Please reload

GLOIRE OU HUMILITÉ ? IL FAUT CHOISIR !

 

C’est l’histoire d’un homme riche, qui n’a en réalité pas de nom.

 

Lc 16:19 Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.

 

Ce que que l’on sait de cet homme, c’est qu’il a toutes les marques de la royauté, de la richesse et de l’élévation aux yeux des hommes.

 

A l’époque de ce récit, porter un habit de pourpre était une marque d’honneur et surtout de reconnaissance de la part du peuple. Dans un passé encore plus lointain, Mardochée fut revêtu d’un manteau de pourpre par le roi lui-même parce qu'il lui avait sauvé la vie, Belshatsar donna l’ordre que Daniel soit revêtu de pourpre en signe de reconnaissance envers lui. Et les soldats qui ont battus Jésus à coups de fouets avant sa crucifixion, l’avaient également revêtu de pourpre en se moquant de lui, parce qu’il disait être le roi des juifs. 

 

Le fin lin est également un signe de reconnaissance, mais plus particulièrement de mise à part. Le grand sacrificateur portait une tunique de fin lin en signe de sainteté. La femme vertueuse portait également des vêtements de fin lin et de pourpre, parce qu’elle était reconnue comme une femme d’honneur. Et pour finir, l’épouse de Christ sera elle aussi revêtue de fin lin, éclatant et pur. Le fin lin est le vêtement par excellence de la sainteté, c’est pourquoi l’épouse de Christ doit se sanctifier jour après jour, pour pouvoir au jour des noces de l’agneau, en être revêtue.

 

Nous n’avons aucun détail sur la vie de cet homme riche. Ce que nous savons, c’est qu’il est riche matériellement, et qu’il est apparemment important aux yeux de ceux qui l’entourent, mais cependant, ce qui est surprenant, c'est qu'il ne porte aucun nom devant Dieu. 

Etait-il un homme bon ou mauvais ? Nous ne savons pas. Tout ce que nous savons sur lui, c’est qu’il était reconnu, qu’il avait une grande place dans la société, qu’il jouissait de tout ses biens et qu’il ne manquait de rien.

Son vêtement de pourpre et de fin lin nous laisserait presque penser qu’il était un sacrificateur, ou un lévite, en tous les cas, un homme religieux, reconnu par sa position dans le temple.

 

Mais dans cette histoire, il y aussi un homme pauvre, et qui pourtant, lui, malgré sa misère, porte un nom ! Lc 16:20-21 Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche ; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères.

Cet homme s’appelle Lazare, qui en hébreu veut dire « pour secourir, aider, assister ».

Tous les jours de sa vie, il se couche à la porte de l’homme riche. Il ne possède rien matériellement et comme si cela n’était pas suffisant, il souffre dans sa chair à cause d’un ulcère que des chiens viennent lécher. l’ulcère représente la maladie, mais aussi la honte et la malédiction pour certaines mauvaises langues. Quant aux chiens, c’est un animal qui à l’époque est considéré comme impur, exactement comme le porc. Lazare est méprisé et rejeté de tous, car qui voudrait s'approcher d'un homme maudit et impur ?

 

Parce qu'il est pauvre, tout le monde le rejette. De par sa condition, il est forcément sale, n’a aucun endroit pour dormir et sa seule subsistance sont les restes de nourritures que l’homme riche daigne lui donner.

 

L’un a tout : la reconnaissance, les honneurs et la richesse matérielle.

Et l’autre n’a rien : il est seul et rejeté de tous.

 

Mais un jour les deux hommes vont mourir, car la mort ne fait aucune différence entre un riche et un pauvre. Que l’on soit dans la gloire et l’opulence, ou que l’on vive dans la pauvreté extrême subissant le rejet des autres, le sort final est le même pour tous. Nul ne peut arrêter l’horloge du temps et le jugement de Dieu. 

 

J’imagine que les funérailles de l’homme riche devaient être grandioses, avec les plus grands honneurs et un énorme cortège pour le mener jusqu’à sa tombe. Inutile de s’appesantir sur la mort du pauvre Lazare. Quelqu’un a t-il même remarqué qu’il était mort ? Quelqu’un a t-il versé une seule larme pour lui ? 

