Please reload

GENESE 26

 

Verset 1 à 6

l’Eternel va parler à Isaac exactement comme il l’avait fait à son Père.

L’Egypte est toujours le pays de secours en cas de famine, mais cette fois, Dieu ne permet pas qu’Isaac y aille. Il veut appuyer la promesse qu’il a faite à Abraham, car elle concerne toute sa descendance. 

Dieu apparait à Isaac, il le voit. Abraham avait vu Dieu à plusieurs reprises et Isaac le voit également. Et pourtant la Bible enseigne que nul n’a jamais vu Dieu. En Exode on voit Moïse en train de lui parler face à face  Ex 33:11 L’Eternel parlait avec Moïse face à face, comme un homme parle à son ami. Mais un peu plus loin dans le même chapitre, on a plus de détail Ex 33: 21-23 L’Eternel dit : Tu ne pourras pas voir ma face, car l’homme ne peut me voir et vivre.  L’Eternel dit : Voici un lieu près de moi ; tu te tiendras sur le rocher.  Quand ma gloire passera, je te mettrai dans un creux du rocher, et je te couvrirai de ma main jusqu’à ce que j’aie passé. Et lorsque je retournerai ma main, tu me verras par derrière, mais ma face ne pourra pas être vue. Moïse ne voyait pas le visage de l’Eternel, car il en serait mort.

Il n’est cependant pas précisé comment Dieu apparaît à Isaac, très certainement par un ange, "l'ange de l'Eternel" comme souvent cela est écrit. Mais une chose est certaine, c’est que selon l'écriture, personne n'a jamais vu la face de Dieu Jn 1:18 Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. 

 

Verset 7

Isaac agit exactement comme son père au sujet de sa femme. Si pour Abraham, c’était une demi vérité, il n’en était rien pour Isaac, car Rebecca était sa cousine et non sa soeur. Par peur, Isaac va donc mentir. Mais si nous remettons les choses dans le contexte, il faut s’imaginer que les jolies femmes devaient être très recherchées pour les harems, même si elles étaient mariées. Cela n’excuse en rien son péché, car bien qu’ayant reçu une magnifique promesse de la part du Seigneur, il use de moyens personnels pour y parvenir. L’Eternel lui a dit qu’il serait avec lui et le bénirai, mais on voit à travers cet événement la faiblesse d'un homme qui manque de foi à ce moment précis et qui a peur de mourir.

 

Verset 8 à 11

En mentant, Isaac met lui-même les philistins en danger, car si Rebecca n’est la femme de personne, elle peut facilement appartenir à quelqu’un. Abimélec va très vite comprendre qu’elle est la femme d’Isaac et va reprocher à celui-ci de ne pas l’avoir dit. Est-ce le même roi que celui qui avait eu affaire à son père, ou est-ce son fils qui ne nommait aussi Abimélec ? Il est peu probable que ce soit le cas. Les noms d’Abimélec et de Picol (son chef d’armée plus loin) sont très certainement des noms de fonction, plus que des prénoms, car beaucoup d’années ont passées entre les deux événements.

La main de Dieu est vraiment sur Isaac, car il va recevoir sa protection dans tous les domaines.

 

Verset 12 à 14

Isaac devint "puissant" et au fil du temps de plus en plus puissant. 

En hébreu, c’est le mot « Gadol » qui est utilisé et qui veut dire : grand, puissant. Or, nous savons que la fortune rend quelqu’un puissant, car il peut faire beaucoup de choses et a une influence auprès de ceux qui le côtoient. 

Mais la puissance fait des envieux et les philistins vont commencer à le jalouser.

 

Verset 15 à 22

Isaac va se faire expulser parce qu’il est trop puissant. Il va devoir partir à Guérar, mais là aussi, les bergers vont lui chercher querelles, il s’éloignera alors jusqu’à Beer-Schéba, là où son Père avait fait alliance avec Abimélec au sujet d’un puit.

Les patriarches ont une vie de nomade, ils sont étrangers partout où ils vont. 

 

N’est-ce pas ce que nous sommes aussi, des étrangers sur cette terre ? Notre patrie est céleste, c’est pourquoi, nous devons ne pas nous attacher aux choses terrestres, mais avoir constamment notre regard vers les choses du ciel. Col 3:1-2 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez–vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. 

