Rechercher
  • L.GILMAN

GENESE 24



Verset 1

Abraham a été béni en tout, pendant sa vie. Mais être béni ne veut pas dire que cela a été facile pour lui. Il a vécu la plus grande épreuve qu’un homme puisse avoir, il a tout quitter, il a été dépendant de Dieu jusqu’à la fin. La bénédiction a coulé, mais elle l’a été au prix de la confiance qu’il a accordée à son Dieu.

Ps 112:1-3 Louez l’Eternel ! Heureux l’homme qui craint l’Eternel, Qui trouve un grand plaisir à ses commandements. Sa postérité sera puissante sur la terre, La génération des hommes droits sera bénie. Il a dans sa maison bien–être et richesse, Et sa justice subsiste à jamais.


Verset 2 à 3

Abraham ne va plus vivre très longtemps, aussi il va tout mettre en place pour assurer la pérennité de sa descendance. Il va demander à son serviteur le plus proche et dévoué d’aller chercher une femme pour Isaac. Il va lui remettre cette mission en lui faisant jurer de respecter tous ces ordres.

Pour que la descendance soit pure, il faut que l’épouse d’Isaac ne soit pas issue d’une famille païenne et idolâtre, c’est pourquoi elle ne peut se trouver là où il vive.


Le principe de prendre un époux dans la même famille est encore valable aujourd'hui. Ainsi je ne parle pas de la famille de chair, mais de la famille spirituelle. La bible nous enseigne de ne pas nous mettre sous un joug étranger, et cela dans le seul but de nous préserver de l'idolâtrie et d'une vie faite de compromis. 2 Cor 6:14 Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a–t–il entre la justice et l’iniquité ? ou qu’y a–t–il de commun entre la lumière et les ténèbres ? En étant de la même "famille", c'est à dire en prenant un conjoint qui a les mêmes convictions et le même but, le couple ne pourra que s'épanouir et apporter une vision commune à leurs enfants.


Isaac est le type de Christ, et Rebecca représente son épouse. Isaac attend son épouse et Rébecca sera prête à le suivre, dès qu'on viendra la chercher. Sommes-nous prêts, comme Rebecca, à suivre l'époux lorsqu'il viendra ?


Verset 4

Pour ces raisons, il est courant à l’époque, de se marier entre personnes d’une même famille. C’est la raison pour laquelle Abraham envoie son serviteur dans son ancienne patrie, là où son frère Nachor est resté, afin qu’il choisisse pour lui une épouse.

Dans l’original hébreu, il est écrit « car tu iras vers mon pays et vers ma famille et tu prendras une femme pour mon fils Isaac ».


Verset 5 à 8

Le serviteur se demande ce qu’il fera s’il n’arrive pas à convaincre la femme de le suivre. Ne devra-t-il pas emmener Isaac vers elle ? C’est à dire, le faire revenir à Ur en Chaldée. Pour Abraham, c’est impensable, le risque serait trop grand ! Lui et sa famille n’ont plus rien à faire là bas, leur nouvelle vie, leur nouvelle patrie est à Canaan, c’est là que Dieu les veut. Il est hors de question pour lui qu’Isaac doive se rendre là bas. A deux reprises, il insiste « garde-toi d’y mener mon fils ! » v6 et « seulement tu n’y mèneras pas mon fils » v8

Ainsi, s’il n’arrivait pas à faire venir la femme vers lui, alors il aura fait ce qu’il avait à faire et il sera dégagé du serment qu’il lui a fait.

Abraham sait que Dieu ne l’abandonnera pas, c’est pourquoi il prophétise qu’un ange sera à ses côtés pour le guider vers la femme qui le suivra. Il a confiance que Dieu ira au bout de ce qu’il a prévu pour lui et sa descendance.


Il est important de ne pas faire de compromis pour tenter d’avoir ce que l’on désire. Abraham n’en fait aucun parce qu’il a confiance en Dieu. Ce que Dieu a promis, il le fera jusqu’au bout, c’est pourquoi nous ne devons pas chercher à aider Dieu, il est capable seul d’accomplir ce qu’il a dit. Humainement, il parait beaucoup plus simple d’envoyer Isaac pour choisir sa future épouse, mais pour Abraham, c’est un piège qu’il ne veut pas tenter. Le retour en arrière pourrait le faire rester à Ur pour diverses raisons. Et le plan de Dieu n’en serait que retardé. Dieu sait faire, il n’a pas besoin de nous, la seule chose qu’il nous demande c’est de regarder en avant et de lui faire une pleine confiance.