 

Cependant, il y a l’envers du décor, celui qui est céleste, où souvent tout bascule !  Et c’est le cas pour ces deux personnages ! L’un est emmené par les anges dans un lieu merveilleux et l’autre se retrouve dans le séjour des morts, un lieu d’angoisses et de tourments éternels. 

 

Mais qu’est-ce qui peut bien amener un homme à se retrouver dans un lieu aussi terrible que l’enfer ? 

 

A notre grande surprise, c’est l’homme riche qui va être conduit directement dans ce lieu de ténèbres. Lui qui vivait dans l’opulence sur la terre, va se retrouver sans rien, démuni de tout et accablé par la honte et le tourment. Pourquoi donc ? Toutes les questions, il peut se les poser, mais à présent il est trop tard, il ne peut plus revenir en arrière, il ne peut plus se repentir, il ne peut plus espérer autre chose que ce lieu où il sera tourmenté pour l’éternité.

 

Ses honneurs et sa réputation ont disparu, il est seul face à son miroir. Alors il va crier vers Abraham pour lui demander de lui envoyer Lazare, afin qu’il le rafraichisse. C’est terrible pour cet homme, car il voit celui qu’il considère comme son père, Abraham et ne peut pas s’en approcher. 

 

Le texte en hébreu dit אָבִי « Aviy », qui veut dire « Mon Père ». Le grec traduit « père », mais l’hébreu insiste sur le fait que le riche considère Abraham comme son père, comme celui qui est son modèle, sa référence ! Tous les juifs religieux considéraient et considèrent encore Abraham comme leur père. Mais Jésus leur a dit qu’il ne servait à rien de dire cela s’ils ne s’étaient pas repentis d’abord ! Lc 3:8 Produisez donc des fruits dignes de la repentance, et ne vous mettez pas à dire en vous–mêmes : Nous avons Abraham pour père ! Car je vous déclare que de ces pierres Dieu peut susciter des enfants à Abraham. Et plus tard, il leur dira  Jn 8:39 Ils lui répondirent : Notre père, c’est Abraham. Jésus leur dit : Si vous étiez enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham. 

 


En plus de ne pouvoir approcher Abraham, il aperçoit Lazare à côté de celui qu’il considère comme son père ! Quelle n’est pas sa surprise ? Lazare se trouve dans le sein d’Abraham, c’est à dire dans son coeur, il fait parti de ses entrailles, pendant que lui est en train de souffrir terriblement. Comment, se fait-il que Lui qui a servi dans le temple et parlé de Dieu durant toute sa vie se trouve dans cet endroit, alors que Lazare, qui n'était qu'un pauvre misérable, et qui n'intéressait personne est près du père des nations, dans le repos et la tranquillité ?

La situation s’est totalement renversée, il ne comprend rien ! Il doit certainement penser que c’est une erreur, et que Lazare lui doit bien de venir le secourir, vu les miettes qu’il lui a données pendant sa vie sur terre. Mais Lazare ne peut plus communiquer avec lui, un fossé les sépare à jamais, même avec la meilleure volonté du monde, cela lui serait impossible ! 

 

Alors Abraham va expliquer à cet homme pourquoi il récolte une sentence aussi tragique. Sentence pour lui, mais aussi pour tous ceux qui suivent le même chemin.

Cet homme avait beau croire en Dieu, son coeur était en fin de compte attaché aux choses de la terre, il mettait sa gloire dans sa réputation, dans ce qu’il possédait, et ne vivait pas pour Dieu. Son attachement n’était pas simplement les choses matérielles, mais aussi sa renommée, sa propre personne, ses intérêts personnels, son bien-être, en bref, son « moi », sa chair ! Plus tard, Paul enseignera que tous ceux qui vivent en se conformant à leur nature propre ne peuvent pas plaire à Dieu (Rom 8:8). Mais certains chrétiens légers vont penser que même si ce qu'ils font ne plait pas à Dieu, Son Amour surpassera Sa Justice et que par conséquent, Il finira quand même par leur pardonner. Mais Paul insistera par une parole très forte : « Si vous vivez par la chair, vous mourrez ! » (Rom 8:13). Vivre par la chair, comme l’homme riche l'a fait durant sa vie, n’apporte que des désillusions. On peut croire en Dieu, on peut reconnaitre Jésus comme sauveur, on peut même le servir, faire de belles oeuvres en son nom et cependant, ne pas vivre pour lui.  