 

Verset 23 à 25

YHWH apparait à Isaac pour la seconde fois. Il est intéressant de voir que c’est YHWH qui se montre à Abraham et Isaac, mais que c’est Elohim qui est apparu à Abimélec et qui se montrera à Jacob plus tard. Il n’apparaitra que deux fois dans l’ancien testament, en tant qu’Elohim seul et une fois en tant qu’Elohim et YHWH à Salomon. Tout le reste du temps, c’est YHWH qui se laisse voir. Pour rappel, Elohim représente le Dieu de justice et de rigueur, tandis que YHWH est le Dieu de miséricorde.

À nouveau, Isaac sera rassuré par l’Eternel qui lui rappellera la bénédiction qui coule sur sa vie pour lui et sa postérité. C’est dans ce lieu, qu’il va alors bâtir un autel et s’installer pendant tout un temps. Dès qu’ils s’installaient quelque part, les nomades creusaient des puits afin d'avoir l’eau à proximité.

 

Verset 26 à 33

Comme le premier Abimélec l’avait fait avec Abraham, le second va traiter aussi une alliance de paix avec Isaac sur le même lieu, c’est à dire à  Beer-Schéba. Abimélec a vu que l’Eternel était avec Isaac, certainement par le fait que ses affaires sont bénies et que dès qu’il creuse, il trouve de l’eau.

 

La prospérité peut être un signe que Dieu est avec nous, mais il ne faut pas le généraliser. Tous les hommes de Dieu n’ont pas été dans l’abondance et pourtant, ils étaient tout autant consacrés et fidèles à Dieu. Mais à l’inverse, il est intéressant de voir que la richesse n’est pas non plus rejetée par Dieu. Dieu est Dieu et il fait ce qu’il veut avec chacun de ses enfants, ce qui est important c’est notre attachement à lui quelque soit notre situation. Nous sommes tous différents et les projets de Dieu sont différents pour chacun. Soyons reconnaissants de ce que nous avons et n’aspirons pas à des choses qui ne nous élèveront pas vers Dieu.

 

A l’époque, un serment était suffisant pour instaurer un climat paix. Heb 6:16 Or les hommes jurent par celui qui est plus grand qu’eux, et le serment est une garantie qui met fin à tous leurs différends. 

 

Verset 34 à 35

Esaü prendra non seulement 2 femmes, mais en plus, il les prendra chez les Héthiens, un peuple idolâtre, ce qui sera un grand sujet de tristesse pour ses parents.

Cependant, Judith en hébreu se dit Yéhoudith  יְהוּדִית et qui s’apparente au mot Yéhouda, qui veut dire « femme de la tribu de Juda ». Yéhoudith veut dire : « juive ». Dans le cas présent, cette femme porte le nom d’une juive, mais ne l’est pas. Ce n’est que plus tard que Esaü comprendra que cela n’avait pas plu à son père, lorsque ce dernier bénira Jacob et lui demandera de ne pas épouser une cananéenne. Gen 28:8 Esaü comprit ainsi que les filles de Canaan déplaisaient à Isaac, son père.

Cela démontre qu’il y a apparemment peu de communication dans cette famille, car même si l’éducation religieuse a du être transmise, Esaü ne semble pas avoir eu clairement l’avis de ses parents. Il est vrai qu’à 40 ans, on ne demande plus à ses parents l’autorisation pour se marier, et je ne pense pas que les parents ait encore vraiment leur mot à dire à se sujet.

Plus tard, dans la généalogie d'Essai, Judith ne figure plus, sans doute parce qu’elle ne lui a donné aucun enfant. A sa place il y en aura 2 autres Ada et Oholibama. Ce qui est surprenant c’est de voir 2 fois le nom de Basmath, avec 2 pères différents. Au chap 26, elle est la fille d’Elon le hittite, et au Chap 36, elle est la fille d’Ismaël. Est-ce deux femmes différentes ? Nous n’avons pas plus d’explications.

Toutes les femmes citées sont

  • Judith, fille de Bééri le hittite

  • Basmath, fille d’Elon le hittite

  • Ada, fille d’Elon le Hittite

  • Oholibama, flille de tsibéon le Hévien

  • Basmath, fille d’Ismaël

Les deux premières ne lui donneront pas d’enfants, c’est sans doute, la raison pour laquelle au chapitre 36, nous ne les retrouvons pas dans la postérité d’Esaü.

 

 

 

 

Please reload