2 TIMOTHEE 2



Verset 1

« fortifie-toi », c’est à Timothée de se fortifier et non à Paul ou à quelqu’un d’autre de le faire.

Dieu a dit à Josué « Fortifie toi et prend courage ! » Deut 31:7 Moïse appela Josué, et lui dit en présence de tout Israël : Fortifie–toi et prends courage, car tu entreras avec ce peuple dans le pays que l’Eternel a juré à leurs pères de leur donner, et c’est toi qui les en mettras en possession. Avant de mourir, David a dit à Salomon 1Roi 2:2 Je m’en vais par le chemin de toute la terre. Fortifie–toi, et sois un homme ! David se le disait à lui-même Ps 27 : 14 Espère en l’Eternel ! Fortifie–toi et que ton cœur s’affermisse ! Espère en l’Eternel ! Ce que nous devrions tous faire sans exception !

La force de Dieu nous est communiquée à travers la foi. C’est un ordre qu’il nous est adressé à chacun d’entre nous, car le diable fera tout pour nous décourager et nous faire stopper notre course, c’est pourquoi, nous devons nous fortifier par la force toute puissante du Saint-Esprit qui vit en nous. Eph 6:10 Au reste, fortifiez–vous dans le Seigneur, et par sa force toute–puissante.

La grâce que Dieu nous a accordée est suffisante pour que nous ne nous laissions pas abattre à la moindre épreuve. Nous devons avoir cette assurance que si Dieu est avec nous, que pourra nous faire l’homme ou l’ennemi ? Ils sont impuissants parce que Dieu ne laissera rien qu’il n’ait permis. Si nous sommes dans la main de Dieu, croyons qu’il ne nous lâchera jamais. Quel qu’en soit le prix, nous devons être déterminés à marcher jusqu’au bout avec lui. Dieu n’a pas promis que tout irait bien, il a promis qu’il serait toujours avec nous, c’est pourquoi nous devons nous fortifier afin de ne pas reculer devant l’adversité.


Verset 2

Paul a le souci de la transmission exacte du message. Nous savons que l’évangile peut être transformé et nous le voyons malheureusement, c’est pourquoi, il est important que des hommes loyaux et fidèles soient pleinement formés afin qu’ils puissent à leur tour faire perdurer le message authentique tel qu’il a été enseigné depuis le début.


Contrairement à ce que certains pensent, l’évangile ne doit pas évoluer avec le temps, il doit rester tel qu’il est, parce que la parole de Dieu ne change pas ! Les enseignements de la genèse à l’apocalypse sont bons pour tous les temps. L’homme n’a pas changé, il reste pécheur et Dieu n’a pas changé, il reste le Roi des rois et le Dieu tout puissant. Nos moyens de communications ont changé, mais pas le message !


Verset 3 à 7

Ce passage est extrêmement important car il nous montre sous 3 facettes, comment doit être un vrai disciple du Seigneur.

Paul dit clairement à Timothée qu’il devra souffrir.


N’ayons pas peur d’annoncer la couleur à ceux qui veulent suivre Christ. Jésus n’a t-il pas annoncé la couleur lui aussi Mat 16:24 Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui–même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.

Pour suivre Jésus, il faut réellement lui donner sa vie et être prêt à vivre aussi bien des choses miraculeuses et extraordinaires que des chose douloureuses et injustes. La souffrance est au rendez-vous et croire que tout ira bien en le suivant est un mensonge !


3 personnages sont pris en exemple, afin de bien comprendre notre mission :

  • Le soldat

Nous sommes en guerre ! C’est une guerre spirituelle et nos armes sont spirituelles, mais notre rôle reste identique à un soldat terrestre. Nous devons nous battre selon des règles avec des armes bien spécifiques. Un soldat au combat n’a pas d’autre choix que d’être concentré sur l’adversaire, sinon il risque de se faire tuer.


Nous sommes des soldats et nous devons nous concentrer sur notre adversaire. Plus nous connaitrons ses stratégies et ses faiblesses, plus nous remporterons des victoires. Nous savons que Jésus a tout payé à la croix et qu’il a vaincu l’ennemi, mais le diable n’a pas cessé pour autant d’attaquer, car n’oublions pas qu’il est encore en action et cela jusqu’à ce qu’il soit définitivement enchainé puis jeté dans la Géhenne. C’est pourquoi, le combat fait rage et nous ne devons pas nous relâcher. Nous avons la victoire, Si, et seulement Si, nous mettons notre foi dans le seigneur et que nous marchons comme lui même à marcher avec les armes spirituelles qu’il nous a données.


