Rechercher
  • LAETITIA GILMAN

1 JEAN 2




Verset 1 à 2

Jésus intercède pour nous auprès du Père, il est notre avocat. Il a pris la fonction de grand prêtre et a donné sa vie pour nous. Personne ne peut nous juger ou nous condamner. Jésus est le sacrifice ultime qui s’est livré pour nous. Il a porté nos péchés et les a ensevellis dans les profondeurs de la Terre. Devant Dieu, nous sommes purs et sans tâche. Nous avons été lavés par le sang du sacrifice et lorsqu’il nous arrive encore de pécher, si nous lui demandons pardon, « il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal » (Jn 1:9).

Si Dieu nous a pardonné, que peut nous faire un homme ?

C’est Dieu, et lui seul, qui juge et qui pardonne.

L’homme doit comprendre que Dieu est Amour, mais pas seulement, il est juste et Saint également. Jésus Christ a payé pour nous, nous avons été rachetés, non pas au prix de 5 pièces d’argent, mais au prix d’une vie et pas n’importe laquelle, au prix de la vie du Fils de Dieu ! A présent, Il se tient auprès du Père et lui rappelle dès que nous chutons, qu’il a donné sa vie pour nous. Alors Dieu nous voit couverts du sang de son Fils et, à cause de ce sang, il ne retient aucune condamnation contre nous.


Verset 3 à 6

le verbe "garder" est utilisé 3 fois dans ce passage. c'est le verbe grec "TEREO" qui signifie : s'occuper soigneusement, observer.

la seule preuve que nous soyons un enfant de Dieu, est que nous observons ce que la Parole nous enseigne. "celui qui garde sa parole... par là nous savons que nous l'avons connu (v3) et par là nous savons que nous sommes en lui" (v5)

Croire en Christ, c’est vivre comme lui et devenir à notre tour un sacrifice de louange, d’adoration, de reconnaissance, un sacrifice d’amour pour les autres. Nous ne pouvons prétendre être un enfant de Dieu si nous ne vivons pas comme lui v6 Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui–même.


Verset 7 à 11

Jean parle de l’amour. C’est le commandement suprême. Toute la loi se résume à cela, Jésus l’a dit : « Aimer Dieu » et "Aimer son prochain comme soi-même ». Paul a dit que nous aurions beau faire de belles choses, des oeuvres grandes et surnaturelles, mais « si nous n’avons pas l’amour, nous ne sommes rien » (1 cor 13). Et Jean dit que si nous disons être dans la lumière, c’est à dire si nous prétendons être « chrétiens », nous n’avons pas le droit de détester un frère. Plus loin, Jean le dira 1 Jn 3:14 Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort.

Jean parle bien de "frère", c’est à dire des enfants de Dieu. Cela ne veut pas dire que nous ne devons pas aimer les autres, mais nos frères et soeurs, c’est le béaba même de notre amour. Ils font parti de la famille de Dieu et c’est surtout avec eux que nous passerons l’éternité. Comment pourrions nous envisager de passer l’éternité avec quelqu’un que nous n’aimons pas ? Nous avons été purifiés de notre ancienne vie et l’amour n’est ni un commandement nouveau, ni une option dont on peut s’abstenir, c’est un ordre donné par Dieu lui-même.

Pierre a dit « Quant à celui qui ne possède pas ces qualités, il est aveuglé par sa myopie » (2 Pi 1:0). Nous devons faire tous nos efforts pour parvenir à l’amour avec tous nos frères et soeurs et le seul moyen pour cela est de changer notre regard, de les voir comme Christ les voit. Nous sommes tous différents et pourtant Dieu nous aime tous autant les uns comme les autres.

N’oublions pas que ce n’est pas une recommandation, c’est un ordre !


Verset 12 à 14

Nous allons de progrès en progrès ! De "petit-enfant", on devient "jeune gens", puis un "père". Il en est ainsi, aussi bien pour la vie naturelle que pour la vie spirituelle. Petit enfant, on savoure les joies de la conversion en exprimant le pardon de Dieu et en connaissant petit à petit notre Père céleste. Après quelques années, le jeune remporte des victoires dans ses épreuves il devient fort, il aime la parole de Dieu et la médite. Puis au fil des années et surtout des épreuves, il devient à son tour un père pour les autres, qui connaît intimement son Dieu, le Dieu de l'univers.

Dieu n’est pas pour le "père", juste le « bon papa », il est aussi le grand Dieu tout-puissant, en qui tout est possible et surtout sans qui nous ne pouvons rien faire. Le "père" n'a pas peur du Tout-Puissant, il a la crainte et le révère de tout son cœur. Il a une dimension plus grande de Dieu, il le connait sous tous ces aspects : sa grâce, son amour mais aussi sa Justice, sa Sainteté, son autorité, sa perfection, sa toute-puissance et son caractère.

Jean s'adresse à tout public « je vous écris petits enfants… je vous écris pères…. je vous écris jeunes gens… » Tous, sans exception, peuvent entendre la Parole de Dieu, il ne faut ni diplome, ni maturité spéciale, et même lorsque l’on est devenu mature, la parole continue toujours à être une grande source de révélations. Une vie ne suffira pas pour en connaitre tous les mystères. Elle est divine et accomplit son oeuvre en fonction de ce que Dieu veut faire. C’est en méditant et en chérissant la Parole, que l’oeuvre de Dieu s'accomplira dans notre coeur. Le Saint-Esprit nous guidera dans notre lecture et nous enseignera ce que nous avons besoin d’apprendre, en fonction de notre besoin spirituel.


Verset 15 à 17

NE PAS AIMER LE MONDE.

