Rechercher
  • LAETITIA GILMAN

1 TIMOTHEE 2



Verset 1 à 3

Paul nous encourage à prier les uns pour les autres. Toutes les sortes de prières sont bonnes : les demandes, les supplications, et les prières de reconnaissance. Nous devons prier pour tous, même pour ceux qui nous dirigent, car c’est un moyen efficace pour vivre en paix.

David priait pour la paix de Jérusalem Ps 122:6 Demandez la paix de Jérusalem. Que ceux qui t’aiment jouissent du repos ! Que la paix soit dans tes murs, Et la tranquillité dans tes palais ! A cause de mes frères et de mes amis, Je désire la paix dans ton sein ;


Même si nous savons que Dieu est souverain et que ces plans pour le jugement doivent s’accomplir, il nous appelle à prier pour nos autorités afin qu’ils puissent agir dans la paix.

Le fatalisme est à rejeter. Nous ne connaissons pas les plans de Dieu, c’est pourquoi, nous devons continuer à prier pour que nos autorités agissent dans la paix et prennent les décisions les plus sages. Notre but ne doit pas être égoïste, mais que nous puissions encore mieux glorifier Dieu, encore mieux le servir, vivre d’une manière digne et par dessus tout, par cette manière de vivre, rendre témoignage de Jésus-christ afin de sauver le plus grand nombre.



Verset 4 à 8

« Il y a un seul Dieu et un seul médiateur entre Dieu et les hommes : Jésus-Christ ! »

Médiateur = conciliateur, arbitre (selon le dictionnaire)

Il est terrible de voir tant de gens prier les saints et Marie, pensant qu’ils entendront et répondront. Jésus est le seul médiateur, c’est à dire le seul qui peut en effet entendre les prières et intercéder auprès du Père afin qu’il les exauce.

Jésus est devenu le grand souverain sacrificateur, c’est donc lui qui intercède pour nous auprès du Père, il remplit parfaitement la fonction de grand prêtre.

Heb 7:24-27 Mais lui, parce qu’il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n’est pas transmissible. C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. Il nous convenait, en effet, d’avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, …

Pourquoi prier des morts qui sont totalement inefficaces parce qu’ils n’ont jamais été choisis pour intercéder auprès du Père. Prier Marie ou des saints, c’et prier des morts. Peu importe ce qu’ils ont fait de bon dans leur vie et la place qu’ils ont tenu auprès des hommes, ils restent tous des humains et notre seul et unique Dieu, c’est Jésus-Christ ! La Bible condamne la prière aux morts. Deut 18:10 Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel ; et c’est à cause de ces abominations que l’Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi.

Prier Marie ou des saints, c’est en faire des dieux et toute idolâtrie est condamné par Dieu.

Il n’y a qu’un seul Dieu, un seul médiateur entre Dieu et les hommes : Jésus-Christ ! Paul ne peut être plus clair !



Verset 9 à 10

Paul s’adresse aux femmes concernant leurs tenues vestimentaires. Prendre soin de soi n’est pas le problème, mais dans quel but le faisons-nous ? Est-ce pour plaire aux hommes ou pour plaire à Dieu ? Pour le Seigneur, notre beauté est intérieure, c’est pourquoi tous nos parements ne l’impressionneront pas, bien au contraire. Paul ne dit pas qu’une femme ne peut et ne doit se faire belle, il dit qu’elle doit l’être surtout de l’intérieur et que l’extérieur n’est qu’une façade sans aucune valeur aux yeux de Dieu.

Pierre aussi, dira la même chose, dans sa première lettre 1 Pie 3:3 Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu.

Prenons plaisir à nous faire belles pour le Seigneur, en le servant, en nous sanctifiant et en nous purifiant jour après jour ! Ne négligeons pas pour autant notre apparence, restons simple, cela aura beaucoup de prix pour le Seigneur.



Verset 11 à 15

Tout comme l’homme, la femme peut s’instruire, mais elle ne doit pas prendre le dessus sur l’homme. Paul rappelle que c’est la femme qui a péché la première, parce qu’elle a été séduite, c’est pourquoi, à cause de cela, elle est vulnérable et fragile. Tout comme l’homme, le salut lui est offert, mais à la condition d’aller jusqu’au bout de la course.


A l’époque, les femmes ne recevaient aucune instruction, c’est pourquoi Paul leur demande de ne pas enseigner ou de prendre autorité sur l’homme. Il est clair que l’homme est le chef de la femme et que chacun doit être à la place que Dieu lui a donnée. Aujourd’hui, les temps ont changé, la femme reçoit la même instruction que l’homme dès son plus jeune âge. Elles travaillent et ont des postes équivalents.

Faut-il appliquer ce message uniquement au contexte de l’époque où faut-il en tenir compte encore aujourd’hui ? Les femmes ont, pour beaucoup, envie de s’instruire, sans pour cela prendre autorité sur les hommes. Certaines femmes sont également bien plus matures que les hommes et beaucoup plus assidues dans l’étude biblique.

Les temps ont tellement changés, c’est pourquoi, je pense que ce qui compte avant tout, ce sont les fruits que produisent chacun d’entre nous. Ce qui devrait attirer notre attention avant toute chose, c'est d'une part, la doctrine qui est enseignée et d'autre part, les fruits dans la vie de celui ou celle qui apporte la parole. Pourquoi arrêter une femme qui prêche la Vérité et qui portent beaucoup de fruits dans sa vie et à l’inverse laisser un homme prêcher des erreurs doctrinales ou qui vit à l’opposé de ce qu’il enseigne ?



9 vues