 

De plus, Tous ceux qui aiment le monde n’hériteront pas du Royaume des cieux, parce qu’ils sont ennemis de Dieu 1 Jn 2:15-16 N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui ; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. 

L’homme riche représente ceux qui ne sont pas forcément riche matériellement, mais ceux qui jouissent de tous les plaisirs de la terre et qui ne veulent pas s’en séparer. C’est un homme qui prend soin de sa réputation, qui aime être reconnu partout où il va et pour ce qu’il fait, il veut se faire un nom et profiter de tous les bienfaits que la vie ici-bas peut lui accorder. Ses regards ne se portent pas sur les choses d’en haut, elles sont bien trop éloignées pour lui, trop confuses, trop irréelles. Il croit en Dieu et en une vie meilleure après, mais il préfère vivre l’instant présent et profiter au maximum des jouissances que le monde peut lui offrir. Sa phrase fétiche est « on n’a qu’une vie, alors profitons-en ! »

 

Et c’est très loin de la pensée de Dieu qui veut que nous recherchions Son Royaume et Sa Justice avant toute chose, qui veut que nos yeux soient fixés sur les réalités célestes en se détournant totalement des choses de la terre. Col 3:2-7 Affectionnez–vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.  Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.  C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés. 

 

L’homme riche attachait son coeur au monde extérieur et non à sa relation avec Dieu. Il préférait embellir le visible plutôt que d’entretenir l’invisible ! Son apparence religieuse donnait l’impression à ceux qui l’entouraient, qu’il était proche de Dieu, mais ce n’était absolument pas le cas. Ses beaux habits masquaient la réalité de son coeur. 

 

Le roi David était un roi immensément riche et pourtant il avait bien compris que les richesses de ce monde n’avaient aucune valeur éternelle et qu’il ne fallait surtout pas y attacher son coeur Ps 49:11 Ils s’imaginent que leurs maisons seront éternelles, Que leurs demeures subsisteront d’âge en âge, Eux dont les noms sont honorés sur la terre. 

 

L’homme qui s’attache aux choses terrestres jouit pour un temps d’une certaine joie, mais il partira nu car il n’emportera rien et là où il se rendra, ce sera dans un lieu obscur, très loin de la lumière, exactement comme ce fut le cas pour l’homme riche. Ps 49:17-19 Car il n’emporte rien en mourant, Ses trésors ne descendent point après lui. Il aura beau s’estimer heureux pendant sa vie, On aura beau te louer des jouissances que tu te donnes, Tu iras néanmoins au séjour de tes pères, Qui jamais ne reverront la lumière. 

 

Mais l’homme riche représente aussi le chrétien tiède qui se croit riche et qui pourtant sera vomit de la bouche de Jésus tout en s’entendant dire : « je ne te connais pas, toi qui commet l’iniquité ! » C'est un homme qui peut avoir une grande place dans nos assemblées, il peut prêcher, avoir un titre, un grand ministère, être honoré par tous, et sans même s'en rendre compte, se croire riche ! Riche de posséder la gloire aux yeux des hommes, riche d'être arrivé au rang où il se trouve, riche d'être écouter, riche de connaissances et riche de la reconnaissance des autres. 

 

Le pauvre Lazare est, quant à lui, transporté par les anges. Il n’a pas eu de cortège sur la terre, mais un cortège dans le ciel. Les hommes ont mené le riche dans un tombeau, dans les profondeurs de l’abîme et les anges ont élevé le pauvre dans le ciel, dans la lumière éternelle. Ils viennent le chercher et l’emportent dans un lieu merveilleux, dans un lieu de repos où il n’y a plus ni grincement de dents, ni douleur, ni pleurs, ni angoisses. Un lieu où il pourra se délecter éternellement de la présence de Dieu. 

