Rechercher
  • LAETITIA GILMAN

ANNONCER "LA CROIX"


1 Cor 1:17-18 Ce n’est pas pour baptiser que Christ m’a envoyé, c’est pour annoncer l’Evangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine. Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.


Rien n’a changé ! Depuis toujours, les hommes aiment entendre des paroles qui flattent leur orgueil, qui les encouragent et les élèvent. Ils veulent qu’on leur annonce un avenir beau et serein, ils aimeraient d’ailleurs, par leur propre initiative, changer le monde et le rendre comme ils voudraient le voir. Dans l’humanisme, il y a beaucoup de bonnes choses, dans l’écologie, l’idée de fond est bonne, mais ce que les hommes oublient et surtout ce que la plupart rejettent, c’est que Dieu a donné sa Parole afin que nous connaissions l’avenir qui est réservé aussi bien à l’humanité, qu’à la Terre. Malgré tous nos efforts surhumains, nous ne pourrons changer le plan de Dieu ! La seule chose qui pourrait faire fléchir le coeur de Dieu serait une repentance mondiale, et nous savons que cela n’arrivera jamais ! Cela ne doit pas nous entrainer dans un fatalisme, car le Seigneur entend nos prières et peut faire avancer ou reculer des évènements, il peut nous sortir de situation désespérée et surtout il veut nous aider à gagner le plus d’âmes possibles afin de les sauver.


Le monde va mal et beaucoup cherchent un refuge afin de se libérer l’esprit et surtout de ne pas céder à la panique et au stress environnant. Le sport, les jeux vidéos, la moto, la religion, les oeuvres caritatives, la cuisine, les loisirs, la philosophie, la psychologie, la science, etc.. Tout est là pour distraire et tenter d’apporter des réponses à chacun, en fonction de ses attentes. Le monde veut entendre du POSITIF !


L’évangile est :

LA bonne nouvelle que le monde doit entendre,

LA seule bonne nouvelle pour leur avenir,

LE seul chemin qui les mènera au bonheur,

LA seule vérité parmi tous les mensonges de ce monde.

Et sans lui, LA vie n’existe pas, c’est la mort éternelle pour toute l’humanité.


Le problème est que l’évangile tombe trop souvent sur le bord de la route et qu’il n’est n’y entendu, ni compris. Les gens le rejettent parce qu’ils ne veulent pas croire en des choses qu’ils ne voient pas. Ils veulent et réclament du CONCRET ! Ils veulent voir, sinon ils ne croient pas ! Quand bien-même Jésus se présenterait à eux, certains ne croiraient toujours pas en lui, parce que leur coeur est endurci. Ils refusent toute idée de se convertir et d’abandonner leurs anciennes vies.

Il arrive que l’évangile tombe aussi dans la terre, mais une terre mélangée à la pierre et l’évangile ne peut pas prendre racine. A la moindre épreuve, ces personnes abandonnent le chemin de l’église pour reprendre les rennes de leurs vies. Ils ont entendu LA bonne nouvelle et pendant l’espace d’un temps, ils y ont cru, ont espéré en l’avenir qu’elle leur annonçait, mais les difficultés qui ont suivi les ont fait retourner en arrière.

Pour d'autres, la semence tombe dans une terre plus profonde, et il semble qu' elle va pouvoir enfin s’enraciner et pousser. Mais l’amour du monde va empêcher cette croissance et un mélange va s’installer dans le coeur de ces personnes, pour faire apparaitre un évangile différent où le Dieu de la Bible se changera en « veau d’or » qu’ils se seront érigés pour leur propre vie.


Parmi ces 3 groupes de personnes, 2 ont accepté l’évangile pour un temps, mais n’ont pas décidé de suivre Christ de tout leur coeur. La cause en est qu'ils n’ont pas connu de réelle repentance au départ de leur vie chrétienne.


Il est malheureux de constater que le message initial de la croix s’est perverti en une croix beaucoup plus douce et accueillante. Pour beaucoup, le seul objectif est de remplir leurs églises. Sous le couvert de « sauver les âmes », ils enjolivent le message de l’évangile, en omettant volontairement de citer la repentance.


