Please reload

ROMAINS 12

 

 

Verset 1 

Etre un sacrifice vivant ? Puisque Jésus l’a déjà fait, pourquoi devons-nous le faire à notre tour ? N’a-t-il pas tout accompli à la croix ? Qu’est-ce cela veut dire au juste ? 

Nous étions esclaves du péché avant, mais maintenant que nous sommes devenus libres, nous voulons servir un nouveau maitre, qui est Dieu. C’est pourquoi, au lieu de nous livrer au péché, nous nous livrons maintenant à l’obéissance. Rom 6:13 Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité ; mais donnez–vous vous–mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. 

Si nous avons décidé de suivre Christ, nous ne nous appartenons plus, il est devenu notre maitre et notre désir est de lui plaire plus que tout. Ce que Dieu veut, ce sont nos coeurs tout entier. Est-il le premier dans notre vie ? Nos oeuvres lui seront agréables uniquement si elles viennent de lui, mais ce qu’il demande avant tout, c’est un coeur qui l’adore, qui aime se confier en lui, qui cherche sa présence, ses conseils et sa volonté. Les oeuvres qui lui plairont seront celles qui découleront d’un coeur disposé à toutes ces choses, un coeur qui ne cherchera qu’à lui être agréable.

Un sacrifice agréable à Dieu, c’est aussi un coeur reconnaissant pour tout ce qu’il a fait, une âme qui n’a de cesse de le louer et de l’adorer tout au long du jour Heb 13:15 Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est–à–dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. Mais n’oublions pas l’amour pour notre prochain, qui est d’un grand prix aux yeux du Seigneur. Heb 13:16 Et n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. 

 

Verset 2

Pour connaitre ce qui est bon, agréable et parfait aux yeux de Dieu, l’Esprit doit renouveler notre intelligence. Le monde nous a enseigné une manière de faire et de penser pendant tant d’années, que nous devons à présent nous en détourner et ne plus jamais nous conformer à ce qu’il dit. Il est important de demander à l’Esprit de changer notre regard sur les choses afin de discerner ce qui plait à Dieu. N’oublions jamais que Jésus a dit qu’il ne nous laisserait pas seul en nous envoyant son Esprit habiter en nous. l’Esprit est notre plus grand ami et conseiller, c’est lui qui nous apprend comment plaire à Dieu, c’est lui qui nous enseigne toute chose. Écoutons-le attentivement, car il parle, et il le fait sans doute bien plus souvent que nous le pensons. Ses conseils nous sont très précieux si nous voulons avancer sur le chemin de la sainteté et être agréable à notre Seigneur.

 

Verset 3 à 5

Pas un seul être humain n’est plus important qu’un autre, aux yeux de Dieu. Nous sommes tous égaux, quelque soit la fonction que nous occupons sur cette terre, que ce soit dans sa maison ou à l’extérieur dans le travail. Assemblés tous ensemble, nous formons le corps de Christ. Nous sommes les membres et lui la tête. C’est pourquoi chaque membre est différent, aucun ne peut se comparer à l’autre, puisqu’il n’est pas pareil et qu’il n’a pas la même fonction. Lorsque nous regardons un corps, il a deux côtés, le gauche et le droit. Tous deux paraissent identiques et pourtant aucun n’est exactement pareil, la face droite du visage est différente de la face gauche. 

Dieu a voulu qu’il en soit ainsi pour deux raisons :

  • pour que nous ne nous comparions pas les uns aux autres

  • Pour que nous soyons unis les uns aux autres

Un bras ne peut se satisfaire à lui seul ! S’il n’est pas rattaché au corps, il est mort. Et il ne fonctionnera que si son cerveau fonctionne. Le corps, c’est l’église, c’est à dire nos frères et soeurs, et le cerveau, c’est Jésus. Nous ne pouvons agir sans les autres et rester isoler. Nous avons tous un appel différent, mais nous devons êtres unis les uns aux autres pour que le corps puisse fonctionner normalement.

 

Verset 6 à 8

Nous ne sommes pas tous appelés à la même chose, les dons sont distribués par le Saint-Esprit et c’est la raison pour laquelle nous ne devons pas les négliger, car ils servent à l’’édification du corps de Christ. Ce qui est important également de savoir, c’est que même lorsque nous avons les mêmes ministères, nous avons chacun notre manière de procéder, parce que nous n’avons ni les mêmes sensibilités, ni les mêmes personnalités. Il n’y a pas une seule manière de faire, mais des multiples selon chacun, mais quoiqu’il arrive il n'y a qu'un seul et unique Dieu, littéralement dans le grec 1 Cor 12:6  et il y a des diversités de mises en oeuvre, mais le même Dieu qui met tout en oeuvre en tous.

