

Ps 12 : 3-4 On se dit des faussetés les uns aux autres, On a sur les lèvres des choses flatteuses, On parle avec un cœur double. Que l’Eternel extermine toutes les lèvres flatteuses, La langue qui discourt avec arrogance, 

 

La flatterie est clairement décrite comme un piège

Pr 29:5 Un homme qui flatte son prochain Tend un filet sous ses pas. 

 

 

Mais qu’est-ce que la Flatterie au juste ? 

 

Voici la définition du dictionnaire :

Flatter = Complimenter avec excès. Il faut se méfier de ceux qui vous flattent au lieu de donner vraiment leur avis. 

Son SYNONYME est « encenser ».

En grec, cela veut dire « aduler »

 

En flattant quelqu’un, nous savons que nous toucherons le coeur de cette personne, parce que la flatterie tentera toujours de toucher les points sensibles de cette dernière. La flatterie est ni plus, ni moins de la manipulation pour recevoir en retour quelque chose. C’est la raison pour laquelle, Dieu déteste la flatterie.

 

Malheureusement, au sein de nos églises évangéliques, de plus en plus se tournent vers des doctrines doucereuses, agréables à entendre et qui flattent l’égo de l’homme. 

Pour plaire au plus grand nombre, beaucoup de prédicateurs emploie un message qui plaira à la chair au détriment du véritable message biblique. Paul a évoqué ce problème aux églises de Thessalonique et de Galatie, leur disant qu’en aucun cas, il ne chercherait la faveur des hommes. La seule chose qui l’importait, était de plaire à son Dieu

Gal 1:10 Et maintenant, est–ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est–ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ. 

 

Il faut du courage pour servir Christ, car la pression est là et tant de faux enseignements circulent sur internet, mais aussi dans nos assemblées. Les gens n’y voient que du feu, parce qu’ils sont ignorants de la Vérité. Ils ne lisent pas leur bible et remettent toute leur confiance en ceux qui les conduisent. 

 

Combien de fois avons-nous entendu du haut de la chair : « Viens à Jésus, donne lui ta vie, et tout ira mieux pour toi ! », c’est exactement ce que les prophètes d’Israël prophétisaient : 

Ez 13:16 Des prophètes d’Israël qui prophétisent sur Jérusalem, Et qui ont sur elle des visions de paix, Quand il n’y a point de paix ! Dit le Seigneur, l’Eternel. 

 

Méfions nous des beaux discours, des messages où nous ne sommes jamais remis en question, des messages où parce qu’Il est Amour, Dieu ne peut jamais faire de mal à l’homme.  Méfions-nous des prédications sur la grâce qui n'évoque jamais la sainteté et la justice de Dieu. Dieu est juste et Saint, mais dans sa grâce il nous a donné la possibilité d’entendre la Vérité et d’être pardonné si nous nous repentons de nos fautes. La Croix est la colonne vertébrale de l’évangile ! Sans elle, tous les messages ne seront que flatterie et mensonge. Jésus a dit que beaucoup de faux prophètes et de faux Christ s’élèveraient avant son retour et c’est le cas. Il ne reviendra pas avant que l’apostasie soit venue. Nous y sommes ! L’apostasie, c’est le message de l’évangile sans la croix de Christ ! On parle de Jésus, mais on ne parle plus de la Croix, elle n’est plus là ! Elle a pris des allures flatteuses pour ne pas choquer, ni faire fuir ! 

 

Au lieu du renoncement à soi, des prédicateurs de renoms prêchent l’Estime de soi. Ils flattent la chair de ceux qui viennent les écouter dimanche après dimanche et leur donnent une partie de la Vérité et en déforment l’autre partie. 

Paul a averti les corinthiens que certains falsifiaient la parole de Dieu, et cela est de plus en plus flagrant à notre époque. 2 Cor 2:17 Car nous ne falsifions point la parole de Dieu, comme font plusieurs ; mais c’est avec sincérité, mais c’est de la part de Dieu, que nous parlons en Christ devant Dieu. 

 

Ne nous laissons pas séduire par des doctrines agréables à entendre. Le message de l’évangile ne peut être dilué, sinon il n’est plus véritable. Ouvrons notre bible et étudions-la, elle est notre seule sécurité pour aller jusqu'au bout de la course et remporter le prix de la Victoire. Le Seigneur ne nous flattera jamais, nous sommes ses enfants, mais sans lui, nous ne sommes que des pécheurs voués à la mort éternelle. Il n’a promis à personne la richesse et la tranquillité, mais juste la paix dans sa présence et la vie éternelle pour ceux qui persévèreront jusqu’au bout. Les souffrances et les épreuves font parties intégrantes de la vie chrétienne et penser que nous en échapperons parce que notre Dieu a promis la prospérité en toute chose, est un mensonge. Le message de l’évangile parle d’un renoncement total de notre personne, de la crucifixion de notre chair et de la souffrance. Bien que Dieu nous aime et nous chérit, bien qu’il nous comble de ses bénédictions pendant toute notre vie chrétienne, nous devons nous rappeler que la porte est étroite et que le chemin est resserré. Seuls ceux qui persévèreront jusqu’à la fin seront sauvés.

 

Lc 13:23-24 Quelqu’un lui dit : Seigneur, n’y a–t–il que peu de gens qui soient sauvés ? Il leur répondit: Efforcez–vous d’entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas. 

 

Mat 7:21-23 Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui–là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour–là : Seigneur, Seigneur, n’avons–nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons–nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons–nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez–vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. 

 

L.Gilman

 

 

 

Please reload