Rechercher
  • Jacques Colant

LES LIENS ANCESTRAUX




Que dire de cette doctrine qui se répand comme une trainée de poudre dans l'église depuis près de quatre décennies. Où se trouve la part de vérité et où se dissimile l’erreur ?

J'entendis parler de cette doctrine des "liens ancestraux" pour la première fois dans les années 1970. Je n'ai aucune idée par qui, et comment elle fut introduite en Europe. Au premier abord, elle me parut des plus intéressante. J'y adhérai pleinement pendant de nombreuses années, jusqu'au jour ou je ressenti un réel malaise produit par un déséquilibre qui ne cessait de s'amplifier durant l'évolution de la dite doctrine. Les explications et les pratiques extravagantes qu’elle engendre, jointes à toutes sortes de débordements, commencèrent à troubler mes pensées.

Ces dernières années, à travers quelques ministères bien spécifiques, cette doctrine qui avait plus ou moins disparu a repris vigueur comme jamais auparavant. Non seulement, elle s'appuie comme à son départ sur des bases identiques, mais ses ramifications se sont orientées dans tant de directions diverses, qu'elle est devenue incontrôlable.

Comme je l'ai écris précédemment, voici l'exemple parfait, d'une doctrine qui a été bâtie à partir d'un texte biblique, extrait du livre de l’exode chapitre 20 verset 4 qui lui même a reçu en greffe une quantité d'autres versets afin que son authenticité ne puisse plus subir la moindre contestation. De ce savant assemblage, est sorti une masse impressionnante de déductions, de révélations et d'expériences diverses par rapport auxquelles nous ne pouvons que nous poser de sérieuses interrogations ? Si dans le passé, vous avez été confronté à cette doctrine, vous constaterez probablement, qu'elle n'a cessé d'évoluer au court des années -comme le font d'ailleurs la plus part des fausses doctrines- au commencement, on se contentait d'énoncer quelques péchés d'iniquités, à partir desquels les problèmes des chrétiens ou non découlaient et engendraient des liens ancestraux s’étalant sur trois ou quatre générations. Mais malgré tout, cela restait assez limité. Aujourd'hui, une accumulation impressionnante de péchés et de troubles lui a été adjointe, en sorte que seul quelques "experts de haut niveau" en "délivrance ancestrale" "démonologie" et autres spécialités similaires, peuvent en comprendre les allants, les venants, et peut-être les aboutissants si il y en a.

Cette doctrine est née de la constatation suivante : "Beaucoup de chrétiens vivent dans de constantes défaites", cela est incontestable. Bon nombres d'entres eux traînent lamentablement leur vie, accablés sous le poids des oppressions, des condamnations, des blocages spirituels, des maladies etc... Suite à cette observation, quelques personnes honnêtes en quêtent de solutions se sont mises a en rechercher les raisons, et ils en ont déduit l'hypothèse suivante : La plupart des problèmes viennent des péchés que nos ancêtres ont pratiqués et dont Dieu nous tient rigueur. Autrement dit, ce n’est pas nos ancêtres qui nous lèguent un héritage désastreux, mais Dieu qui pourchasse les descendants jusqu'à la troisième et la quatrième génération. C'est à partir de ce point que naquit la doctrine des "Liens ancestraux" Le danger majeur de cette doctrine vient de ce que ses développements ne viennent pas uniquement d'une faible analyse du texte biblique, mais ce qui est plus grave, d'une soit- disant révélation divine.


Comment a-t-elle été élaborée ? Elle s'est établie à partir de l'addition de plusieurs principes bibliques fondamentaux dont l'assise se fonde dans le livre de l'Exode au chapitre 20 verset 3 à 6 : " Je suis un Dieu jaloux qui puni l'iniquité des pères sur leurs enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui le haïssent " 1-D'une part la punition que Dieu infligera au peuple d'Israël si il tombe dans l'idolâtrie.

(Voir Exode 20) 2-D'autre part les péchés, les maladies, et autres choses qui enchaînent les personnes les unes aux autres comme "punition divine" Les résultantes sont : 1-La destruction physique, morale et spirituelle qui s'en suit produite par les liens ancestraux 2-Ensuite et dernier principe, la libération de ces personnes.


Le malentendu de cette doctrine. Je crois que bien involontairement, un faux raisonnement a pris place dans la pensée des concepteurs de la doctrine. Bien que l'analyse ne puisse se faire facilement, tant la complexité de cette doctrine est devenue grande, nous tenterons si vous le permettez, de dénouer le noeud bien serré qui s'est formé au cours des années.

A qui s'adresse cette doctrine ? Ce départ est important puisqu'on ne peut comprendre les exactitudes et les erreurs sans ce pencher premièrement sur cet aspect. Premièrement, nous trouvons les chrétiens nés de nouveaux. Ensuite, tous ceux qui ne sont pas nés de nouveau et enfin ceux qui ont reçu Christ dans leur vie mais qui vivent délibérément une vie de péché. Si nous prenons les différentes sources bibliques qui composent la doctrine, il s'avère que chacune d'elle révèlent individuellement une part de la nature et de l'oeuvre divine qui se manifeste dans des circonstances bien définie et propre à chacune d'elle. Mais lorsque assemblées les unes aux autres sans discernement, elles se structurent en une doctrine erronée. Pourquoi erronée ? Parce que malencontreusement une inversion s'est produite dès sa conception.

Qu'elle est cette inversion ? Je parle ici aux chrétiens nés de nouveau. Que s'est-il donc passé ? Le principe de la grâce qui justifie le chrétien a été déplacé et déposé sous le contrôle de la loi, et non plus sous le contrôle de la foi. Pourquoi puis-je affirmer cela ? Parce que un des fondements de la doctrine s'appuie sur une parole que Jésus a prononcée, mais qui a mal été interprétée.


Premier argument :

La loi n'a jamais été abolie et pas un seul trait de lettre ne sera ôté. Math 5-28 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre jusqu’à ce que tout soit arrivé.

En conséquence : Par rapport à cette parole de Jésus, Dieu nous jugera par rapport à la loi. Mais bien que cela soit juste en soit, rappelez-vous que bien que la loi soit éternelle, Dieu ne justifie plus ses enfants nés de nouveau sur base de la loi (de Moïse), mais uniquement sur la base de la grâce obtenue par la foi qu'il nous accorde en Jésus-Christ. Ce thème sera développé en détails plus loin dans ce chapitre.

Ephésiens 2 verset 8 : « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvé, par le moyen de la foi. »

A cause de la mauvaise interprétation des paroles de Jésus, le principe de la loi et de la condamnation reprend vie et conduit à la mort, bien que la croix soit prêchée. Mais que veut dire tout cela ? En fait les enseignants de cette doctrine disent agir à cause du principe de la grâce et de la compassion, mais sans s'en rendre compte, ils re-condamnent des personnes par le principe de la loi, alors que la grâce les avait déjà justifiées, et placées hors de la condamnation le jour de leur conversion.


Rom chap 5:15-21 Mais il n'en est pas du don gratuit comme de l'offense; car, si par l'offense d'un seul il en est beaucoup qui sont morts, à plus forte raison la grâce de Dieu et le don de la grâce venant d'un seul homme, Jésus Christ, ont-ils été abondamment répandus sur beaucoup.Et il n'en est pas du don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché; car c'est après une seule offense que le jugement est devenu condamnation, tandis que le don gratuit devient justification après plusieurs offenses.Si par l'offense d'un seul la mort a régné par lui seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par Jésus Christ lui seul.Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes.Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes.Or, la loi est intervenue pour que l'offense abondât, mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé, afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus Christ notre Seigneur.


Cette doctrine fait ainsi double emploi. Ils re-condamnent pour pouvoir mieux libérer à nouveaux dans le nom de Jésus.


