QUI APPELLE ET QUI ENVOIE : CHRIST OU LES HOMMES ?




Les apôtres ont été directement établis par le Seigneur. Mais qu’en est-il de la seconde génération, de ceux qui les ont suivis, et de nous plus précisément ?


Paul demande à Tite d’établir des anciens dans chaque ville, plus précisément des responsables d’églises. Et pour ce faire, il donne des instructions bien précises. Ces anciens doivent avoir une conduite irréprochable, être attachés à la parole de Dieu et capables d’exhorter et de réfuter les contradicteurs.


Tit 1:4-9 Je t’ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville, s’il s’y trouve quelque homme irréprochable, mari d’une seule femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient ni accusés de débauche ni rebelles. Car il faut que l’évêque soit irréprochable, comme économe de Dieu ; qu’il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête ; mais qu’il soit hospitalier, ami des gens de bien, modéré, juste, saint, tempérant, attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.


Il faut des bergers pour mener le troupeau, et c’est pourquoi, seuls des hommes irréprochables, dotés de l’autorité de Christ peuvent accomplir cette mission. Il y a forcément des critères évidents qui ne peuvent pas tromper.


Nous savons par contre, que tous les pasteurs n’ont pas les critères demandés et pourtant ils continuent à exercer et à mettre la pression sur des brebis affamées et mal soignées.

Que dire des pasteurs qui ne lisent leur Bible que 10 minutes par jour et qui ne consacrent pas plus de temps à la prière ? Leur vie semble irréprochable et pourtant parce qu'ils sont secs, ils sont incapables de nourrir correctement le troupeau.

Que dire des pasteurs qui ne s'occupent pas de leur brebis, ne les visitent pas et ne se préoccupent pas de leurs besoins ?

Que dire des pasteurs qui délaissent leur femme et leurs enfants au profit d'un poste honorifique ?

Que dire des pasteurs qui ne condamnent pas le péché et qui n'exercent aucune discipline au sein même de leur assemblée ?

Et que dire des pasteurs qui laissent le monde entrer dans les lieux de culte, à travers les spectacles et les divertissements en tout genre ?


Alors beaucoup diront : « Oui, mais Dieu les a oint, et ils ont dévié ! » Peut-être en effet, est-ce le cas, mais ces bergers continuent à avoir pignon sur rue et à exercer une autorité alors qu’ils ne sont pas en phase avec la Parole de Dieu. Aucun homme n'est parfait, c’est pourquoi Dieu a établi des hommes pour diriger et guider le troupeau, mais il a laissé également le discernement à chacun afin de ne pas suivre n’importe qui.


Nous devons tous être soumis les uns aux autres sans exception, et cela est valable pour tout enfant de Dieu, qu'il soit "brebis" ou "berger" Eph 5:20 vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ.



Jésus nous donne l’image du serviteur de Christ, quelle que soit sa fonction


Le grand berger, c’est Jésus. Il y a ensuite les ministères, mais Paul rappelle qu’aucun des ministères n’est plus important qu'un autre. Nous formons ensemble le corps de Christ, c’est pourquoi aucun ne peut dire : « je suis plus important que lui » . 1 Cor 12;21-25 L’œil ne peut pas dire à la main : Je n’ai pas besoin de toi ; ni la tête dire aux pieds : Je n’ai pas besoin de vous. Mais bien plutôt, les membres du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires ; et ceux que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d’un plus grand honneur. Ainsi nos membres les moins honnêtes reçoivent le plus d’honneur, tandis que ceux qui sont honnêtes n’en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d’honneur à ce qui en manquait, afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres.


Jésus a montré l’exemple suprême afin que nous fassions la même chose


Jn 13:5-15 Ensuite il versa de l’eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint…. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres ; car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait.


Lorsque certains se posent la question de savoir la place qu’ils auront au ciel, Jésus leur répondra Mat 20:26-27 ... quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur ; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave.

Lc 22:26-27 ... que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert. Car quel est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert ? N’est–ce pas celui qui est à table ? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert.

Mat 23:8-1 Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi ; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères. Et n’appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeurs ; car un seul est votre Directeur, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé.


Dieu établit des hommes pour son oeuvre et nous devons nous soumettre les uns aux autres. Il n’y a pas de hiérarchie avec Dieu, car il nous considère tous comme des enfants et des serviteurs.



Quelles sont les autorités que Dieu établit ?

  • les berger

  • Les magistrat et les rois


Quelle est donc la soumission que nous leur devons ?


Pour le berger, il est comparable à Christ avec l’Église, c’est pourquoi, nous pouvons prendre en référence le passage d’Eph 5 qui en parle.

  • Tout comme Christ aime son Église, le berger doit aimer son troupeau.

  • Tout comme Christ conduit son Épouse à la sainteté, le berger doit amener son troupeau à la sainteté.

  • Et puisque l’Épouse se sent aimée, elle se soumet à Christ, tout comme les brebis se soumettent à leur berger parce qu’elles sentent également son amour.

  • Tout comme Jésus s’est livré pour son épouse, le berger se sacrifiera pour ses brebis.

  • Tout comme Jésus sanctifie son Église par la Parole, le berger sanctifie son troupeau par la Parole de Dieu.

  • Tout comme Jésus prend soin de son Épouse comme son propre corps, le berger soigne ses brebis comme son propre corps.


Un berger ne sera réellement reconnu comme tel, que par l’exemple qu’il donnera à ses brebis. Une femme aimée se soumettra sans difficulté, exactement comme un enfant de Dieu se soumettra facilement à un pasteur rempli d’attention et d’amour.



Pour les magistrats et les rois, Paul nous donne la marche exacte à suivre


Rom 13