Please reload

IL ME CONDUIT DANS LES SENTIERS DE LA JUSTICE...

 

... A CAUSE DE SON NOM !!!

 

Notre monde est rempli d’injustices ! Il suffit d’écouter le journal télévisé ou d’entendre  ça et là ce qui se passe autour de nous, pour nous apercevoir que rien n’est juste dans ce bas monde. Nous sommes censés être gouvernés par des hommes droits et intègres, mais force est de constater que ce n’est malheureusement pas le cas. Les voyous sont dehors,  alors que des travailleurs honnêtes sont emprisonnés pour des raisons qui ne le méritent pas. Des criminels de toutes espèces se voient libérés à la moitié de leur peine et récidivent de plus belle, des personnes âgées se font arnaquées tous les jours par des escrocs de tous genres, trop de gens sont au chômage parce qu’ils ne correspondent pas au moule recherché, etc.… En d’autres termes et pour être directe, si tu es beau et que tu es issue d’une bonne famille, bon chic bon genre, tu as toutes les chances de réussir. A l’inverse, si tu es moche et pauvre, tu as toute les chances de finir dans la rue. C’est un constat déplorable mais réel de notre société actuelle et qui peut se réjouir de voir cette injustice frappante, paralysante et écœurante. On voudrait la stopper, mais nous n’en avons pas la capacité, car elle nous dépasse. Chacun de notre côté, nous essayons tant bien que mal, de palier à cette injustice, en ayant un autre regard sur les autres, en apportant de l’aide selon nos possibilités à ceux qui souffrent ou sont dans le besoin matériel, mais nous aimerions tant que tout cela change, que des mesures efficaces puissent enfin voir le jour et que le regard de chacun change vis-à-vis de son prochain. Combien de racisme encore, mais aussi combien de différences trop frappantes entre le sexe masculin et le sexe féminin, pour ne citer en exemple que les salaires inégaux entre un homme et une femme pour la même fonction. 

 

On ne trouve pas cela normal, et pourtant, dans nos foyers, n’y a-t-il pas trace d’injustice ? Sommes-nous toujours justes dans nos décisions ? Avons-nous toujours un regard objectif sur nos enfants ou avons-nous parfois tendance à fermer les yeux sur certains mauvais comportements et à accuser de manière tranchante ceux qui viennent de l’extérieur. N’avons-nous pas plus de facilité à étouffer les bêtises de la famille plus que de la belle famille, par exemple ? Sommes-nous toujours justes dans nos réactions et dans nos conclusions ? Nos sentiments, nos émotions nous rendent vulnérables à l’injustice et nous ne pouvons le nier. Et cela nous amène à méconnaitre la justice de Dieu et à nous empêcher une relation juste avec le Père par manque de connaissance de qui il est réellement. Nous nous fabriquons un dieu à l’image de notre vécu et des injustices subies. L'image que nous avons de lui est bien souvent erronée et celle-ci nous empêche de rechercher sa présence afin de mieux découvrir qui il est réellement. L’ennemi se réjouit à l’idée que nous avons une mauvaise perception de Dieu et sans beaucoup d’effort, il appuie sur la corde sensible jour après jour et cela dans le seul et unique but, que nous entretenions cette image fausse que nous avons du Dieu juste et bon.

 

Mais Dieu n’a pas dit son dernier mot, et nous avons cette assurance qu’un jour la justice de Dieu sera implacable et rien ne pourra lui résister. Son jugement sera bon envers ses enfants, mais ferme et irrémédiable pour ceux qui ne l’auront pas reconnu. Aussi il nous invite avec autorité à nous conduire avec justesse et droiture envers les gens qui nous entourent. Esaïe 56:1 Ainsi parle l’Eternel : Observez ce qui est droit, et pratiquez ce qui est juste ; Car mon salut ne tardera pas à venir, Et ma justice à se manifester. 

 

Oui, le monde est injuste mais cela ne doit pas être une excuse pour nous comporter de la même manière. Nous sommes des ambassadeurs de Christ et notre mission est de le représenter partout où nous allons. Peu importe si les gens sont injustes et se conduisent mal envers nous, nous ne devons pas rendre le mal par le mal, ni faire justice par nos propres moyens. C’est lui et lui seul qui fera justice et qui rétribuera à chacun le salaire qui lui revient, en fonction des actes qu’il aura commis. Psaumes 9:3-4 Mes ennemis reculent, Ils chancellent, ils périssent devant ta face. Car tu soutiens mon droit et ma cause, Tu sièges sur ton trône en juste juge. Nous sommes des étrangers sur cette terre et notre mission est de rendre témoignage de l’Amour de Dieu manifesté par Jésus Christ en chacun de nous par la présence de son Esprit. La justice de Dieu est bien au-delà de ce que notre intelligence peut imaginer et combien parmi nous, avons d’ailleurs pu admirer sa manière d’opérer la justice, alors que nous ne nous y attendions plus et que nous avions simplement décidé de ne pas agir par nos propres moyens. 