Second argument : Jésus est venu pour détruire les oeuvres du diable, jusque là, il n'y a rien a à redire, tous les chrétiens s'accordent sur ce point. Par contre l'enseignement des "liens ancestraux" soulève une véritable interrogation qui remet l'ensemble de cette doctrine en suspens. Puisque les liens ancestraux sont le produit de la colère de Dieu selon ce qu’enseignent la doctrine, pourquoi dès lors faut-il couper ces liens, et ne pas attendre que le temps de la colère de Dieu soit passé ? Jésus n'est pas venu pour détruire les oeuvres de Dieu mais du diable...NON ? Dès lors, nous nous devons de poser cette question : « De quel droit ces enseignants se permettent-ils de couper et de surcroît dans le nom de Jésus des liens que Dieu aurait lui-même placés ? » Si ces liens sont l'oeuvre du diable on peut le comprendre et l'accepter, mais non, si c'est l'oeuvre de Dieu.


Attachons nous maintenant à comprendre la doctrine par rapport à la catégorie suivante : les chrétiens nés de nouveau "Punition divine" et "Liens", Voilà deux mots dont la compréhension n'est pas sans importance. J'insiste sur ce que nous dit le texte extrait du livre de l’exode : "Dieu punit" cette punition n'est donc pas le fait des hommes ni du diable, mais de Dieu.

Comment Dieu punit-il le peuple d’Israël ? Les parents ou les ancêtres commettent des péchés d’idolâtrie. Après d'incessant rappels à l'ordre, Dieu décide d'envoyer son peuple en exil en forme de punition, (n’oublions pas le contexte : Dieu punit de la troisième à la quatrième génération le peuple qui tombe dans l’idolâtrie) ou le cas échéant de le tenir sous la domination de ses ennemis dans son propre pays, mais qu'advient-il des enfants nés de ceux qui ont été exilés ou sous l'occupation ? Quel sera leur sort ? En fait ces enfants sans qu'ils soient responsables des péchés de leurs pères subiront les effets de l'exil ou de l'occupation, soit parce qu'ils ont dû quitter le pays avec leurs parents ou qu'ils soient nés pendant la déportation.


Comme chacun le sait, le peuple d'Israël n'a cessé de se jeter à corps perdu dans le culte des idoles avec tout son cortège de sacrilèges, d'immoralités et de corruption. Malgré la patience de Dieu à travers les rappels incessant des prophètes, appelant le peuple à la sainteté, rien n'y a fait. Ils s’obstinèrent dans ces péchés. Il a ainsi établit l'exil du peuple d'Israël comme punition pour ce péché. Dieu les prive pour un temps de leur héritage, (le pays de la promesse)



Chapitre 2


Posons nous la question, pourquoi trois parfois quatre générations et plus ? Y aurait-il des iniquités (péchés) plus graves que d'autres pour que Dieu punisse les familles en liant leurs membres les uns aux autres par des péchés par des maladies -les leurs ou ceux de leurs ancêtres ? Et si oui, quand cette punition de Dieu prendra-t-elle fin ? Un élève demandait un certain jour à son maître de Torah :"mais quand tout cela va-t il finir ?" Et son maître de lui répondre :"Quand le Messie sera venu il mettra fin à tout cela" Pourquoi Dieu punirait-il ses enfants qui de surcroît sont nés de nouveau en Jésus-Christ, en plaçant sur eux par l'intermédiaire des "liens ancestraux" des troubles divers, en guise de châtiment ? Cela s'oppose radicalement à la nature divine. Dans ce contexte doctrinal, les "liens ancestraux" sont donc une punition divine et non une intervention diabolique ? Je vous rappelle que je m'adresse en ce moment aux chrétiens nés de nouveau.

Qu'enseigne la doctrine ? Les péchés, de nos ancêtres entraînent une punition divine, et donc des liens de générations en générations, et à travers ces liens familiaux, apparaissent des troubles de toutes sortes, (maladies, dépression, etc...) Approfondissons cela, tous les péchés d'iniquités que nos parents, grands parents et ainsi jusqu'à trois ou quatre générations et parfois même d'avantage, sept et même dix générations selon l'évolution de la doctrine et allant même pour d’autres jusqu’a la perpétuité. Dix générations, s’étalent plus ou moins sur 200 et 250 ans. Cela voudrait donc dire que Dieu retournerait près de deux siècles en arrière pour punir un de ses enfants nés de nouveau, sous prétexte que plusieurs siècles avant un de ses ancêtres aurait commis un péché méritant une sévère punition. Si nous devions considérer ce fait comme étant exacte, il serait primordial et urgent pour notre liberté de nous renseigner sur les actes passés de nos ancêtres !


Mais comment pouvons-nous connaître ce qu’ils auraient bien pu perpétrer qui puissent occasionner un aussi si grand désastre, pour que Dieu nous en tienne rigueur pendant des générations entières, nous qui n'y sommes pour rien ? Et qui, faut-il le répéter, sommes venu à Christ dans un repentir sincère pour recevoir le pardon la purification et la justification. Les personnes qui développe cette théorie des liens ancestraux, ne disent pas que Dieu ne pardonne pas tout en une seule fois, mais que malgré cela, Dieu continue à punir les générations qui les succèdent, et que c'est à nous de continuer le travail de délivrance. Cette hypothèse se contredit par elle-même. Pourquoi Dieu pardonnerait-il tout, et simultanément punirait-il encore ? Pourquoi Dieu punirait-il par justice et en même temps nous demanderait-il de délier ce qu'il aurait lié par sa justice ? Il y a un contre sens inacceptable et incompréhensible dans cette théorie. Quand Dieu pardonne, il efface, il oublie à tout jamais, il ne revient jamais sur le passé.

Esaïe 43-25 C'est moi, moi qui efface tes transgressions pour l'amour de moi, et je ne me souviendrai plus de tes péchés"

Esaïe 38-17 Tu as pris plaisir à retirer mon âme de la fosse de la destruction, car tu as jeté derrière toi tous mes péchés"

Psaume 103-12 Autant l'orient est éloigné de l'occident, autant il éloigne de nous nos transgressions.



Chapitre 3


Comment Dieu pourrait-il tout oublier en conservant des liens sur les personnes, alors que ces mêmes liens lui rappellent sans cesse les péchés qu'ils ont commis ? La punition est définitivement ôtée. Dieu nous a affranchit de la loi du péché, Il ne nous juge plus sur la loi de Moïse, mais sur la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ. C'est ce que la bible nomme la justification. L'épître aux romains chapitre 3 verset 24 dit :"Nous sommes gratuitement justifié par sa grâce» En Jésus, Dieu nous regarde comme juste. Puisque nous sommes rendu juste ? Comment la punition pourrait-elle encore subsister ? Ce que Dieu pardonne Il l'oublie à tout jamais. Dieu chérit ceux qu'il a cachés en Son fils Jésus ? Comment Dieu peut-il condamner des personnes qu'il a pardonnées et justifiées. Comment peut-Il rappeler à ses enfants des péchés qu'Il a oubliés ?

La doctrine des « liens ancestraux » est si dangereuse qu’elle ôte à tous la garantie de la protection divine. D’un côté Dieu pardonne, oublie et justifie, et d’autre part Il peut très bien nous frapper sans crier gare. La bible nous enseigne que Dieu est notre protecteur,; que nous sommes cachés en Christ, qu’il nous délivre de nos ennemis, Mais que malgré cela Il peut se venger. A qui se fier ? Si Dieu Lui- même ne tient pas à sa Parole.

Et voici qu'apparaît le premier problème ! Que faire si on ne le sait pas d'où peuvent provenir ces troubles continuelles manifestés dans la vie des personnes ? Les défenseurs de cette doctrine vous diront qu'il faut prier pour en avoir une révélation à travers le don de "la parole de connaissance". Mais, voilà la question qu’il est impératif de se poser, que peut révéler ce don spirituel puisque Dieu a pardonné, oublié et donc justifié. Ainsi, dramatiquement, vient de s'ouvrir la porte à toutes les exagérations possibles et inimaginables : Lorsqu' une personne est en proie à de grandes souffrances, et quelle se rende vers quelques enseignants de cette doctrine, pour trouver enfin la liberté, et que chacun se mettent à chercher des nouveaux liens que les précédents intervenants n'avaient même pas imaginé. Il y a de quoi se poser la question, à savoir si ils en découvrent réellement de nouveaux, ou si leur désir sincère, de bien faire, ne produit pas en eux un regain incontrôlable d'imagination. Ce procédé devient dès cet instant une cascade incessante de découvertes hasardeuses. A chaque nouvelle réunion de "délivrance", où ce sujet est traité en priorité, il est fréquent de voir s'approcher assidûment lors de l'appel, les mêmes individus, toujours persuadés que leurs problèmes vont disparaître aussitôt que l'officiant aura brisé, ou coupé les "liens ancestraux" qui les liaient ?

