Rechercher
  • LAETITIA GILMAN

JONAS 3


Verset 1 à 4

A nouveau le Seigneur va s’adresser à Jonas et lui faire la même demande que la première. Mais cette fois, Jonas va obéir à l’ordre donné. Alors qu’il aurait fallu réellement 3 jours pour parcourir toute la ville et annoncer le jugement de Dieu, Jonas n’a marché qu’une seule journée en proclamant que la ville allait être détruite. Déjà, on voit que la tâche est difficile pour Jonas, il obéit mais ne le fait pas de tout son coeur, il bâcle en partie le travail. « J’annonce, mais 1 journée seulement ! » Pour Dieu, il y avait réellement 3 jours de travail, mais Jonas n’en a fait qu’une seule !


Ne nous arrive t-il pas par moment d’obéir à Dieu en en faisant le minimum ?

La tâche ne nous plait pas, alors pour se donner bonne conscience, on en fait juste une partie en se vantant d’avoir servi le Seigneur. Dieu est bon et va bénir Jonas, tout comme il le fait pour nous, mais analysons l’état de notre coeur avec sincérité et méditons sur notre manière d’honorer et de glorifier Dieu. Voulons-nous vraiment lui plaire et lui être agréable ? Si tel est le cas, aucune tâche ne devrait être pénible parce que nous la faisons pour la gloire de Dieu.



Verset 5 à 10

« Les habitants de Nivive crurent à Dieu », mais pas seulement, ils se repentirent immédiatement et renoncèrent à leur mauvaise conduite. Croire et se repentir sont les bases essentielles et indispensables d’une véritable conversion. Et cela suffira pour que Dieu abandonne sa colère et leur pardonne.


ils crurent, c’est le verbe « Haamen » הַאֲמֵן qui veut dire « croire, ajouter foi, avoir confiance, être sauvé ».

la foi veut dire « avoir confiance » et combien de gens malheureusement disent « croire en Dieu » alors qu’ils ne lui font aucunement confiance.


Ce qui est absolument remarquable, c’est que tous les habitants, y compris le roi ont la même attitude. Il n’y a aucune revendication ni rébellion. alors que Jonas a annoncé le jugement de Dieu sans beaucoup d’entrain, les ninivites ont répondu immédiatement à l’appel de Dieu. On peut voir à travers cela que Dieu se sert de nous, comme il s’est servi de Jonas, mais que c’est lui qui convainc de péché, uniquement lui. Alors que Jonas aurait du tourner 3 jours dans la ville, il ne l’a fait qu’une seule journée et le peuple s’est quand même converti . Non seulement Dieu a béni, mais en plus, il montre sa patience envers Jonas, c’est à dire ceux qui bâclent le travail demandé.

Les habitants de Ninive se repentent. On peut voir dans ce passage ce qu’est une vraie repentance.


v 8 « Et que les hommes et les bêtes crient vers Dieu avec force et que l’homme revienne de son mauvais chemin et de la violence qui est dans leurs paumes »

crier, c’est le verbe « qaro »קָרֹא qui veut dire : appeler, invoquer, crier.


Dieu est là, il se laisse trouver facilement si nous le cherchons, mais encore faut-il vraiment le chercher ? C’est avec force et violence, qu’ils vont chercher Dieu et pas juste à demi mot, pas avec de simples regrets, mais un réel désir de se faire pardonner, parce qu’ils ont pris conscience de leur état de péché. Jonas a parlé simplement et ils ont entendu la voix de Dieu à travers le prophète. Ils n’ont pas négligé la parole annoncée, ils l’ont prise au sérieux.


Le même jugement est annoncé aujourd’hui, mais qui entend vraiment ?

Entendre vraiment, c’est agir ensuite, suite à l’avertissement donné. Non seulement, ils crient de toute leur force, mais ils vont mettre leur vie en règle sans attendre.


La conversion est un demi tour, un changement radical de direction. « Revenir de son mauvais chemin », c’est décider de se retourner pour un emprunter un autre.

c’est le verbe שׁוֹב (Shov) qui veut dire : Revenir, retourner, ramener, redevenir.


