Rechercher
  • L. GILMAN

QU'EN EST-IL DE LA DÉLIVRANCE DES CHRÉTIENS ?




1 Cor 10:1-2 Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, qu’Ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer


Le passage dans la mer, c’est la préfiguration du baptême d’eau.

La traversée de la mer rouge représente la libération du peuple. Après avoir atteint l’autre rive, les hébreux étaient définitivement libérés de leurs chaines d’esclaves, les égyptiens ne pouvaient plus les atteindre.

Il en est de même pour le baptême d’eau ! Après avoir été baptisé, le chrétien est définitivement libéré de ces chaines d’esclaves ! L’ennemi n’a plus aucune emprise sur lui, il est vaincu.

La délivrance totale a lieu lors du baptême, il y a une séparation radicale entre le croyant et son oppresseur. Il ne peut plus l’asservir, car l’esclave est devenu libre !


Le problème est que l’ennemi ne veut pas que nous soyons libres et c’est pour cela qu’il veut nous faire croire que des liens nous retiennent encore captifs. Son plus grand stratagème est de nous mentir et le problème, c'est que beaucoup de chrétiens croient en ce mensonge !

La malédiction ne repose plus sur ceux qui ont vraiment donné leur vie à Jésus-Christ, C’est terminé, Christ s’est fait malédiction pour nous Gal 3:13 Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous–car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois,


De la même manière que le peuple d’Israël a expérimenté la puissance de Dieu en traversant la mer, le baptisé voit la main de l’Eternel agir dans sa vie. La traversée de la mer rouge est la préfiguration du baptême d’eau. Le peuple a été sauvé aux travers des eaux et les égyptiens y ont laissé leur vie en voulant les rattraper. L’ennemi n’a plus de pouvoir sur le chrétien et chaque fois qu’il se retrouve face à une menace, il devrait rappeler à son adversaire qu’il a été définitivement libéré de son emprise Ex 14:1 Je chanterai à l’Eternel, car il a fait éclater sa gloire; il a précipité dans la mer le cheval et son cavalier. ..Ex 14:4-5 Il a lancé dans la mer les chars de Pharaon et son armée ; ses combattants d’élite ont été engloutis dans la mer Rouge. Les flots les ont couverts : ils sont descendus au fond des eaux, comme une pierre.


Aujourd’hui, certains chrétiens courent encore après des délivrances, car ils sentent une oppression dans leur vie et ont des difficultés à lâcher certaines choses. Ils pensent que l’ennemi a encore un pouvoir sur eux, mais le baptême d'eau a mis une séparation très nette entre l'enfant de Dieu et le diable. Satan et ses démons agissent uniquement par le mensonge. Ils font croire aux chrétiens qu’ils ont encore des droits sur eux.


De la même manière qu’un éléphant adulte reste attaché à une cordelette sans bouger parce qu’il a été appris comme cela depuis son plus jeune âge, le chrétien pense encore être l’esclave de celui qui le dominait avant. Pharaon a envoyé ses troupes afin de récupérer les hébreux, cela a impressionné les israélites qui se sont dépêchés de franchir la mer rouge, mais jamais les égyptiens n’ont pu reprendre ceux que Dieu avait libérés ! Satan n'a plus aucune autorité sur un enfant de Dieu, il ne lui appartient plus. Cela ne l'empêchera pas de tenter, par tous les moyens, de le ramener à lui, mais il n'a plus la main mise sur lui, il est à présent sur une rive opposée qu’il ne peut plus atteindre.


Quels sont les cas de délivrance dans la bible ?


1) Des enfants

Math 17 14-21 « Jésus menaça le démon, qui sortit de l’enfant » (18) (Mc 9:20 et Lc 42 même histoire)

Mc 7:25 car une femme dont la fillette avait un esprit impur entendit parler de lui


2) Des adultes qui n’ont pas le Saint-Esprit (pas nés de nouveau)

Mat 12:22 alors on lui amena un démoniaque aveugle et muet (même histoire Lc 11:14)

Mc 5:2 un homme vint à sa rencontre ; il sortait des tombeaux et il était animé par un esprit impur

(Même histoire Lc 8:27 et aussi Mt 8:28 qui parle de 2 démoniaques au lieu d’1)

Mc 1:23 Il y avait dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur (même histoire Lc 4:31)


Comment Le Saint-Esprit pourrait-il demeurer dans un corps déjà occupé par une puissance démoniaque ? « Personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens sans avoir d’abord attaché cet homme fort; alors seulement il pillera sa maison » (Mc 3:27). Si le Saint-Esprit a fait sa demeure dans une personne, cela veut dire qu'il est seul, pour la simple et unique raison qu'il ne cohabitera avec aucune autre puissance ! Selon Jésus, il est impossible que deux royaumes puissent subsister ensemble « si un royaume est confronté à des luttes internes, ce royaume ne peut pas subsister » Mc 3:24.