Nul n’a à se glorifier, mais au contraire, nous devons tous prendre au sérieux ce que nous avons reçu, car Dieu nous a donné des dons afin qu'ils profitent à tout le corps.

 

Verset 9

L’amour en parole ne sert à rien s’il n’est pas démontré par des actes. Seuls nos actions sont importantes aux yeux du Seigneur. Si nous disons aimer alors que nous critiquons par derrière, nous sommes alors hypocrites ! Et l’hypocrisie est en horreur à Dieu. 

L’amour n’est pas juste une recommandation, nous nous devons d’aimer notre prochain, c’est un ordre, c’est le 2ème commandement, ne l’oublions jamais. Jn 13:34 Je vous donne un commandement nouveau: Aimez–vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez–vous les uns les autres. Il ne s’agit pas de dire « oui, mais je ne veux pas être hypocrite ! » il s’agit d’aimer véritablement nos frères et soeurs en Christ, c’est essentiel pour être vraiment chrétien.

Si nous regardons les autres avec les yeux du Seigneur, nous les verrons autrement. Nos yeux ont besoin d’être illuminés par Jésus. Recherchons-le de toutes nos forces afin que son humilité nous amène à ne pas nous considérer mieux que quiconque, même de ceux qui nous irritent à certain moment. Ph 2:3 Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au–dessus de vous–mêmes

 

Verset 10

Dans une grande famille, il est évident que nous avons plus d’affinités avec les uns qu’avec les autres, mais cela ne nous empêche pas d’aimer même celui avec qui nous sommes le plus éloigné. Pourquoi ? Parce que le sang nous unit. Il en est de même dans la famille de Dieu. Aimer ne veut pas dire être proche forcément des autres, mais c’est les apprécier pour ce qu’ils sont et les honorer en tant que tel. 

L’amour se trouve en Jésus, plus nous serons à ses côtés, plus notre coeur vis à vis des autres changera. Mais nous avons aussi à faire notre part, car l’amour c’est le don de soi, il faut vouloir aimer, cela s’apprend. 2 Pie 1:5-7 à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité

 

Verset 11

La paresse fait tomber les hommes parce qu’elle les plonge dans le sommeil Pr 19:15 15 La paresse fait tomber dans l’assoupissement, Et l’âme nonchalante éprouve la faim. C’est pourquoi le Seigneur a prévenu qu’il vomirait les tièdes. Le paresseux n’a pas de Zèle, il n’est ni froid, ni bouillant, ils se laissent vivre tranquillement, pensant avoir tout gagner parce qu’il a reconnu Christ dans sa vie. Dans l’apocalypse, Jésus prévient les paresseux en leur disant : Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens–toi. (Ap 3:19)

 

Verset 12

Paul nous rappelle que nous devons toujours fixer notre regard sur le Seigneur, quelque soit notre situation. C’est l’espérance qui nous permet d’avancer. Sans espérance, nous ne pourrions continuer la course, ce serait impossible. Mais il est vrai, que cette espérance doit être armée de patience, car jamais Jésus ne nous a dit que ce serait facile. Si nos yeux sont fixés sur Jésus, qui est le rémunérateur de ceux qui le cherchent de tout leur coeur dans la prière, alors nous tiendrons dans les moments difficiles et nous ne fléchirons pas face à l’adversité. Plus encore, nous comprendrons à travers ce que nous vivons ce que Dieu veut encore nous apprendre.

Plus nous comprendrons que Dieu est à l’oeuvre dans toutes les situations de nos vies, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, plus notre espérance sera grande dans notre coeur. Rom 5:3-4 Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance

 

Verset 13 

L’argent que Dieu donne est là pour bénir les uns et les autres. Soyons sensibles aux besoins de ceux qui nous entourent et demandons au Seigneur la sagesse pour exercer notre générosité envers eux. Accueillons dans nos maisons, pour quelques jours, les ministères et ceux qui se trouvent dans des situations difficiles quand cela est nécessaire. Et recevons à notre table nos frères et soeurs afin de partager de bons moments en famille.

 

Verset 14

Verset très difficile à entendre et encore plus difficile à mettre en pratique. Et pourtant, C’est ce que le Seigneur nous demande. Ce n’est pas Paul, mais le Saint-Esprit à travers Paul.

Pour ceux qui en douteraient, dans l’évangile de Matthieu, voilà  ce que Jésus dit : Mat 5:44 Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,  et nous savons que plus que de le dire, il l’a fait lui-même à la croix de Golgotha pour nous montrer l’exemple Lc 23:34 Jésus dit : Père, pardonne–leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort. 