 

Lazare est un homme pauvre, mais il a un nom, parce que Dieu l’a reconnu, il est inscrit dans le livre de vie. C’est un homme qui a une identité dans les lieux célestes, même s’il est rejeté des hommes sur la terre. Mais bien au delà de sa pauvreté matérielle, Lazare se sent pauvre spirituellement. Jésus n’a t-il pas dit : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! »  Le coeur de cet homme ne souhaite pas recevoir les honneurs des hommes, mais au contraire, il ne cherche qu’une chose : la faveur de Dieu. Il reconnait son état de pécheur  et porte les fruits de la repentance chaque jour de sa vie Jc 4:9-10 Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez–vous devant le Seigneur, et il vous élèvera. 

 

C’est un homme humble qui ne veut pas être élevé par les hommes, parce qu’il sait de quoi il est fait et attend que seul Dieu le reconnaisse Lc 18:14 …Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé. 

 

Lazare a beaucoup souffert dans sa vie, que ce soit dans son corps et dans son âme. Il a été rejeté, maltraité, délaissé, abandonné. Combien de fois n’a-t-il pas crié à Dieu pour qu’il le délivre de cette injustice et de ces oppresseurs ! Et le temps de la délivrance est arrivé, il est enfin dans la joie et la paix parfaite, près de son Seigneur. Il a désiré ce grand jour durant toute sa vie terrestre, et bien que les autres se moquaient de lui, il savait que ce jour serait glorieux ! 

 

Jésus a averti ses disciples que tous ceux qui le suivraient, vivraient des tribulations, et que si lui a souffert, ils souffriraient aussi. 

Jn 16:33 Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. 

Paul et les apôtres ont vécu des choses extrêmement difficiles, mais jamais ils n’ont abandonné, jamais ils n’ont fait machine arrière. Paul a d’ailleurs dit que les enfants de Dieu étaient ceux qui accepté de souffrir pour Christ  Rom 8:17  Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui. 

 

La vie d’un authentique chrétien n’est pas simple car elle est parsemée de luttes et de combats. Mais ce sont toutes ces épreuves qui  lui prouvent en même temps, qu’il est sur le bon chemin ! Jésus n’a jamais promis que ce serait facile, mais il a promis d’être toujours avec ceux qui le suivent. 

 

Lazare avait le Seigneur dans son coeur, il n’était jamais seul, malgré ce que les autres pouvaient en penser. Oh ! Bien souvent, il a du crier à Dieu de l’aider et soulager ses maux, et Dieu a toujours entendu ses prières et y a répondu d’une certaine manière. 

 

L’avenir d’un homme n’est pas terrestre, mais bien céleste et si nous voyons les choses d’un point de vu éternel, nous comprendrons davantage la volonté de Dieu pour nos vies. Nous ne nous arrêterons pas uniquement au visible, mais aurons cette espérance qu’un jour nous demeurerons enfin dans sa présence éternellement. Lazare a souffert quelques dizaines d’années, mais il vivra dans la gloire pour l’éternité. Quant à l’homme riche, il a jouit de la gloire pendant quelques dizaines d’années, mais vivra l’éternité dans l’angoisse et le tourment. Il est important de bien réfléchir à son éternité ici-bas ! Ne pensez-vous pas ?

 

Personne ne voudrait se retrouver dans un lieu comme celui-là, c’est pourquoi l’homme riche voudrait que lazare aille prévenir ses frères du danger qu’ils courent s’ils continuent à vivre de la même manière. 

Mais à quoi cela servirait-il ? De son vivant Lazare n’a jamais été entendu, qui l’écouterait s’il revenait sur la terre ? Personne ! Les hommes se moqueraient de lui, pire encore ils refuseraient de croire qu’il est mort et revenu simplement pour les avertir. Lc 16:31 Et Abraham lui dit : S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu’un des morts ressusciterait.

 

Cette histoire est un avertissement pour ceux qui ne prennent pas la parole de Dieu au sérieux. Tout ce qui est écrit dans la parole est véritable, toutes les prophéties se sont accomplies jusque là et celles qui doivent encore s’accomplir ne vont plus tarder. Dieu nous a donné un livre divin : sa parole. Il nous a tout dit à travers elle, et si nous l’écoutons et lui obéissons nous serons à l’abri, mais si nous n’en faisons qu’à notre tête, nous serons perdus à tout jamais, et il n’y aura pas une seconde chance Heb 9:27 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement. 