 

J’ai pour ma part, eu mon lot d’injustices et si pendant des années, alors même que j’étais chrétienne, je répondais par ma propre justice, aujourd’hui, j’ai appris à tendre l’autre joue et à bénir celui qui me maltraite. N’oublions jamais que ce n’est pas contre la chair et le sang que nous devons combattre, mais contre les dominations, les puissances et les autorités dans les lieux célestes. Si nous regardons l’invisible, nous ne voyons plus la personne physique devant nous, mais l’esprit qui, à travers lui, veut nous faire mal. C’est par l’injustice que le diable attaque, afin que nous répondions par notre propre justice et qu’ainsi nous chutions. Lorsque nous comprenons cette réalité invisible alors nous cessons de combattre avec les mauvaises armes. Nous devons combattre le bon combat et non répondre à l’adversité par notre chair. En répondant par nos propres moyens, nous donnons la victoire à l’ennemi, et même si nous en recevons une satisfaction personnelle sur l’instant présent, le diable se réjouit de notre comportement et l’amour n’a pas été victorieux. L’Amour pardonne, supporte, croit tout, espère tout, ne cherche pas son propre intérêt, alors, si nous voulons manifester l’amour autour de nous et répandre l’évangile, quoi de plus important que de laisser Jésus rendre justice à notre place. Il n’a jamais dit que cela serait facile, mais il a dit que c’est ce que nous devions faire, parce que nous voulons lui plaire et lui obéir, tout simplement.

 

La justice de Dieu peut prendre du temps, des années parfois, mais elle peut également être beaucoup plus rapide. Cependant, là n’est pas la question, ce qui est important à comprendre, c’est que nous n’avons pas à faire ce que Dieu veut faire pour nous. C’est lui qui est la Justice et c’est lui qui tranche et sanctionne. Nous devons nous soumettre à cette règle, par obéissance, mais aussi parce que c’est la meilleure décision que l’on puisse prendre, parce que tellement plus efficace.

 

Si vous vivez des moments difficiles avec votre conjoint, vos enfants, votre famille, vos collègues ou vos amis, je voudrais juste vous encourager à continuer de les aimer tels qu’ils sont et à leur pardonner. Jésus n’a-t-il pas dit, lorsqu’il était sur la croix : « pardonne leur car ils ne savent ce qu’ils font ». Ceux qui vous font souffrir ne se rendent pas compte de ce qu’ils font, parce qu’ils sont aveuglés. La lumière doit venir à eux et la seule chose que vous puissiez faire, c’est prier pour que Dieu illumine leur cœur et qu’ils voient leur péché face à face. Si vous aimez en retour, alors qu’ils sont méchants, vous désarmerez l’ennemi. Il ne supporte pas l’amour, c’est notre plus grande arme contre l’injustice. Aimer et pardonner celui ou celle qui vous trahit, est très douloureux, mais c’est vous et vous seuls qui sortirez victorieux de cette situation. Bénissez et ne demandez pas à Dieu de le faire pour vous. C’est à vous de bénir votre ennemi, la puissance n’en sera que plus forte. Paul exhortait les corinthiens en leur écrivant que nous pouvions tout avoir : la puissance, les dons, les ministères, mais si nous n’avons pas l’amour, tout cela ne servira à rien. 

 

La justice de Dieu est d’aimer tous ceux qui nous entourent, quel qu’ils soient. Toutes nos œuvres et toutes nos actions sont répertoriées dans des grands livres et un jour, ils seront ouverts et nous devrons en rendre compte. Apocalypse 20:12 Et je vis les morts, les grands et les petits, debout devant le trône, et des livres furent ouverts. Un autre livre fut ouvert : le livre de vie, et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans les livres. Celui qui aura aimé et pardonné en recevra la récompense, celui qui n’aura pas aimé et qui n’aura pas pardonné sera jugé en fonction de ses actes. 

 

Mais laissons tout cela dans les mains du Seigneur et réjouissons-nous de ce qu’il est juste et que rien ne lui échappe. Une fois de plus, notre confiance en lui est éprouvée, car c’est dans le calme et la confiance que sera notre force. 

 

La justice de Dieu sera implacable envers lui, comme envers tous ces bien-aimés. Alors soyons confiants et n’ayons qu’un seul objectif : Aimer !

 

Extrait de "La Prière Victorieuse"

L. Gilman

 

 

 

Please reload