Rechercher
  • L. GILMAN

FILS OU ESCLAVE ?




Gal 3:26 Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus–Christ ;


Quelle merveilleux titre que celui de « fils » ! C’est Dieu qui nous l’a donné à toutes et à tous, dès l'instant où nous avons accepté Jésus comme Sauveur et Seigneur de notre vie.


C’est un titre gratifiant, honorifique, qui nous élève, nous rassure et qui nous prouve à quel point nous sommes aimés du Père.

Etre un fils et pas n’importe quel fils, un fils de Dieu ! Pas le fils d’un homme misérable, d’une personne peu recommandable, ou d’un simple humain. Pas le fils d’un milliardaire ou d’un homme reconnu dans le monde, non ! Un fils de Dieu, un fils du Dieu tout puissant, un fils du créateur du ciel et de la terre ! Qui peut rêver mieux ? Personne. Que nous soyons hommes ou femmes, nous sommes « FILS » parce qu’en Esprit, ne l’oublions pas, il n’y a plus ni homme ni femme ! Gal 3:28 Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus–Christ.


Alors oui, nous sommes « fils », et c’est tellement agréable de se le dire, mais cependant Paul va lui-même se présenter comme « esclave » de Jésus-Christ. Dans son épitre aux Romains, il leur précise que quoi qu'il arrive, nous sommes tous esclaves ! Soit esclave du péché, soit esclave de la justice ! Pourquoi ? Parce que nous obéissons forcément à un maitre, soit au diable sans même s'en rendre compte, soit à Dieu ! Rom 6:16 Ne savez–vous pas qu’en vous livrant à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice ?


Alors j’entends déjà certains d’entre vous me dire : « Ah non ! Nous avons été affranchis ! A présent nous sommes libres ! » et à cela je répondrais : "Oui, nous le sommes, mais avons-nous compris ce qu'était la vraie liberté ?"


Oui, nous avons été totalement affranchis du péché, nous sommes pleinement libres de pouvoir marcher à présent dans la sainteté de Dieu ! Ayant la lumière en nous, nous ne marchons plus selon le train de ce monde, et nous pouvons librement faire nos choix ! Nous avons été libérés, c’est certain ! Mais c'est avant tout du péché que nous avons été libérés, grâce au prix que Jésus a payé pour nous à la croix de Golgotha.


Est-ce pour autant que nous allons user de cette liberté pour faire n’importe quoi ? Certainement pas !

Car si nous sommes réellement « fils » de Dieu, nous deviendrons par nous-mêmes, et non par la force, « esclaves » de Jésus-Christ !


Nous ne sommes plus esclaves du péché, nous nous rendons nous-mêmes esclaves de Jésus-Christ !


Paul le dit à plusieurs reprises. Le problème est que la plupart des versions n’ont pas traduit correctement le mot grec « doulos » et cela pour ne pas choquer, à cause de l’esclavage des noirs. Mais ce qui est surprenant et très dommageable, c'est que ce mot a cependant parfois était traduit correctement (Rom 6:16 en est l'exemple).


C’est le mot « doulos » qui est employé et qui signifie littéralement : esclave


D’autre mot grec existe et sont utilisés pour "serviteur" :

« Diakonos » qui signifie : diacre

« Okeites » qui signifie : domestique (c’est un salarié, il est payé et son travail est quantifié dans le temps)


Mais Paul emploie volontairement « doulos » et non les autres termes, parce qu’il veut nous faire comprendre l’engagement réel que nous prenons lorsque nous suivons Christ. Bien qu’apôtre, lui-même se considère comme un simple esclave :


Rom 1:1 Paul, esclave de Jésus Christ, apôtre appelé, mis à part pour l’évangile de Dieu

Gal 1:10 Et maintenant, est–ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est–ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, JE ne serais pas esclave de Christ.

Tit 1:1 Paul, esclave de Dieu, et apôtre de Jésus–Christ pour la foi des élus de Dieu et la connaissance de la vérité qui est selon la piété,


Il présente également certains de ses compagnons, comme des esclaves de Jésus-Christ :


Col 4:12 Epaphras, qui est des vôtres, vous salue : esclave de Jésus–Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières, afin que, parfaits et pleinement persuadés, vous persistiez dans une entière soumission à la volonté de Dieu.

Ph 1:1 Paul et Timothée, esclaves de Jésus–Christ, à tous les saints en Jésus–Christ qui sont à Philippes, aux évêques et aux diacres:


Et Paul va encore plus loin, proclamant que lui et ses compagnons sont non seulement esclaves de Jésus-Christ, mais aussi esclaves pour les autres :


2 Cor 4:5 Nous ne nous prêchons pas nous–mêmes ; c’est Jésus–Christ le Seigneur que nous prêchons, et nous nous disons comme VOS esclaves à cause de Jésus.