De toute évidence, lorsque Jésus envoie les disciples chasser des démons, c’est toujours vers des juifs croyants ou non, mais qui ne sont ni nés de nouveau et qui n'ont par conséquent pas reçu l’Esprit de Dieu.



Le problème est que nous oublions une chose fondamentale, qui est la base même du problème de l’humanité, c’est le péché !

L’homme peut de son plein gré pécher et se rebeller contre Dieu, comme nous pouvons le voir dans le désert lorsque les hébreux se retrouvent seuls avec Moïse et Dieu.

L’ennemi n’est plus là, ils ont vécu une totale délivrance et pourtant bien des combats internes vont avoir lieu, combats qui n’ont rien à voir avec le diable et ses démons. L’homme n’est plus esclave d’un dictateur, il est à présent parfaitement libre ! Mais il va se retrouver face à lui-même ! Face à son orgueil, face à sa rébellion, face à son insoumission, face à sa désobéissance. Des choix vont se poser devant lui et de la même manière qu’Adam a du le faire, l’homme va devoir choisir à qui obéir. A lui ou à Dieu ? L’ennemi n’est plus dans ce lieu, l’homme est face à lui-même, face à ses choix personnels !


Si un chrétien une véritable conversion, il n’aura jamais besoin d’une quelconque délivrance !

Mais il faut que la repentance soit une vraie repentance, et que la foi soit bien réelle ! Il le s'agit pas de croire en un Christ historique, mais en un Christ vivant. le baptême ne sera que l'aboutissement de la foi et de la repentance. Et le baptême dressera une barrière définitive entre le diable et nous-mêmes. Il se dressera encore devant nous, mais il n'aura plus le pouvoir et le droit de nous asservir. En Jésus nous avons été rendus libres !


Rom 6:4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie


Le baptême est l’ensevelissement de l’ancienne nature, c’est pourquoi notre vie est différente après la conversion et elle doit, jour après jour, ressembler à celle du Christ.


Alors pourquoi autant de chrétiens se conduisent-ils encore comme avant ?


Il y a plusieurs raisons à cela :


1) Le manque de maturité

Un bébé fait encore beaucoup de bêtises, mais le bébé doit grandir et devenir un adulte, il faut donc à la fois prendre patience et à la fois le corriger


2) le manque de connaissance

  • suite à un mauvais enseignement ou à des doctrines légères "Dieu m'aime, alors il me pardonnera"

  • Suite à la négligence volontaire de la parole de Dieu "Mon peuple périt faute de connaissance" Os 4:6

3) La tiédeur

Le compromis est devenu la ligne du conduite de ce chrétien. Il ne veut pas se plier à des règles et s’est, par conséquent, érigé son propre dieu, un veau d'or. Il n'est pas obéissant ou a oublié son premier amour.


4) la fausse nouvelle naissance

Beaucoup se croient sauvés mais n’ont jamais réellement donné leur vie au Seigneur. Ils ont vécus des expériences mais n’ont pas le Saint-Esprit en eux.



Un enfant a besoin de grandir pour comprendre les choses. Plus il sera malléable et obéissant, plus il arrivera à maturité rapidement. Le risque d’une mauvaise croissance est la tiédeur ou le manque de connaissance. C’est pourquoi il est déplorable de voir la légèreté de certains enseignements qui conduisent des milliers de gens en enfer. Jésus lui-même l'avait reproché aux pharisiens et c'est encore ce qu'il dit aujourd'hui à certains conducteurs spirituels Mat 15:14 Laissez–les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse.


La sortie d’Egypte jusqu’à Canaan est la représentation de notre vie chrétienne. Nous voyons à travers ce récit tout ce qu’un chrétien rencontre sur sa route, que ce soient les difficultés, les épreuves, mais aussi les idolâtres et les rebelles. Nous y découvrons également l’abondance que Dieu donne à ses enfants et le culte que nous devons lui vouer.

Un peuple est choisi, beaucoup sont appelés, mais à la fin, très peu entreront dans le pays promis.

Ce parcours est notre vie chrétienne.


Jésus est le libérateur de tout ceux qui croiront en lui :

Es 61:1 L’esprit du Seigneur, l’Eternel, est sur moi, car l’Eternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance.


L’Eternel Dieu a délivré les hébreux qui étaient prisonniers des égyptiens, tout comme le messie est envoyé pour délivrer les nations de l’esclavage de Satan.

C’est Jésus qui nous rend libre, qui brise nos chaines d’esclavage Jn 8:32 Vous connaitrez la Vérité et la Vérité vous affranchira (rendra libre).

Nous étions esclaves du péché mais Jésus a été fait justice pour délivrer tout ceux qui croiraient en son sacrifice à la croix. La délivrance est réelle et complète lorsqu’un enfant de Dieu est baptisé. Il est séparé définitivement de l’ennemi car la mer rouge a englouti sa vieille nature ainsi que ses ennemis. La nouvelle créature est sur l’autre rive, seule avec Jésus et elle a besoin maintenant de grandir dans la sainteté, elle est mise à part pour se consacrer à son nouveau maitre : Jésus.