 

Jésus demande à chacun d’entre nous, de bénir ceux qui nous veulent du mal. Paul qui n’était qu'un homme, l’a fait, et par son exemple nous voyons qu’il est possible à tout homme de le faire 1 Cor 4:12 nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains ; injuriés, nous bénissons ; persécutés, nous supportons ; Et Pierre dira 1Pi 3:9 Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. 

 

Verset 15

Comme le disait l’ecclésiaste, il y a un temps pour tout. Soyons compatissants les uns envers les autres, sans aucune provocation. Nous ne vivons pas tous les mêmes choses. Alors que nous vivons une période remplie de bénédictions, d’autres sont en train de passer dans le désert. Et à l’inverse, nous pouvons traverser un moment difficile alors que d’autres se réjouissent et savourent ce qu’ils sont en train de vivre. Ne regardons pas à nous, mais ouvrons nos coeurs vers les autres et essayons d’être toujours des canaux de bénédiction pour les autres, quelque soit ce que nous traversons. Nous devons prendre soin les uns des autres, là devrait être notre grande préoccupation 1 Cor 12:25-26 afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres. Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui ; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. 

 

Verset 16 

L’humilité est d’un très grand prix devant Dieu. N’oublions jamais que Dieu résiste aux orgueilleux et qu’il fait grâce aux humbles Jc 4:6. 

L’humilité est un fruit de l’Esprit que nous devons absolument faire grandir en nous. Plus nous serons humbles, plus il nous sera facile d’avoir des bons sentiments envers tous. Paul explique aux corinthiens ce qu’il veut dire par là 1 Cor 1:10 Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus–Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. 

Ne pensons pas non plus être sage, car le penser serait une vraie marque de folie aux yeux de Dieu Pr 26:12 Si tu vois un homme qui se croit sage, Il y a plus à espérer d’un insensé que de lui

En bref, plus nous regardons à Jésus, plus il nous sera facile de pratiquer ces choses, mais si nous sommes dans la chair, très vite, nous dévierons du bon chemin.

 

Verset 17 à 21

3 fois dans la parole, il est écrit de ne pas rendre le mal. Paul l’a dit 2 fois, et Pierre 1 fois.

Paul l’a dit aux Romains dans ce verset, mais aussi aux Thessaloniciens 5:15 Prenez garde que personne ne rende à autrui le mal pour le mal ; mais poursuivez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous. Et Pierre l’a dit dans sa 1ère lettre 1 Pi 3:9 Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. 

 

Cela ne fait que confirmer ce que Jésus avait déjà dit dans le sermons sur la montagne. Il ne s’agit plus de vivre selon un vieux principe : "oeil pour oeil et dent pour dent", mais de tendre l’autre joue. Jésus l’a dit et il l’a lui-même fait en se laissant humilié. Ce qui est incroyable, c’est qu’il ne s’est pas considéré plus grand que les autres. Il a aimé tout simplement !

Et pourtant, en tant que Fils de Dieu, il aurait pu se défendre et revendiquer ses droits. Mais à l’inverse, il a aimé jusqu’au bout, laissant à son Père l’accomplissement de la justice. 

Dieu voit toute chose et rien ne lui échappe. Il n’oubliera pas le mal qui nous a été fait, tout est inscrit dans des livres, c’est pourquoi faisons-lui confiance, car sa justice sera parfaite. Heb 10:30 Car nous connaissons celui qui a dit: A moi la vengeance, à moi la rétribution ! et encore : Le Seigneur jugera son peuple. 

 

Plus que de ne pas rendre le mal, nous ne devons pas non plus nous réjouir lorsque notre ennemi tombe Pr 24:17 Ne te réjouis pas de la chute de ton ennemi, Et que ton cœur ne soit pas dans l’allégresse quand il chancelle, De peur que l’Eternel ne le voie, que cela ne lui déplaise, Et qu’il ne détourne de lui sa colère. 

Nous devons comprendre que la bénédiction déconcerte celui qui nous veut du mal. 

Jésus a donné plusieurs ordres sur la montagne, dont celui d’aimer nos ennemis et de les bénir et il a terminé en concluant que nous devons chercher à être parfaits, comme notre Père céleste l’est lui-même. Seuls, nous n’y arriverons jamais, c’est évident ! Mais en Jésus, nous pouvons tendre vers la perfection, parce que c’est son Esprit qui met en nous le vouloir et le faire.

 

 

 

 

 

Please reload