Il est évident que si nous annonçons l’évangile par nos propres moyens, avec notre intelligence, nous ne pouvons concevoir que la croix attirera les masses. Mais Jésus a t-il dit que nous devions attirer les foules ? Notre mission n’est elle pas simplement d’annoncer l’évangile et d’être des témoins de Christ. Il est évident que certains ont reçu le don d’évangéliste et qu’ils toucheront un plus grand nombre, mais l’évangile est basé sur la Croix et uniquement sur la Croix.


Paul a prêché la grâce, mais il a surtout prêché la Croix !

1 cor 1:23-24 nous, nous prêchons Christ crucifié ; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs.


Nous semblons trop souvent oublier la mission que Jésus nous a donnée, avant de rejoindre son Père

Lc 24:46-47 Et il leur dit : Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.


Combien de fois parlons-nous de repentance lorsque nous annonçons l’évangile ?


De plus en plus, nous préférons parler de choses agréables pour attirer les gens à Christ, mais nous nous trompons et le résultat est flagrant : nos églises ne se remplissent pas, parce que les gens qui y viennent ont été touchés par le moyen de la chair.

Nous sommes pécheurs ! Et nous devons parler de REPENTANCE !

Dieu pardonne, SI nous nous repentons ! et le problème actuel est que nous ne donnons qu’une partie du message et nous oublions la condition essentielle : la repentance. Nous l’omettons volontairement pour ne pas faire reculer … « On en parlera après ! »


Nous avons la grâce de voir à travers les évangiles comment les apôtres annonçaient la bonne nouvelle Act 3:19 Repentez–vous donc et convertissez–vous, pour que vos péchés soient effacés, (3–20) afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur,

Pierre annoncé la croix qui n’est autre que le pardon des péchés à la condition de nous repentir sincèrement.


Si nous nous repentons, Dieu nous fait la grâce merveilleuse de nous pardonner ! N’est-ce pas là une bonne nouvelle ?


Il est dommage de constater que l’évangile prêché de nos jours, n’est pas celui que Jésus nous a demandé d’annoncer. La repentance est la première clé pour entrer dans le Royaume. Beaucoup croient au Christ historique, à celui qui est mort sur une croix alors qu’il était le fils de Dieu. Ils considèrent que sa crucifixion était injuste et pensent en effet que parce qu’ils croiront en cela, ils seront sauvés. C’est cela leur croyance ! Alors nous leur disons, comme l’évangile le dit : « Si tu crois, c’est bien ! Alors Tu es sauvé ! » Mais ils n’ont aucunement pris conscience qu’ils étaient de réels pécheurs et qu’ils méritaient la mort. Ils n’ont pas entendu le message dans son intégralité qui leur dit que sans repentance sincère, ils iront en enfer parce que Dieu est juste et qu’il ne peut en être autrement.


C’est un message difficile, mais c’est le message que Jésus nous a demandé d’annoncer et qu’il a lui même donné pour nous montrer l’exemple à suivre :

Mat 4:17 Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire : Repentez–vous, car le royaume des cieux est proche.

Lc 13:5 Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.


les apôtres ont donné ce message, car ils avaient compris ce que la croix signifiait réellement.


L’antechrist agira par des flatteries pour séduire le plus grand nombre. Il se présentera comme un ange du ciel, sera habile dans ses propos parce qu’il usera de paroles flatteuses. N’ayons pas le même procédé, pour attirer les foules. Si nous étions remplis du Saint-Esprit, nous n’aurions pas peur d’annoncer la vérité dans son intégralité et non juste une partie de la vérité. La chair brode et enjolive pour attirer, mais l’esprit parle à l’esprit de l’autre et interpelle avec puissance, c’est bien différent. Ne prenons pas la place de l’Esprit, laissons le faire ce qu'il a à faire en nous soumettant à ses directives. N’essayons pas de remplir les bancs de nos églises par nos propres moyens, l’esprit saura nous conduire là où le message authentique est prêt à être entendu. Faisons-lui confiance et gardons le zèle pour le message intégral de l’évangile. Peu importe le nombre, C’est Dieu qui gère et nous ne sommes pas soumis aux résultats ! Ce que le Seigneur nous demande c’est d’obéir et tant que le message authentique de la croix ne sera pas prêché, nous agirons par la chair et n’aurons que peu de résultat. Le Saint-Esprit veut toucher les coeurs mais il ne pourra le faire que si nous nous soumettons à lui. C’est lui qui nous enseignera ce que nous avons à dire et qui ouvrira le coeur de celui ou celle à qui nous annonçons la Bonne nouvelle.






5 vues