Please reload

NE CÉDONS PAS NOTRE HÉRITAGE POUR QUELQUES PIÉCES D'ARGENT !

 

1 R 21:2 Et Achab parla ainsi à Naboth: Cède–moi ta vigne, pour que j’en fasse un jardin potager, car elle est tout près de ma maison. Je te donnerai à la place une vigne meilleure ; ou, si cela te convient, je te paierai la valeur en argent. 

 

Achab est un roi juif, qui a épousé le diable en personne. Jézabel, son épouse est le portrait type du diable, car elle représente la séduction, la manipulation, l’impureté, l’idolâtrie, la convoitise, en bref, le péché sous toutes ses formes. 

Jézabel est la fille d’Ethball, roi des Sidoniens, et son ancêtre n’est autre qu’Amalek l’ennemi du peuple d’Israël Jg 10:12 Et lorsque les Sidoniens, Amalek et Maon, vous opprimèrent, et que vous criâtes à moi, ne vous ai–je pas délivrés de leurs mains ? 

 

Moïse avait du combattre Amalek avec l'aide d'Ur et d'Aaron pour le soutenir jusqu’à la complète victoire de ses hommes. 

 

Dt 25:17-19 Souviens–toi de ce que te fit Amalek pendant la route, lors de votre sortie d’Egypte, comment il te rencontra dans le chemin, et, sans aucune crainte de Dieu, tomba sur toi par derrière, sur tous ceux qui se traînaient les derniers, pendant que tu étais las et épuisé toi–même. Lorsque l’Eternel, ton Dieu, après t’avoir délivré de tous les ennemis qui t’entourent, t’accordera du repos dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne en héritage et en propriété, tu effaceras la mémoire d’Amalek de dessous les cieux : ne l’oublie point

 

Amalek était un homme rusé qui attaquait par derrière et dans les moments qui lui étaient les plus favorables, lorsque le peuple était fatigué. Il est l’ennemi juré d’Israël et la figure même de l’ennemi de l’Eglise. Amalek est à la fois un homme, mais c’est avant tout un esprit maléfique qui apparait dans toutes les périodes de l’histoire. C’est ainsi, qu’il va se présenter sous l’apparence d’une femme et de cette manière, rentrer au coeur même du peuple d’Israël en épousant le roi.  Achab, quant à lui est la figure du chrétien qui se laisse séduire et qui vit ainsi dans le compromis. Il se trouve à l'intérieur de l’église, tout en ayant épousé le diable. 

 

Achab va se construire un très beau palais et s’apercevoir que près de chez lui, il y a une terre qui appartient à un certain Naboth. Le roi convoite le terrain de son voisin, car il aimerait le posséder pour en faire un potager. 

 

Naboth entretient sur sa terre une vigne, ce qui représente l’Eglise avec ses fruits. Mais Achab ne veut pas de cette terre avec ce qu’elle contient, il veut détruire le fruit de tout un héritage et mettre à la place un potager, c’est à dire les fruits du monde et de l’esclavage. Le potager est la figure même de l’Egypte, car dans ce pays, les légumes y poussaient facilement. Cette provision de la terre est harassante, car elle oblige à toujours se baisser pour les ramasser. Le potager attire les yeux vers le bas, vers les choses du monde, tandis que la vigne donne le fruit de la vie. Le potager représente la nourriture de l’esclavage et du monde tandis que la vigne est le symbole du fruit de l’Esprit.

 

Dt 11:10-12 Car le pays dont tu vas entrer en possession, n’est pas comme le pays d’Egypte, d’où vous êtes sortis, où tu jetais dans les champs ta semence et les arrosais avec ton pied comme un jardin potager. Le pays que vous allez posséder est un pays de montagnes et de vallées, et qui boit les eaux de la pluie du ciel ; c’est un pays dont l’Eternel, ton Dieu, prend soin, et sur lequel l’Eternel, ton Dieu, a continuellement les yeux, du commencement à la fin de l’année. 

 

La terre de Naboth était son héritage, le fruit non seulement de son travail personnel mais aussi de celui de ses ancêtres. A aucun prix, Naboth ne la laissera partir à quelqu’un d’autre.

 

Mais Achab pense que par son titre, il peut acheter et posséder ce qu’il veut. Il est prêt à payer le prix, dans le seul but d’agrandir son terrain pour y faire pousser un potager.

De la même manière, le diable est prêt à tout pour acheter notre héritage, dans le seul but de détruire les fruits de l'esprit que nous entretenons dans notre vie et de les remplacer par les produits du monde. C'est le dessein du diable à l'intérieur même de l'Eglise de Dieu.