Ils ne cessent, dès lors, d'attendre avec impatience que leur soit révélé les nouvelles "malédictions ancestrales" qui sont à l'origine soit de leurs blocages spirituels, ou le cas échéant de leurs maladies et pourquoi pas de la pauvreté matérielle, difficultés matrimoniales et autres. Cette façon d'agir déresponsabilise complètement les gens, et ne les rendront jamais libre. Soyez persuadés que plutôt que de libérer les gens, ces pratiques servent plus a asservirent leur âme et leur pensée plutôt que de les rendre libres. Pourquoi s'acharner à tout prix à rappeler aux gens ce que Dieu a oublié ? Pauvres d'eux, voilà maintenant leur pensée chargée des péchés qu'ils n’ont pas commis, et dont ils ignoraient même l'existence. Ils deviennent littéralement obsédés, par ce qui devient pour leur vie la source de tous leurs malheurs. Tout se transforme pour eux en "malédictions ancestrales" puisque toujours selon cette doctrine à chaque problème il y a toujours une cause spirituelle. Cette doctrine fait des gens des victimes perpétuelles plutôt que des vainqueurs.



Chapitre 4.


A chaque nouveau lien coupé, brisé, leur joie se fait grandissante, et ils retournent dans la vie remplis d'espoir pour l'avenir. Mais voilà que rien n'a changé définitivement même si on leur affirme le contraire. Le lendemain, et les jours suivants, parfois des mois ou des années, après que ces "délivrances ancestrales" aient été pratiquées, nous rencontrons fréquemment des personnes dont la situation morale, spirituelle, physique et matérielle n'a fait que stationner sinon empirer. Certaine de ces personnes ne trouvant plus de solutions dans l'église finissent par consulter les psychologues et autres pratiquants quand ils ne terminent pas dans les hôpitaux psychiatriques. Le désenchantement est total. Que faudra-t-il donc faire ? Recommencer une nouvelle "cure d'âme" et rechercher à nouveau les liens, qui probablement n'auraient pas été découvert lors de la délivrance précédente. Il arrive fréquemment que l'on voit les gens s'approcher pour faire couper, ou délier les mêmes "liens ancestraux" qu’à la séance précédente. N'y aurait-il pas eu assez de foi ou de puissance ? Croyez moi, les gens faibles psychologiquement, et spirituellement ne résisteront pas longtemps à cette sorte de traitement. Ces pratiques ne construisent pas les chrétiens, mais au contraire les réduisent à la ruine de leur âme et à une aliénation mentale. Non seulement, ils ont déjà d'énormes difficultés avec leur propre vie, mais voilà maintenant, qu'on les charge des péchés de leurs ancêtres.

Cependant, une autre analyse du texte biblique vient troubler cette argumentation puisque l'apôtre Jean affirme dans sa première lettre chapitre 5 verset 17 : toute iniquité est un péché. Autrement dit l'un est égale à l'autre, de plus n'est il pas écrit aussi que celui qui transgresse un commandement transgresse toute la loi ? La sorcellerie, la divination engendre des liens ancestraux dit la doctrine, mais le livre de Samuel déclare que la désobéissance est aussi grave que la divination et la magie. Donc nous serions tous coupables au même titre que les magiciens puisque nous avons tous désobéis à un moment où un autre au Seigneur. Ainsi nous pouvons conclure que la moindre désobéissance entraîne des liens et une punition divine équivalente au péché de divination et qui sera automatiquement rejetée sur nos descendants.

Mais quand tout cela va-t-il s’arrêter ?

Ecoutez plutôt ce récit, et jugez en vous-même. Une femme, aimant Dieu de tout son coeur; lui ayant consacré sa vie depuis son enfance, se voit, vers la soixantaine d'année, atteinte d'une épouvantable maladie. Que faire ? Elle contacte alors un ministère de délivrance aguerri dans ce type de pratique, et qui lui révèle que dans son enfance sa mère se serait adonnée sur elle en de pratiques douteuses. Il faut bien entendu la délier de ce "lien héréditaire" pour qu'elle soit guérie de sa maladie. Voyez-vous, ce qui trouble cette sorte de récit, c'est de savoir si c'est Dieu qui l'a punie, alors qu'elle n'était strictement responsable de quoi que ce soit; ou si c'est le diable qui passant outre de l'oeuvre libératrice de Christ fait ce qu'il lui plait, et trouvant une ouverture par un ou des liens héréditaire "placé par Dieu" s'y serait engagé pour la faire cruellement souffrir. Ou alors, c'est simplement, Dieu qui décide de la punir par l'intermédiaire du diable. Dans tout les cas, comment Dieu peut-il attendre des dizaines d'années, pour juger le cas de cette femme; qui je vous le rappelle, avait accepté Christ comme sauveur étant enfant -et était donc libérée de toutes condamnation et le servait avec fidélité pendant toutes les années de sa vie.

Les disciples posèrent un jour cette question à Jésus concernant un enfant possédé ? Est-ce son père ou sa mère qui a péché pour qu'il soit malade Jésus répond que cela n'a rien a voir, mais que cette maladie est pour la gloire de Dieu. Cette femme que Satan tenait liée, ne fallait-il pas la délier disait Jésus. Si on n'y prend point garde, il suffirait d'un pas pour déclarer cette femme tenue par des "liens ancestraux" puisqu'il faut la délier. Mais Jésus n'a jamais parlé, ni sous-entendu cela. De plus je ferai remarquer aux adeptes de cette doctrine que lorsqu'elle a rencontré Jésus et qu'elle fut guérie, il n'a plus été question dans la suite du récit de la libérer à nouveau de toutes sortes de liens. Il faut veiller, afin de ne pas confondre l'oeuvre salutaire de Dieu, et l'oeuvre perverse du diable. Est-ce Dieu que nous servons ? Si après l'avoir reçu comme sauveur et Seigneur, l'avoir servi avec fidélité pendant des décennies, il lui vient tout à coup la malencontreuse idée de punir un homme ou une femme et même les enfants et petits enfants de ceux-ci, en réponse à des "péchés ancestraux", qu'ils n'ont ni commis et dont ils ignorent même l'existence.

Voilà ce que déclare la bible : 1 Cor 7-14 "Car le mari non croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le mari; autrement vos enfants seraient impures, tandis que maintenant ils sont saints." Si de telles hypothèses, s'implantent en nous comme des vérités, la vie de chacun d'entres nous deviendra rapidement un véritable imbroglio. Une existence invivable, invalidante, angoissante, aliénante, sans espoir de ne jamais en voir une fin heureuse. Une course à la liberté jamais trouvée.

Quelles sortes troubles ces péchés héréditaires peuvent-ils générer à travers les liens ? Toujours selon cette doctrine, on y rencontre d'effroyables maladies, des blocages spirituels, intellectuels, matériels, des péchés d'adultères, de convoitise, des divorces, la pauvreté, des personnes qui ne trouvent pas de conjoint, d'autres qui ne réussissent pas dans leurs projets économiques et voient leurs affaires s'écrouler, la stérilité, des déséquilibres psychologiques, des possessions démoniaques, des malformations physiques ? Des enfants bâtards pour dix génération, des constipations chroniques et j'en passe. Il en résulte tant et tant de bizarreries qu'il serait impossible de toutes les énumérer.