Les excuses de tout genre ne serviront à rien, c’est pourquoi, il est temps de s’examiner pour voir si nous sommes vraiment dans la foi, si nous sommes tout simplement prêts à rencontrer notre Seigneur. Il est temps de mettre sa vie en règle, car bientôt, et çà peut-être demain, il sera trop tard ! 

 

Tout a été écrit pour notre instruction, tout est là, sous nos yeux afin que nous pratiquions la justice de Dieu et que nous obéissions à ses commandements. Nous sommes avertis et personne, absolument personne ne pourra dire : « Je ne savais pas ! » 

Les signes et les miracles ne manquent pas et de tout temps, les incrédules ont refusé d’y croire. Le Fils de Dieu est venu lui même en chair sur la terre, et les hommes l’ont méprisé, rejeté, puis crucifié ! Les prophètes ont tenté pendant des siècles d’avertir le peuple du jugement terrible qui allait venir, mais rien n’y a fait, leur coeur s’endurcissait de plus en plus. 

 

Aujourd’hui, les hommes sont de plus en plus fermés et ne cherchent plus que leur intérêt personnel. Tout est centré sur eux et la vérité leur est insupportable à entendre. Jésus adresse cette histoire à des religieux juifs, et aujourd’hui, cette histoire s’adresse à tout ceux qui vont à l’église, à tout ceux qui confessent Christ, mais qui pourtant ne vivent pas selon ses commandements. Il y a beaucoup de chrétiens qui, un jour, ont fait une belle confession de foi, et ont commencé un parcours avec Jésus, mais ils ne sont pas aller plus loin parce que c’était trop difficile. Et puis il y a ceux qui continuent à le suivre, qui remplissent dimanche après dimanche, les bancs de nos assemblées, ce sont « nos frères », et pourtant ils ne marchent pas dans l’obéissance et n’ont pas l’amour dans leur coeur. Ce sont des religieux « hypocrites », comme Jésus les appelle, qui prennent soin de l’extérieur, mais leur intérieur n’est pas bon. Ils ne lisent pour ainsi dire jamais la parole de Dieu parce qu’elle ne les intéresse pas. La parole renferme tous les trésors merveilleux qu’un homme puisse connaitre, et pourtant si peu en ont conscience. Jésus a avertit que ceux qui le suivraient, devaient d’abord renoncer à eux mêmes et porter leur croix. Combien refusent ce qu’il a dit. Combien veulent paraitre beaux et grands devant les autres, mais Dieu connait leur coeur et nul ne peut lui cacher ce qu’il renferme. 

 

Ne soyons pas riches à nos propres yeux, c’est la pire des conditions humaines. Recherchons l’humilité qui est d’un grand prix devant Dieu. Ne cherchons pas l’élévation des hommes, ni les richesses de cette terre, elles n'apporteront tôt ou tard que désillusion et une grande désolation. Seuls ceux qui ont l'amour de la Vérité dans leur coeur, hériteront du Royaume de Dieu.

 

Sans repentance, nul ne verra le Seigneur. Vous êtes-vous repentis de vos péchés ? L’avez-vous fait une seule fois ou continuez-vous à le faire régulièrement ? La repentance est la clé pour rentrer dans le royaume, mais elle est aussi la clé pour y demeurer, c’est pourquoi, le vrai chrétien ne se repent pas une seule fois, c’est devenu son "style de vie". La sanctification l’amène à se repentir jour après jour, parce qu’il veut plaire à son Dieu, parce que plus la lumière pénètre dans son coeur, plus il le purifie au moyen de la repentance.

 

L’humilité précède la gloire et l’orgueil précède la ruine ! L’orgueil et l’amour du monde conduiront inévitablement dans le séjour des morts, tandis que l’humilité et la recherche des choses d’en haut offriront le salut éternel ! 

 

L.Gilman

 

 

Please reload