Rechercher

CONDUIS-TOI COMME UN SAGE !


Mon Enfant,


Que Ma parole habite en toi abondamment ; instruis-toi et exhorte les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, me chantant dans ton cœur sous l’inspiration de la grâce. Je t’enseigne à bien compter tes jours, afin que tu appliques ton cœur à la sagesse. Sois obéissant et que celle-ci soit connue de tous ; je désire que tu sois sage en ce qui concerne le bien et pur en ce qui concerne le mal. Dans l’Eglise, préfère dire cinq paroles avec ton intelligence, afin d’instruire aussi les autres, que dix mille paroles en langue. Prend garde de te conduire avec circonspection, non comme un insensé, mais comme un sage. Rachète le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne sois pas inconsidéré, mais comprend quelle est Ma volonté Si tu manques de sagesse, demande-la moi et je te la donnerais simplement et sans reproche.


Es-tu sage et intelligent ? Alors montre-moi tes œuvres par une bonne conduite avec la douceur de la sagesse.


La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie. Garde-toi de refuser d’entendre quand je te parle. Car si ceux qui refusèrent de m’entendre n’ont pas échappé, combien moins échapperas-tu, si tu te détournes de moi. Tu observeras tout ce que je t’ai dit, et tu ne prononceras pas d’autre nom que le mien. Conduis-toi d’une manière digne de mon Evangile, afin que tu demeures ferme dans un même esprit, combattant d’une même âme pour la foi de l’Evangile. La crainte de mon nom est le commencement de la sagesse. Ma gloire subsiste à jamais. Je te donne l’intelligence, pour que tu gardes ma parole et que tu l’observes de tout ton cœur.

Car c’est Moi qui donne la sagesse, et de Ma bouche viennent connaissance et raison. Par l’orgueil, tu n’obtiens que contestation, mais la sagesse se trouve chez ceux qui admettent les conseils.

Etre un ancien ne rend pas sage, et les vieillards ne discernent pas le droit. J’ai caché mes mystères aux sages et aux intelligents pour le révéler aux tout-petits. Le mystère de la croix est folie dans le monde, et je l’ai choisi pour confondre les sages ; je me sers de ceux qui sont faibles dans le monde pour confondre ce qui sont forts. Mieux vaut un gamin indigent, mais sage, qu’un roi vieux, mais insensé, qui ne sait plus se laisser conseiller.

Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour réfuter, pour redresser, pour éduquer dans la justice.


Voici le portrait d'un sage :

  • Il écoute les conseils

  • Il craint le mal et s’en détourne

  • Il accepte la discipline

  • Il ne se considère pas sage à ses propres yeux

  • Il est prudent et agit en connaissance de cause

  • Il prend en compte les reproches qui lui sont faits

  • Il ne donne pas libre cours à ses passions et ainsi les apaise

  • Sa conduite est droite

  • Il a les yeux là où il faut

  • Il raisonne bien

  • Il agit avec prudence en cachant son irritation lorsqu’on l’outrage

  • Il contrôle ses sentiments et ne les étale pas

  • Il réfléchit avant d’agir


Voici le portrait d'un insensé :

  • Il juge son comportement droit

  • Il s’emporte, il est plein d’assurance

  • IL ne se complaît pas dans la raison, mais bien à faire étalage de son opinion

  • Il retourne à ses sottises comme le chien à ce qu’il a vomi

  • Il fait éclater sa folie

  • Cent coups de bâton ne lui font pas d’effet

  • Il se confie à ses propres instincts

  • Il donne libre cours à toutes ses passions

  • Il est prompt à parler

  • Il aime les choses folles

  • Il tope dans la main pour se porter garant envers son prochain

  • Il comprend tout de travers.

  • Il dit en son cœur : Il n’y a point de Dieu ! Les gens sont corrompus, ils sont injustes ; Il n’en est aucun qui fasse le bien.

  • Il répand la calomnie

  • Il laisse voir à l’instant son irritation

  • Il étale tous ses sentiments


A fréquenter les sages, on gagne en sagesse, mais la compagnie des sots amène le malheur. Choisis donc la conduite des bons, imite le comportement des justes.


Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel, et qui la médite jour et nuit ! Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point : tout ce qu’il fait lui réussit.

La Parole de Dieu

Mise en forme par Laetitia Gilman

22 vues