Rechercher

ROMAINS 15



Verset 1 à 2

Si nous sommes plus forts que certains, ne nous glorifions pas, mais aidons-les. La force qui nous a été donnée n’est pas pour nous seul, mais pour le service de ceux qui sont plus faibles.

Dans un corps, chacun doit s’aider mutuellement, car si un doigt est à l'arrêt, les autres doigts vont travailler à sa place en attendant qu’il se rétablisse. Gal 6:2 Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ.


Verset 3

N’oublions jamais ce que Christ a fait pour nous ! Alors qu’il avait le pouvoir de ne pas aller à la croix, il est allé jusqu’au bout afin de nous sauver de l’enfer. Il est venu nous secourir parce que nous n’étions pas capables de nous sauver nous-mêmes.


Verset 4

Jésus est notre exemple ! Et si vraiment nous l’aimons, nous ferons comme lui, parce que notre seul désir est de faire la volonté de notre Père. Jésus a dit que celui qui voulait le suivre, devait renoncer et porter sa croix (Mat 16:24). Aider les autres, c’est s’oublier, c’est renoncer à nos propres intérêts. Parfois la croix que nous portons est un conjoint ou un frère, mais cette croix nous aidera à grandir en maturité et dans l’épreuve, par la persévérance, nous grandirons aussi dans la foi, ce qui nous donnera encore plus d’espérance. Tout a été écrit pour nous instruire, c’est pourquoi, plus nous serons imprégnés de la parole, plus nous serons fortifiés dans notre être intérieur et comprendrons mieux que rien n’arrive par hasard.


Verset 5 à 6

A travers nos expériences et les épreuves des uns et des autres, nous apprenons à nous aimer selon corinthiens 13. Ainsi en aidant les autres, nous accomplirons la loi dans sa totalité. Par là même, nous aimerons notre prochain et nous glorifions le Seigneur tous ensemble pour ce qu’il fait pour nous et ainsi nous lui prouverons que nous l’adorons en Esprit et en Vérité.


Verset 7

Christ ne fait aucune distinction entre les races, les niveaux sociaux, les hommes et les femmes, au contraire, il offre le salut à tous ceux qui acceptent de le suivre. C’est pourquoi, nous devons faire de même en accueillant, en supportant et en aidant les plus faibles. Jn 13:34 Je vous donne un commandement nouveau: Aimez–vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez–vous les uns les autres.


Verset 8 à 12

Tout s’est passé comme les prophètes l’avaient annoncé. Jésus est la descendance d’Abraham, il est le fils de David, celui que les juifs attendaient et que malheureusement la plupart d’entre eux attendent encore aujourd’hui. Mais le salut est ouvert aussi aux païens, c’est pourquoi ils glorifient Dieu lorsqu’ils prennent conscience qu’ils sont acceptés et aimés par le Seigneur.

Comment ne pas glorifier un Dieu si grand ! Le salut s'est ouvert à toutes les nations sans exception, c’est pourquoi, nous devons à notre tour aimer tous ceux qui se présentent et ne rejeter personne, même ceux qui semblent les plus faibles et les plus méprisables.


Verset 13

C’est la puissance du Saint-Esprit qui nous remplit de paix et de joie. Et nous avons la paix et la joie parce que nous avons cette assurance qu'il ne nous abandonnera jamais. C'est une espérance merveilleuse de savoir que dans peu de temps, nous serons avec lui pour l'éternité. Rien ne pourra nous empêcher de vivre ce jour glorieux, parce que nous sommes dans sa main et que nul ne pourra nous en ravir. Jn 10:28 Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main.


Verset 14 à 16

Paul sait que les chrétiens de Rome murissent spirituellement et savent se prendre en main, mais il accomplit néanmoins le ministère que le Seigneur lui a confié auprès d’eux, parce qu’il sait que ces lettres sont une fondation de base pour eux et pour ceux qui suivent.