 

Achab est juif mais il n’est pas un juif comme les autres ! Non seulement il est le roi d’Israël, mais en plus il est marié à une femme machiavélique. Par son titre, il a le pouvoir de vie ou de mort sur les autres, et par l’influence de sa femme, il se fait l'ennemi de son propre peuple.

 

Aujourd’hui, l’Eglise compte parmi ses membres des Achab qui veulent racheter l’héritage des chrétiens. Ils ne regardent pas à la dépense, pourvu qu’ils obtiennent ce qu’ils convoitent dans leur coeur. Ces Achab sont des chrétiens qui ont épousé le diable. Comment ? En faisant alliance avec lui par diverses manières. Comme ce roi, ils ont une influence dans l’église, car ils y ont une place honorifiques, et bien des chrétiens ne se rendent pas compte de ceux à qui ils ont à faire. « Mon peuple périt par manque de connaissance » a dit le Seigneur. Beaucoup de chrétiens se laissent influencer par les beaux discours, et en oublient l’essentiel, la parole de Dieu dans son intégrité et son authenticité. Ils sont prêts à céder leur terrain pour un titre ou une place dans l’église en contrepartie. Combien se laissent endormir par des belles paroles, parce qu’ils n’ont pas pris conscience de leur héritage. Parce qu’ils ne connaissent pas véritablement Dieu, ils se laissent ainsi séduire très facilement. 

 

Notre héritage ne peut et ne doit être céder à qui que ce soit. Il n’a pas de prix, car il est inestimable. Sa valeur est le prix du sang de Jésus ! Notre salut a couté la vie de notre Seigneur ! Jésus a payé le prix le plus fort que l’on puisse payer, afin que nous possédions cet héritage. Comme Naboth, nous devons aussi refuser toute offre qui pourrait se présenter très alléchante, car notre Terrain ne peut être céder à personne, il nous appartient éternellement.

 

Ne cédons pas notre intégrité, nos valeurs chrétiennes et notre fidélité pour une place, si importante soit-elle,  au sein de l’Eglise. Ne laissons pas le monde semer ses semences sur notre terre, mais au contraire, chassons-le de notre vie de manière radicale, comme Naboth l’a fait. Rejetons le péché loin de nous et refusons toutes formes de compromis dans notre vie ! Notre héritage vaut plus que tout ce que l’on pourrait nous proposer, car il nous offre le salut éternel. 

 

Comme Naboth, ayons le courage de dire haut et fort au monde, au diable et à ses messagers dans l’église « Que l’Eternel me garde de te donner l’héritage de mes pères ! » Quel qu’en soit le prix, restons fermes dans notre position. L’ennemi veut reprendre le terrain qui ne lui appartient pas et pour cela, il paiera le prix, il est prêt à mettre l’argent nécessaire sur la table en compensation de notre héritage. Ne nous laissons pas séduire, mais au contraire, battons-nous pour l’héritage que Dieu nous a donné, même si cela doit nous couter la vie, comme ce sera le cas pour Naboth. Ne croyons pas que l’ennemi se trouve à l’extérieur, il est malheureusement à l’intérieur de l’église,  juste à côté de nous. Achab était juif, il faisait parti du peuple juif et il s’était installé juste à côté de Naboth. Ce n’est pas Achab en personne qui détruira Naboth, mais son épouse en érigeant un plan diabolique contre cet homme intégre. Ce ne sont pas les chrétiens tièdes eux-mêmes qui détruiront les bouillants, mais l’ennemi à travers eux. N’oublions jamais que ce n’est pas contre la chair et le sang que nous devons combattre, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes (eph 6:12). En tout état de cause, nous aurons la victoire si nous agissons dans la crainte du Seigneur. Peu importe ce qu’il adviendra de notre vie ici-bas, ce qui compte c’est la vie de notre âme, car elle est éternelle. 

 

Nous sommes dans les temps de la fin et l’étau se resserre. L’église de laodicée s’étend de plus en plus et si peu le réalise. Frères et soeurs, soyons vigilants et veillons ! Ne nous laissons pas prendre au piège et ne soyons pas légers comme le fut Esaü pour un simple plat de lentilles. 

Ne vendons pas notre âme pour quelques pièces d’argent ! Soyons attachés au Seigneur en lui soumettant pleinement notre vie et lui restant fidèles jusqu’au bout. En récompense, Dieu rétribuera tous ceux qui l’aiment et qui le mettent en premier dans leur vie. 

 

L.Gilman

 

 

 

 

Please reload