Please reload

QUI APPELLE ET QUI ENVOIE ? CHRIST OU LES HOMMES ?

 

 

Les apôtres ont été directement établis par le Seigneur. Mais qu’en est-il de la seconde générations, de ceux qui les ont suivis, tel Timothée, Tite, et les suivants…

 

Paul va demander à Tite d’établir des anciens dans chaque ville, plus précisément des responsables d’églises. Et pour ce faire, il donne des instructions bien précises. Ces anciens doivent avoir une conduite irréprochable, être attachés à la parole de Dieu et capables d’exhorter et de réfuter les contradicteurs.

 

Tit 1:4-9 Je t’ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville, s’il s’y trouve quelque homme irréprochable, mari d’une seule femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient ni accusés de débauche ni rebelles. Car il faut que l’évêque soit irréprochable, comme économe de Dieu ; qu’il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête ; mais qu’il soit hospitalier, ami des gens de bien, modéré, juste, saint, tempérant, attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs. 

 

Il faut des bergers pour mener le troupeau, et c’est pourquoi, seuls des hommes irréprochables dotés de l’autorité de Christ peuvent accomplir cette mission. Il y a forcément des critères évidents qui ne peuvent pas tromper.

 

Nous savons par contre, que tous les pasteurs n’ont pas les critères demandés et pourtant ils continuent à exercer et à mettre la pression sur des brebis affamées et mal soignées

  • Que dire des pasteurs qui ne lisent que 10 minutes leur bible par jour et qui ne consacrent pas plus de temps à la prière ? Leur vie semble irréprochable et pourtant ils sont secs et ne nourrissent pas le troupeau.

  • Que dire des pasteurs qui ne suivent pas leur brebis, ne prient pas et ne s’occupent pas des malades ?

  • Que dire des pasteurs qui délaissent leur femme et leurs enfants pour l’église ? 

  • Que dire des pasteurs qui ne condamnent pas le péché au sein même de leur assemblée ?

  • Que dire des pasteurs qui laissent le monde entrer dans les lieux de culte, à travers les spectacles et les divertissements en tout genre ?

Alors beaucoup diront : « Oui, mais Dieu les a oint, et ils ont dévié ! » Peut-être en effet, est-ce le cas, mais ces bergers continuent à avoir pignon sur rue et à exercer une autorité alors qu’ils ne sont pas en phase avec la Parole de Dieu. 

 

Aucun homme ne peut être parfait, c’est pourquoi, Dieu a établi des hommes pour diriger et guider le troupeau, mais il a laissé également le discernement à chacun afin de ne pas suivre n’importe qui. 

 

Nous devons tous être soumis les uns aux autres sans exception, et cela est valable pour tout enfant de Dieu, qu'il soit "brebis" ou "berger"  Eph 5:20 vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. 

 

 

Jésus nous donne l’image du serviteur de Christ, qu’il soit berger ou non. 

 

Le grand berger, c’est Jésus. Il y a ensuite les ministères, mais Paul rappelle qu’aucun des ministères n’est plus important que quiconque. Nous formons ensemble le corps de Christ, c’est pourquoi aucun ne peut dire : « je suis plus important que lui » . 1 Cor 12;21-25 L’œil ne peut pas dire à la main : Je n’ai pas besoin de toi ; ni la tête dire aux pieds : Je n’ai pas besoin de vous. Mais bien plutôt, les membres du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires ; et ceux que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d’un plus grand honneur. Ainsi nos membres les moins honnêtes reçoivent le plus d’honneur, tandis que ceux qui sont honnêtes n’en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d’honneur à ce qui en manquait, afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres. 

 

 

Jésus a montré l’exemple suprême afin que nous fassions la même chose 

 

Jn 13:5-15 Ensuite il versa de l’eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint…. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres ; car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. 

 

Lorsque certains se posent la question de savoir la place qu’ils auront au ciel, Jésus leur répondra Mat 20:26-27 Il n’en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur ;  et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. 

Lc 22:26-27 Qu’il n’en soit pas de même pour vous. Mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert. Car quel est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert ? N’est–ce pas celui qui est à table ? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert. 

Mat 23:8-1  Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi ; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères. Et n’appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeurs ; car un seul est votre Directeur, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé. 

 

Dieu établit des hommes pour son oeuvre et nous devons nous soumettre les uns aux autres. Il n’y a pas de hiérarchie avec Dieu, car il nous considère tous comme des enfants et des serviteurs. 

