Please reload

MATTHIEU 28

 

 

Verset 1 à 7

Jésus est ressuscité  ! C’est un ange qui va prévenir les femmes qui se rendent au tombeau. Ces femmes sont Marie-Madeleine et Marie, la mère de Jésus. L’ange leur annonce qu’elles doivent prévenir les disciples qu’ils le reverront en Galilée. 

C’est le petit matin, aux premières lueur du soleil. Le sabbat vient juste de se terminer.

 

Le mot traduit par "tremblement de terre" est « seismos ». C’est le même mot utilisé en Mat 8:24 Et voici, il s’éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait. Il s’agit trés certainement d’un vent très violent mais pas aussi fort qu’un tremblement de terre.

 

Les 3 jours ne représentent en fait que 38 heures environ. Jésus a expiré vers 15h le vendredi, et il est ressuscité à l’aube, après le sabbat, juste avant l’arrivée des femmes. Ce ne sont pas 3 jours pleins, mais il y a un premier jour, celui de la crucifixion, le 2ème jour, celui du sabbat et le 3ème jour, celui de la résurrection.

 

 

Verset 8 à 10

La mère de Jésus et Marie Madeleine coururent apporter la nouvelle aux disciples.

La résurrection de Jésus a du tellement les retourner que les versions des uns et des autres sont quelques peu différentes. Elles se complètent toutes et divergent pour quelque peu, mais je pense qu’ils sont tous sous le choc et ont du mal à remettre les événements bien au clair lorsqu’ils les retranscrivent.

Matthieu précise que Jésus est apparue aux 2 femmes, alors que Marc et Jean précisent que ce n’est qu’à Marie-Madeleine qu’il s’est montré en premier. Quant à Luc, il n’en parle pas.

D’après Marc, elles étaient tellement dans l’effroi, qu’elles ne dirent rien à personne. Alors Jésus apparut personnellement à Marie Madeleine qui alla donc prévenir les disciples. Selon Luc, elles étaient plusieurs à aller l’annoncer aux disciples Lc 24:10 Celles qui dirent ces choses aux apôtres étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, mère de Jacques, et les autres qui étaient avec elles. Peut-être qu’après avoir reçu l’ordre de le dire aux disciples, Marie Madeleine est allée avec ses amies pour leur annoncer. Jean a une toute autre version, mais qui peut parfaitement se compléter si l’on s’y intéresse plus.

 

Verset 11 à 15

L’argent va une fois de plus, servir à la propagation d’un mensonge. 

 

Pour de l’argent, combien sont prêts à corrompre la vérité, à faire le mal et à commettre l’injustice.   

Il est clair que le diable a été vaincu à la croix, mais il n’en reste pas moins, qu’il est toujours en liberté et qu’il continuera d’agir jusqu’à ce qu’il soit définitivement enchainé et jeté dans l’étang de feu. La résurrection prouve que Jésus est bien le Messie, mais Satan s’empresse de remédier à cela en propageant un mensonge afin que les juifs ne puissent un seul instant croire en cela. Le Seigneur permet cet égarement, car seuls ceux qui croiront seront sauvés, les autres périront. 2 The 2:11-12 Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. 

 

L’argent est le moyen le plus couramment employé pour acheter le silence de quelqu’un ou l’amener à donner un faux témoignage. Pourquoi ? Parce que le monde en est devenu l’esclave. Quels rapports entretenons-nous avec l’argent ? Est-il un moyen de subsistance, ou est-il une marque de reconnaissance, un moyen d’exister ou même encore un challenge personnel de pouvoir jouir de tous les biens terrestres ? 1 Tim 6:10 Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux ; et quelques–uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux–mêmes dans bien des tourments. 

 

Verset 16 à 17

Tous les disciples allèrent à la rencontre de Jésus en Galilée, comme il l’avait annoncé avant sa mort aux disciples Mat 26:32 Mais, après que je serai ressuscité, je vous précèderai en Galilée, puis aux femmes le matin de la résurrection. 

Ils le trouvèrent comme convenu, mais il nous est précisé que certains eurent des doutes le concernant. Nous savons que Thomas  fait parti de ceux qui doutèrent, car il a dit : »Si je ne vois dans ses mains la marque des clous et si ne ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté , je ne croirai point » (Jn 20:25), mais dans l’évangile de Marc, nous voyons que Jésus leur a tous reproché leur incrédulité Mc 16: 13-14 Ils revinrent l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus. Enfin, il apparut aux onze, pendant qu’ils étaient à table ; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur cœur, parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient vu ressuscité. 

