GENÈSE 38


Verset 1 à 2

Juda va vers une étrangère et ne respecte ce que son père, son grand père et arrière grand-père avaient fait, c’est à dire épouser une femme de leur parenté.

Adullam est une cité de Canaan, située au sud, à l’ouest d’hébron. Elle sera plus tard donnée à Juda.


Verset 3 à 5

Juda aura 3 fils avec son épouse : Er, Nan et Schéla.


Verset 6 à 11

C’est Juda qui choisit l’épouse de son ainé. Mais Er est un homme méchant, alors Dieu le fait mourir. C’est pourquoi, Juda applique le principe de protection d’une veuve, nommée dans le livre du Deutéronome Dt 25:5-6 Lorsque des frères demeureront ensemble, et que l’un d’eux mourra sans laisser de fils, la femme du défunt ne se mariera point au dehors avec un étranger, mais son beau–frère ira vers elle, la prendra pour femme, et l’épousera comme beau–frère. Le premier–né qu’elle enfantera succédera au frère mort et portera son nom, afin que ce nom ne soit pas effacé d’Israël.

Malheureusement, les 2 fils mourent tous deux à cause de leur méchanceté, c’est Dieu qui leur reprend la vie.

Le problème dans cette histoire, c’est qu’ils n’ont laissé aucune descendance à Juda. Il lui reste un fils, mais il est jeune. Tamar suit les conseils de son beau père et attend quelques années pour devenir ensuite l’épouse du dernier. Elle retourne chez son père, car être veuve à l’époque, signifie qu’elle est à la charge de la communauté. Juda ne veut pas de cette charge et lui propose d’attendre patiemment chez son père.


Verset 12 à 19

Les années passent et Tamar est oubliée. Bien que Schéla soit devenu grand, elle ne l’épouse pas, alors elle va agir à sa manière. Il est veuf et a certainement des besoins à assouvir. Elle profite alors pour se faire passer pour une prostituée auprès de son beau-père et ainsi parvenir à ses fins. Il avait promis de lui donner son cadet et n'a pas tenu sa promesse, alors à son tour, elle le trompe comme il l'a trompée.

Mais Tamar sait que cela peut lui côuter la vie, alors elle prend toutes les garanties nécessaires pour se protéger. En échange de relations sexuelles, Juda ne peut pas la payer sur le champs, alors elle profite de lui réclamer un gage dans l’attente de son dû. Tamar a un plan, elle veut une descendance de son beau-père et se protéger lorsqu’il apprendra qu’elle est enceinte. C’est ainsi qu’il va lui donner 3 objets qu’elle gardera bien précieusement.


Verset 20 à 23

Juda envoie un ami pour acquitter sa dette auprès de la prostituée, mais il ne la trouve pas. Les gens qu’il interroge lui disent d’ailleurs qu’il n’y a pas de prostituée dans la ville et qu’il n’y en a jamais eu. Juda ne se rend pas compte de ce qu’il a fait et du piège qui lui a été tendu. Il a péché, mais pense que personne ne le saura, or tôt ou tard, la vérité est toujours mise à la lumière.


Verset 24

Alors que Juda ne pense déjà plus à ce qu’il a fait, quelques mois plus tard, on lui annonce que Tamar est enceinte suite à une prostitution. Le verdict pour un tel acte est la mort. Juda veut la punir pour sa prostitution, mais il ne sait pas qu'il est coupable autant qu'elle Lev 20:12 Si un homme couche avec sa belle–fille, ils seront tous deux punis de mort ; ils ont fait une confusion : leur sang retombera sur eux.


Verset 25 à 26

Mais Tamar est graciée, car lorsque Juda reconnait les gages que sa belle fille lui tend, il ne peut que reconnaitre sa faute et ainsi la protéger. Sa faute est bien plus grande car il n’a pas tenu sa parole envers elle, et par la même, l'a laissé dans une situation précaire. Cependant, il n’eut plus jamais de rapport avec elle.


Verset 27 à 30

2 fils naissent de cette relation : Pérets et Zérach. Pérets veut dire « brêche ».

C’est ainsi que Tamar assura son avenir en donnant deux fils à Juda. Par cette accouchement, Tamar remplace en quelque sorte, les deux fils de Juda qu’elle avait épousés et qui sont morts.



15 vues