Verset 9 à 14

Après avoir juré selon les règles de l’époque, le serviteur va donc se rendre à Haran en Mésopotamie afin de faire ce que son maitre lui a demandé. Arrivé sur place, il va demander au Seigneur de l’aider dans sa démarche, par un signe particulier.

Il y a eu bien d’autres histoires connues près des puits. C’est là que Moïse rencontra sa future femme et c’est là que Jésus rencontra la samaritaine. Les puits sont des rendez-vous de femmes, ce sont elles qui se chargeaient d’aller y puiser l’eau.


Abraham a confié une lourde mission à son serviteur et ce dernier en est bien conscient, c’est pourquoi il demande l’aide à Dieu directement. C’est également le réflexe que nous devrions avoir à chaque fois que nous nous avons quelque chose d’important à faire Ps 37:5 Recommande ton sort à l’Eternel, Mets en lui ta confiance, et il agira.


Verset 15 à 21

C’est extraordinaire de voir parfois nos prières exaucées aussi rapidement que le serviteur d’Abraham. A peine eut-il demandé un signe particulier pour reconnaitre la femme choisie par Dieu pour Isaac, que celle-ci se présenta devant lui à l’instant même et fit tout ce qu’il avait demandé. Lui-même en a été stupéfait.

Pr 16:33 On jette le sort dans le pan de la robe, Mais toute décision vient de l’Eternel.

Le serviteur a demandé un signe particulier pour reconnaitre celle qu’il est venu chercher, et Dieu lui a envoie la femme qu’il a désignée pour Isaac.


Verset 22 à 25

La jeune fille n’est autre que Rebecca, la petite fille du frère d’Abraham. Le serviteur va demander l’hospitalité pour la nuit dans la maison de son père.

Les bijoux qu’il va prendre dans son sac sont pour offrir à Rebecca. A l’époque les femmes orientales avaient pour coutume de porter des anneaux dans le nez, à la narine gauche. Etant donné que le mot est au singulier, il semble qu’il s’agit d’un anneau pour le nez. Quant aux bracelets, ils sont destinés soit pour les bras ou pour les chevilles.


Verset 26 à 28

Pendant que la jeune fille va courir prévenir sa famille, Le serviteur va immédiatement remercier le Seigneur d’avoir répondu à sa demande.


Avons-nous ce réflexe de remercier le Seigneur dès que nous voyons qu’il agit ? Ne remettons pas à plus tard, car il est important de lui montrer notre reconnaissance sans attendre.


Verset 29 à 33

Il semblerait que Rebecca n’est plus que sa mère et que par conséquent, l’homme de la maison, c’est Laban, son frère. Ce dernier a vu les bijoux que sa soeur portait et il a entendu ce qu’elle racontait à sa mère, aussi il alla chercher le serviteur et s’occupa de lui donner tout ce dont il avait besoin.

Le serviteur savait qu’il devait offrir un cadeau à Rébecca, car ainsi les portes lui seraient largement ouvertes. Pv 18:16 Les présents d’un homme lui élargissent la voie, Et lui donnent accès auprès des grands.


Verset 34 à 49

Avant de manger, le serviteur d’Abraham raconte en détail la raison pour laquelle il se trouve là.

Il se présente lui, et raconte ce qu’est devenu le frère de Nachor. Il est rassurant pour Laban et sa mère d’entendre qu’Abraham est devenu riche et puissant, car c’est une garantie pour Rébecca étant donné qu’Isaac en est le seul héritier.


Verset 50 à 51

Béthuel n’est pas le père, il semble que ce soit le frère cadet de Laban. Béthuel, le père est mort, car seuls Laban et sa mère décident pour l’avenir de Rebecca.

D’après ce que leur a raconté le serviteur d’Abraham, les deux frères admettent que c’est Dieu qui a conduit Rebecca vers lui. C’est pourquoi, ils acceptent de lui donner pour qu'elle devienne l'épouse d'Isaac.


Verset 52 à 54

Le serviteur d’Abraham se montre très reconnaissant envers toute cette famille. Mais avant cela, il va d’abord se prosterner devant Dieu. Il n’oublie pas que c’est Dieu qui a agit en répondant à sa prière.


Nous devons remercier les hommes, et c’est primordial de le faire, mais nous ne devons jamais oublier de remercier le Seigneur en premier.


