Please reload

ROMAINS 13

 

 

Verset 1 à  5

Toutes les autorités supérieures ont été instituées par Dieu, toutes sans exception. C’est pourquoi, nous avons l’ordre de nous soumettre à leurs règles. Ce n’est pas à nous de juger ceux qui nous gouvernent, Dieu le fera. Mais en tant que chrétiens, nous avons à obéir et à montrer l’exemple autour de nous. Par contre, nous ne devons pas obéir à l'autorité, lorsqu'elle nous demande de faire quelque chose qui est contre l’enseignement de la parole. Pour le reste, évitons de transgresser la loi et nous ne serons pas embêtés, ce n’est pas plus compliqué que cela.

Beaucoup d’hommes qui ont gouverné étaient mauvais, de tout temps et sur toute la terre. Mais Dieu montre à travers cela sa toute puissance et regarde jusqu’où nous lui sommes soumis. Jésus n’a pas bronché devant Pilate, il l’a respecté jusqu’au bout, parce qu’il savait qu’il n’avait pas été placé à ce poste par hasard. Jn 19:11  Jésus répondit : Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir, s’il ne t’avait été donné d’en haut. C’est pourquoi celui qui me livre à toi commet un plus grand péché. 

Par contre Mardoché ne s’est jamais prosterné devant Haman, Daniel n’a jamais cessé ses prières malgré le décret qui interdisait la prière à un autre dieu que le roi, et les apôtres ont continué d’évangéliser alors que les autorités juives leurs avaient interdit. 

Obéir est la marque d’un vrai chrétien. Obéir à Dieu d’abord et aux autorités ensuite. Pierre le rappelle également dans sa 1ère lettre 1 Pi 2:13-14 Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain, soit aux gouverneurs comme envoyés par lui pour punir les malfaiteurs et pour approuver les gens de bien. 

A l’inverse, la désobéissance conduit à la condamnation, que ce soit envers Dieu ou envers les hommes. 

 

Verset 6 à 7

Ne cherchons pas à faire nous mêmes notre propre justice ou à critiquer tout ce qui se fait. Dieu au dessus de tout cela, ce qu’il regarde c’est notre coeur. Lorsque nous obéissons aux autorités, nous obéissons à Dieu et c’est ce qui lui plait. Ainsi, rendons à chacun ce qui lui est dû.  Mat 20:25 Alors il leur dit : Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. 

 

Verset 8 à 10

Nous n’aurons pas de mal à nous soumettre si nous avons de l’amour dans notre coeur pour notre prochain. N’oublions pas que c’est le second commandement et qu’il est aussi important que le premier. 

Sur les  10 commandements que Dieu a donnés à Moïse, 4 le concernait et 6 était pour notre prochain. Aimer Dieu, c’est obéir aux 4 premières lois et aimer notre prochain, c’est obéir aux 6 autres. C’est pourquoi la loi n’a jamais été abolie, elle a été gravée dans notre coeur. En recevant Jésus, nous avons reçu un coeur nouveau où Dieu y a inscrit les 10 commandements par sa propre main. Jésus est venu habiter par Son Esprit, en chacun de ceux qui l’ont accueilli, c’est pourquoi étant lui-même l’Amour, nous pouvons dire que l’Amour est venu habiter en nous. Ainsi, nous n’avons pas d’excuse pour ne pas aimer, si vraiment nous avons reçu l’Esprit de Dieu.

 

Verset 11

Le salut est plus près de nous  qu’au moment où nos avons cru ! En clair, nous ne l’avons pas encore atteint, mais plus nous avançons, plus nous nous en approchons. D’ailleurs aux thessaloniciens, Paul leur dira que le salut est une espérance 1 The 5:8 Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour casque l’espérance du salut. Le salut s’obtient par la foi et la persévérance. Heb 10:39 Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme. Ce n’est qu’à la fin des temps que le salut sera révélé, pour l’instant, nous avons l’espérance de l’avoir parce que nous obéissons à la parole, mais seulement à la fin, nous l’aurons réellement 1 Pi 1:5  à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! 

C’est la raison pour laquelle Paul dit que nous devons travailler à notre salut  Ph 2:12 Ainsi, mes bien–aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent ;  car si nous avons cette grâce immense de connaitre Jésus, d’avoir reçu la révélation de qui il est, il n’en reste pas moins que nous sommes dans une course et que nous ne devons pas abandonner en cours de route. La parabole du semeur est là pour nous rappeler que beaucoup ont marché pendant un temps et sont repartis dans leur ancienne vie. C’est pourquoi, veillons et préparons nous comme Paul va nous l’indiquer plus loin.

(voir Etude sur »Le Salut » dans la rubrique « Etude » de ce site)

 

Verset 12 à 14

Le problème est que beaucoup trop s’imaginent que parce qu’ils ont cru, leur salut est acquis. Le fait d’accepter Christ leur a donné une assurance pour la « vie éternelle ». Il est vrai que Paul a dit « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé » Rom 10:9, mais croire n’est pas l’acte d’un moment, croire, c’est un changement de vie radicale, c’est une position claire pour suivre le Seigneur jusqu’au bout. Et Paul va d’ailleurs expliquer ce que cela inclut dans ces versets. Nous avons une part personnelle à faire, celle de marcher dans les pas du Seigneur et pour cela, nous devons couper avec certains comportements du passé. Nous devons nous efforcer de vivre dans la lumière et la vérité uniquement. Le reste n’a plus sa place ! Il est évident qu’il y aura une lutte intérieure, car la chair ne sera pas satisfaite et réclamera des choses contraires, mais nous ne devons pas suivre ses désirs car ils ne conduisent qu’à la mort Rom 8:13 Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, 

Croire au Seigneur Jésus, c’est croire qu’il est le Seigneur de notre vie et qu’à partir du moment où nous décidons de le suivre, nous décidions également de ne plus vivre selon notre nature pécheresse, mais selon l’Esprit de Dieu qui vit en nous. Jésus a dit « Repentez-vous car le royaume des cieux est proche ». Croire, c’est décider de changer définitivement de cap !

 

 

 

 

 

Please reload