Pourquoi devrait-on vivre d’autre délivrance par la suite ?

Jn 8:36 Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres


Jésus a délivré beaucoup de gens, mais aucun d’eux n’avaient cru et ne s’étaient repentis. Dès lors qu’une personne a reçu le saint-Esprit (parce qu’elle a cru et s’est repentie), elle est libre, totalement libre. 2 Cor 3:17 Or le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.

Elle est devenue la propriété du Saint Esprit et n’appartient plus au malin.1 Cor 6:20 Car c’est à un grand prix que vous avez été rachetés. Honorez donc Dieu et rendez-lui gloire par votre corps même, aussi bien que par votre esprit, car tous deux appartiennent à Dieu.


Mais c’est à nous de ne plus nous laisser à nouveau asservir par le diable, c’est notre responsabilité. Si un prisonnier a été gracié et remis en liberté, il a la responsabilité de rester libre et de ne plus jamais retourner en prison. Il en est de même pour un chrétien. Nous avons été graciés, remis en liberté, et c’est à nous de ne plus nous laisser à nouveau enfermer dans les chaines de l’esclavage. Gal 5:1 C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.


Comment pourrions-nous encore faire les oeuvres des ténèbres, puisque nous avons été transportés dans sa lumière ? 1 Pi 2:9 Vous au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière.


Alors, oui, il y a des luttes et des combats dans notre âme, oui il y a encore des tentations qui nous font chuter, mais le combat est gagné d’avance parce que nous avons été rendus parfaitement libres en Christ. La victoire est là, c’est à nous de la saisir par la foi. Il n’y a plus de délivrance à avoir, elle a été faite une fois pour toute à la croix du calvaire, il y a surtout une position à prendre face au tentateur et face à notre nature qui ne veut pas rentrer dans cette nouvelle vie. Tout nous a été donné, c’est à nous de vouloir vivre en nouveauté de vie et cela va se faire par la mort à soi-même ! Rom 6:11 Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché et comme vivants pour Dieu en Jésus-christ.

C’est notre regard sur les choses qui doit changer. Si nous pensons que lutter est trop difficile et qu’à la moindre occasion nous chutions parce que nous ne voulons pas combattre, alors l’ennemi se réjouira que son mensonge paralyse le chrétien. Le Saint-Esprit est là pour nous aider à prendre notre place définitive et si nous nous confions en lui, il fera son travail. L’ennemi ne cessera de nous harceler pour reprendre du terrain, mais nous avons notre part à faire pour le chasser de notre vie, c’est à dire obéir aux commandements de Dieu. Rom 6:17 Mais grâces soient rendues à Dieu de ce ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits.

La mer nous a séparés une fois pour toute de l'emprise du diable. En la traversant, nous sommes devenus des nouvelles créatures par l’Esprit. Nous ne sommes pas seuls et nous ne devons jamais l’oublier ! Le Saint-Esprit est là pour nous aider. Il veut nous remplir et nous aider à avancer dans la sainteté jour après jour. L’ennemi, ainsi que notre vieille nature, tenteront de nous faire penser que c’est impossible, qu’il faut autre chose, mais la clé de la délivrance, c’est notre foi en ce que Jésus a fait à la croix et l’obéissance à ses commandements. Puisque nous avons reçu la liberté gratuitement, donnons nos vies à notre tour gratuitement pour la justice de Dieu. Rom 6:19 De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l’impureté et à l’iniquité, pour arriver à l’iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté.


Le problème majeur de l’église actuelle, est qu’elle veut un évangile facile sans aucun effort à faire. Jésus ne nous a pas promis que ce serait facile, mais il nous a donné sa grâce et sa victoire à la croix, nous n’avons plus qu’à les saisir par la foi et à vouloir (parce qu’il faut le vouloir) marcher dans ses pas.

Il y aura des renoncements et une croix à porter, l’accepterons-nous ?

Le diable est vaincu, nous sommes plus que vainqueurs en Jésus-Christ, nous sommes des nouvelles créatures, libres en Jésus-Christ, le croyons-nous vraiment ?


Il y a un prix à payer, et oui ! Celui de donner notre vie en sacrifice et de nous soumettre à la volonté de Dieu, pour le reste, il nous a donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, c’est pourquoi nous devons combattre le bon combat, celui de la foi et non un combat qui a déjà été gagné à la croix de Golgotha. Si l’ennemi nous assaille, quoi de plus normal, il veut nous récupérer dans son camps pour à nouveau nous rendre esclaves. Soumettons-nous à la volonté de Dieu en obéissant à sa parole, ainsi nous aurons la puissance de résister au diable et il fuira loin de nous !


L. Gilman

139 vues