Nous avons cette grâce aujourd’hui de pouvoir profiter de ces écrits, qui sans eux, aurait très certainement conduit l’église à se perdre définitivement. La parole dans son ensemble est là pour nous enseigner et nous corriger et si nous ne la suivons pas, nous sommes en grand danger. Celui qui aime Jésus véritablement, c'est celui qui obéit à sa Parole 1 Jn 2:5 Mais celui qui garde sa parole, l’amour de Dieu est véritablement parfait en lui : par là nous savons que nous sommes en lui.


Verset 17 à 24

Paul ne cessait d’aller de part le monde pour annoncer l’évangile, c’est la raison pour laquelle, il n’avait pas eu le temps de se rendre à Rome. Paul faisait tout à pied et en bateau, et il est allé jusqu’en Ilyrie, c’est à dire sur la côte adriatique, juste en face de l’Italie. Son projet était d’aller à Rome, mais il n’y était pas encore parvenu pour la simple raison, qu’il tenait absolument à évangéliser là où rien encore n’avait été fait.

Paul est un apôtre et à travers ce qu’il a fait, on peut voir ce qu’est réellement un apôtre : « Je me suis fait honneur d’annoncer l’Evangile là où Christ n’avait point été nommé, afin de ne pas bâtir sur le fondement d’autrui » (v20)


La mission d'une église locale n'est pas de s'installer où l’évangile est déjà connu. Certains ont de belles assemblées, mais qui ne sont composées en grande partie que de croyants qui sont partis de là où ils étaient. Soit, la raison de ces départs est peut être qu'il n'étaient pas nourris suffisamment ou qu'ils désapprouvaient certaines pratiques, mais le but premier d'une église est d'accueillir des nouveaux croyants et au pire ceux qui n'en ont plus.


Verset 25 à 27

Paul doit retourner à Jérusalem pour apporter aux chrétiens juifs l’argent que les pays alentours ont collectés pour les pauvres.


Nous ne devons jamais oublier que si nous sommes sauvés aujourd’hui, c’est grâce aux juifs. C’est eux qui nous ont offert l’accès à la grâce ! Sans leur endurcissement et leur incrédulité, nous n’aurions pas eu part à l’héritage, d’une part. Et d’autre part, ceux qui nous ont apporté l’évangile sont des juifs, dont Paul qui n’est pas le moindre des apôtres. Sans eux, sans leur courage et leur pleine consécration, où serions-nous aujourd’hui ? Un jour les juifs reconnaitront Jésus, mais ce sera dans le temps de Dieu, afin que le plus grand nombre de païens soient sauvés. Soyons à leur côté et prions pour leur salut.


Verset 28 à 29

Paul veut à tout prix aller à Rome, juste après sa visite à Jérusalem.


Verset 30 à 33

En attendant, il demande le soutien des romains dans la prière. Paul sait que Jérusalem est pour lui une étape très importante, car il est dangereux pour lui de si rendre.

Paul ne se plaint pas, car il se donne corps et âme pour son maitre et avec tout son coeur. Il sait le prix que cela coûte, mais c’est pour la cause de l’évangile qu’il le fait. 2 Cor 4:11 Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle.

Nous savons que Paul en effet sera arrêté à Jérusalem, comme cela lui avait été annoncé par un frère. Act 21:10-11 Comme nous étions là depuis plusieurs jours, un prophète, nommé Agabus, descendit de Judée, et vint nous trouver. Il prit la ceinture de Paul, se lia les pieds et les mains, et dit : Voici ce que déclare le Saint–Esprit : L’homme à qui appartient cette ceinture, les Juifs le lieront de la même manière à Jérusalem, et le livreront entre les mains des païens.


Comme Paul, ne nous laissons pas décourager par les événements et la méchanceté des uns et des autres, au contraire, soyons zélés pour que l’évangile se répande partout et pour que l’oeuvre de Dieu soit manifeste dans le coeur de ceux qui disent le suivre. Prions les uns pour les autres, car la prière sera toujours notre refuge et notre soutien dans tous les moments de notre vie.

1 vue