1 Cor 9:19 Car, bien que je sois libre à l’égard de tous, je me suis rendu l’esclave de tous, afin de gagner le plus grand nombre.


Et il nous appelle tous, nous enfants de Dieu, à devenir esclaves les uns des autres :


Gal 5:13 Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair ; mais rendez–vous, par la charité, esclaves les uns des autres.


Jacques va également se présenter comme esclave de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ :


Jac 1:1 Jacques, esclave de Dieu et du Seigneur Jésus–Christ, aux douze tribus qui sont dans la dispersion, salut !


Pierre le fera aussi :


2 Pi 1:1 Simon Pierre, esclave et apôtre de Jésus–Christ, à ceux qui ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre, par la justice de notre Dieu et du Sauveur Jésus–Christ:


Ainsi que Jude :


Jud 1:1 Jude, esclave de Jésus–Christ, et frère de Jacques, à ceux qui ont été appelés, qui sont aimés en Dieu le Père, et gardés pour Jésus Christ :


Jésus utilise aussi le mot « doulos » en parlant de nous :


Jn 13:16 En vérité, en vérité, je vous le dis, l’esclave n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé.


Dans l’Apocalypse, il va également employer ce mot pour désigner à qui sont adressées ces révélations :


Ap 1:1 Révélation de Jésus–Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses esclaves les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son esclave Jean,


Lorsque Paul parle d’un homme qui ne sert pas Dieu volontairement, il emploie le mot " Diakonos " :


Rom 13:4 Le magistrat est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains ; car ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal.


Paul va également employer le mot " Diakonos " en ce qui concerne l’évangile. Il est serviteur de l’évangile et non esclave de l’évangile. Il n’est esclave que de Jésus et non de son évangile. Esclave de quelqu’un et non d’une chose.


Eph 3:6-7 Ce mystère, c’est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus–Christ par l’Evangile, dont j’ai été fait ministre selon le don de la grâce de Dieu, qui m’a été accordée par l’efficacité de sa puissance.


Il emploiera le mot « Oïketes » pour parler du serviteur de quelqu’un :


Rom 14:4 Qui es–tu, toi qui juges un serviteur d’autrui ? S’il se tient debout, ou s’il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l’affermir.


L’auteur de l’épitre aux hébreux prendra le mot « thérapon » pour parler de Moïse qui a servi sa maison avec fidélité :


Heb 3:5 Et Moïse a bien été fidèle dans toute sa maison, comme serviteur, en témoignage des choses qui devaient être dites ;


Mais Jean nous le décrit bien, comme " esclave " de Dieu dans l’Apocalypse :


Ap 15:3 Et ils chantent le cantique de Moïse, l’esclave de Dieu, et le cantique de l’agneau, en disant : Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout–puissant ! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations !



Qu’est-ce qu’un esclave?


Paul nous l’explique en prenant Jésus comme exemple :


Ph 2:4-8 Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus–Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui–même, en prenant une forme d’un esclave, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui–même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.


Pourquoi Paul et Jésus emploient-il un mot aussi fort ?


Pour bien nous faire comprendre que donner sa vie à christ, c’est un vrai engagement. Nous ne nous appartenons plus ! Notre vie est entre les mains du Seigneur !


Définition du mot esclave :

1 - Qui n'est pas libre et dépend d'un maître.

2 - Qui est sous la dépendance étroite de quelqu'un, de quelque chose.


Un "fils" de Dieu est libéré de la mort et du péché, mais il se rend lui-même esclave de la Justice ! Il devient esclave d’un maitre, qui n’est autre que Jésus-Christ. Il ne le fait pas par obligation, il se donne lui-même, de son propre gré ! Il se rend esclave librement. Il veut vivre dans une totale dépendance à Jésus-Christ !


Un esclave ne s’appartient plus, c’est son maitre qui décide de ses faits et gestes, il n’a plus son mot à dire !


Rom 14:8 Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur.


  • L’esclave ne considère plus ses propres intérêts, mais ils considèrent ceux des autres

  • L’esclave a les sentiments qui sont en Jésus-christ

  • Et L’esclave obéit en tout à son Maitre


Un esclave s’achète et Jésus nous a rachetés. Il a payé le prix de sa vie pour que nous lui appartenions. Le prix qu’il a payé pour nous est inestimable, c’est pourquoi, nous ne pouvons qu'en retour, vouloir devenir son esclave, car notre seul désir est qu’il devienne notre Maitre. 1 Cor 6:19 19 Ne savez–vous pas que votre corps est le temple du Saint–Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous–mêmes ?


