Please reload

PSAUME 91

 

Verset 1

Il est parlé de repos, mais on s’aperçoit que le repos est la conséquence d’une position spirituelle. 

Qui peut se reposer ? Celui qui demeure à l’abri du très haut.

 

Demeurer est le verbe Yashov  יָשֹׁכ qui signifie : demeurer, attendre, s’établir, être habité; s’arrêter, demeurer en repos, séjourner, être assis; épier.

C’est pourquoi, lorsque l'on parle de "demeurer", cela veut dire que la personne habite près, elle s’établit, elle est assis et attend, elle séjourne. 

En d’autres mot, elle n’est pas là juste pour un instant, mais elle établit domicile à cette endroit. 

 

Beaucoup de chrétiens ne comprennent pas et lisent les passages où il est question de « demeurer », sans se rendre compte que c’est une position cruciale et surtout non négociable pour pouvoir vivre dans le repos.

 

On pourrait dire que « demeurer », c’est comme le dit Paul : marcher par l’Esprit. 

 

Jésus va également donner cette condition essentielle pour que lui-même fasse sa demeure en nous. Jn 15:4 Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui–même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. 

C’est pourquoi, il est impossible de porter du fruit, si nous ne recherchons pas la présence de Dieu de manière quotidienne aussi bien dans sa parole que dans la prière. C’est Jésus le Cep et si nous ne comprenons pas que la vie de l’Esprit se puise dans sa présence, nous deviendrons des branches mortes destinées à la Géhenne.

 

David l’avait bien compris, car il ne cesse de le dire dans ses psaumes. 

Demeurer en lui pour avoir le repos dans le cas présent, mais demeurer en lui pour ressembler à un arbre qui porte son fruit en sa saison et dont le feuillage ne flétrit point. 

 

Dans l’original hébreu, il est écrit « Celui qui habite dans la cache du très haut, passe la nuit à l’ombre de Shaddaï, »

 

Demeurer signifie plus particulièrement « se cacher ». C’est d’ailleurs pourquoi Jésus enseigne que pour prier, il faut rentrer dans le lieu secret et fermer la porte. Se cacher, veut dire se cacher du monde, se cacher de tout ce qui pourrait nous déranger et nous distraire, afin de nous consacrer pleinement à lui.

 

Quel temps accordons-nous chaque jour pour notre Seigneur ?

Est-il possible de ne pas se mettre à part et de pouvoir vraiment demeurer en Christ ? Non ! Il est impossible de dire : "je suis tous les jours avec Dieu" sans avoir eu, au préalable, un moment à part avec lui, dans le lieu secret. Il peut en effet être dans notre coeur à tous moments de la journée, mais rien ne remplacera ce moment seul à seul où nous fermons la porte du monde, des préoccupations et des pensées pour n’être qu’avec lui et nous consacrer pleinement à lui. Rien ne remplacera jamais non plus l’étude de la parole, ce ne sont pas les petits feuillets de pensée du jour ou autre qui le feront. C’est par ce temps que nous lui accorderons en priorité que nous pourrons vraiment demeurer en lui tout le reste de la journée.

 

Verset 2

David considère son Dieu comme son protecteur, c’est pourquoi il n’a pas peur de lui confier toutes choses. 

Marsèh מַחְסֶה : recours, refuge, asile

Matsod מַצוֹד : filet, piège; forteresse, retranchement, refuge, fortification

 

Avons-nous d’autres recours que lui ? L’homme prend trop souvent la place de Dieu, car combien de fois, allons-nous chercher du secours auprès de ceux que nous connaissons. Ce n’est pas mal d’avoir des amis et de leur partager nos problèmes, mais le seul qui pourra vraiment nous aider, c’est Dieu, et pourtant trop souvent, nous ne venons à lui qu’en dernier recours. C’est en Dieu que nous devons nous réfugier, car lui seul peut vraiment nous sortir de toute situation. Ps 118:8 Mieux vaut chercher un refuge en l’Eternel Que de se confier à l’homme ; 

Notre meilleur confident sera l’Eternel, car lui seul peut tout. Il est le seul qui nous connait parfaitement, mais aussi le seul qui saura nous diriger dans la bonne direction. C’est pourquoi, nous devons éviter de trouver refuge ailleurs qu’en lui, c’est une perte de temps. 