 

 

Quelles sont les autorités que Dieu établit ? 

 

  • les bergers 

    Nous venons de le voir plus haut, ils sont avant tout serviteur de Dieu, donc      pas plus grands que les autres.

 

  • Les magistrat et Les rois

       A ce sujet, la parole est claire, nous devons leur obéir afin de pas avoir d’ennuis. 

 

 

Quelle est donc la soumission que nous leur devons ?

 

Pour le berger, il est comparable à Christ avec l’église, c’est pourquoi, nous pouvons prendre en référence le passage d’Eph 5 qui en parle. 

 

Tout comme Christ aime son Eglise, le berger doit aimer son troupeau.

Tout comme Christ conduit son Epouse à la sainteté, le berger doit amener son troupeau à la sainteté.

Et puisque l’Epouse se sent aimé, elle se soumet à Christ, tout comme les brebis se soumettent à leur berger parce qu’elle sente également son amour.

Tout comme Jésus s’est livré pour son épouse, le berger se sacrifiera pour ses brebis.

Tout comme Jésus sanctifie son Eglise par la parole, le berger sanctifie son troupeau par la parole de Dieu.

Tout comme Jésus prend soin de son Epouse comme son propre corps, le berger soigne ses brebis comme son propre corps.

 

Un berger ne sera réellement reconnu comme tel, que par l’exemple qu’il donnera à ses brebis. Une femme aimée se soumettra sans difficulté, exactement comme un enfant de Dieu se soumettra facilement à un pasteur rempli d’attention et d’amour.

 

 

Pour les magistrats et les rois, Paul nous donne la marche exacte à suivre 

 

Rom 13:1-7 Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux–mêmes. Ce n’est pas pour une bonne action, c’est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux–tu ne pas craindre l’autorité ? Fais–le bien, et tu auras son approbation. Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains ; car ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal. Il est donc nécessaire d’être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience. C’est aussi pour cela que vous payez les impôts. Car les magistrats sont des ministres de Dieu entièrement appliqués à cette fonction. Rendez à tous ce qui leur est dû: l’impôt à qui vous devez l’impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur. 

 

Par contre, si l’autorité demande à faire quelque chose contraire à la parole, comme ce fut le cas pour Daniel et ses compagnons, ainsi que pour Mardochée, nous devons quoi qu’il arrive obéir à Dieu en premier lieu.

 

 

Qu’est-ce que la soumission ?

 

C’est être docile et obéissant. La douceur et l’obéissance, toujours dans le respect de la parole de Dieu.

 

Dieu aime le respect de la hiérarchie qu’il a établie. Il se sert d’elle afin de façonner nos coeurs et de nous apprendre l’humilité. La soumission demande parfois de se taire et de s’humilier, mais aussi de souffrir pour des choses injustes. Dans les moments difficiles, Dieu nous appelle à crier à lui et à lui faire confiance. 

 

1 Pi 2:18-21 Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais aussi à ceux qui sont d’un caractère difficile. Car c’est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement. En effet, quelle gloire y a–t–il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes ? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c’est une grâce devant Dieu. Et c’est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, Lui qui n’a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude ; 

 

 

Est-ce l’homme qui oint ou est-ce Dieu ?

 

Chacun a reçu un appel de la part de Dieu. Il est le maitre et nous sommes tous ses serviteurs.

Jésus l’explique très bien dans l'évangile de Marc

Mc 13:34-37 Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa maison, remet l’autorité à ses serviteurs, indique à chacun sa tâche, et ordonne au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin ; craignez qu’il ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine. Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez. 

 

Qui est celui qui donne la tâche ? c’est le maitre. 

Qui est le maitre ? c’est Dieu ! 

Qui sont ses serviteurs ? c’est nous !

 

C'est Dieu lui-même qui nous oint et non l'homme !

2 Cor 1:21-22  Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c’est Dieu,  lequel nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l’Esprit.

1 Jn 2:20 20 Pour vous, vous avez reçu l’onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance.

1 Jn 2:20-27 27 Pour vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne ; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu’elle est véritable et qu’elle n’est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu’elle vous a donnés.

 

 

Nous sommes le champs de Dieu, son édifice

1 Cor 3:9 Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu. 

 

 

De qui recevons-nous le ministère ? D’un homme ou de Dieu ?

 

Ac 20:24 Mais je ne fais pour moi–même aucun cas de ma vie, comme si elle m’était précieuse, pourvu que j’accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus, d’annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu. 