Ne pas aimer le monde, c’est avant tout ne pas vivre comme lui, ne pas se laisser imprégner et guider par ses codes et ses exigences. Nous ne devons pas nous conformer à son mode de fonctionnement. Au contraire, l’Esprit de Dieu veut nous transformer et nous faire voir les choses d’une autre manière. Il veut que nous regardions tout ce qui nous entoure avec ses yeux et selon son coeur. Rom 12:2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Jean dit que celui qui aime le monde n’a pas l’Amour du Père en lui et Jacques dit que celui là se rend ainsi ennemi de Dieu Jac 4:4 Adultères que vous êtes ! ne savez–vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu.

Pourquoi ? Parce que le prince du monde, c’est le diable ! C’est lui qui influence le monde, il aveugle les gens et les manipule pour les emmener avec lui, dans la Géhenne.

Auparavant, nous étions entrainés par notre propre nature, ce qui faisait de nous des enfants de colère Eph 2:3 Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres…

Mais maintenant que nous avons été rachetés à grand prix, nous ne nous appartenons plus 1 Cor 6:19-20 Ne savez–vous pas que votre corps est le temple du Saint–Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous–mêmes ? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. C’est pourquoi « nous devons nous revêtir du Seigneur Jésus-Christ afin de ne plus nous préoccuper de notre vieille nature pour satisfaire ses convoitises » (Rom 13:14)

Si nous aimons le monde, nous avons un problème, car nous nous rendons ennemis de Dieu, c’est pourquoi, nous devons nous laisser renouveler par l’Esprit de Dieu et nous détourner de toutes les tentations que le monde nous propose. Notre façon de vivre et de penser doivent changer. Si nous revêtons Jésus, nous ne pourrons plus être les mêmes. Il ne suffit de dire « Seigneur, Seigneur », seuls ceux qui font la volonté du Père rentreront dans le royaume des cieux (Mat 7:21). Le temps est court et nous ne devons plus perdre de temps. Nous devons grandir et ne plus nous conformer au monde qui ne nous propose que des distractions pour mieux nous éloigner de Dieu !

Sachons reconnaitre ce qui ne plait pas à Dieu et débarrassons nous de ce qui nous lie encore avec lui. Nous sommes libres en Jésus Christ, alors demandons au Seigneur de nous montrer ce qui nous rend encore dépendant du monde. Attention aux convoitises que le monde ne cesse de nous présenter afin de nous faire tomber. Protégeons-nous et sachons nous préserver des tentations qui sont dans le monde.


Verset 18 et 19

L’antichrist va venir, mais nous savons que de tout temps, il y en a déjà eu et il y en aura encore. Ils sortent du peuple de Dieu, ils sont à l’intérieur Ils sont sortis du milieu de nous… Tous ne sont pas des nôtres » v19. Jésus avait prévenu les disciples Mat 24:24 Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus.

Malheureusement, 1 Tim 4:1 Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques–uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons. Ils sont bien dans l’église et finissent par se détourner de la Vérité, soit pour devenir des « gourous » ou soit « des faux prophètes ou faux enseignants » et entrainent avec eux des gens mal affermis dans la parole.

Mais il y aura également l’antichrist lui-même qui se nomme « Le fils de la perdition » (2 Th 2:3) qui va aller jusqu'à «s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui–même Dieu ». 2 Th 2:4

Paul avait averti les chrétiens que des loups s’introduiraient parmi nous et qu’ils n’épargneraient pas le troupeau Act 20:29-30 Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux.

Sans la parole, nous sommes vulnérables et en grand danger ! Certains se laissent séduire par le malin. Ils transforment l’évangile de manière très subtile et ainsi la Vérité n’est plus proclamée. Le message qu'ils prêchent contient une part de vérité, mais ce n’est plus la stricte vérité, il est mélangé à des doctrines païennes et humanistes. Quelques versets de la Bible sont mis en avant pour mieux séduire ceux qui les écoutent et ainsi les éloigner de la vraie pensée biblique. Nous devons, tout comme les chrétiens de Bérée, vérifier dans la Parole tout ce qui nous est enseigné ! Soyons vigilants ! Les apôtres nous ont avertis, mais ils nous ont aussi donné l’antidote afin de repérer ces antichrist : plonger nos regards dans la Parole et prier sans cesse. Ainsi, nous saurons éviter ceux qui se perdent dans des doctrines mensongères.


Verset 20 à 29

Nous avons reçu l’onction, car le Saint-Esprit vit en nous. Aussi, c’est à nous de garder notre vie dans la sainteté et la parole dans sa totalité, sans rien en jeter, ni en rajouter.

Attention à ne pas nous laisser manipuler par des faux enseignants. La parole est la seule vérité, elle est à prendre dans sa totalité. Nous avons l’esprit qui nous permet de la comprendre, c’est à nous de la considérer comme La parfaite Vérité et à nous y soumettre.

Ainsi, comme le dit Jean « demeurez en lui » et nous aurons l’assurance qu’il nous reconnaitra lors de son retour (v28).

Celui qui pratique la justice est né de nouveau. Qui est celui qui pratique la justice ?

C’est d'une part, celui qui cherche en toute chose la gloire de Dieu et non la sienne Jn 7:18 Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé, celui–là est vrai, et il n’y a point d’injustice en lui. et d'autre part, celui qui obéit à la parole de Dieu Heb 5:9 (Jésus) est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur d’un salut éternel,


En résumé, Jean nous parle des vrais enfants de Dieu et de ceux qui se font passer pour eux. On reconnait un enfant de Dieu à son amour pour ses frères et soeurs en Christ, à son respect envers la Parole dans son intégrité et à sa recherche de Justice. Celui qui n’est pas comme cela est un enfant du diable, c’est quelqu’un qui vit dans le mensonge. Si nous demeurons en Jésus, lui demeure en nous éternellement.




24 vues