Si nous réalisons pleinement ce qu’il est, c’est à dire un vrai lieu d’asile, le seul recours efficace et sûr et une forteresse inébranlable, alors nous n’aurons pas de mal à nous confier en lui pour toutes choses.

Il n’est pas le Dieu du dernier recours ou de la dernière chance, c’est le minimiser et surtout ne pas le mettre en premier dans notre vie. 

 

A ceux qui se confient réellement dans le Seigneur, il leur promet des choses extraordinaires. Beaucoup de passages en parlent dans la bible. Se confier et avoir foi en Dieu sont les ingrédients indispensables pour voir les miracles de Dieu dans notre vie.

 

Verset 3

Toutes une liste de choses merveilleuses vont arriver grâce à cette foi en Dieu.

N’oublions jamais que nous avons un adversaire redoutable et qu’il nous tend des pièges aux endroits et aux moments où nous ne nous y attendons pas. Il est redoutable, car sa mission est de nous piéger pour mieux nous récupérer dans son camps Jn 10:10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. 

La seule manière d’en être protégé est de se confier et se réfugier en Dieu.

Mais le Seigneur nous délivre aussi de la maladie. Cela ne veut pas dire que nous ne puissions ni être piégé ni être malade, mais que Dieu est notre moyen d’en sortir, car il nous en délivre si nous demeurons fermement en lui.

 

Verset 4

Comme une mère protège ses petits, Dieu protège ceux qui se confient en lui. 

Dieu est le refuge que nous avons de plus sûr sur cette terre, pourquoi ? Parce qu’il est la Vérité et qu’il fait tout ce qu’il dit. S’il dit qu’il protège, il le fait. Qui pourrait faire du mal à un petit s’il est protégé par sa mère. Personne ? Et cette mère a, non seulement l’amour et la protection, mais en plus la force et l’autorité, ce qui l’a rend parfaitement invincible à tous les dangers qui pourraient menacer l’enfant blotti sous ses ailes.

Nous pouvons considérer que la fidélité de Dieu équivaut à un bouclier et une cuirasse. Si nous le croyons, nous pouvons vraiment dormir en paix et ne plus jamais vivre dans l’inquiétude, à condition évidemment, que comme nous l’avons vu plus haut, nous demeurions en lui et lui faisons une pleine confiance.

 

Verset 5 à 9

Nous voyons tant de choses difficiles autour de nous, et pourtant Dieu promet à ceux qui demeurent et se confient en lui de les en épargner.

Alors pourquoi , nous arrive-t-il parfois de ne pas être épargnés par les épreuves ?

Je pense qu’il y a plusieurs sortes d’épreuves :

  • Celles infligées par l’homme lui-même,

  • Celles infligées par l’adversaire 

  • Et celles que Dieu permet pour notre formation

Les terreurs de la nuit, la flèche de jour, la peste, la contagion sont des fléaux que l’homme lui même a provoqués. Dieu épargnera toujours ses enfants de choses qui ne le concernent pas. Si nous regardons le Sida, par exemple, nous savons que l’homosexualité en est la principale cause, c’est pourquoi c’est un fléau  que l’homme lui-même s’est infligé, Dieu n’est aucunement responsable de cela. Le réchauffement climatique crée malheureusement une quantité innombrable de désastres, telles que les inondations par exemples. Qui d’autre que l’homme est donc la cause de ces catastrophes naturelles ? Il y a beaucoup d’autres exemples de ce genre…

Notre foi en Dieu peut nous écarter de tous ces désastres et je le crois, parce que je sais que ce qu’il dit est vrai. David le croit également et il le proclame sans aucun doute du verset 7 à 9; Oui, mon voisin, mon ami, ma famille peuvent être atteints, mais moi je ne le serai pas, parce que ma foi repose en celui qui tient tout entre ses mains. Il est le Maitre de l’univers et il me garde à l’ombre de ses ailes.