Chapitre 5


Un jour, mon épouse refusa une tasse de café, simplement parce qu'elle ne l'aime pas, elle ne l'a jamais aimé, et ne l'aimera probablement jamais. Il n'y avait dans son refus aucune autre raison. La personne qui nous avait reçu, et qui croyait en la doctrine des liens ancestraux, lui déclara instantanément, qu'elle était sûrement tenue par une "malédiction ancestrale" donc une punition divine et que c'était certainement la raison pour laquelle elle n'aimait pas le café. Je vous laisse apprécier ces propos. Face à une telle extravagance, vraiment, on ne sait plus, si il faut en rire, ou en pleurer.

La plus grande prudence s'impose, lorsque de tels discours sont proclamés à la face du peuple de Dieu. Libèrent-ils les gens ou les lient-ils ? Je le dis : ils les lient mentalement. Quelques années en arrières, je lisais un livre, écrit par un auteur africain peu fiable, mais bénéficiant une immense influence sur le peuple de Dieu, où il déclarait : que L'apôtre Paul bien qu'il eut été un grand apôtre, n’en était pas moins attaché par des "liens ancestraux" puisqu'il déclare dans sa lettre aux Romains chp 7 verset 19 tenez-vous bien : Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Cette lecture du texte est édifiante de l'incompréhension de ce faux docteur, en ce qui concerne la vérité de la parole de Dieu.

Un autre auteur argumente la thèse suivante : Le roi David était également tenu par des "liens ancestraux" puisqu'il a commis le péché avec Betshebat. Non pas qu'il soit tout a fait coupable, mais c'est à cause des liens héréditaires qui le tenaient, puisque sa mère aurait été une femme de mauvaise vie. N'oublions quand même pas, que malgré son péché, le roi David était un homme selon le coeur de Dieu. Lorsque qu'il se repentit, suite à la révélation du prophète Nathan, la culpabilité et la honte l'ayant saisi, il eut au moins l’honnêteté, de se reprocher sa faute pour lui-même, ce qui est tout à son honneur. Le roi David reconnût son égarement et sa faiblesse, et ne l’a rejeta pas sur sa mère ni sur qui que ce soit. De surcroît, il n'est écrit dans aucun endroit de la bible, qu’après s'être repenti, il fut délié des "liens ancestraux". Du même auteur : "pourquoi Salomon a-t-il eu 300 femmes (et même 700), des liens héréditaires de prostitution, de convoitise sexuelle étaient sur sa vie; Ca n'existe pas les liens héréditaires ?" fin de citation. D’un autre auteur « Au verset 7 nous voyons Salomon... Cet homme a eut une explosion de l'impureté dans sa vie. Le problème sexuel fût dans sa vie mille fois plus important que chez David. Salomon a très mal terminé. Il est peut-être mort de maladie sexuellement transmissible.( je vous laisse apprécier cette supposition) Il est tombé dans l' idolâtrie la plus basse... D'autres fils de David furent fortement dérangés par l'impureté, l'inceste, le mensonge etc...

Si tout cela étaient vrai, Dieu aurait vraiment choisi des personnes étranges en David et Salomon pour servir comme roi sur Israël. A moins qu'il n'ait trouvé personne d'autres. Que dire du prophète Samuel ? Avait-il également des liens ancestraux puisque ses fils n’ont pas suivi la voie droite de leur père ? Ces explications dénotent d'une incompréhension dramatique des textes bibliques, et d'une méconnaissance historique de ce récit. Je ne veux pas faire l'apologie de la polygamie, mais sachez qu'à cette époque cette coutume faisait partie intégrante des moeurs. Dieu lui-même dit au roi David ? Dans ce contexte, l'erreur de Salomon ne fut pas de prendre 700 femmes mais d'épouser des femmes étrangères qui éloignèrent son coeur de l'Eternel. Pauvre roi Salomon, qui ne savait pas qu'il était lié par son père David, qui était lui-même lié par sa mère, qui elle-même était liée par une série d’ancêtres bien peu reluisants. Prenez vos responsabilités face à la tentation et ne rejetez pas vos chutes sur autrui.

Celui qui pèche est seul responsable des ses actes. Les péchés viennent du tentateur, et la bible nous affirme clairement, que Dieu ne pousse, ni ne tente, ni ne retient personne, captif. Le prophète Ezéchiel écrit dans son livre chapitre 18 verset 2 : Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des enfants en ont été agacées. Je suis vivant ! Dit le Seigneur, l'Eternel, vous n'aurez plus lieu de dire ce proverbe en Israël. Verset 19 : Pourquoi le fils ne porte-t-il pas l'iniquité de son père ? C'est que le fils a agi selon la droiture et la justice, c'est qu'il a observé et mis en pratique toutes mes lois; il vivra. L'âme qui pèche, c'est celle qui mourra. Le fils ne portera pas l'iniquité de son père, et le père ne portera pas l'iniquité de son fils.

Que chacun assume ses propres péchés, si il en a commis. Que les gens apprennent à ne pas rejeter leurs propres fautes sur les autres, comme pour s'excuser de leurs faiblesses. C'est trop commode de dire, je ne suis pas coupable. Mon père, ma mère, ou mes ancêtres sont responsables de tout ce qui m'arrive, moi je ne suis qu'une victime de leurs péchés passés. Reconnaissez plutôt vos faiblesses, confessez vos péchés, venez, ou revenez à Christ et changez de vie. Un jour une dame à laquelle nous tentions de lui faire comprendre raison quand à la vie de péché qu’elle menait ; nous dit :" il n'y a que Dieu qui me comprend" qu'elle grave erreur de confesser cela. Il ne faut certainement pas confondre comprendre et accepter. Il n'est pas sérieux de vouloir excuser son péché en disant "Dieu seul me comprend". Dieu ne comprend qu'une seule chose, c'est sa Parole. Tout le reste de nos mauvaises actions, il les voit, mais ne les tolère pas, et plus même il les condamne. Si la tolérance envers les péchés des hommes faisait partie de la nature de Dieu, il n'aurait pas cru nécessaire d'envoyer son fils Jésus-Christ sur la terre, pour mourir sur la croix, à cause de notre péché. Le principe qui conduit l'Eglise de Jésus-Christ, ne peut être calqué sur la moralité du monde. N'oubliez jamais que l'Eglise est dans le monde, mais elle n'est pas du monde, il n'y a pas de liens qui les unissent. L'esprit qui contrôle l'un et l'autre est opposé. Ils sont comme l'eau et le feu irrémédiablement ennemi l'un de l'autre. Jamais ils ne se mélangeront.



Chapitre 6


Quelques cas particuliers


Que dire ? Il paraîtrait, selon la doctrine, que la plupart des enfants qui urinent au lit jusqu'à un âge ou cela ne devraient plus leur arriver, seraient tenus par des liens ancestraux d'idolâtries venant de l'église catholique, ou des l'écoles catholiques qu'ils auraient fréquentées ou fréquenteraient encore. Il suffirait donc, de les mettrent dans une école laïque, pour que le problème soit résolu. Mais alors, pour qu'elle raison cela se produit- il également chez les protestants évangéliques qui n'ont aucun contact avec les pratiques catholiques ? Et pourquoi tous les enfants se rendant à l'école catholique ne vivent t-ils pas tous le même problème ? La malédiction aurait- elle sauté quelques générations ? Il paraîtrait que cela soit possible. Il y a plusieurs tendances attachées à cette doctrine. Ce problème peut relever simplement une difficulté à la fois psychologique ou physique. Pourquoi faut-il à tout prix chercher des "liens ancestraux" partout ? Arrêtez de faire constamment les fonds de greniers de vos ancêtres, et vivez plutôt dans les palais de Dieu.

