Rechercher
  • L. GILMAN

GENÈSE 1 - La création



LA CRÉATION


Verset 2

La terre est un endroit désert et vide. IL n’y a rien, elle est seule (les autres planètes ne seront créées que plus tard). La vie n’existe pas, c’est le néant. Mais l’esprit de Dieu est là, il plane.

Dans le verbe "planer" en hébreu, on peut distinguer 3 racines importantes :


מָרֹחַ « maroha » : fouler, écraser, aplatir, user en frottant

Mais aussi

רָחֹף « rahof » : s’agiter, trembler

Et

רַחֵף « rahef » : planer, couver


il y a à la fois la notion d’agitation, de tremblement, d’écrasement, comme un grand fracas, un remodelage, ce qui nous amène très certainement au un big-bang,

Mais aussi à une notion d’amour, par le fait que l’esprit couve, comme une poule va couver son oeuf jusqu'à l’éclosion.



Verset 3 à 4

Dieu parle et la chose arrive ! Ps 33:9 Car il dit, et la chose arrive ; Il ordonne, et elle existe. Dieu est prêt à créer, il pose son regard sur la terre et il a un projet magnifique et parfait.

Toute chose a été faite par la parole de Dieu

Jean1:1-3 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.


La parole, c’est Jésus ! A nouveau, nous retrouvons Jésus dans la création.

Jn 1:14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.


La lumière, c'est Jésus !

Jn 1:9-11 Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue.


Jésus n’a pas été créé, puisqu’il est Dieu lui-même, mais il apparait dans le monde obscure, à ce moment précis de la création. Sans lumière, la vie n’existe pas. Toute la création ne peut démarrer véritablement qu’à partir du moment où la vie est présente. Si la lumière, c’est à dire Jésus, n’apparait pas, alors la vie ne peut démarrer. Rien ne peut se faire sans Jésus, car il est la parole et tout ce qui est , a été fait par la parole. La parole et la lumière ne font qu’un, et c’est à partir de leur apparition, que la création va pouvoir commencer.


C’est la même chose dans nos vies. Si Jésus n’a pas sa place, il ne peut y avoir de transformation véritable dans notre caractère et notre manière de vivre. Nous sommes des nouvelles créatures EN Jésus-Christ, sans lui, pas de nouvelle création ! C’est la parole qui nous transforme, par la lumière qu’elle fait jaillir dans nos coeurs. La lumière pénètre en nous, par des révélations, mais c’est la plupart du temps, au travers de la parole de Dieu. C’est pourquoi, tant de chrétiens ne grandissent pas et finissent par reprendre leurs anciennes vies, parce qu’ils n’ont que si peu de contact avec la parole. La parole est créatrice, elle transmet la lumière dans le coeur de l’homme pour le faire devenir à son image.



Verset 4

Qu’est-ce que l’obscurité ? C’est l’absence de lumière ! Tant que la lumière n’existait pas, il y avait des ténèbres, mais dès lors que la lumière apparait, tout ce qui est éclairé est dans la lumière et tout ce qui n’est pas éclairé est obscure.

La lumière est bonne, parce qu’elle éclaire, elle réchauffe, elle dévoile les choses cachées.


Lorsque la lumière apparait dans la vie d’un homme, elle est bonne, parce qu’elle illumine son coeur et lui révèle qu’il est pécheur. Quand la lumière apparait, les ténèbres disparaissent. C’est pourquoi, il y a une réelle séparation entre la lumière et les ténèbres, car les deux sont pleinement opposés.

Lorsque Jésus n’est pas dans la vie de quelqu’un, il est forcément dans les ténèbres et notre travail de chrétien et de l’amener à la lumière afin qu’il accepte la lumière dans son coeur et qu'il puisse ainsi retrouver la vue.



