Rechercher
  • L. GILMAN

GENÈSE 2


Verset 1

Aucun détail n’est donné sur l’armée de Dieu, mais nous savons qu’elle a été créée pendant ces 6 jours. Toutes les créatures célestes, c’est à dire les anges ont été créés pendant cette période.

Ps 33:6 Les cieux ont été faits par la parole de l’Eternel, Et toute leur armée par le souffle de sa bouche.

Es 45:12 C’est moi qui ai fait la terre et qui sur elle ai créé l’homme ; C’est moi, ce sont mes mains qui ont déployé les cieux, Et c’est moi qui ai disposé toute leur armée.


Verset 2 à 3

Le 7ème jour est le jour du repos. Il l’a été pour Dieu et il va demander par la suite à ce qu’il le soit pour nous. C’est un jour béni et sanctifié, c’est à dire que c’est un jour mis à part pour se reposer, mais aussi pour louer et adorer le Seigneur. Ex 31:15-16 On travaillera six jours ; mais le septième jour est le sabbat, le jour du repos, consacré à l’Eternel. Celui qui fera quelque ouvrage le jour du sabbat, sera puni de mort. Les enfants d’Israël observeront le sabbat, en le célébrant, eux et leurs descendants, comme une alliance perpétuelle.


Cela fait parti des 10 commandements que nous devons encore aujourd'hui respecter.


Verset 4 à 6

Au verset 4, nous avons une précision importante qui n’est visible que par l’hébreu original. C’est la première fois qu’apparait le nom de YHWH, et il est assemblé avec ELOHIM. Dans une version classique, on lira « Dieu », mais dans l’hébreu, on lira « YHWH ELOHIM ». C’est un détail qui n’est pas des moindres, car il démontre par là que ELOHIM n’était pas seul. YHWH est l’image de la miséricorde, tandis que ELOHIM vise plus précisément le Dieu de rigueur, de justice. À travers le nom de YHWH, on peut voir apparaitre le nom de Jésus YHWH (voir article « le nom de Dieu » dans la rubrique hébreu de ce site)


A la création, la pluie n’existait pas, c’est une vapeur venant de la terre, elle même qui arrosait le sol.



Verset 7

Nous avons plus de précisions sur la manière dont l’homme a été créé. C’est avec la poussière de la terre. L’homme n’est que poussière. Les scientifiques ont même démontré que le plus petit des atomes n’était rien, il est vide à 99,99 %. Comment l’homme peut-il à se point s’enorgueillir alors qu’en définitive, il n’est rien. Il n’est qu’un assemblage de particules minuscules, qui disparaitra lorsque le Seigneur le décidera. Qu’est-ce que l’homme ? Jac 4:14 Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain ! car, qu’est–ce que votre vie ? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît.


Verset 8 à 14

Dieu planta un jardin et il y plaça l’homme pour y vivre. C’est un cadeau merveilleux pour l’homme, car toutes les meilleures conditions de vie lui sont offertes. Eden , c’est le paradis sur terre, tout est parfait, il ne lui reste plus qu’à obéir aux instructions de celui qui l’a créé. Des arbres sont plantés en multitudes et tous, sans exception, avec de bons fruits. 2 arbres sont au centre de ce jardin : l’arbre de vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. A ce moment précis de l’histoire, l’homme ne connait que la perfection et rien d’autre, il n’a aucune idée du péché, toutes ses conditions de vie sont absolument parfaites car le mal n’existe pas. L’arbre de vie est à la porté de l’homme dès le commencement et il le sera de nouveau à la conversion de chacun de ceux qui accepteront Christ dans leur coeur. L’arbre de vie, c’est Christ. Il est le cep et ses fruits sont bons et abondants. Manger de ses fruits, c’est vivre. Jn 6:51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.

Un fleuve à 4 bras va arroser le jardin.


Verset 15

L’homme a donc reçu des instructions très claire pour sa vie.

Il a 2 tâches importantes à faire : cultiver et garder le jardin.

Cultiver, c’est le verbe עָבֹד (avod) qui signifie : servir, travailler, faire; sacrifier, cultiver; subjuguer; asservir.

La terre est à la disposition de l’homme afin qu’il la travaille et qu’elle soit à son service.

Garder, c’est le verbe שָׁמֹר (shamor) qui signifie : garder, veiller sur, préserver, avoir soin de, être attentif, se garder, conserver.

Pourquoi garder la terre ? Tout est beau, tout est parfait, Adam aurait pu s’interroger sur cette mission, était-elle en danger s’il n’obéissait pas ? Il doit s’en occuper avec soin pour la préserver pure comme il l’a reçue.

L’homme va donc devoir travailler de ses mains et préserver ce qui lui a été donné.

« Cultive et garde », c’est à dire « travaille et préserve ce que je t’ai donné »


De la même manière, le même ordre est donné à chaque enfant de Dieu : "Travaille à mon oeuvre et préserve tout ce que je t’ai donné".

Pourquoi « garder », y aurait-il un danger ? Adam était seul, serait-ce pour se protéger contre les autres créatures, c’est à dire les animaux ou la femme qui est à ses côtés ? "Garder" implique qu’il y a effectivement un danger de perdre, c’est pourquoi, à l’époque d’Adam, comme à notre époque, l’homme doit tout simplement obéir à l’ordre de Dieu et ne pas négliger le commandement de garder ce qui nous a été confié. Cet ordre a été donné à Abraham et pour toute sa descendance.