 

Verset 10 à 13

Les malheurs et les fléaux ne peuvent pas m’atteindre ! Est-ce que je le crois ? C’est écrit, c’est David qui le dit, mais bien plus, c’est Dieu qui parle au travers de David ! 

Dieu a une armée invisible et cette armée sert à nous garder des dangers. Il est dit que les anges nous portent sur leurs mains. N’est-ce pas merveilleux ?! 

Je rappelle que cela n'est valable que pour ceux qui demeurent en Jésus,  qui font de lui leur refuge et qui se confient pleinement en lui. Peut-être direz-vous : « Moi je crois, et pourtant, il est arrivé cela et cela…. » Croire, c’est bien, mais demeures-tu vraiment en lui ? David a dit Ps 34:7 L’ange de l’Eternel campe autour de ceux qui le craignent, Et il les arrache au danger. 

Crains-tu vraiment Dieu ? Parce que celui qui le craint vraiment n’aura pas peur et s’il lui arrive quelque chose, il gardera toujours confiance en Dieu quelque soit sa situation. Jésus a du aller à la croix, parce que c’était le plan de Dieu. Aujourd’hui et cela depuis plus de 2000 ans, il y a des hommes et des femmes qui meurent ou qui souffrent injustement pour leur foi, mais ils continuent de s’accrocher à Dieu et d’espérer en lui, parce qu’ils ont l’espérance d’un avenir meilleur. Dieu est maitre et souverain, c’est pourquoi, il peut y avoir des cas où ces versets sembleront ne pas être une vérité, mais il n’en est rien. Dieu a des raisons que nous ne connaissons pas, c’est pourquoi il est impossible de tout expliquer. Ce qui est important c’est de tout lui donner et de lui faire confiance. Je suis persuadée que les martyrs sont nécessaires pour bien des raisons, c’est pourquoi Dieu permet à certains de souffrir bien plus que d’autres. N’oublions pas que beaucoup de prophètes et d’apôtres sont morts de manière épouvantable. Ils sont allés jusqu’au bout, malgré les dangers qu’ils courraient. Et pourtant, ils ont toujours su que Dieu était avec eux et qu’il ne les avait jamais abandonnés. Notre vie ne nous appartient plus, si nous lui avons vraiment tout donné.

 

Verset 14 à 16

Il y a pleins de promesses et c’est sur celles-ci que les chrétiens portent leur regard en premier : 

  • je le délivrerai

  • Je le protégerai

  • Je lui répondrai

Mais ils oublient volontairement de regarder les conditions nécessaires pour recevoir ces promesses :

  • Aimer Dieu

  • Connaitre la puissance de son nom 

  • L’invoquer

Aimer Dieu, c’est aimer nos frères et soeurs !  1 Jn 4:21 Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. 

La question à se poser est donc : aimons-nous nos frères et soeurs en Christ ? Car si tel n’est pas le cas, alors nous ne pouvons prétendre aimer Dieu et par conséquent être délivrés par sa main toute puissante.

 

Qu’est-ce que connaitre le nom de Dieu ? C’est reconnaitre que Jésus est le nom au dessus de tous les noms. Parce qu’il a été obéissant jusqu’à la croix, il a reçu toute autorité et en lui, nous avons tout reçu également. Le croyons-nous ? Sommes-nous vraiment convaincus de la puissance de ce nom ? 

 

Et dernier point, il est important d’invoquer le Seigneur en toutes choses et en tout moment. Pas seulement lorsque nous en avons besoin, mais également pour être avec lui et l’adorer. 

 

Si nous faisons toutes ces choses, nous pouvons être assurés, sans aucun doute possible, que nous serons délivrés, protégés et que nous recevrons toujours des réponses à nos demandes.

 

 

 

 

 

Please reload