Verset 5

On peut remarquer que Dieu donne un nom à la lumière et à l’obscurité, alors que le soleil n’a pas encore été créé. La lumière s’appellera « jour » et l’obscurité « nuit ». Ce qui est important de comprendre, c’est que la lumière, c’est à dire "le jour" existe sans le soleil. Aucun astre n’a encore été créé et pourtant la lumière est là.


Il en sera de même dans la Jérusalem céleste. Le soleil n’existera plus et nous serons éclairés par la gloire de Dieu. Ap 21:23 La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer ; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’agneau est son flambeau.

il n’y aura plus de nuit. La lumière resplendira en permanence.

Ap 21:25 Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n’y aura point de nuit.


Il ne dit pas que c’est le premier jour, comme pour les autres jours, mais il dit que c’est le jour « un ». La tradition juive dit que ce jour devrait être appelé « jour de l’unique », parce que Dieu était seul, les anges ne seront créés que le 2ème jour.



Verset 6 à 8

Chaque fois que Dieu parle, il donne un ordre et les éléments se forment. Toute appartient à Dieu et est sous son contrôle.

Seule la Terre est là, totalement informe, baignée dans l’obscurité totale. La lumière a fait son apparition et maintenant Dieu va créer le firmament ou la voûte céleste, c’est réellement ce qui va séparer les cieux d’avec la terre « séparant les eaux par rapport aux eaux » .

C’est une étendue infinie, dont nous ne pouvons calculer la superficie tant les scientifiques découvrent au fil des années qu’il n’a pas de limite. Les cieux ne sont visibles et atteignables que par les enfants de Dieu. Pour le reste de l’humanité, il est impossible d’y accéder.


De la même manière, le Seigneur veut nous séparer des choses d’en bas et nous demande de porter notre regard uniquement sur les choses d’en haut. Nous ne devons plus vivre comme le monde, car nous n’avons plus rien à voir avec lui. Il nous demande de nous séparer des choses impurs, de notre ancienne vie, des convoitises du monde et de vivre pour lui en recherchant la sanctification jour après jour. 2 Cor 6:17 C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez–vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.



Verset 9 à 10

Dieu ordonne aux eaux de se rassembler et de laisser la terre se dévoiler. C’est ainsi que les mers et les continents ont été mis en place. Tout était recouvert d’eau à la base, mais le 3ème jour, la terre est mise à nue et séparée des eaux qui la recouvraient jusque là.


Toute la création est soumise à l’Eternel, Dieu ordonne et elle obéit. Les eaux ont ainsi des limites qu’elles n’ont plus le droit de franchir. Dieu va pouvoir amener la vie de part et d’autre, que ce soit la vie terrestre la vie maritime.



Verset 11 à 13

C’est alors que la vie va pouvoir jaillir de la terre ferme. Dieu donne des ordres à la terre et la terre obéit, elle lui est soumise. Dieu va demander à la terre de produire de la semence et porter du fruit. Remarquons que ce n’est pas Dieu qui produit la semence, l’arbre et le fruit ! C’est la terre qui a pour ordre de le faire.


N’est-ce pas le cas pour chacun des enfants de Dieu ? Nous avons été choisis, mais nous devons produire du fruit digne de la repentance. Ne sommes nous pas appelés à semer la bonne nouvelle autour de nous, et cela principalement par notre témoignage. Nous sommes également comparés à des arbres, et si nous ne portons pas de fruit, nous serons coupés et jetés au feu. Le fruit est la preuve que la vie coule en nous. Tout comme Dieu a donné l’ordre à la terre de produire de la semence, et que celle-ci une fois devenue arbre, porte du fruit, il demande à ses enfants de devenir un bel arbre et de porter du fruit en abondance. C’est un ordre et ce n’est pas lui qui le fera à notre place.

La semence de Dieu produit des arbres différents, parce que nous sommes tous différents, et les arbres produiront à leurs tours des fruits différents, parce que nous avons tous aussi reçu des talents et des dons différents.