Pourquoi, certains serviteurs de Dieu ayant donné un splendide exemple de droiture et de vertu à leur famille, découvrent avec tristesse que leurs enfants abandonnent les voies du Seigneur pour se jeter dans la débauche. La "malédiction ancestrale" aurait-elle sauté une ou plusieurs générations pour s'attaquer à eux ? Cette doctrine ne s'appuie sur rien qui étaie solidement ces affirmations. Toute cette doctrine avec ce qu'elle renferme, n'est que pure supposition, rien, ne repose sur rien de solide. C'est un puzzle dont les pièces s'ajustent sans succès, malgré tous les efforts fourni pour obtenir l'image qu'on désirerait voir apparaître. Je crois de tout mon coeur en la sincérité de ceux qui enseignent cette doctrine, mais la sincérité ne se fait pas systématiquement porteuse de vérité. Je le redis encore une fois, il est absolument inconcevable, que le Dieu d'amour que nous servons, que nous aimons, qui nous a pardonnés, justifiés et qui a fait de nous ses enfants par et en Jésus-Christ, envoie sur eux en guise de punition ancestrale, une panoplie de peines épouvantables. Lui qui les a tellement aimés, qui a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.(Jean 3-16)

Dieu peut-il simultanément nous libérer et nous tenir lié ? Nous mêmes, si nous disposons d'un peu de bon sens, nous n'agissons pas de la sorte avec nos enfants. Si nous les pardonnons d'une mauvaise action qu'ils ont commises hier ou aujourd'hui, sera-ce dans dix ans et plus, que nous allons les punir ? À moins d'avoir en nous ce vilain défaut qu'on appelle la rancune. Dieu ne le possède pas. Qui sont ces personnes qui aiment, câlinent leurs enfants leurs donnent le meilleur d'eux même pour les préparer à la vie, lorsque soudain, sans crier gare, ils les frappent pour une erreur qu'ils ont commise il y a vingt ans ? Qui est ce dieu qui envoie des maladies par l'intermédiaire de Satan pour punir ses enfants des péchés commis il y a près d'un siècle ? Je ne le reconnais pas comme mon Dieu, et j'espère sincèrement qu'il en est de même pour vous.

Quelques versets peu convaincants concernant cette doctrine

Un des verset clé de la doctrine se trouve dans le livre des actes chapitre 8 verset 14 à 22 : L'apôtre Pierre lui dit : "repens-toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur pour que la pensée de ton coeur te soit pardonnée, s'il est possible; car je vois que tu es dans un fiel amer dans les liens de l'iniquité." Ici de nouveau rien ne prouve qu'il soit question des liens de ses ancêtres. Simon pratiquait la magie voilà son péché, son lien. Suite à cela Simon demande aux apôtres de prier pour lui, ce qui en soit est une bonne chose si il s'est repenti. Mais nul part, il n'est stipulé que les apôtres aient prié pour couper des "liens ancestraux." Ce n'est ni son père, ni son grand-père, ni qui que ce soit de ses ancêtres qui l'ai poussé à acheter le Saint-esprit à coup d'argent. Simon était le seul responsable de son péché. La déduction qui est sortie de ce texte en ce qui concerne la doctrine des liens ancestraux n'est qu'une pure hypothèse.

Un autre passage des écriture qui est cité pour appuyer le fondement doctrinal est le suivant (Jean 11-43). Absolument rien ne peut affirmer que ce passage de l'écriture ait une relation direct avec les liens ancestraux. Lazare est mort. Ils l'ont enveloppé d'un linceul. Jésus ordonne que le linceul soit ôté pour que le ressuscité puisse marcher. Il dit "déliez le et laissez le aller". Tout ce qui se dit en plus n'est que supposition, et n'a strictement rien à voir avec la réalité de ce récit. Bien entendu je comprends qu'ils aient voulu faire un rapprochement étroit entre le physique et le spirituel, mais rien dans ce cas n'autorise à dire, que par ce parallèle, la doctrine des liens ancestraux soit définitivement établie. Les gens se livrent eux même à Satan par leurs actes d'immoralités, de vice et de perversion. Leur vie est devenue un dérèglement complet, voilà ce qui les lient. En effet je dois reconnaître qu'il peut se trouver dans les familles des péchés transmissibles, mais le plus souvent, ils le sont par imitation et Dieu n'y est pour rien Lorsque les parents fument, il y a une forte chance pour que les enfants se mettent également à fumer, et plus tard les petits enfants, si la chaîne ne se brise pas à un moment déterminé. L'accoutumance aux drogues est largement suffisante pour les tenir dans ces péchés. Pour libérer ces personnes de tous ces vices, point n'est utile de lier ou de délier l'esprit de nicotine, de "Marlboro", de "belga filtre" et autre marques bien connues comme l'ont pratiqué certain. La victoire de Jésus est plus que suffisante.



Chapitre 7


Lorsque la repentance est au rendez-vous, ne rajoutez rien d'inutile. Dieu n'est pour rien dans tout cela.. Lorsque au quotidien, la grossièreté fait partie du langage familial, les enfants et les petits enfants reproduiront ce qu'ils entendent. Seule une sérieuse prise de conscience de la famille concernée jointe à la repentance en viendra à bout. Chaque fois que nos enfants reviennent de l'école avec un langage immorale, ou qu'ils fument, n'est-ce pas par imitation à cause de leur vulnérabilité ?

Je ne dis pas que les personnes possédées ne puissent prononcer des paroles blasphématoires et grossières, point sans faut, Je ne veux pas dire non plus que les personnes droguées ne soient pas tenues par des esprits méchants. Je désire seulement vous montrer, que tout ce qui arrive ne vient pas systématiquement de nos ancêtres. Et encore moins de Dieu. Et même si des traits du caractère se transmettent inévitablement de parents à enfants, je ne vois là aucune raison, pour que les péchés qu'entraîne ce caractère, soient une punition envoyée de Dieu pour punir ces personnes. Nous avons tous hérités -une part- du caractère de nos parents, soit nous sommes sanguins, agressifs, colériques ou peut-être doux, passifs, paresseux, et cela peut évidement agir favorablement ou défavorablement à notre égard, mais ne voyez en cela aucun trouble transmis par un "lien ancestral" qui serait une punition divine, contre votre personne. Dans une situation semblable ce que vous avez le plus besoin, c'est du fruit de l'esprit, appelé :"La maîtrise de soi", et cela, vous ne l'acquérrez que dans la présence continuelle avec Dieu.

Il ne faut pas confondre punition divine, malédiction héréditaires, mauvais caractères, péchés, maladies, divorces, pauvretés, adultères etc... Que m'importe ce dont on se souvient concernant notre vie. Ce qu’il faut savoir c’est que malgré le pardon de Dieu nous ne sommes pas devenus amnésiques. Et lorsque nous nous approchons de Dieu, ce n’est pas avec la mémoire que nous le faisons, mais par une conscience purifiée. A la lecture du chapitre 20 de l'Exode il y a aussi une partie du verset qu'il ne faut pas négliger et dont on parle peu; que dit-il ? Dieu bénit aussi, jusqu'à la millième génération, de ceux qui l'aime, et gardent ses commandements. LA CROIX A MIS UNE SEPARATION ENTRE LE PASSE ET LE PRESENT

Le sentiment ressentit en regard de cette doctrine laisse vraiment perplexe, puisqu'il semblerait, que la conversion si sincère soit-elle, ne suffise plus pour libérer les captifs, et que de toute évidence, l'intervention d"experts en délivrance ancestrale" soit devenue l'outil indispensable pour répondre à tous les besoins. Je dis encore une fois que je ne nie pas l'existence des difficultés quotidienne que rencontrent les chrétiens, mais j'affirme par contre que Dieu n'y est pour rien et que pour ceux qui sont en Jésus-Christ, toute malédiction a été brisée. Je dis haut et fort, que la croix, a mis un terme au passé. Le vôtre et celui de vos ancêtres. D'ailleurs, il est écrit dans l'évangile de Jean que celui qui est né de nouveau, est comme le vent...il est libre. L'apôtre Paul déclare, pour ceux qui sont en Christ, que toutes choses sont passées, et que tout est devenu nouveau. Qu'il n'y a maintenant, aucune condamnation, pour ceux qui sont en Jésus-Christ. Condamnation, exprime l'idée de punition. Ce sont des synonymes. On pourrait parfaitement lire : Il n'y a aucune punition, pour ceux qui sont en Jésus-Christ. Toutefois, je vous ferai remarquer le mot -aucune- c'est à dire; ni provenant de mes péchés passés, ni de ceux de mes ancêtres.

