Please reload

GENÈSE 31

 

 

Verset 1 à 2

La réussite de Jacob va rendre jaloux Laban et ses fils. Plus que d’être devenu riche, Jacob est devenu puissant et cela ne leur plait pas du tout.

 

Il est triste de voir que c’est une réalité que nous voyons autour de nous ou que nous vivons peut-être nous même personnellement. Rien n’est pire que la jalousie, c’est une gangrène qui détruit toutes les relations Pr 27:4 La fureur est cruelle et la colère impétueuse, Mais qui résistera devant la jalousie ? 

 

Verset 3

Mais comme Dieu est souverain et que rien n’est là par hasard, cette situation va permettre à Dieu de parler à Jacob et de lui demander maintenant de partir. Il lui dit exactement là où il doit aller : « au pays de tes pères et vers ta famille (ton origine, ta parenté, ta descendance) » dans l’original, c’est à dire, là où vivaient Abraham et Isaac, et il lui assure sa sécurité « Je serai avec toi ». L’Eternel ne fait que lui rappeler ce qu’il lui avait dit dans son songe Gen 28:15 Voici, je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans ce pays ; car je ne t’abandonnerai point, que je n’aie exécuté ce que je te dis. Il était parti pour un temps, mais quoi qu’il arrive, Dieu avait prévu de le ramener à son lieu d’origine. 

 

Verset 4 à 13

Jacob va donc s’exécuter sur le champs. Alors que ses femmes sont en train de travailler, il va les faire venir et leur expliquer que leur père se joue de lui.

Jacob est tombé sur son maitre, mais Dieu a vu l’injustice et ne veut pas le laisser dans cette situation. Jacob a usé de patience envers son beau père, en le servant pendant 20 ans Gen 31:41 Voilà vingt ans que j’ai passés dans ta maison ; je t’ai servi quatorze ans pour tes deux filles, et six ans pour ton troupeau, et tu as changé dix fois mon salaire. Mais quoi qu’il fasse, Laban est malhonnête et en veut toujours plus. C’est pourquoi il est enfin décidé à partir, selon l’ordre que Dieu lui a donné, avec ou sans l’accord de son beau-père.

Dieu est avec lui et il n’a pas peur.

 

Verset 14 à 16

Les deux femmes ont le même regard sur leur père et s’unissent pour dire qu’elles ne sont en fin de compte que des étrangères à ses yeux. Il les a vendues en quelque sorte, comme on vend un esclave ou un troupeau. Laban marchande tout et cela pèse sur le coeur des deux soeurs, qui estiment ne rien devoir à leur père mais au contraire avoir le droit d’emporter tout ce que Jacob a gagné honnêtement et à la sueur de son front.

 

Verset 17 à 21

Jacob va profiter de l’absence de Laban pour partir avec sa famille, son troupeau et tout ce qu’il posséde. Mais avant de partir Rachel va voler toutes les idoles de son père sans le dire à personne. Pourquoi fait-elle cela ? Peut-être parce qu’elle a peur que ces petites statuettes révèlent à son père où ils sont partis et qu’à cause d’elles, il ne les retrouve. Si tel est le cas, on voit que Rachel est encore marquée par son éducation et qu’elle donne du pouvoir à ses faux dieux. 

 

Verset 22 à 24

Laban n’est pas content en apprenant la nouvelle et cela peut se comprendre. A peine arrivé sur le lieu où se trouve Jacob, Dieu va prévenir Laban de ne pas mal parler à son beau-fils. Cela va donc calmer sa fureur envers ce dernier. 

Dieu parle à Laban, mais bien qu’il écoute les conseils et respecte ses ordres, il n’est pas touché par ce qu’il vient de vivre.

Beaucoup de personnages dans la bible ont des songes sans pour cela se prosterner ensuite devant Dieu et reconnaitre qu’il est le seul Dieu. Ils ont entendu la voix de Dieu, mais leur vie n’a pas changé pour autant. Abimélec, l’échanson et le panetier du roi d’Egypte, ainsi que pharaon en personne en sont l’exemple. Dieu parle aux hommes par des songes, nous dit Job, pour leur donner des avertissements ainsi que des instructions. Jb 33:14-16

 

Aujourd’hui encore, certains sont avertis par Dieu, car il continue toujours à parler par des songes, mais les gens ne sont pas interpellés plus que cela, parce qu’ils ne réalisent pas que c’est Dieu en personne qui leur a parlé. Ils vont, comme Laban, écouter et tenir compte de ce qui a été dit, mais ils ne se prosterneront pas devant lui.