Gen 18:18-19 Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre. Car je l’ai choisi, afin qu’il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l’Eternel, en pratiquant la droiture et la justice, et qu’ainsi l’Eternel accomplisse en faveur d’Abraham les promesses qu’il lui a faites…

Les enfants de Dieu ont été choisis, en effet, parmi toutes les nations, et il leur est demandé « de garder la voie de l’Eternel en pratiquant la droiture et la justice». C’est notre condition pour aller au Royaume de Dieu. La grâce merveilleuse de connaitre Jésus doit obligatoirement nous amener à comprendre notre mission ici-bas et notre engagement ferme à le suivre jusqu’au bout.

Comme David, nous devons pouvoir dire : Ps 119: 57 Ma part, ô Eternel ! je le dis, C’est de garder tes paroles. La parole de Dieu est là pour nous guider et nous enseigner le chemin à suivre. Nous avons une part à faire, celle de travailler dans le Royaume et de garder les commandements de Dieu, de préserver sa parole toute entière dans notre coeur.

A chacun de nous est adressé cette parole forte que Paul a écrite à Timothée 1 Tim 6:14 de garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu’à l’apparition de notre Seigneur Jésus Christ. Et Jean nous confirmera que c’est parce que nous garderons précieusement les commandements de Dieu, que nous prouverons notre amour envers lui 1 Jn 5:3 Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,


Aujourd’hui, le Seigneur nous adresse encore ces ordres, parce qu’ils sont là pour nous protéger et nous conduire vers le salut.

Le jardin, c’est aussi notre coeur, et nous devons le garder plus que tout autre chose

Prov 4:23 Garde ton cœur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie.

Tout comme Adam devait cultiver la terre, nous devons cultiver (travailler) notre salut. C’est un trésor qu’il nous faut préserver avec beaucoup de soin, sous peine de le voir disparaitre. Il faut l’entretenir, comme une terre, parce que c’est par lui que nous aurons la vie éternelle.

Phi 2:12 Ainsi, mes bien–aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent ;



Verset 16 à 17

C’est le 2ème commandement que Dieu donne à Adam et Eve. Et ce commandement est très stricte, car il implique une punition éternelle s’il n’est pas respecté. Dieu ne pouvait être plus clair.

Alors pourquoi mettre cet arbre de la connaissance du bien et du mal dans le jardin, s’il est un piège pour l’homme ? Pour laisser l’homme faire ses propres choix, pour qu’il puisse obéir en toute liberté. Dieu a créé l’homme et la femme et les a placés dans un lieu magnifique et parfait, il leur a donné tout ce qu’ils avaient besoin pour vivre et se multiplier, mais maintenant, Dieu veut tester le coeur de l’homme en lui imposant devant ses yeux une toute petite part d’interdit. L’abondance contre un seul interdit ! Tout est magnifique, même ce qui est interdit ! Désobéir impliquera irrévocablement la mort éternelle ! L’homme et la femme sont prévenus.


Verset 18 à 23

L’homme est seul avec les animaux. Sa première mission est déjà de leur donner un nom à tous. Ce n’est pas Dieu qui les a appelés, c’est l’homme qui leur a donné à chacun un nom. Cependant, malgré cette multitude d’animaux, l’homme se sent seul. Alors Dieu (ELOHIM YHWH) va façonner une créature semblable à l’homme, à partir de lui-même. A-t-il procéder de la même manière pour les animaux femelles ? Nous ne savons pas.

l’Eternel veut un vis à vis pour l’homme, c’est à dire, à la fois une personne semblable, mais aussi différente. Elle vient de lui, mais elle n’est pas comme lui.

« Vis à vis » en hébreu se dit « Negued » נֶגֶד et veut dire : vis à vis, en présence, contre, devant.

Un vis a vis, c’est quelqu’un qui nous renvoie l’image que nous sommes réellement. Comment pourrions nous nous évaluer sans personne à nos côtés. La femme est la compagne de l’homme, mais une compagne qui saura s’opposer à lui (contre) s’il est dans l’erreur. L’homme a besoin d’une aide « Ezer »עֵזֶר, ce qui signifie : secours, aide, assistance.

La femme est une aide précieuse pour l’homme, que ce soit pour les tâches ménagères, la cuisine, mais aussi pour les conseils et les critiques constructives qu’elle pourra lui apporter. De plus, sans femme, l’homme ne pouvait pas se multiplier, Adam serait donc rester seul éternellement.


Verset 24

L’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme et ne faire qu’un avec elle. Adam et Eve ne sont pas encore parents et ils n’ont eux mêmes pas de parents, mais déjà un commandement nouveau leur est donné : être attaché l’un à l’autre.

Plus tard, Jésus dira que l’homme ne peut séparer ce que Dieu a unit. Mat 19:6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint.

Attacher en hébreu, c’est le verbe « Davoq » דָבֹק qui signifie : être attaché, se joindre, atteindre, s’attacher, être fidèle, poursuivre. Le nom « Dèvèq » דֶבֶק , tiré de la même racine, veut dire : colle, mastic, jointure. Une fois accouplé, un couple ne peut plus se défaire, spirituellement, il est collé pour la vie.

L’homme ne peut rester seul, car comme Dieu l’a dit, « Il n’est pas bon que l’homme soit seul » (gen 2:18), et lorsqu’il prend une femme pour l’épouser et fonder une famille, il est aux yeux de Dieu, assemblé avec elle pour la vie entière. Nul ne peut plus les défaire, quoi qu’il en décide sur cette terre.


Verset 25

A la création, tout est pur. Adam et Eve sont tous deux nus, mais cela ne les gêne en rien, puisqu’ils ne connaissent pas encore le péché. Rien n’est impur à leurs yeux. Leur regard envers l’autre est pur, l’impureté n’existe pas encore.



46 vues