Si quelqu'un s'oppose à cette vérité biblique ? Il se met en totale contradiction avec la Parole de Dieu, et il enseigne à l'église, de fausses doctrines. Puisqu'il n'y a aucune condamnation, il ne peut y avoir aucune punition, ni directe, ni indirecte -c'est à dire par de "malédiction ancestrale" venant de la part de Dieu. Lorsque nous appartenons à Dieu par la justification de la croix, le Saint-esprit rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Même si un enfant à été conçu hors mariage; le jour de sa conversion, les chaînes tombent définitivement. Il ne reste aucun lien sur la vie de cette personne. Elle ne doit plus jamais se considérer comme "bâtard" mais comme enfant légitime d'un Dieu d'amour. Jésus lui-même est déclaré fils de Dieu. Alors qu'il était un enfant adopté par Joseph( fils de joseph comme on le croyait).

Dans la pensée de Jésus il savait qui était son père... l'Eternel le créateur. Il est honteux de déclarer à quiconque qui ayant été conçu hors mariage et ayant reçu Christ dans sa vie, que si il ne passe pas par les pratiques d'un ministère de "délivrance" qu'il restera bâtard ainsi que ses descendants pendant dix générations à cause de la punition ancestrale divine. Il est plus que temps de mettre un stop à cette fausse doctrine ! La coupe est pleine, elle déborde ! Et cette coupe n'est nullement celle dont parle le psaume 23 "Il oint d'huile ma tête et ma coupe déborde." Qu'elle est donc la place de la croix de Christ dans tout cela, si après dix, vingt, cinquante, septante années, parfois deux cent cinquante et le cas échéant à perpétuité, Dieu punit les innocents à la place des coupables ? Et si Dieu punit le coupable, pourquoi des dizaines d'années plus tard punirait-il encore ses descendants, par l'intermédiaire d'un diable, que Jésus a vaincu à la croix, depuis près de 2000 ans ? Non! j’affirme qu'il est impossible que Dieu punisse les "justifiés par le sang de Christ" en leurs laissant commettrent les péchés de leur pères ou en leurs infligeant de lamentables maladies, et autres sortes de souffrances par transmission héréditaire. Ceux qui sont en Christ sont considérés comme ayant accompli la loi à cause de leur position en christ. En effet, la loi n'a pas disparu, mais elle est accomplie. Tout ce que Christ a réalisé, Dieu considère que tous l'ont fait en Lui. Jésus a accompli à ma place ce que je ne pouvais accomplir.



Chapitre 8


C'est pourquoi nous sommes gratuitement justifiés par sa grâce (Rom 3-24) Puisque Dieu a pardonné nos péchés, qu'il les a définitivement oubliés, qu'il nous a libérés de notre prison et nous a renvoyés libres, pourquoi dès lors, nous garderez t-il encore dans les conséquences des liens ancestraux ? Dans le langage juridique cela s'appelle de la liberté conditionnelle, de la liberté surveillée, ou encore de la semi-liberté, ou alors il nous sort de notre prison pour nous remettre dans celle de nos ancêtres. Cet état de choses n'a pas été prévu dans le plan de Dieu.

J’ai rencontré beaucoup de personnes qui ne se posaient aucune question par rapport à ces « liens ancestraux » et qui après avoir entendu ces enseignements ont commencé de douter de leur liberté en Christ. A partir de ce moment leur situation commença à se dégrader. Dans la pensée de Dieu, libre veut dire "totalement libre" Dieu ne sort personne de sa prison tout en lui laissant des chaînes aux pieds. Où serait donc la véritable paix dont Jésus parle ? Romains 5-1 dit : " la paix vient de la justification. Justifié par la foi, nous avons la paix avec Dieu." Plus loin il dit encore : Rom 5-9 "nous sommes sauvés de la colère" et au verset 10 "Nous sommes réconciliés avec Dieu." L'épître aux Romains nous éclaire sur ce thème de la justification. Voici de nouveau un verset clé. Rom 5-18 " de même par un seul acte de justice, la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes." J'attire votre attention sur ces mots - un seul acte - il n'y donc absolument rien d'autres à faire dans le domaine de - la justice qui puisse rendre libre les opprimés- J’affirme qu'il est absolument impossible d'être libre et en même temps esclave des péchés de nos ancêtres. En Christ, la malédiction communiquée par Adam avec tout ce qu'elle entraîne a été totalement détruite. Nous ne sommes plus coupables. Il n'y a plus aucune raison pour que Dieu nous fasse porter un tel héritage de souffrance et de mort. Nous ne vivons plus sous le poids de la loi et de la condamnation, mais sous la loi de la justification en Jésus-Christ. Pourquoi dès lors remettre les chrétiens sous le jugement de la loi alors que christ les en a affranchi ? Paul écrit aux chrétiens de Galatie : chp 2-3 " Si je rebâtis les choses que j'ai détruites, je me constitue moi-même un transgresseur." chapitre 5 : " Demeurez donc ferme, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude" L'étude complète de cette épître aux Galates explique clairement que nous ne pouvons plus vivre sous la condamnation. Agir de la sorte dit Paul, c'est être dépourvu de sens.


Quel avantage tirer de cette doctrine ? Puisqu’elle nous rappelle, ou nous découvre un passé réel et souvent imaginaire. La croix de Christ met un terme à tout ce qui nous reliait au passé. Voilà pourquoi Jésus dit à Nicodème, Il faut que tu naisses de nouveau. (Jean 3-7) La nouvelle naissance remet les compteurs à zéro du côté de Dieu. Et du vôtre qu'en est-il ? D'où viennent les difficultés ? Si certains chrétiens ne se développent pas, et ne peuvent résister aux assauts de la puissance du diable, il faudrait plutôt rechercher les raisons ailleurs que dans les "liens ancestraux» ! Probablement ces chrétiens ne réalisent-ils pas la position dans laquelle Dieu les a placés en Christ. Peut-être vivent-ils volontairement dans le péché ? Ou gardent-ils des péchés cachés ? Ou ont-ils été mal enseignés.


Catégorie suivante : Tous ceux qui se disent chrétiens et qui vivent volontairement dans le péché.

Cette catégorie est très différente de la précédente puisque ces personnes ne peuvent plus se dirent justifiées par le sang de Christ. Leurs actes les placent sous la condamnation, et sous la loi avec toutes les conséquences que cela entraîne. Non seulement ils se placent eux même loin de Dieu, mais ils le provoquent. Leurs comportements peuvent-ils entraîner des liens ancestraux ? Non, ils sont seulement responsables de leurs propres péchés.

La solution en Jésus-Christ Comme cela a été écrit plus haut, nous ne sommes pas ignorants et ne fermons pas les yeux sur les difficultés et les souffrances qu'on beaucoup de chrétiens. De quelle façon pouvons nous les aider ? Le seul lien ancestral existant est celui qui se transmet par la nature pécheresse d’Adam, et cette nature a été détruite par Jésus-Christ à la croix. Aujourd’hui par la foi dans l’œuvre de Jésus-Christ nous sommes libérés de toute condamnation. Romain 5-18-21 Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes. Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes. Or, la loi est intervenue pour que l'offense abondât, mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé, afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus Christ notre Seigneur.

Premièrement : vous devez savoir que Satan n'accepte pas la défaite Deuxièmement : la plupart des chrétiens ne connaissent pas leur véritable position en Christ Troisièmement : ils ne possèdent qu'une vague idée de leur autorité en Christ et de ce fait ils ne peuvent résister à ses assauts Quatrièmement : le manque de communion intime avec le Seigneur. Cinquièmement : ne vous exposez pas volontairement aux péchés Je ne peux dans ce livre m'étendre trop longtemps sur tous les sujets ci-dessus. J'en ferai néanmoins une analyse qui vous aidera a comprendre les problèmes que rencontrent les chrétiens, et comment les en sortir.