 

Qui aurait choisi Paul ? Personne. C’est le Seigneur qui l’a choisi, car les hommes s’en seraient méfiés et auraient attendu bien des années avant de lui faire confiance. Ananias avait très peur d’aller vers Paul, car il connaissait la réputation de cet homme. Act 9:15 Mais le Seigneur lui dit : Va, car cet homme est un instrument que j’ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d’Israël ; 

 

C’est le Seigneur lui-même qui a dit à Paul directement :

Ac 22:21 Alors il me dit : Va, je t’enverrai au loin vers les nations…. 

 

Act 26:17-18  Je t’ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t’envoie, afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés. 

 

D’ailleurs, Paul le proclame haut et fort Gal 1:1 Paul, apôtre, non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Jésus–Christ et Dieu le Père, qui l’a ressuscité des morts,

 

 

Peut-il y avoir des erreurs dans les personnes choisies

 

Non, car Jésus a choisi Judas et ce n’était pas une erreur de casting, il fallait qu’il en soit ainsi Ac 1:16-17-18 Hommes frères, il fallait que s’accomplît ce que le Saint–Esprit, dans l’Ecriture, a annoncé d’avance, par la bouche de David, au sujet de Judas, qui a été le guide de ceux qui ont saisi Jésus. Il était compté parmi nous, et il avait part au même ministère. Cet homme, ayant acquis un champ avec le salaire du crime, est tombé, s’est rompu par le milieu du corps, et toutes ses entrailles se sont répandues. 

 

 

D’autres encore ne sont pas allés jusqu’au bout

 

2 Tim 4:10 car Démas m’a abandonné, par amour pour le siècle présent, et il est parti pour Thessalonique ; Crescens est allé en Galatie, Tite en Dalmatie. 

2 Tim 4:14 Alexandre, le forgeron, m’a fait beaucoup de mal. Le Seigneur lui rendra selon ses œuvres. 

Ne sont-il pas des exemples pour nous montrer que l’on peut commencer la course et ne pas l’achever ? Il fallait que de tels hommes soient choisis pour que nous soyons avertis.

 

Dès lors que nous avons décidé de suivre Christ, nous devenons tous sans exception des sacrificateurs, peu importe notre position au sein de l’église locale Ap 1:5-6 et de la part de Jésus–Christ, le témoin fidèle, le premier–né des morts, et le prince des rois de la terre ! A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen ! 

 

 

DIEU APPELLE SES ENFANTS A TRAVAILLER POUR LE ROYAUME

 

Au temps de l’ancien testament, c’était le prophète qui oignait le roi ou le futur prophète. Depuis que Jésus est mort et ressuscité, c’est lui même qui a oint ses enfants de son Esprit afin de les envoyer partout dans le monde pour annoncer la bonne nouvelle Mat 28:19-20 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint–Esprit, et enseignez–leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. 

La mission est la même pour tout le monde, mais l’appel change en fonction de ce que nous avons reçu. 

Nous recevons des talents et des dons différents et c’est avec cet équipement que nous allons pour accomplir la mission commune. 1 Cor 12:4-7 Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; diversité de ministères, mais le même Seigneur ; diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. 

 

 

Qui donne les dons de l’esprit ?

 

C’est le Saint-Esprit, nul autre personne ! Et il le fait comme il veut

1 Cor 12:11 Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. 

Heb 2:4 Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint–Esprit distribués selon sa volonté

 

Les talents naturels, quant à eux, nous sont donnés à la naissance, et le seigneur veut les utiliser pour sa gloire. C’est pourquoi, nous devons les faire fructifier dans le but de faire croitre le Royaume. Mat 25:15 Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit.

 

C’est Dieu qui appelle, c’est encore lui qui donne les talents et c’est son Esprit qui distribue les dons.

Nous avons une mission commune, nous avons un Esprit identique, nous oeuvrons pour le même Roi, mais notre équipement et notre appel sont différents.

 

Dieu appelle chaque homme et chaque femme sans exception à travailler pour son oeuvre, en fonction de l’appel qu’il a reçu dans son coeur et des talents et dons qui lui ont été donnés. Les uns travaillent aux seins des églises locales, d’autres oeuvrent à l’extérieur, pourvu que tous aient un désir commun : glorifier Dieu et répandre la bonne nouvelle.

La mission est simple : faire des disciples en les baptisant et en les enseignant.