 

Aucun d’entre eux n’a douté après l’avoir vu. Thomas, comme les autres ne pensaient pas revoir Jésus. Bien qu’il leur avait annoncé, ils n'arrivaient pas à se l’imaginer. Aurions-nous eu plus de foi qu’eux ? C’est pourquoi Jésus a dit à Thomas : « Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ! » Jn 20:29)

 

Les évangiles se complètent et  chaque auteur raconte l’histoire en fonction de son ressenti le plus fort. N’oublions pas qu’ils sont tous sous le choc ! L’un retient tel évènement, l’autre plutôt celui là, et ainsi de suite. On a l’impression que c’est différent, mais en fin de compte, tout se rejoint et nous ne devons surtout pas nous attarder sur ces détails. L’Esprit a mis dans chacun des évangiles, l’accent sur un point important à retenir. 

 

Verset 18

En tant qu’homme, Jésus avait reçu l’Esprit sans mesure, il avait le pouvoir de chasser les démons, de guérir les malades et de faire des miracles et des prodiges; Il avait tout pouvoir sur la terre Jn 17:2 selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. 

Mais il n’avait pas reçu encore tous les pouvoirs dans le ciel, concernant les dominations, les puissances et les autorités célestes. En tant qu’homme, il était limité dans un certain sens, mais à la croix, il a remporté la victoire sur l’ennemi et le Père lui a alors donné l’autorité sur toutes choses, qu’elles soient terrestres, mais aussi célestes. Eph 1:20-23 Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au–dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Eglise, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous. 

La mission de Jésus sur la terre, était de remporter la Victoire sur l’ennemi  Rom 14:99 Car Christ est mort et il a vécu, afin de dominer sur les morts et sur les vivants. 

 

Verset 19 à 20

Jésus remet clairement à ses disciples la mission qu’ils vont devoir accomplir et ce, jusqu’à la fin du monde.

  • Faire de toutes les nations des disciples

  • Les baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit

  • Leur enseigner à mettre en pratique tout ce qu’il leur a lui même enseigné

 

Une chose importante que Jésus dit, c’est qu’il veut des disciples et non des partisans, des adeptes à une religion. Du mot disciple, est tiré le mot discipline. Un disciple se soumet à un maitre et ce maître, c’est Jésus. Il lui obéit et cherche à lui plaire. Un disciple n’est pas rebelle, ni désobéissant. Un disciple, c’est un élève de Christ. 

Pour faire des disciples, il faut « aller », car ils ne viendront pas d’eux-mêmes. Nous sommes des témoins qui devons aller au devant des autres et propager la bonne nouvelle au plus grand nombre. Le ministère d’évangéliste n’est pas donné à tous, mais nous pouvons tous refléter Jésus et ne pas manquer de l’annoncer lorsque l’occasion se présente.

Le baptême est très important, il vient en 2ème position. Si quelqu’un s’engage pour christ, c’est à dire s’il décide de marcher avec lui et de le suivre jusqu’à la fin de ses jours, alors il doit être baptisé. Spirituellement, cet acte scelle son appartenance à Christ. Le baptême est l’image de la crucifixion de Jésus : l’immersion totale, c’est la mort de l’ancienne vie, suivie de la résurrection pour une vie nouvelle en Christ.  Col 212 ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts. 

Et le 3ème point est extrêmement important et souvent trop négligé, c’est l’enseignement à mettre en pratique la parole de Dieu. Ecouter de beaux messages, c’est facile, l’important c’est qu’ils portent du fruit dans la vie des enfants de Dieu. Jésus a dit qu’on reconnaitrait l’arbre à ses fruits et que tout arbre qui ne porterait pas de fruit serait jeté. Ce point est tout aussi important que les autres et nous ne devons, en aucun cas, le négliger.

 

Il y a malheureusement trop de gens baptisés qui n’ont pas reçu l’enseignement qu’il fallait, et cela les amènent à croitre très difficilement. Leur parcours est chaotique et la maturité spirituelle ne vient que très tardivement, voir jamais. Mais il y a aussi ceux qui finissent par repartir tranquillement dans le monde, faute d’enseignement solide dès le départ. 

Le ministère d’évangélisation est le point de départ, le ministère pastoral accompagne et le ministère d’enseignement forme. Nous formons le corps de Christ, c’est pourquoi nous pouvons parfaitement remplir ensemble cette mission.

 

La nouvelle merveilleuse qui termine ce chapitre, c’est que Jésus est avec nous à chaque instant de notre vie, dès lors que nous lui avons donné notre vie. N’est-ce pas extraordinaire ? Beaucoup pensent que les apôtres étaient plus chanceux parce qu’ils étaient avec Jésus, mais nous le sommes encore davantage, car il est avec nous à chaque seconde de notre vie, il ne nous quitte jamais ! Jn 14:20 En ce jour–là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. 

 

 

 

 

 

 

Please reload