1- Satan n'aime pas perdre


Jésus fit aux disciples une déclaration très intéressante. Luc 22-31 :" Simon Simon Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment." Cette parole de Jésus est particulièrement intéressante à plusieurs égards. En premier lieu, Jésus s'adresse à ses disciples et non à des incroyants. Ensuite Jésus attire notre attention sur la haine que Satan porte sur les enfants de Dieu. Satan n'abandonnera jamais la partie quoi que vous fassiez. En conséquence de tout cela, il y aura toujours des combats soit dans vos pensées soit dans votre chair. Vous avez probablement entendu des chrétiens dirent "Depuis que je me suis converti j'ai plus de problèmes qu'auparavant" Ce n'est pas à cause des "liens ancestraux", mais parce que le diable veut les récupérer. Il fera absolument tout ce qui est en son pouvoir. Ses ruses les plus imprévisibles vont se dresser contre vous sans aucune pitié. Comprenez que Satan ne veut pas perdre des familles qu'il tient dans l'esclavage depuis parfois des générations. En d'autres occasions ce n’est ni une famille ni des générations, mais seulement une personne qui a manigancée avec lui et qu'il veut garder dans l'esclavage. Celui qui est né de nouveau est totalement libre, mais cette liberté ne veut pas dire que tous les combats vont disparaîtrent, et c'est précisément grâce à cette liberté que vous pourrez faire face à tous assauts menés contre vous. Jésus lui-même lorsqu'il vivait sur terre à subit les pires offensives satanique qu'un homme puisse imaginer. Il y a des moments ou les pressions que le diable place sur vous deviennent insupportables. Plus les gens ont touché de près ou se sont investis dans le royaume des ténèbres et plus les attaques de récupération peuvent s'intensifier jusqu'à devenir intolérables. Mais, justement ces assauts prouvent qu’ils ne sont plus esclaves, mais que Satan ne l'entend pas de cette oreille. Il arrive que le combat devient si rude que l'aide d'autres chrétiens devient nécessaire pour que les puissances des ténèbres soient chassées. L'ennemi de nos âmes connaît la nature humaine à la perfection, et à travers elle il va user de son influence pour faire chuter les enfants de Dieu. Satan n'aime pas perdre.

2 - La plupart de chrétiens ne connaissent pas leur position en Christ

Point n'est besoin de faire de "l'archéologie ancestral" pour amener les chrétiens à la libération. Il y a une très grande différence entre la chair "péché" et la chair "temple du Saint-esprit".

La parfaite connaissance de notre position en Christ détermine notre victoire. La victoire de Jésus ne se fit pas n'importe comment, ni à n'importe quel prix. Dans le but d'éclaircir la manière dont le chrétien peut obtenir la victoire contre Satan, réfléchissons sur ce que fit Jésus. D'emblée disons sans erreur que Jésus naquit d'une mère dont l'ascendance est reliée à celle de Joseph et non à la sienne. - Etrange n'est pas - Si nous réfléchissons tant soit peu sur ce fait, nous constatons que dans les ascendants de Jésus il y a comme dans toutes les familles des personnes de bonnes moralités et de moins bonnes. Ne vous offusquez pas que je dise cela, mais il y a une raison. Bien que Jésus n'ai pas été conçu biologiquement par un père géniteur, jamais il n'a été question dans la bible que Jésus soit né bâtard, pourtant, Jésus est né hors mariage ce qui entraîne une punition divine qui est l’exclusion du temple jusqu'à dix générations selon la loi de Moïse (Deutéronome 23-2) sans père connu, d'une ascendance loin de tout reproche. Pourquoi dis-je cela ? Dans le but de vous démontrer que cette situation familiale et héréditaire n'a eu aucune influence psychologique ni spirituelle sur sa vie et son ministère. Voilà des situations qui ébranleraient probablement de nombreux chrétiens, mais pas Jésus. Jésus est déclaré fils de l'homme par la chair, et fils de Dieu par l'Esprit. Sa position s'appuie uniquement sur ce que Dieu déclare de lui et non sur son expérience humaine. Comme pour Jésus notre victoire et notre liberté dépend non sur ce que nous vivons, expérimentons ou sentons, mais uniquement sur ce que Dieu déclare de nous. La nature humaine de Jésus était déterminée par ce que le Saint-esprit disait d'elle. Enormément de chrétiens passent à côté de leur victoire et se rendent malheureux parce qu'ils placent leur vie sur le fondement de leur humanité passée ou présente. Ils s'encombrent d'un passé réel ou imaginaire, qu'ils se créent ou qu'on leur a créé à travers des "liens ancestraux» Jésus ne s'est jamais comporté de la sorte. Il ne s'est jamais inquiété de ce que ces ancêtres avaient fait. Sa position était celle de "fils de Dieu." Les religieux et beaucoup de ses contemporains ne comprenaient pas la façon dont Jésus s'exprimait et se comportait, ils auraient bien aimé le pousser à agir comme le commun des mortels, ce qu'ils ont essayé de faire à plusieurs reprises, mais Jésus ne s'est pas laissé prendre au piège. Jésus appelait Dieu son Père. Jésus ne disait que ce que son Père disait, et ne faisait que ce qu'il voyait son Père faire. Je ne dis pas que le passé n'ait jamais existé, et lorsque vous en parlez vous mentez pas, mais je déclare que ce n'est pas en vous appuyant et en vous lamentant sur cette base de votre humanité que vous serez des vainqueurs. Le chemin de la liberté ne tient qu'en une seule déclaration "En Christ" par la volonté de Dieu et par le Saint-Esprit. Quelqu'un peut posséder des milliards d'euros et vivre dans la misère la plus grande parce qu'il ne sait pas qu'il les possède. Ce qui est vrai pour le naturel l'est aussi pour le spirituel. Dieu a fait de vous des gens libres, votre héritage est en Christ ne peut se mesurer et pourtant tant de chrétiens vivent complètement en dessous de ce que Dieu a prévu pour eux. Ils ne savent pas qui ils sont, parce qu’ils se regardent et s'évaluent sur base de la chair, et ils ne savent pas ce qui leur appartient parce qu'ils se regardent dans le naturel. La plupart des chrétiens font de leurs expériences la base de leur évolution, mais le chemin du progrès ne se trouve pas là ! Toute véritable progression ne s'établit qu'en vertu de l'oeuvre que christ a accompli. S'inquiéter du passé de nos ancêtres ou du nôtre est un leurre, une base totalement instable.

La victoire ne s’acquière que sur le fondement de l'Esprit Saint qui déclare : "Celui qui est en Christ est une nouvelle créature, vous êtes participant de la nature divine, vous êtes devenu une même plante avec Lui, nous sommes assis dans les lieux céleste avec Lui, nous régnons avec Lui". Je vous conseille vivement de vous arrêter un moment, et de prendre votre bible au livre des Ephésiens et de lire les chapitres 1, 2, et 3 de souligner ce que Dieu dit de vous en prenant soin d'entourer avec votre crayon les mots suivant chaque fois que vous rencontrerez - En Lui, avec Lui, par Lui- faites la même chose dans le livre des Colossiens du chapitre1 au chapitre 2 vous ne trouverez pas moins de 20 fois ces mots si précieux inscrit pour votre victoire. Dieu vous a mis en Christ, voilà la seule position qui doit vous intéresser, et que vous devez confesser. Vous êtes fils et filles de Dieu, par la déclaration divine.

Que préférez-vous croire, ce que Dieu dit ou ce que les hommes vous disent de confesser ? Préférez-vous la condamnation produite par les "liens ancestraux" ou la liberté en Christ.

L'histoire de Jésus est devenue la vôtre. Aussi longtemps que vous vous tiendrez sur cette position spirituelle, le diable ne pourra vous toucher. Il déploiera tous ses stratagèmes, mais vous le maîtriserez, le chasserez, vous serez toujours les vainqueurs. La bible dit : " résistez au diable, et il fuira loin de vous." A part des cas particulier de possessions démoniaques domaine où il faut chasser ces créatures spirituelles. Ne croyez pas que les esprits méchants viennent vous "squatter" comme bon leur semble, quand bon leur semble, ils ne sont pas les maîtres. Croyez-vous qu'ils puissent entrer et sortir, puis à nouveau entrer et sortir et encore et encore. Vous êtes dans la maison de Dieu., et Il vous cache en Lui. A moins bien entendu que les chrétiens ne vivent dans des péchés cachés, et que vous donniez accès au diable. 'Ephésiens 4-27 aujourd'hui les chrétiens ne savent plus faire la différence entre tentation, oppression, et possession.

