Please reload

GENESE 17

 

Verset 1 

On peut considérer que la dernière fois que Dieu a parlé à Abram, c’était quelques temps avant la conception d’Ismaël. Cela fait donc approximativement 14 ou 15 ans. Il avait 86 ans à la naissance d’Ismaël et aujourd’hui, il a 99 ans. 

Si nous faisons le bilan jusqu'à ce jour de la vie d’Abram, nous voyons que cet homme a eu une grande foi pour tout quitter et aller là où Dieu lui demandait, mais nous voyons aussi que c’est un homme totalement imparfait. Il a menti au sujet de sa femme et a agi par ses propres moyens pour avoir le fils qu’il désirait. Les conséquences ont été terribles pour son épouse et elles le sont encore aujourd’hui pour l’enfant illégitime.

Mais malgré cela, Dieu va à nouveau lui confirmer sa promesse. Pour cela il apparait à Abram. De quelle manière, très certainement sous la forme d’un ange, car nous savons que nul ne peut voir Dieu, il est une lumière impossible à l’homme de pouvoir regarder, tout comme il nous est impossible de regarder le soleil. 

1 Tim 6:15-16 que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois, et le Seigneur des seigneurs, qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l’honneur et la puissance éternelle. Amen ! 

 

Dieu se présente à Abram « Je suis le Dieu tout-puissant ». Par ses paroles, il lui rappelle que sans lui, l’homme ne peut rien faire, la puissance est à lui seul, tout est entre ses mains et qu’il n’exite pas d’autre Dieu que lui. Puis il lui rappelle ce qu’il doit faire afin d’hériter des promesses : « Marche devant moi et sois intègre ! », c’est une condition sans laquelle aucune bénédiction ne peut couler.

 

Le salut nous est donné par grâce, mais notre marche avec Dieu va prouver que nous sommes véritablement devenus « enfant de Dieu » ! Nous ne sommes pas sauvés par les oeuvres, mais nos oeuvres prouveront que nous sommes sur le chemin du salut. Jacques nous l’explique très bien Jac 2:20-24 Veux–tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile ? Abraham, notre père, ne fut–il pas justifié par les œuvres, lorsqu’il offrit son fils Isaac sur l’autel ? Tu vois que la foi agissait avec ses œuvres, et que par les œuvres la foi fut rendue parfaite. Ainsi s’accomplit ce que dit l’Ecriture : Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice ; et il fut appelé ami de Dieu. Vous voyez que l’homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement. 

 

Verset 2

Dieu lui rappelle à nouveau la promesse qu’il lui a déjà faite. Au chap 12 « je ferai de toi une grande nation », au chap 13 « je rendrai ta postérité comme la poussière de la terre » et maintenant « je te multiplierai considérablement ».

 

Verset 3 à 8

Le prénom d’Abram va recevoir le souffle de Dieu pour devenir Abraham. Le « H » rajouté est la lettre ה qui est le symbole du souffle de vie. Ce jour là, Abram reçoit le Saint-Esprit et devient ainsi une nouvelle créature : Abraham. De Père élevé (Abram), il devient Père d’une grande multitude (Abraham). Des nations et des rois seront issus de lui et l’alliance que Dieu traite avec Abraham restera valable pour toutes les générations qui le suivront.

A travers cette alliance, Dieu se choisit un peuple qui croira en lui et qui habitera sur la terre de Canaan de génération en génération.

 

La descendance d’Abraham est, au sens figuré, le peuple juif, mais au sens spirituel, ce sont tous les croyants de la terre, tous ceux qui ont accepté Jésus dans leur coeur Gal 3:29 Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse. 

 

Le pays de Canaan est, au sens figuré, Israël, mais au sens spirituel, c’est la Jérusalem céleste que tous les croyants de la terre rejoindront pour la vie éternelle. Tout comme Abraham attendait d’habiter cette cité, nous l’attendons avec impatience nous aussi. Comme Abraham, nous vivons dans une tente, qui n’est autre que notre corps, et nous avons l’espérance de bientôt rejoindre notre demeure éternelle faite par la main de Dieu. 2 Cor 5:1 Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme. 

 

La promesse est pour tous ceux qui aiment Dieu, qui ont reconnu Jésus et le servent « Je serai leur Dieu ». La question est de savoir si Jésus est vraiment notre Dieu, notre seul et unique Dieu !?

 

Verset 9 à 14

Dieu fait une alliance avec Abraham, mais aussi avec toute sa descendance, et cette alliance sera visible dans la chair de génération en génération, ce sera le signe de leur appartenance à Dieu. Toute personne n’ayant pas été circoncis sera exclue du peuple de Dieu.

