Please reload

JE TE CHERCHE PARCE QUE JE T'AIME

 

Mon enfant,

 

J’ai tant aimé le monde que j’ai donné mon Fils unique, Jésus, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Je prouve mon amour envers toi, en ce que, lorsque que tu étais encore pécheur, mon fils est mort pour toi.  Sois réconciliés avec moi !

 

Moi, Jésus je n’ai point connu le péché, Je suis devenu péché pour toi. Mon amour a été manifesté envers toi en ce que j’ai été envoyé dans le monde, afin que tu vives par moi. Et mon amour consiste, non point en ce que tu m’aimes, mais en ce que je t’ai aimé et que je suis venu comme victime expiatoire pour tes péchés. En effet, je ne suis pas venu dans le monde pour  juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par moi. Celui qui croit en moi n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru en mon  nom. 

 

La volonté de mon Père, c’est que quiconque me voit et croit en moi ait la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. Tourne-toi vers moi, et tu seras sauvé, car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre. Viens à moi, toi qui peine sous le poids du fardeau, et moi je te donnerai du repos. En vérité je te le dis, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n’y entrera point.

Le temps est accompli, et mon royaume est proche. Repent-toi, et crois à la bonne nouvelle. 

Repent toi, et sois baptisé en mon nom, pour le pardon de tes péchés ; et tu recevras le don du Saint-Esprit. Le moment est arrivé et mon royaume est proche. Change d’attitude et crois à la bonne nouvelle ! 

 

Par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et ainsi la mort a atteint tous les hommes : d’ailleurs tous ont péché …  tous ont péché et sont privés de ma gloire.  Si tu dis : « Je n’ai pas de péché », tu t’égares toi-même et la vérité n’est pas en toi. Si tu confesses tes péchés, je suis fidèle et juste pour te les pardonner et te purifier de toute iniquité. Aucun homme n’est assez juste sur terre pour faire le bien sans pécher. Qui peut dire : « J’ai purifié mon cœur, je suis net de mon péché ?" Qu’est-ce donc que l’homme pour jouer au pur, celui qui est né de la femme, pour se dire juste ?   Ta conscience, certes, ne te reproche rien, mais ce n’est pas cela qui te justifie ; celui qui te juge, c’est moi. Qui te distingue en effet ? Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi t’enorgueillir comme si tu ne l’avais pas reçu ? 

 

Je suis le chemin, la vérité et la vie. Personne ne va au Père si ce n’est par moi. Je suis le pain de vie ; celui qui vient à moi n’aura pas faim ; celui qui croit en moi jamais n’aura soif.  Je suis la lumière du monde. Celui qui vient à ma suite ne marchera pas dans les ténèbres ; il aura la lumière qui conduit à la vie.  Aujourd’hui, si tu entends ma voix, n’endurcis pas ton cœur !

 

Moi, la lumière, je suis venu dans le monde, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. Si tu as mes commandements et que tu les observes, alors tu m’aimes : or si tu m’aimes, tu seras aimé de mon Père et, à mon tour, moi je t’aimerai et je me manifesterai à toi.  Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si tu entends ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez toi (dans ton cœur)  et je dinerai avec toi et toi avec moi. Si tu m’aimes, tu observeras ma parole, et mon Père t’aimera ; nous viendrons à toi et nous établirons chez toi notre demeure.

Encore si peu, si peu de temps, et je serais là, je ne tarderais pas.

 

Je le déclare : je ferais justice bien vite. Mais quand je viendrais, trouverais-je la foi sur la terre ?  Oui, je viens bientôt. Je ne tarde pas à tenir ma promesse, alors que certains prétendent que j’ai du retard, mais je fais preuve de patience envers tous, ne voulant pas que quelques-uns périssent mais que tous parviennent à la conversion. Ou bien méprises-tu la richesse de ma bonté, de ma patience et de ma générosité, sans reconnaître que cette bonté te pousse à la conversion ? Je veux que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. Aussi, si tu vis en moi, tu es une nouvelle créature. Le monde ancien est passé, voici qu’une réalité nouvelle est là.  En vérité, je te le dis : à moins de naître de nouveau, tu ne peux voir mon Royaume. Je te le dis : Si tu ne nais d’eau et d’Esprit, tu ne peux entrer dans mon Royaume.

 

Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas. Car voici l’alliance que je veux faire avec toi : en te donnant mes lois, c’est dans tes pensées et dans ton cœur que je veux les inscrire. Je veux devenir ton Dieu, et tu deviendras mon enfant.

Un jour, tous me connaîtront, du plus petit jusqu’au plus grand,

Le jour de mon retour viendra comme un voleur, jour où les cieux disparaîtront à grand fracas, où les éléments embrasés se dissoudront et où la terre et ses œuvres seront mises en jugement. Alors tu verras un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre disparaitront et la mer ne sera plus. Il y aura une ville sainte, la Jérusalem nouvelle, tu la verras descendre du ciel, comme une épouse qui s’est parée pour son époux. Voici ma demeure. Je demeurerais avec toi. Tu seras mon enfant et je serais le Dieu qui est avec toi.

J’essuierai toute larme de tes yeux, La mort ne sera plus. Il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni souffrance, car le monde ancien aura disparu.

 

Je siège sur le trône et je te dis : Voici, je fais toutes choses nouvelles. Ces paroles sont certaines et véridiques. Viens donc à moi comme un petit enfant, car mon Royaume est pour ceux qui leur ressemblent. Crois ! Simplement crois en moi et tu verras ma gloire.

Si tu confesses de ta bouche que moi, Jésus, je suis Seigneur, et si tu crois dans ton cœur que je suis ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. Heureux seras-tu parce que tu ne m’a pas vu et que tu as cru !

 

La Parole de Dieu

Mise en forme par Laetitia Gilman

 

 

Please reload