  • L’athlète

Nous sommes dans une course, et cette course, nous devons la mener jusqu’au bout ! Un peu plus loin, Paul dira à Timothée qu’il a lui-même terminé la course, car il sait que la fin est proche le concernant 2 Tim 4:7 J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi.


Pour gagner la course, un athlète s’impose une discipline très stricte. De plus, les règles sont très précises et il ne peut les transgresser, sous peine d’être disqualifié.


Un chrétien a des règles et une discipline à respecter s’il veut aller jusqu’au bout de la course et ne pas être disqualifié. Dieu ne peut être plus clair dans sa parole et pourtant certains la prenne à la légère. Ils continuent à vivre selon leurs désirs charnels et ne s’imposent ni de règles, ni de discipline pour plaire à Dieu. Parce que Dieu les a pris tels qu’ils étaient, ils pensent que Dieu les acceptera ainsi. Et pourtant la parole nous dit clairement que sans la sanctification, nul ne verra le Seigneur ! Heb 12:14


  • Le laboureur

Le courage est indispensable au chrétien né de nouveau, sans lui, il ne terminera pas la course. Un laboureur travaille dur nous dit Paul, car il a un timing pour préparer la terre et l’ensemencer. Ensuite, vient la période de repos jusqu’à ce qu’à nouveau il se mette à l’oeuvre pour récolter le fruit de son travail.


Sans récolte, le cultivateur n’a plus de moyen pour survivre, de même sans fruit, le chrétien sera jeté au dehors, dans la Géhenne. Il ne suffit pas de faire une prière pour être sauvé et de se reposer tout le restant de sa vie. Si nous avons été sauvés, c’est une grâce et nous devons, à notre tour, la partager aux autres. Il n’y a pas de récolte sans travail, c’est impossible. Nous avons tous reçu au moins un talent, c’est pourquoi, nous devons le travailler afin qu’il se multiplie. Nous avons tous des talents différents, ce qui nous amène à faire des choses différentes. Nous ne sommes pas tous appelés à évangéliser dans la rue ou à prêcher devant une assemblée, chacun a reçu quelque chose en particulier qu’il ne doit surtout pas enterrer au risque de se voir rejeter. Mat 25:28-30 Otez–lui donc le talent, et donnez–le à celui qui a les dix talents. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Et le serviteur inutile, jetez–le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Il n’y a pas de grand ou de petit talent, il y a tout simplement des enfants de Dieu qui ont reçu la charge de faire quelque chose en fonction de ce qu’il est. Dieu ne fait pas de différence et ne donnera pas plus à un prédicateur plutôt qu’à celui qui fait le ménage. Dieu est juste.1 Cor 3:8 Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail.


Verset 7

Ce verset est très important. Paul exprime ce que Jésus a dit si souvent : « Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende ».


Nous avons reçu une intelligence et c’est pour nous en servir. La parole est à méditer, si nous voulons bien la comprendre, il ne suffit pas de la lire rapidement, car la profondeur se trouve dans la réflexion et la méditation. Paul parle de 3 personnages qui ne doivent pas nous laisser sans réaction. Le chrétien authentique est comparable à ces 3 figures, c’est pourquoi, il doit comprendre le sens profond de ce que Paul vient d’enseigner.


Personne ne peut dire qu’il ne comprend pas, s’il a vraiment pris du temps à méditer et à prier. Dieu est bon et il lui donnera l’intelligence pour comprendre ce qu’il a enseigné dans sa parole. Prov 2:3—6 Oui, si tu appelles la sagesse, Et si tu élèves ta voix vers l’intelligence, Si tu la cherches comme l’argent, Si tu la poursuis comme un trésor, Alors tu comprendras la crainte de l’Eternel, Et tu trouveras la connaissance de Dieu. Car l’Eternel donne la sagesse ; De sa bouche sortent la connaissance et l’intelligence ;


Verset 8 à 10

Paul souffre pour l’évangile et il rappelle à Timothée que même si la souffrance est au rendez-vous dans la vie du chrétien, la parole de Dieu reste efficace malgré tout.


Si certains sont enchainés à cause de l’évangile, d’autres continuent de l’annoncer partout dans le monde. La parole de Dieu continue de se propager et de faire son oeuvre, même lorsque notre situation est compliquée et qu’elle parait insoluble.


La cause de l’évangile devrait nous suffire pour endurer les souffrances. Le salut des âmes doit être notre préoccupation principale,


Verset 11 à 13

Si nous sommes morts à nous-mêmes, ensevelis par le baptême d’eau et marchant en nouveauté de vie pour sa gloire, alors nous vivrons

Rom 6:4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

SI nous persévérons jusqu’au bout, nous régnerons avec lui


Cela sous entend clairement l’inverse, c’est à dire :