En hébreu, le mot utilisé est " Eved " עֶבֶד qui signifie : esclave, serf

Le serf était dépendant d’un seigneur et c’est exactement ce qu’un vrai « fils » de Dieu est.

Il est totalement dépendant de Jésus-Christ !


Aux yeux de certains, la bible semblerait se contredire, car ne dit-elle pas que nous sommes libres en Jésus-christ ?

Oui, nous sommes libres, et réellement libres, je vous rassure ! Mais nous profitons de cette liberté pour nous rendre esclaves volontairement de celui que nous déclarons « Seigneur » et Maitre de notre vie ! Contrairement à avant, lorsque nous étions dans les ténèbres, nous choisissons notre Maitre ! Lorsque nous faisons Jésus "Seigneur", il devient par conséquent notre Maitre. Et s’il y a un maitre, il y a forcément un esclave. Mais notre maitre est bon et il ne prend pas des esclaves par la force. Ils n'obligent personne à le servir. Il vient chercher des hommes et des femmes qui veulent devenir "volontairement" ses esclaves.


Ce n'est pas lui qui fait de nous des esclaves, c'est nous qui nous rendons esclaves pour lui ! C’est différent.


Es-tu devenu un esclave de Jésus-Christ ?


Pour répondre à cette question, il est important d’examiner ta vie pour voir si elle appartient réellement au Seigneur.

La plupart des chrétiens ont accepté Jésus comme Sauveur, mais si peu l’ont vraiment fait « Seigneur » de leur vie. Ils continuent, année après année, à garder certaines choses et ne se décident pas, une fois pour toute, à tout lui donner. Ils veulent bien être de simples « serviteurs », ainsi cela leur permet d'être à son service en gardant une certaine autonomie pour garder le contrôle de leur vie. Ces chrétiens veulent bien servir le Seigneur, mais ne sont pas prêts à tout abandonner pour lui. Sans jamais l’admettre vraiment, ils conservent des parties de leurs vies sous leur propre contrôle. « Oh Seigneur, tu m’aimes tellement que tu accepteras …. Je sais que tu n’aimes pas, mais je finirais bien par changer ! Laisse-moi encore un peu de temps, après tout, tu regardes à mon coeur, tu vois bien que je ne suis pas fermé, mais laisse-le moi encore un peu… je finirais par te le donner !»


Ils sont serviteurs et non esclaves !

Mais le pire dans tout cela, c’est que contrairement à ce qu'ils croient, ils ne sont pas libres, car beaucoup trop de distractions et de choses qui ne glorifient pas Dieu, les retiennent encore captifs.


Beaucoup d’entre eux sont encore esclaves du monde, de la télévision, du football, de la nourriture, du tabac, de l’alcool, de la pornographie, des jeux vidéos, de facebook, des achats compulsifs, et j’en passe….


Comment être vraiment libre ? En nous rendant esclave de Jésus-Christ !

En abandonnant notre vie à la croix de Golgotha, en l’abandonnant totalement, sans rien garder !

En abandonnant tous nos désirs, nos intérêts, nos passions…


1 Cor 7:22 Car l’esclave qui a été appelé dans le Seigneur est un affranchi du Seigneur ; de même, l’homme libre qui a été appelé est un ESCLAVE de Christ.


Si tu es un véritable "fils" de Dieu, tu es alors devenu un esclave de Christ !

A l'inverse, si tu n'es pas esclave de Christ, c'est que tu n'es peut-être pas un vrai "fils" de Dieu !


Car si nous sommes "fils" de Dieu, nous sommes devenus "esclaves" de la justice

Rom 8:18 Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice.

C’est à dire que votre seule priorité est d’obéir à Dieu, c’est tout !


Lui obéis-tu en tout ?

N'oublions pas que celui qui aime Dieu, c'est celui qui lui obéit. Si tu n'obéis pas, en clair, tu ne l'aimes pas !

Jn 14:21 Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui.


Ne soyons plus esclaves du monde, de nos passions et de nos péchés secrets ! Remettons tout à la croix de Golgotha, acceptons la crucifixion de notre chair et alors nous vivrons la résurrection en Jésus-Christ. C’est la résurrection, qui nous élèvera au trône de Dieu et qui nous permettra de devenir des esclaves de la justice, des esclaves du Seigneur des seigneurs, le Roi des rois.


Nous sommes à la fois « Fils », parce que nous sommes adoptés et aimés par le Père et « esclaves », parce que Jésus est devenu notre Maître, le Seigneur de notre vie !


Est-il vraiment devenu ton Seigneur ?

L.Gilman




24 vues