Lorsque nous prenons conscience que notre route n’est pas la bonne, nous devons nous retourner et faire demi tour pour reprendre la bonne voie. Et c’est exactement ce que vont faire les ninivites.

Leur conversion est réelle et Dieu le voit. v10 « Et Dieu vit leurs actes : qu’ils étaient revenus de leur mauvais chemin »

Nous ne savons pas le temps qu’ils ont pris pour mettre leur vie en ordre, mais au final, Dieu vit leurs actes !


Revenir de son mauvais chemin, c’est s’en détourner et cela ne prend pas de temps, c’est une décision radicale qui se voit par des actes qui en découlent de manière immédiate.

la repentance, c’est « changer d’attitude », c’est « se prendre une nouvelle direction ».

Avons-nous vraiment vécu une repentance lorsque nous avons cru ?

la repentance et la foi vont de paire. Croire amène la repentance et la repentance conduit à la foi. Si l’une de ces deux étapes est authentique, l’autre le sera automatiquement. il est impossible de croire de tout son coeur, de faire une pleine confiance au Seigneur, sans ressentir le besoin de se repentir. Et comment pourrions-nous nous repentir sincèrement sans croire en quelqu’un qui a tout fait pour nous et qui s’est donné pour nous ? l’un et l’autre sont indissociable. S’il y a un manque de foi, la repentance ne sera pas totale et s’il n’y a pas de vraie repentance, la foi sera fragile.

Croire et se repentir, ou en d’autres termes peut-être plus clairs : Avoir confiance en Dieu, croire en tout ce qu’il a fait pour moi, lui faire une confiance aveugle et se détourner de ses mauvaises voies, faire une demi-tour total pour avancer vers Jésus. Là est le signe d’une réelle conversion !

la foi et la repentance produiront un bon fruit qui sera agréable au Seigneur Mat 3:8 « Produisez donc du fruit digne de la repentance »


Comment le nouveau testament décrit-il la conversion ?


Jean- Baptiste et Jésus ont d’abord annoncé ce que les prophètes ont toujours proclamé : « Repentez-vous (ou changez d’attitude), car le royaume des cieux est proche »


Ensuite les apôtres, qui ont vécu l’expérience de la nouvelle naissance en ont parlé ainsi :


Act 3:19 Repentez-vous donc et convertissez vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur.

« Repentez vous », c’est le mot grec "metaneo" qui veut dire : changer son esprit, changer d’avis.

La repentance commence d’abord dans les pensées. C’est l’esprit qui change de cap, qui ne veut plus marcher dans les voies qu’il empruntait auparavant.

« Convertissez-vous », c’est le mot grec "epistrepho" qui veut dire : se retourner, se convertir, revenir , se détourner.

En d’autres mots, on pourrait traduire ce que Pierre a dit, par « Changez d’état d’esprit et détournez-vous de votre ancienne manière de penser et de vivre ! »


Paul reprend les mêmes termes que Pierre en y ajoutant ce que Dieu attend clairement, c’est à dire le fruit, ou les actes.

Act 26:20 A ceux de Damas d’abord, puis à Jérusalem, dans toute la Judée et chez les païens, j’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’oeuvres dignes de la repentance.


On peut voir les résultats de leur évangélisation :

Act 11:21 la main du Seigneur était avec eux, et un grand nombre de personnes crurent et se convertirent au Seigneur.

la foi et le changement de direction sont encore mentionnés. On ne parle pas à proprement dit de repentance, mais on indique le fruit de la repentance, c’est à dire le retour vers Dieu par un demi-tour total.


Sans conversion, c’est à dire sans la foi et la repentance, il sera impossible de rentrer dans le Royaume des cieux. C’est Jésus qui le dit : Mat 18:3 Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits-enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux


Jacques nous explique bien ce que produit la nouvelle naissance :

Jc 4:8-10 Approchez vous de Dieu et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos coeurs, hommes irrésolus. Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre rire se change en deuil et votre joie en tristesse. Humiliez vous devant le Seigneur et il vous élèvera.


Peu importe de là où nous venons et ce que nous avons fait dans le passé, Dieu veut un coeur repentant, c’est tout. v10 Dieu vit qu’ils agissaient ainsi et qu’ils revenaient de de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire et il ne le fit pas.





6 vues