Rechercher
  • L. GILMAN

GENESE 15


Verset 1

Dieu parle de différentes manières. Il s’est d’abord adressé à Abram audiblement à 2 reprises et maintenant il lui parle à travers une vision.

A l’époque Dieu ne parlait pas plus qu’aujourd’hui, car n’oublions pas que l’homme n’avait ni la parole, ni le saint-Esprit pour entendre Dieu.

D’après la parole que Dieu lui adresse, on voit qu’Abram a besoin d’être rassuré. Ce que Dieu dit à Abram est très fort, car en une petite phrase, il soulève 3 points essentiels :

  • Ne crains pas

  • Je suis ton bouclier

  • Ta récompense sera immense

Ces 3 points sont toujours valables pour nous aujourd’hui.

  • Nous ne devons pas craindre l’homme et les épreuves

  • Le Seigneur est notre bouclier, celui qui nous protège à chaque instant

  • Notre récompense sera immense également, car Dieu nous a fait des promesses éternelles.


Verset 2 à 3

Abram va alors exprimer son angoisse. Il est obéissant, il fait ce que Dieu lui demande, mais il se demande au juste pour qui tout cela servira. Il est âgé et n’a jamais eu d’enfant. Il n’hésite pas à dire au Seigneur : « tu ne m’as pas donné de descendance ». Il ne le dit pas en lui reprochant, mais il lui fait le constat réel de sa vie, qui en clair veut dire : « Je fais tout cela, mais pour quoi finalement, je n’ai pas d’héritier, c’est un étranger qui en profitera ? » Dieu sent l’inquiétude d’Abram et c’est pour cette raison, qu’il est venu lui parler.


Dieu nous interpelle parfois afin que nous lui abandonnions notre fardeau et que nous ne le gardions pas enfoui au plus profond de notre coeur. Comme Abraham, osons dire à Dieu dans le plus grand respect, ce qui pèse sur notre coeur.


Verset 4 à 5

Alors Dieu va lui annonçait qu’un enfant naitra de lui et que sa descendance sera innombrable.


Dès lors que nous sommes nés de nouveau, nous sommes devenus à notre tour héritiers de la promesse faite à Abraham. Nous sommes devenus la descendance que Dieu lui a promise ce jour là. Gal 4:28 Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse ;


Verset 6

Abraham cru simplement à ce que Dieu venait de lui annonçait. Le constat est pourtant clair : c’est un homme âgé, sa femme est stérile, mais il croit sans douter. Dieu a dit, alors Dieu fera !


Avons-nous cette foi ? "Parce que Dieu a dit, alors je ne doute pas !" La parole de Dieu est pleine de promesses pour chacun d’entre nous, et Dieu nous parle personnellement par diverses manières, mais croyons-nous ce qu’il nous a promis ?


C’est le verbe « haamen » הַאַמֵן qui veut dire : croire, ajouter foi, avoir confiance, être assuré. Abraham a confiance en Dieu, il a cette assurance au fond de lui que Dieu ne peut lui mentir et que même si tout prouve le contraire, il peut se fier sur sa parole. Dieu est le Dieu de l’impossible, ce qu’il dit, il le fait !


Ne regardons pas avec nos yeux et ne raisonnons pas concrètement, Dieu veut se glorifier et il peut encore et encore nous surprendre, parce qu’il est vivant et qu’il le sera éternellement. Ce qu’il a fait à Abraham, il peut le faire pour n’importe qui encore aujourd’hui. Par contre, ne prenons pas nos désirs pour des réalités, seul ce que Dieu a promis et dans des conditions bien précises, se réaliseront. Ne prenons pas certains versets qui nous arrangent en oubliant les avertissements ou les conditions qui s’y rapportent. Avant d’obtenir ses promesses, Abraham a obéi à Dieu, il est parti comme Dieu lui a demandé de le faire et il l’a fait sans discuter. Il n’a rien fait par intérêt, mais par obéissance tout simplement. L’obéissance précède la bénédiction, ne l’oublions jamais.


Verset 7 à 16

Ce n’est que maintenant qu’Abraham demande plus de précisions à Dieu. Avant de lui répondre, Dieu lui demande un sacrifice comme il sera enseigné plus tard au peuple juif.

Abraham va apporter une offrande de gros bétail, de menu bétail et d’oiseau. Mais au lieu de les consumer par le feu comme ce sera le cas plus tard, il va les ouvrir en deux et les disposer l’un en face de l’autre, sauf pour les oiseaux.

Abraham va tomber dans un sommeil profond et Dieu va lui annoncer ce qui arrivera à sa descendance. Le pays de Canaan sera pour sa descendance, mais pas dans l’immédiat. Les amoréens y vivent pour le moment et leur péché n’est pas encore à son comble. Dieu veut leur laisser du temps pour se repentir, tout en sachant qu’ils ne le feront pas, car il connait l’avenir.


Chaque homme a l’occasion, tôt ou tard, de stopper ses mauvaises actions et de revenir à Dieu. Malheureusement, beaucoup trop n’entendent pas la voix de Dieu, car le coeur de l’homme est tortueux plus que tout. Dieu est patient envers l’homme, mais il a déjà prévu son plan pour la suite, car il connait l’avenir.


La descendance d’Abraham ne possédera pas ce pays tout de suite, il devra d’abord subir l’esclavage. La promesse est belle, mais le chemin pour y parvenir n’est pas très attrayant.

Cette promesse nous l’avons aussi, la terre de Canaan est pour tout ceux qui suivent Jésus, mais le seul chemin pour y parvenir, c’est Jésus et le suivre, c’est renoncer à nous mêmes et accepter de porter notre croix. Jésus a annoncé la couleur Mat 7:13-14 Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.


Abraham n’est pas dans une situation psychologique très confortable ! Il est âgé, sa femme est stérile et il entend qu’un enfant naitra de lui ! Il a tout quitté et doit parcourir une terre qui n’appartiendra à ses descendants que dans plus de 400 ans. Concrètement, il faut une véritable foi pour s’accrocher à toutes ses promesses.


Verset 17 à 21

Lorsque le soleil se coucha, Dieu envoya son feu sur les animaux afin de les consumer. Abram n'a fait que préparer le sacrifice, mais c'est Dieu qui a allumé le feu.

Par ce sacrifice, il scella une alliance avec Abram. Ce n’est pas Abram qui va hériter de Canaan, mais sa descendance « C’est à ta descendance que je donne ce pays ». Abram est celui qui reçoit la promesse et qui ouvre le chemin à ceux qui seront issus de lui.

Ce n’est que Josué qui prendra possession du pays promis.


Nous faisons partie de la descendance d’Abraham, dès lors que nous avons décidé de suivre le Seigneur. Notre patrie est céleste et bien que nous ne la voyons que par la foi, nous savons que bientôt nous la rejoindrons pour l’éternité.



8 vues