Verset 14 à 19

Le 4ème jour est celui de la création de tous les luminaires dans le ciel, c’est à dire les galaxies, les planètes et les étoiles. Ils servent à éclairer la nuit et le jour.

Le soleil est l’astre qui éclaire le jour, il est appelé "le grand luminaire". La lune, appelée également "petit luminaire" éclaire la nuit. Quand aux autres astres ou étoiles, elles éclairent la nuit et toutes les galaxies. Ps 136:7-9 Celui qui a fait les grands luminaires, Car sa miséricorde dure à toujours ! Le soleil pour présider au jour, Car sa miséricorde dure à toujours ! La lune et les étoiles pour présider à la nuit, Car sa miséricorde dure à toujours !

Jer 31:35 Ainsi parle l’Eternel, qui a fait le soleil pour éclairer le jour, Qui a destiné la lune et les étoiles à éclairer la nuit, Qui soulève la mer et fait mugir ses flots, Lui dont le nom est l’Eternel des armées:


Toutes ces étoiles nous permettent de faire des calculs, puisque nous savons que la terre fait le tour du soleil en 365 jours, et qu’elle tourne sur elle-même en 24 heures. Grâce à elles, nous pouvons marquer les époques et naviguer dans le temps avec précision.

Jer 104:19 Il a fait la lune pour marquer les temps ; Le soleil sait quand il doit se coucher.



Verset 20 à 23

Le 5ème jour servira à la création de tous les animaux marins et de tous les animaux volants.



Verset 24 à 25

Dieu créa tous les espèces terrestres le 6ème jour. C’est à dire les animaux qui marchent et qui rampent,



Verset 26 à 27

Dieu créa l’être humain en 2 genres, à la fois différents et complémentaires : l’homme et la femme. Il les créa à son image.

L’homme a été créé à partir de la terre et à la ressemblance de Dieu. Dans le mot ADAM, il y a 2 racines très importantes :

  • אְַדָםָה. ADAMAH qui signifie = la terre, le sol, le territoire, le champ; l'être humain

Dieu est le potier et nous sommes l’argile. Nous sommes ses oeuvres, mais des oeuvres libres de s’exprimer et de pouvoir être façonné selon le plan de Dieu.

Es 64:8 Cependant, ô Eternel, tu es notre père ; Nous sommes l’argile, et c’est toi qui nous as formés, Nous sommes tous l’ouvrage de tes mains.

  • דָם DAM qui signifie = sang

Le mot אָדָם (Adam) se décompose également en 2 autres mots :

א = qui est la lettre de Dieu

דָם = qui veut dire « sang »

Ce qui veut dire que le sang de Dieu coule dans l’être humain.


Dieu créa l’homme à son image, à la ressemblance de Dieu. Dans le verbe ressembler (Damohדָמֹה), il y a une fois de plus le mot « sang ». A la création l’homme est créé à l’image de Dieu par son sang qui coule en lui. C’est le sang qui unit, car l’homme sera en communion parfaite avec Dieu, avant la chute et il le retrouvera cette communion à sa conversion, lorsqu’il aura accepté le sacrifice de Jésus à la croix.

L’homme est à la fois créé de terre et de sang, c’est pourquoi il n’est que la ressemblance de Dieu et non son égal. Le sang de Dieu coule en lui, mais la terre le relie à son identité charnelle et non divine. La terre est là pour lui rappeler qu’il est la créature de Dieu et ainsi le garder dans l’humilité. Sans Dieu, l’homme n’est rien. C’est Dieu qui a sa vie entre ses mains.


L’homme a reçu un pouvoir extraordinaire, celui de dominer sur tous les animaux de la terre et sur la terre elle-même. C’est le 1er commandement que Dieu donne à l’homme : « qu’ils commandent sur le poisson de la mer, sur l’oiseau du ciel et sur la bête et sur toute la terre, et sur toutes les bêtes qui remuent sur la terre. » (hébreu original). Notez que Dieu commande à l’homme et à la femme. L’ordre « à ce qu’ils commandent » est au pluriel, c’est à l’être humain qu’il donne le pouvoir et non à l’un seul d’entre eux.



