Rechercher
  • L. GILMAN

GENÈSE 42



Verset 1 à 2

La famine a gagné les pays alentours et Jacob demande à ses fils de se rendre en Egypte pour acheter du blé. A travers tout cela, Dieu a un plan : Il veut que Jacob retrouve son fils qu’il pensait mort.


Les voies de Dieu sont impénétrables, c’est pourquoi, même dans les moments les plus difficiles nous ne devons jamais douter. Ps 33:18-19 Voici, l’œil de l’Eternel est sur ceux qui le craignent, Sur ceux qui espèrent en sa bonté, Afin d’arracher leur âme à la mort Et de les faire vivre au milieu de la famine.


Verset 3 à 4

Jacob envoie tous ses fils en Egypte, sauf benjamin, son cadet. Non seulement, il est encore jeune, mais Il ne tient pas à le perdre, car c’est le dernier fils de Rachel, la femme qu’il aimait.


Verset 5 à 8

Face à Joseph, ses frères ne le reconnaissent pas. Le songe que Joseph avait fait 13 ans auparavant est en train de s’accomplir devant ses yeux, car ses frères se prosternent devant lui. Joseph a changé. Non seulement il a vieilli, mais surtout il est vêtu et coiffé comme un égyptien. Jamais ses frères ne s’imaginent être devant celui qu’ils ont vendu comme esclave. Mais Joseph les reconnait et il va profiter de son titre de gouverneur pour leur parler durement et leur poser des questions.


Verset 9

Lorsque Joseph avait raconté ses songes, ses frères lui avait dit « Est-ce que tu régenteras sur nous ? Est-ce que tu nous gouverneras ? » Gen 37:8. C’est pourquoi, il va profiter de son statut, pour les rabaisser et les humilier.

Il se retrouve devant ceux qui l’ont vendu comme esclave, devant ceux qui voulaient le faire disparaitre. Joseph ne s’est pas préparé à cette rencontre et sa première réaction est de leur faire payer en quelque sorte le mal qu’ils lui ont fait.


Verset 10 à 17

Joseph les accuse d’espionnage et les enferme pendant 3 jours en prison.

J’imagine comment Joseph a du être perturbé en revoyant ses frères et combien le désir de vengeance a, quelque part, dû le chatouiller. Il est à présent, dans une position de force et il peut, à son aise, décider de leur avenir. Les mettre en prison est un bon moyen pour lui d’assouvir la colère encore présente dans son coeur et d’avoir le temps pour réfléchir.


Il est important de prendre du recul lorsque l'on se retrouve devant une situation très difficile, où nos sentiments sont mis à rude épreuve. Joseph ne veut pas agir dans la précipitation, aussi, il les enferme, le temps de réfléchir et de se poser.


Verset 18

Joseph craint Dieu et cela va forcément le faire agir autrement. Il ne peut pas rester sur la colère, c’est impossible. Parce qu’il craint Dieu, il ne peut pas être injuste et se venger.


Verset 19 à 20

Après avoir réfléchi, Joseph les fait sortir, mais décide de garder l’un d’entre eux en otage, dans l’attente de leur retour avec leur plus jeune frère. De cette manière, il est en train de leur faire comprendre gentiment l’injustice qu’ils ont commise envers lui-même.


Verset 21 à 22

13 ans plus tard, ils se rendent compte du mal qu’ils ont fait à Joseph et Ruben leur reproche de ne pas l’avoir écouté; ils savent qu’ils sont en train de payer leur faute.

Dieu a dit à Caïn que le sang de son frère crier de la terre jusqu’à lui (Gen 4:10) et Ruben pense que le sang de Joseph crie jusqu’à Dieu également. Sans doute pense t-il que son frère est mort !


Verset 23 à 26

C’est douloureux pour Joseph d’entendre ses frères parlaient de ce qu’ils lui ont fait. Il est obligé de s’éloigner pour cacher ses émotions.

En échange de Siméon, Joseph leur donne le blé nécessaire et à leur insu et leur rend l’argent du blé acheté en le camouflant dans les sacs.


Verset 27 à 28

Tous sont dans la confusion et l’angoisse, lorsqu’ils s’aperçoivent que l’argent leur a été rendu. Ils ne comprennent pas et pensent que Dieu est en train de se venger d’eux. La peur les surprend, ils sont très mal !


A plus petites échelles, lorsque nous avons mal agi et que nous n’avons pas confessé notre faute, il subsiste un sentiment de peur d’être découvert, l’angoisse que le passé resurgisse et nous le fasse payer. L’homme a une conscience et elle est là pour l'accuser quand il a mal agi. La conscience est bonne, mais encore faut-il l’écouter à temps, avant de commettre l’irréparable.


Verset 29 à 35

Ils vont tout raconter à leur père, exactement comme cela s’est passé avec le gouverneur egyptien. Mais en vidant les sacs de blé, chacun découvre l’argent qu’il avait donné. Ils sont alors terrifiés, car en plus de les traiter d’espions, ne vont-ils pas être accusés de voleurs à leur retour en Egypte ?


Verset 36

Jacob est piégé, car son fils Siméon est retenu prisonnier et s’il ne donne pas Benjamin, il le restera. Au final, il pense que c’est lui qui subit la sentence ! Il ne comprend pas …


Nous sommes parfois dans des impasses où tout semble s’écrouler sous nos yeux. La situation est injuste et nous sommes désemparés. Et pourtant Dieu a prévu quelque chose de miraculeux, mais nous ne regardons pas vers lui, nous restons attachés au visible. Jacob est dans ce cas, et pourtant Dieu a prévu un plan merveilleux. Il suffit juste d’un peu de patience et de foi et bientôt Jacob vivra sa plus grande joie. Croyons que Dieu n’en a pas fini avec nous, même lorsque tout parait désespéré. Levons nos yeux vers lui et faisons lui confiance, il est le Dieu de l’impossible !


Verset 37

Ruben qui n’a jamais voulu ce qui est arrivé à Joseph, a de la compassion pour son père et ne veut pas qu’il soit le seul à perdre ses fils. En échange de Benjamin, il lui donnera ses deux fils en sacrifice dès son retour d’Egypte, s’il ne revient pas avec son plus jeune frère.

On sent les regrets de Ruben par rapport au passé. Il ne veut pas laisser son père souffrir seul, si son père devait perdre 2 fils, il décide alors d’en perdre deux aussi. Il est l’ainé de la famille et assume parfaitement ce rôle en endossant la responsabilité qu’il a envers son jeune frère.


Verset 38

Mais Jacob refuse catégoriquement. Benjamin n’ira pas en Egypte, il ne prendra pas le risque de le perdre. La mort de Benjamin serait insupportable pour lui, il est hors de question de le laisser partir.

Ils ont à présent un peu de blé et Jacob préfère laisser Siméon prisonnier en Egypte et garder Benjamin. Le choix doit très certainement l’embarrasser dans sa conscience, mais cela démontre qu’il fait des différences entre les uns et les autres.

S’il ne fait rien, Siméon restera en prison, il ne le reverra plus, et pourtant Jacob est déterminé à rester ferme sur sa position.


Dieu connait le coeur de chacun d’entre nous. Jacob a vécu un chagrin immense, dont il ne s’est sans doute jamais vraiment consolé, et il n’est pas prêt à en revivre un supplémentaire. Il faut que son coeur soit encore travaillé, et c’est ainsi que Dieu agit avec nous. Il est patient et nous laisse le temps pour comprendre et revenir sur nos choix.




16 vues