Please reload

MALACHIE 3

 

Verset 1 à 4

Malachie a écrit ses prophéties environ 430 ans avant la naissance de Jésus. Et dans ce passage, il annonce la venue de Jean Baptiste v1 Voici, j’enverrai mon messager ; Il préparera le chemin devant moi. Puis, il s’ensuit la venue de Jésus v1 Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez ; Et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, Dit l’Eternel des armées. 

 

Jésus est le Messie que les juifs attendent et pourtant ils ne l’ont pas reconnu. Ils sont restés aveugles parce qu’ils imaginaient un autre messie qui apporterait la paix dans le monde immédiatement. Avant d’apporter la paix dans le monde, comme les juifs l'attendaient, le messie est venu apporter la paix dans les coeurs. Avant d’établir un royaume physique, il va d’abord préparer son peuple pour pouvoir y rentrer par la suite, et pour cela, il doit d’abord nous purifier comme l’or et l’argent. Le peuple de Dieu est un peuple saint et lui seul pourra rentrer dans la nouvelle Jérusalem Es 1: 27 Sion sera sauvée par la droiture, Et ceux qui s’y convertiront seront sauvés par la justice. 

Le sacrifice qui plait à Dieu, c’est le sacrifice de nos vies. Jésus est le sacrifice ultime qui a ôté le péché du monde, mais à notre tour, nous lui donnons notre vie et le laissons façonner nos coeurs afin qu’ils soient rendus parfaits, à l’image de Dieu. C’est ainsi que nous avons été créé. Gen 1:27 Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. Et c’est ainsi que nous serons parfaitement dans le royaume de Dieu.

 

 

Verset 5 à 6

Malachie s’adresse au peuple d’Israël et il leur précise au verset 5 que lorsque le jugement aura lieu, tous ceux qui n’auront pas obéis à la parole seront jugés. 

Dieu ne change pas, il est ! Son nom est « Je suis » YHWH, cela signifie qu’il est le même Dieu dans la genèse que dans l’apocalypse. L’ancien testament n’a pas été écrit pour être considéré comme un simple livre historique. L’ancien testament est la 1ère partie de la parole de Dieu, elle n’est pas à mettre de côté, mais à méditer avec beaucoup de sérieux. Rien ne doit être retranché de la parole, c’est un commandement que Jésus donne à Jean et qui concerne toutes les générations après Jésus christ. Certaines choses ne sont plus à pratiquer, mais n’oublions pas que les béréens vérifiaient tout ce que Paul disait dans l’ancien testament. Ils n’avaient que cela à l’époque ! L’ancien testament reste notre base et c’est d’ailleurs sur cette base que Paul et tous les apôtres se sont appuyés pour enseigner l’église primitive. Pas un seul chapitre du nouveau testament ne manque de citer des passages de l’ancien.

 

 

Verset 7

Il est important de remarquer dans ce verset, que le Seigneur nous demande de revenir à lui pour que lui, revienne à nous.

Que veut dire revenir à lui ?

C’est se repentir, admettre ses erreurs et vouloir enfin marcher avec lui. 

 

 

Verset 8 à 15

Nos revenus, nos biens, tout ce que nous possédons appartiennent au Seigneur. Si nous réalisons que tout nous est donné, nous n’aurons pas de mal à rendre le 10ème à notre bienfaiteur. Nous ne donnons pas, nous ne faisons que lui rendre une toute petite partie. La dîme vient du latin « décima » qui veut dire : dixième.

La dîme est un sujet « tabou », parce qu’il concerne l’argent et par conséquent, un « dieu », pour encore trop de chrétiens. Dans certaines assemblées, ce sujet est mis sur le tapis en permanence, alors que dans d’autres, on en parle jamais. Il est dommage de voir tant de discussions sur ce sujet. Le passage de Malachie est pourtant très clair, car il encourage vraiment à rendre au Seigneur la part qui lui revient de droit. La dîme est une loi spirituelle qui marche pour tous, que l’on soit chrétien ou non. Donner apporte la bénédiction;

Pr 3:9-10 Honore l’Eternel avec tes biens, Et avec les prémices de tout ton revenu: Alors tes greniers seront remplis d’abondance, Et tes cuves regorgeront de moût. 

C’est un véritable pas de foi pour ceux qui ont de très faibles ressources, mais jamais le Seigneur n’a oublié d’honorer sa promesse à tout ceux qui lui font confiance.

Le problème rencontré le plus souvent, est la thèse du nouveau testament qui ne mentionne pas de donner le dixième, mais de ce que nous avons dans notre coeur. Bien que nous ne soyons plus sous la loi, il reste des principes de bases qui ne changeront jamais. Lorsque les pharisiens ont tenter de lui tendre un piège au sujet de l’argent, Jésus a répondu Mat 22:21 Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. 

L’incrédulité nous éloigne de la bénédiction. Donner à Dieu, c’est avoir foi en lui. Peu importe le montant, là n’est pas le problème, l’or et l’argent appartiennent à notre Dieu et il n’a pas besoin de notre argent; mais lorsque nous lui rendons la part qui lui revient de droit, il honore en bénissant par toutes sortes de manière, que ce soit matérielles, financières, dans la santé, au niveau spirituel. Dieu rend au centuple à ceux qui lui font confiance. 

N’ayons pas peur de manquer, Dieu dit au verset 10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; Mettez–moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. 

La veuve n’a donné que quelques pièces, mais Jésus a vu l’offrande de son coeur parce qu’elle donnait de son nécessaire. Dieu n’est-il pas le maitre de toute chose, n’est-il pas le propriétaire de tout ce que nous possédons ? Si nous lui avons réellement tout donné, comme nous savons le chanter si souvent, nous devons alors lui rendre ce qui lui revient pour ne pas nous entendre dire un jour MAL 3:8 Un homme trompe–t–il Dieu ? Car vous me trompez, Et vous dites : En quoi t’avons–nous trompé ? Dans les dîmes et les offrandes. 

 

 

Verset 16 à 21

Ce passage s’adresse essentiellement à tout ceux qui craignent l’Eternel : 

  • Ceux qui craignent l’Eternel (v16)

  • Pour ceux qui craignent l’Eternel (v16)

  • Vous qui craignez mon nom (v20)

Quel avenir se profile pour ceux là ?

Un livre spécial sera écrit pour eux et il y figurera leur nom ! Cela fait penser au livre de vie dans l’apocalypse Ap 20:12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. 

Beaucoup prétendent craindre Dieu, mais savent-ils vraiment ce que cela signifie ?

  • respecter le nom de Dieu (v16)

  • Servir Dieu (v18)

Respecter Dieu, c’est honorer sa parole, obéir à ses commandements.

Le servir, c’est aimer notre prochain et être de vrais disciple de Jésus Christ.

On pourrait presque dire que les 4 premiers commandements qui consistent à aimer Dieu, équivalent au "respect de son nom".

Et que les 6 autres qui consistent à aimer notre prochain, équivalent à "le servir."

 

Le jugement sera pour tous ceux qui ne le craignent pas, sans exception. Ce n’est pas l’étiquette de "chrétien" qui sauvera, mais uniquement la crainte de son nom !

 

 

Verset 22 à 24

Avant de faire silence pour une durée d'environ 450 ans, Dieu va annoncer la venue du prophète Elie, avant le jugement.

Le prophète Elie n’est autre que Jean Baptiste Mat 11:12-14 Depuis le temps de Jean–Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean ; et, si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est l’Elie qui devait venir. 

 

 

 

Please reload