Les uns vont évangéliser, les autres vont baptiser, les autres vont enseigner, etc… 1 Cor 3:5-8 Qu’est–ce donc qu’Apollos, et qu’est–ce que Paul ? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l’a donné à chacun. J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, en sorte que ce n’est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître. Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. 

 

Ou est-il indiqué qu’un homme devait recevoir l’approbation des autres pour oeuvrer ? S’il ne porte pas de fruit, c’est à son maitre qu’il rendra compte. Si le fondement est celui de Christ, alors l’oeuvre de chacun sera manifestée au jour du jugement. 1 Cor 3:13-15 l’œuvre de chacun sera manifestée ; car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun. Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense ; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu. 

 

Peu importe le ministère ou l’appel que nous avons reçu, nous sommes devenus le temple de Dieu. Avons-nous besoin d’une autre couverture spirituelle que le Saint-Esprit qui habite en nous ?  Par l’Esprit de Dieu, nous avons été rendu saint 1 Cor 3:16-17 Ne savez–vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?  Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. 

 

Jésus est le grand berger, le pasteur de nos âmes. Il est celui qui dirige son troupeau et le conduit dans les sentiers de la justice à cause de son nom.

Ps 23:1 L’Eternel est mon berger : je ne manquerai de rien. 

1 Pi 2:25 Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes.

Jn 10:11  Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.

Jn 10:14 Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, 

Heb 13:20-21Que le Dieu de paix, qui a ramené d’entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d’une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus, vous rende capables de toute bonne œuvre pour l’accomplissement de sa volonté, et fasse en vous ce qui lui est agréable, par Jésus–Christ, auquel soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen ! 

 

 

Pourquoi certains ouvriers ne sont pas soutenus par les dirigeants d’églises ? 

 

Les assemblées aujourd’hui ont repris la hiérarchie que l’église catholique avait instituée. Le système pyramidale filtre tout et empêche le royaume de se répandre plus facilement. Chaque assemblée s’occupe uniquement de « sa » vision et de « sa » croissance au détriment du royaume dans son ensemble. Chacune d’entre elles se débat seule dans son coin pour remplir les bancs de « son » église et plutôt que de s’unir, elles se séparent tout en se nommant « soeurs » en Christ. Si un ministère vient à se lever sans l’approbation de l’un de leur dirigeant, il devient presque alors « anathème » parce qu’insoumis selon eux, et sans couverture spirituelle. 

 

Alors que ce serviteur travaille pour la mission universelle, il est rejeté par ses frères et soeurs parce qu’il ne rentre plus dans le système, il ne se fond pas dans le moule. Sa vision n’est pas locale, mais royaume et cela n’intéresse personne ! Il n’est d’aucun intérêt pour une assemblée qui veut tirer la couverture vers elle. 

 

 

En conclusion

 

Nous sommes choisis par Dieu, c’est lui qui nous envoie et nous appelle à oeuvrer pour le royaume. C’est lui qui nous oint et qui nous équipe de talents et des dons de son Esprit en fonction de ce qu’il souhaite nous donner pour accomplir notre mission. Que nous soyons soutenus ou abandonnés par tous, continuons à servir notre Seigneur comme il nous l’a demandé. Il nous envoie parmi les loups, c’est pourquoi, il nous demande d’être prudents comme des colombes et rusés comme des serpents afin de ne pas tomber dans les pièges qu’ils nous tendront. Mat 10:16 Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. 

Prions pour nos pasteurs afin qu'ils aient la vision du Royaume et qu'ils puissent remettre leur confiance au Seigneur concernant les ouvriers qui oeuvrent dans le champs. S'ils nous barrent la route, bénissons les et n'entretenons aucune amertume envers eux. Sachons agir avec sagesse et surtout nous en remettre à celui qui juge. Soyons avant tout soumis au grand berger, car c'est avant tout à lui que nous devons obéir. Paul a dit Gal 1:10 Et maintenant, est–ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est–ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ. 

Nous rencontrerons des difficultés et des persécutions, nous croiserons toutes sortes d'oppositions, mais comme Jésus l’a dit « Prenez courage, j’ai vaincu le monde ! » Jn16:33 

Jésus nous a promis d’être toujours avec nous jusqu’à la fin du monde ! Soyons confiants, si nous marchons dans ses voies, il nous gardera et nous protégera. Il aplanira notre sentier et il nous portera lorsque ce sera trop difficile. Notre Dieu est bon ! Que sa coupe déborde dans la vie de ceux qui le servent ! 

 

L.Gilman

 

 

 

 

Please reload