3 - Les chrétiens ne possèdent qu'une vague idée de leur autorité en Christ

Chaque fois que Satan vous voit dans la défaite, il sait que votre victoire ne tient plus qu'à un fil. Avec un malin plaisir il attend patiemment le moment pour vous porter le coup de grâce. Il joue au chat et à la souris. Le problème, c'est qu'il tient le rôle du chat, et vous de la souris. Le but de Satan c'est de vous faire regarder à vous même, de vous apitoyer sur vous-même. Il sait que dès l'instant où vous perdez de vue le Seigneur Jésus, il vous vaincra. Les esprits méchants également savent sur quelle base vous vous tenez. Rappelez-vous des fils de Schéva dont il est question dans la livre des actes chapitre 19 verset 13 Ils voulurent invoquer le nom du Seigneur sur des gens qui avaient des esprits malins. Que dirent les esprits ? "je connais Jésus, et je sais qui est Paul; mais vous qui êtes-vous ? De quel lieu exercez vous votre autorité ? De la terre ou du ciel ? De la chair ou de l'Esprit.

Un nombre important pense exercer l'autorité depuis le ciel et en fait il ne le font que depuis la terre. Leur confession de chaque instant est tellement nourrie de la chair que bien qu'il disent "au nom de Jésus" les esprits méchants entendent " au nom de ma chair " On ne peut parler d'autorité tant que la question de la "position" n'est pas résolue.

Ephésiens 2- 6 :" Dieu nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ, afin de monter dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus- Christ » Il n' y a aucune liberté, aucune victoire si vous ne savez de quel lieu s'exerce l'autorité. La question qui vient dès lors à notre esprit est la suivante. Qu'est-ce que l’autorité ? Selon la définition du dictionnaire c'est le "pouvoir de ce faire obéir" La chair ne peut en aucune façon faire obéir les puissance des ténèbres. Seul Christ l'a vaincu et en détient la capacité. La lettre de Paul aux Colossiens chapitre 2 verset 15 déclare une vérité sans précédent : Il a dépouillé les dominations et les autorité, et les a livrés publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix. Votre autorité ne dépend que de celle du Seigneur, mais où se trouve t’elle ? Sur le trône dans le ciel. Et vous, où vous tenez-vous ? Avec lui, assis sur le trône de sa gloire. Chaque fois que vous regardez à votre humanité avec toutes ses faiblesses vous vous placez sur le terrain de la défaite. Chaque fois que vous positionnerez vos pensées dans l'homme intérieur, spirituel vous obtiendrez la victoire.


L'autre jour un chrétien faisait la constatation suivante : "Puisque le diable et toute son armée de démons ont été vaincue par Christ à la croix, comment se fait-il que nous ayons encore tant et tant de luttes ?" Ce raisonnement n'est pas dépourvu de sens.


4 - Ils manquent d'une relation intime avec le Seigneur

Les enfants de Dieu Gardent-ils une relation étroite avec le Seigneur, où vivent t-ils "au petit bonheur la chance» ? Que représente pour eux la crainte de l’Eternel ? Voilà les véritables questions que nous devons poser. Ce que les chrétiens ont le plus besoin en ces temps difficiles, n'est autre qu'une vie consacrée à Christ, libre de toute condamnation, l'expérience profonde d'un coeur qui lui appartient tout entier. Une vie de communion par la prière et la lecture de la bible, joint à un esprit de bonne volonté sans lequel rien ni personne ne pourra être vainqueur. Jésus a dit : " Demeurez en moi et moi je demeurerai en vous." Jean 15 .

Un peu dans le monde, un peu dans l'église. Un peu dans la chair, un peu dans l'Esprit. Voici en quelques mots l'attitude des chrétiens dans leur vie de tous les jours. Ils désirent l'autorité, la pleine victoire, mais sans trop d'efforts.

Que faire pour demeurer en Christ ?

Interrogeons nous sur ce point.

Primo, sachez que pour vous trouver en Christ ne demande aucun effort. Ce n'est pas parce que vous lirez plus la bible ou parce que vous prierez plus que vous serez en Christ. Vous êtes en Christ parce que Dieu vous y a placé. Vous n'avez rien fait pour cela, Dieu a tout fait pour vous. La bible déclare qu' "Il nous a transporté" Tout ce que vous avez à faire maintenant, c'est de demeurer en Lui. Comme l'enfant dans le ventre de sa mère, vous aussi nourrissez-vous de sa vie. L'enfant est dans sa mère et la vie de sa mère est en lui. Restez dans sa présence. Demeurez dans sa parole, priez, jeûnez. Lorsque vous vous trouvez dans une pièce vous n'avez rien à faire pour y entrer, vous y êtes c'est tout. Où se portent les préférences ? La télévision vous nourrit-elle, ou préférez-vous la lecture de la bible. Quand vous avez faim, vous mangez, mais quand votre esprit crie famine que faites vous ? Si votre âme à soif que lui donnez-vous ? Dieu vous a placé en son fils, voilà sa part; vous, demeurez en Lui, voilà la vôtre. Dieu a préparé la nourriture mais votre responsabilité est que vous la mangiez. Que les chrétiens ne s'attendent pas obtenir la victoire si ils ne se tiennent pas avec persévérance et régularité dans la présence du Seigneur

5 - Ne vous exposez pas volontairement aux péchés

Comme le dit l’expression populaire : « Ne tentez pas le diable », soyez préventif. La bible nous parle de deux façons dont nous pouvons vaincre le diable.

La première, lui résister avec une foi ferme.

La seconde fuir.

Commençons par le début voulez-vous ?

"Résister au diable " nécessite une explication. Point n'est besoin de vous faire de grands discours pour vous persuader des luttes que vous menez contre la puissance des ténèbres. Les chrétiens deviennent rapidement la proie de Satan puisque leur vie se fait si faible par leur manque de vigilance. Les ennemis de vos âmes constatent rapidement votre niveau, et sans difficultés ils entrent par les failles pour vous accabler et vous détruire. Jésus révèle un aspect de la nature de Satan : "le voleur ne vient que pour dérober et détruire." l'apôtre Pierre nous encourage à "Lui résister avec une foi ferme" Pierre 5-9. Pas de demi mesure. Résister implique une forme de combat sévère qui ne s'obtient pas en quelques assauts. Satan n'abandonne pas facilement la partie. Jacques 4-7 " résistez au diable il fuira loin de vous " Une foi ferme, indestructible viendra à bout de votre adversaire.

Fuyez ! Une autre forme de résistance est la fuite. Fuir n'est pas obligatoirement de la lâcheté. Mais de la prévention. Il est écrit dans l'épître aux Corinthiens chapitre 6 verset 18 : "Fuyez la débauche» d’autres versions précisent "l'impudicité, l'immoralité". Le péché doit être évité, et le meilleur moyen de s'en garder c'est d'éviter la tentation. La fuite est le meilleur moyen pour vaincre et obtenir la victoire. La désapprobation ne produit qu'une part de la victoire. Quand La tentation devient si agressive puisse t-elle se faire sentir, seule la fuite vous épargnera la chute. N'essayez pas de vous battre contre plus fort que vous-même, vous n'y parviendrez pas. N'exposez pas vos points faibles comme cible à tout ce qui pourrait les stimuler. Ne provoquez pas la puissance du diable. Fuyez, Fuyez Fuyez n'en ayez point honte. Dieu vous le conseille. Afin que vous puissiez réaliser toute la portée de ce message de victoire écrit dans l’êpitre de Paul aux Romains, je vous recommande vivement la lecture du livre de «Watchman nee » intitulé La vie chrétienne normale.

Jacques Colant





303 vues