Verset 28

Dieu bénit l’homme et la femme et leur donne les premiers commandements universels :


Version hébreu original :

Et Dieu les bénit et il leur dit : « Portez du fruit (pérou), devenez nombreux (ourevou) et remplissez (oumileou) la terre et soumettez là (ouhivshouah), et commandez (ouredou) sur les poissons de la mer, sur l’oiseau du ciel et sur tout animal qui remue sur la terre. »


  • Porter du fruit

C’est le verbe «פָּרֹהַ » (parah) qui veut dire : porter du fruit, être fructueux.

C'est une notion de production et de croissance spirituelle.

L'homme, ayant échoué dans ce premier commandement, Jésus va de nouveau insister sur l’importance de ce dernier :


En premier lieu : le fruit de la repentance

Mat 3:8 Produisez donc du fruit digne de la repentance,


Et en second lieu : le fruit de l’esprit

Mat 7:18-20 Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.



  • Devenir nombreux pour remplir la terre

C’est le verbe "רָבה" (rabah) qui veut dire : croitre, se multiplier, devenir nombreux, grandir

Cette fois, il s’agit de multiplication, c’est une croissance physique et non spirituelle.

Puis le verbe «מָלֵא » (malé) qui veut dire : remplir

Il s’agit simplement de se multiplier, le but est de remplir la terre.


  • Soumettre la terre

C’est le verbe «כָּבשׁ » (kabash) qui veut dire : soumettre, vaincre, dompter

La terre doit nous obéir parce que nous en sommes maitres, nous avons reçu la responsabilité de nous occuper d’elle et de la dompter.


  • Commandez tous les animaux créés

C’est le verbe «רָדה » (radah) qui veut dire : dominer, régner, commander, fouler tyranniser


L’homme a reçu un pouvoir extraordinaire, celui de dominer sur tous les animaux de la terre et sur la terre elle-même. « qu’ils commandent sur le poisson de la mer, sur l’oiseau du ciel et sur la bête et sur toute la terre, et sur toutes les bêtes qui remuent sur la terre. » (hébreu original).

Notez que Dieu commande à l’homme et à la femme. L’ordre « à ce qu’ils commandent » est au pluriel, c’est à l’être humain qu’il donne le pouvoir et non à l’un seul d’entre eux.

À la chute, ce pouvoir va partir également et cela se confirme lorsqu’il va redonner à Noé ce même commandement à sa sortie de l’arche après le déluge. Gen 9:1 « Et Dieu bénit Noé et ses fils et il leur dit : « Portez du fruit (parah), soyez nombreux (rabah) et remplissez la terre (malé) ».

Mais il ne parlera plus à Noé de dominer sur les animaux, parce que la chute a eu lieu.



Verset 29 à 31

l’Eternel pourvoit aux besoins vitaux de ses créatures : tous les produits de la terre ainsi que tous les fruits des arbres pour nourriture aux hommes et l’herbe qui pousse pour les animaux. Ainsi au commencement, toutes les créatures n’ont pas été créés pour se manger entre elles. Depuis la chute malheureusement tous s’est transformé, l’homme mange l’animal et l’animal mange l’homme. Mais il n’en était pas ainsi à la création et c’est ce qui plaisait à Dieu.

Cependant, c’est à Noé, que Dieu va également donner l'ordre de manger les animaux :

Gen 9:3 « toute bestiole vivante servira à votre nourriture »


Aujourd’hui, que chacun mange comme il lui plait. Dieu ne condamne personne, il a donné son autorisation pour la viande. Paul nous donne les recommandations indispensables à suivre 1 Tim 4:4-5 Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâces, parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière.


L. Gilman



65 vues