 

Cette alliance est restée la même encore aujourd’hui, mais notre circoncision n’est plus dans la chair, elle est dans le coeur.  C’est en Christ que nous avons été circoncis Col 2:11 Et c’est en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair: 

La circoncision reste perpétuelle, mais elle n’est plus visible dans la chair, elle est intérieure Rom 2:28-29 Le Juif, ce n’est pas celui qui en a les dehors ; et la circoncision, ce n’est pas celle qui est visible dans la chair. Mais le Juif, c’est celui qui l’est intérieurement ; et la circoncision, c’est celle du cœur, selon l’esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu. 

 

Tout homme non circoncis sera, à partir de là, exclu du peuple. La circoncision va devenir l’alliance entre Dieu et son peuple et cette marque doit impérativement être respectée à l’âge de 8 jours.

 

Toute personne non circoncis de coeur sera rejeté également.

 

Verset 15 

Le prénom de Saraï va également changer. Tout comme AbraHam, son épouse va recevoir le « Hé », c’est à dire le souffle de Dieu. Saraï va devenir SaraH שׂרה qui signifie « princesse ». Il est dommage de constater que les versions françaises ont écrit Sara sans le H, car l'hébreu nous révèle l'importance de cette lettre.

 

Verset 16

Ainsi parce que le souffle de vie est en SaraH, elle donnera naissance à un fils, le fils de la promesse. Car c’est de lui que sera issu le peuple juif, mais pas seulement, puisque il est écrit : « elle donnera naissance à des nations » et non à un seul peuple. Cette même promesse sera donnée à Jacob, Gen 35:11 Dieu lui dit : Je suis le Dieu tout–puissant. Sois fécond, et multiplie : une nation et une multitude de nations naîtront de toi, et des rois sortiront de tes reins. 

Le peuple juif naitra du sein de Sarah, mais également une multitude de nations, à travers les fils de sa descendance, à commencer par son petit fils, Esaü, qui sera à l’origine de toutes ces autres nations. De son autre petit fils, Jacob, naitront les 12 tribus d’Israël.

 

Verset 17 à 18

Abraham se prosterne devant Dieu en entendant une telle parole. Il n’en croit pas ses oreilles « Il rit ». C’est un rire de joie et non d’incrédulité comme nous le dit Jésus Jn 8:56 Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu’il verrait mon jour : il l’a vu, et il s’est réjoui. En annonçant la venue d’Isaac, Dieu prophétisait la venu d’un messie, du fils de Dieu.

Cependant, bien que cette promesse soit absolument merveilleuse, Abraham est très attaché à Ismaël, qui a maintenant, environ 14 ou 15 ans. Même s’il n’est pas l’enfant de Saraï, il est le fils qu’il attendait, celui qu’il pensait que Dieu lui avait promis. Et là, d’un coup, il n’en revient pas de ce qu’il entend et se demande ce que son fils tant aimé va devenir ! Alors il s’écrit à Dieu « Oh qu’ismaël vive devant toi ! », en d’autres termes « Si je me suis trompé, ne le laisse pas tomber, qu’il puisse aussi être béni ! Qu’il soit quand même reconnu à tes yeux ! »

 

Verset 19 à 21

« il rit » "cependant, mon alliance, je l’établirai avec Isaac".Alors pour la première fois, Dieu va préciser plus précisément son plan. C’est Sarah qui portera l’enfant de la promesse et Dieu lui donne à l’avance son prénom. Isaac veut dire Cette fois, la promesse est claire et le temps est précis :  environ 1 an. , car Abraham a rit en entendant cette nouvelle. C’est avec Isaac et non avec Ismaël,  que Dieu établira une alliance perpétuelle pour sa descendance. Ismaël n’est pas oublié, car Dieu a entendu le cri d’Abraham le concernant et il va le bénir également, mais en lui rappelant qu’il n’est pas le fils qu’il avait promis.

Une grande nation naitra d’Ismaël, comme il l’avait déjà promis à Agar. 

 

Verset 22

« Dieu s’éleva au dessus d’Abraham » comme il le fera plus tard avec Jacob Gen 35:13 Dieu s’éleva au–dessus de lui, dans le lieu où il lui avait parlé. 

 

Verset 23 à 27

Abraham n’attend pas pour obéir à Dieu, il s’exécute immédiatement, c’est extraordinaire !

A 8 jours, la circoncision n’est pas douloureuse, mais à l’âge adulte, c’est tout autre. Et pourtant, pas une seule personne ne s’y oppose ! A travers cela, on peut voir combien Abraham était un homme respecté et avait l’autorité sur les siens. Il va devenir ainsi le père de tous les circoncis de chair, mais aussi de coeur Rom 4:11Et il reçut le signe de la circoncision, comme sceau de la justice qu’il avait obtenue par la foi quand il était incirconcis, afin d’être le père de tous les incirconcis qui croient, pour que la justice leur fût aussi imputée.

La promesse ne s’accomplira qu’après avoir obéi et après avoir été circoncis.

 

Encore aujourd’hui, il y a 2 conditions indispensables pour voir les promesses de Dieu se réaliser dans nos vies : la circoncision de coeur et l’obéissance à sa parole et à sa volonté.

 

 

 

 

 

 

Please reload