La famille recevra ensuite des cadeaux précieux, mais Dieu a d’abord vu son serviteur à ses pieds. Bien qu’il devait avoir faim et être très fatigué du voyage, il ne s’est pas installé d’abord pour se reposer et manger, comme il aurait été en droit de le faire. Il était préoccupé par sa mission et n’avait qu’un désir, avoir d’abord la réponse à sa demande. Ce n’est que lorsqu’il eut le coeur rassuré et qu’il pu remercier Dieu et ses hôtes, qu’il pensa enfin à se faire du bien.


Il y a des priorités dans la vie, et celle du serviteur d’Abraham était de remplir la mission que son maitre lui avait confiée. Nous aussi nous avons des priorités, celles de remplir la mission que notre maitre nous a confiée. Est-ce réellement ainsi que nous agissons ? Dieu passe t-il avant tout le reste ? Bien que nous n’ayons pas de lourd fardeau à porter, prenons-nous suffisamment à coeur le fardeau doux et léger du Seigneur ? Et lorsque nous recevons des réponses à nos prières, avons nous cet élan pour aller vers lui le remercier ?


Verset 55 à 59

Le lendemain matin, le serviteur d’Abraham souhaite reprendre la route immédiatement afin de retrouver son maitre, mais la famille de Rebecca voudrait la garder encore quelques jours auprès d’eux, sans doute pour profiter encore un peu de sa présence avant son départ. Si Rebecca part, ils y a forte chance, qu’ils ne la voient plus jamais.

N’oublions pas que la demande de devenir l’épouse d’Isaac a été faite à sa famille et non à elle personnellement, c’est pourquoi ils vont la questionner directement afin de lui demander son avis. Rebecca va accepter sans problème et partira donc ce jour là vers son grand oncle et son cousin qu’elle ne connait pas. Elle sera accompagnée de sa nourrice Débora.

Le serviteur aurait pu prendre du temps et profiter un peu, mais c’est un homme fidèle et dévoué à son maitre. Il veut le satisfaire et ne pas le faire attendre plus longtemps. Abraham est très âgé, c’est pourquoi, il ne veut pas prendre le risque de ne plus le revoir.


Verset 60 à 61

Sur la route du retour, alors qu'il est écrit "le serviteur emmena Rebecca", il y a cependant beaucoup plus de monde qu'on ne l'imagine. Le serviteur d’Abraham n’est pas seul, il est accompagné d’hommes qui le servent et Rebecca va emmener avec elle, les femmes qui la servent, ainsi que sa nourrice.

Avant son départ, ses frères vont la bénir et lui souhaiter de devenir la descendante d’une multitude, exactement comme Dieu l’a promis à Abraham.


Il est important à l’époque qu’une femme ait une grande famille, mais plus que d’être un souhait de leur part, c’est aussi la bénédiction que Dieu a prévue pour Rebecca, puisqu’elle va devenir l’épouse de l’enfant héritier de la promesse divine.


Verset 62 à 63

On peut voir à travers ce passage, qu’Isaac a bien été enseigné par son Père et qu’il est devenu à son tour, un homme proche de Dieu C’est le verbe « souhr » en hébreu qui veut dire : se promener, s’entretenir, méditer, réfléchir. Isaac réfléchit sans doute à son avenir et s’entretient avec Dieu comme nous avons tous besoin de le faire régulièrement.


Verset 64 à 65

Rebecca va apercevoir un homme de loin et va immédiatement se voiler en apprenant qu’il est celui qu’elle est venu rejoindre. C’est la coutume typique des femmes orientales de l’époque. Par respect elle descend de son chameau, puis place un voile sur son visage en tant que future mariée.


Verset 66 à 67

Dans la coutume orientale, la tente de la femme était différente de celle du mari, c’est pourquoi sarah avait sa tente. Mais maintenant que Sarah est morte, c’est Rebecca qui va s’installer dans cette tente.

Isaac aima sa femme, c’est à dire qu’il prit soin d’elle comme la bible nous en parle dans Ephésiens 5:25-31 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui–même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui–même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Eglise, parce que nous sommes membres de son corps. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair.

Ce qui est merveilleux, c’est de voir l’enfant de la promesse s’unir avec la femme désignée par Dieu. La bénédiction leur a été donnée à tous deux, l’un par le père et l’autre par les frères. Ils s’unissent afin d’accomplir le plan parfait de Dieu, celui de mettre au monde un peuple qui adorera le seul et unique Dieu et qui le servira tout au long des générations à venir.


Rébecca est une vraie consolation pour Isaac, car le décès de sa mère est récent. La femme procure un sujet de joie pour l’homme. Pr 18:22 Celui qui trouve une femme trouve le bonheur ; C’est une grâce qu’il obtient de l’Eternel.




14 vues