Please reload

ROMAINS 4

 

Verset 1 à 2

Abraham a conçu Ismaël par ses propres moyens, il ne peut en être fier devant Dieu, car ce n’était pas le fils que Dieu lui avait promis. Ce n’est pas par ces oeuvres qu’Abraham a été déclaré juste devant Dieu. Tout ce qui vient de la chair ne peut plaire à Dieu et Ismaël est le produit même de la chair. Dieu a cependant béni Ismaël, parce qu’il aime sa créature. 

 

Il nous arrive souvent d’être béni malgré nos erreurs, mais soyons prudents de ne pas faire des oeuvres qui n’auront aucunes valeurs éternelles. Ismaël n’est pas l’enfant de la promesse, il est le fruit de la chair. Ne mettons pas au monde des « Ismaël » par impatience. Toutes nos oeuvres passeront au feu et seules les oeuvres de l’Esprit subsisteront, toutes les autres seront détruites. Qu’aurons-nous gagné ? Une gloire éphémère devant les hommes, mais de la honte devant notre Dieu ! 

1 Cor 3:13-15 l’œuvre de chacun sera manifestée ; car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun. Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense ; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu. 

 

Verset 3 à 5

Abram fut déclaré juste avant même de voir la promesse et avant même de recevoir le souffle de l’esprit (H) en lui. L’Eternel lui avait annoncé qu’une postérité viendrait de ses entrailles et Abraham crut en cette parole. Gen 15:6 Abram eut confiance en l’Eternel, qui le lui imputa à justice. Il se trompa par la suite, en agissant par ses propres moyens, mais le simple fait d’avoir cru le rendu juste aux yeux de Dieu.

 

Nous nous trompons parfois, mais Dieu nous montre nos erreurs et nous aide à avancer en regardant vers la bonne direction. C’est notre foi en Jésus, au sang qu’il a versé pour nous, pour nos péchés, qui nous justifie. Aucune bonne oeuvre ne pourra nous rendre juste, seule notre foi dans le sacrifice de Jésus à la croix peut le faire ! Gal 2:16 Néanmoins, sachant que ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus–Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus–Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi. 

 

Verset 6 à 8

David a connu aussi le pardon de ses péchés, alors qu’il avait lui-même commis l’adultère et le meurtre. Comment l’a-t-il reçu ? En s’humiliant tout simplement, en reconnaissant ses actes et en demandant pardon sincèrement devant le Seigneur. Il n’a pas eu besoin d’autre chose, aucune oeuvre n’a été nécessaire, simplement sa repentance.

 

Jésus a payé pour nous racheter et si nous croyons que nous avions besoin du pardon parce que nous reconnaissons du plus profond de notre coeur que nous sommes coupables, alors oui, nous serons pardonnés.

 

Verset 9 à 12

Le pardon des péchés est pour tous, que l’on soit juif ou non. Abraham a été reconnu juste alors qu’il n’était pas circoncis. C’est sa foi qui l’a déclaré juste et non sa circoncision. 

 

Dès lors que notre coeur s’est repenti sincèrement et que nous croyons que Jésus est notre Sauveur et Seigneur, alors non seulement nous sommes déclarés justes devant Dieu, mais en plus, notre coeur est instantanément circoncis. La circoncision de chair sans la foi n’a aucun prix aux yeux de Dieu, elle n’est qu’un rituel qui ne conduira jamais à sa justice.

 

Verset 13 à 15

Du temps d’Abraham, la loi écrite n’existait pas encore. C’était une loi naturelle que Dieu avait enseignée à Adam et qui s’est perpétuée à ses descendants dont Noé fut le seul à rester vivant. D’après la tradition juive, Dieu aurait donné à Adam et Eve les 6 premières lois pour le bien de l’humanité et la 7ème à Noé. 

  1. Interdiction de maudire l’Eternel

  2. Interdiction de moeurs dépravées

  3. Instauration des tribunaux

  4. Interdiction de consommer le sang et un membre d’un animal vivant

  5. Interdiction de meurtre

  6. Interdiction de vol

  7. Interdiction de pratiquer le culte païen

 

L’homme connait au plus profond de lui-même ce qui est bien ou non de faire, mais cela ne suffit pas pour avoir le salut, seules ceux qui pratiquent la justice et qui croient au nom de Jésus seront sauvés. Abraham pratiquait la justice mais bien plus que cela, il croyait que Dieu était tout puissant pour accomplir ses promesses. Il avait foi en son Dieu.

 

Avons-nous foi en Dieu ? Croyons-nous ce qu’il a dit, tout ce qu'il a dit dans sa parole ? C’est essentiel, car seule notre foi a du prix aux yeux du Seigneur. Heb 11:6 Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. 

 

La loi donnée par Moïse, a été instaurée pour que les hommes ait un cadre de vie. Les générations précédentes avaient prouvé qu’elles ne pouvaient vivre sans une loi écrite par la main de Dieu. La loi mettait en évidence leur péché, car sans elle, les hommes sont incapables de faire le bien naturellement. Qui dit "loi", dit "péché" et c’est pourquoi Paul dit que la loi produit la colère de Dieu. Si le péché n’existait pas, la loi n’aurait pas besoin d’exister non plus.

 

Verset 16 à 18

Bien que connaissant la loi naturelle, Abraham n’a pas été déclaré juste parce qu’il la pratiquait, mais uniquement parce qu’il a mis sa foi dans les promesses de Dieu. Il n’a pas douté de ce que Dieu lui disait. Abraham a fait des bêtises, mais il avait la foi en son Dieu et c’est cela qui rend l’homme juste devant Dieu. 

 

Croyons-nous qu’il a envoyé son fils pour nous racheter ? Croyons-nous que Jésus est mort pour nos fautes ? Si tel est le cas, nous serons déclarés justes devant lui. 

 

Par son exemple, Abraham est ainsi devenu le père de tous ceux qui croient, qu’ils soient juifs ou non. 

 

Verset 19 à 22

Abraham n’a pas douté, il a cru jusqu’au bout, alors que la situation était impossible à vue humaine. C’est ça la foi ! La foi, c’est croire en ce que Dieu dit tout simplement, même si cela parait irréel ou irréalisable. Heb 11:1 Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. Abraham avait cette ferme assurance et il a fini par voir le miracle. Dieu a dit et il n’a pas douté. 

 

Croyons nous dans les promesses que Dieu nous a données ? Tout ce qui est dans la parole est vrai, le croyons-nous ? 

 

Verset 23 à 25

Ce qui est valable pour Abraham l’est aussi pour tous ceux qui croient au Fils de Dieu. Nous sommes déclarés juste parce que nous croyons que Jésus est mort pour nous afin de nous racheter de nos fautes et qu’il est ressuscité afin de nous donner la vie.

 

Ce n’est pas plus difficile que cela, il suffit de croire sincèrement. Tout vient de Dieu et ce que Dieu veut, c’est que nous mettions toute notre espérance en lui. Sans lui nous ne pouvons rien, mais avec lui tout devient possible en Son Fils Jésus. C’est Jésus et uniquement notre foi en ce qu’il a fait qui nous justifie 2 Cor 5:21 Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. 

 

 

 

 

Please reload