Lorsque Jacob a fait un songe, il était effrayé, car il a compris qu’il venait d’entendre la voix de Dieu ! 

 

Verset 25 à 30

Cela ne va pas empêcher Laban de traiter Jacob de voleur et d’insensé. Puisqu’il sait qu’il ne peut pas déverser sa fureur contre son gendre, il va alors lui faire croire que jamais il ne l’aurait empêcher de partir et qu’au contraire, il l’aurait fait avec joie. Et il va lui reprocher de ne pas avoir pu embrasser ses filles ainsi que ses petits enfants et lui demander pourquoi il lui a dérobé ses dieux. 

 

Laban est le portrait type du manipulateur idolâtre. Il retourne la situation en rejetant la faute sur l’autre. Lorsqu’il traite Jacob de voleur, c’est au sujet de ses filles, alors qu’elles ne lui appartiennent plus depuis déjà 20 ans. Il va jusqu’à l’accuser d’emmener ses filles de forces, alors que lui-même les a vendues une par une. 

 

Verset 31 à 32

Jacob ne voulait pas voler son beau-père, mais au bout de 20 ans, il avait appris à connaitre son beau-père, c’est pourquoi, il savait que la seule solution pour qu’il retrouve sa liberté était de s’enfuir sans qu’il le sache. Par contre, il ne savait pas ce que Rachel avait fait et cela va l’amener à prononcer un jugement de mort sur elle, sans même le savoir.

 

Verset 33 à 35

Rachel va prétexter être indisposée pour justifier qu’elle ne peut pas bouger et ainsi rester assise sur les théraphims de son père pour les cacher. 

 

Verset 36 à 42

Ne sachant pas ce que sa femme a fait, Jacob va alors se mettre en colère contre Laban. Il lui rappelle tout ce qu’il a fait pour lui et remercie Dieu de lui avoir rendu justice. 

En lisant ces versets, on s’aperçoit que Jacob s’est bien conduit et a fait preuve de patience. C’est en traversant tout cela qu’il a pu réellement expérimenter la fidélité de Dieu.

 

Il en est pareil pour chacun de nous aujourd’hui. Ce sont les épreuves qui nous prouvent combien il est là et nous protège. Dieu voit toutes choses et finit toujours par rétribuer ceux qui l’aiment. Jacob a senti le moment pour fuir parce que Dieu avait parlé à son coeur. Il y a un temps pour tout, Jacob a servi fidèlement son beau père pendant 20 ans, mais le temps était venu de le quitter pour être indépendant avec tout ce qu’il avait acquis pendant ces longues années.

 

Verset 43 à 44

Laban continue à penser que tout lui appartient, mais comme il a eu un songe, il va néanmoins conclure une alliance avec Jacob. Laban sait que tout ce que Jacob lui a reproché est vrai, mais il veut sortir grandi de cette affaire en faisant croire que ces filles et ses petits fils ont du prix à ses yeux. 

 

N’oublions jamais que si les voies d’un homme sont justes, Dieu l’aidera toujours dans les difficultés. Pr 16:7 Quand l’Eternel approuve les voies d’un homme, Il dispose favorablement à son égard même ses ennemis. 

 

Verset 45 à 55

En érigeant un autel à Dieu, Jacob et Laban vont ainsi conclure une alliance devant Dieu. Cet endroit délimitera leur territoire et sera le témoin de leur accord. Ils passeront un dernier moment ensemble dans la paix et Laban les quittera dès le levé du jour en les bénissant. Laban va ainsi devoir s’appuyer sur Dieu pour laisser Jacob et ses filles vivre libres, loin de son regard. Jamais cela ne serait arrivé si Dieu n’était pas intervenu en songe la nuit auparavant. Laban n’avait plus aucun de ses faux dieux sur qui s’appuyer, il n’avait plus qu’à se plier au Dieu de Jacob et de ses pères.

 

 

 

 

 

Please reload