Rechercher
  • L. GILMAN

GALATES 2



Verset 1 à 2

La 2ème fois que Paul est allée à Jérusalem en tant que chrétien, c’est avec Barnabas et Tite, 14 ans après y avoir été la 1ère fois pour rencontrer Pierre et Jacques. Il semblerait que ce soit pour débattre sur la circoncision des païens, car c’était un débat qui les séparait avec certains qui tenaient absolument à ce que la loi de Moïse soit respectée. Act 15:2 Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion ; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques–uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question.

Act 15:1 Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant: Si vous n’êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés.


Verset 3 à 5

Tite était un païen sauvé, mais il n’a pas été circoncis.

Les judaïsants voulaient à tout prix, garder les règles que Moïse avaient données, mais si nous devons continuer à garder les commandements de Dieu, c’est à dire ces lois morales, celles qui ont été inscrites sur les tables de pierre remises par Dieu à Moïse, nous n’avons plus à respecter les lois qui viennent s’y ajouter. Nous ne sommes plus sous la loi, mais sous la grâce. Le sacrifice de Jésus nous a libérés de toutes ces contraintes qui ne sauvent pas. Les sacrifices d’animaux n’ont plus lieu d’être, la circoncision n’est plus utile et toutes les autres lois qui avaient été mises en place pour prouver à l’homme qu’il était pécheur. Ce n’est pas la loi qui sauve, mais la loi Gal 3:24 Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi.


Verset 6 à 10

Paul n’était impressionné par personne, car les titres ne sont rien devant Dieu. Jacques, Pierre et Jean reconnaissaient que Paul avait été choisis par le Seigneur, pour aller vers les païens et leur annoncer l’évangile afin qu’ils soient eux aussi sauvés.

La venue de Jésus et sa mort à la croix suivies de sa résurrection, a changé beaucoup de choses. La loi a été accomplie, ce qui libère l’homme de ses contraintes, et l’évangile est ouvert à tous sans exception.


Verset 11 à 13

Par contre, à un autre moment Paul n’a pas eu peur de reprendre Pierre ouvertement devant tout le monde, à cause de son hypocrisie vis à vis des juifs. Ce qui entraina par sa faute, d’autres chrétiens juifs comme Barnabas, à mal agir, comme lui.


Verset 14 à 16

Il ne sert à rien de vouloir paraitre beau devant les autres, c’est ce que nous sommes à l’intérieur qui intéresse Dieu et rien d’autre. Pierre n’était pas vrai lorsqu’il changeait d’attitude parce que des juifs arrivaient parmi eux. La vérité est que ce ne sont pas nos rites religieux qui nous sauveront, mais notre foi en Jésus, c’est tout. Pierre avait tout à coup honte de montrer devant les juifs qu’ils savaient vivre comme les non circoncis. Il avait honte de ce qu’on aurait pu penser ou dire de lui.


Verset 17 à 18

Christ est mort pour accomplir la loi à notre place, car nous n’en étions pas capables; il l’a fait une fois pour toute. Maintenant, ma vie est en Christ et non construite sur des rites religieux et des lois bâties par les hommes. Le salut est donnée par Grâce et non par les oeuvres que nous accomplissons et Paul est obligé de le rappeler à Pierre qui agit contrairement à ce principe.


Verset 19

La loi est là pour nous instruire, et nous montrer que nous étions pécheurs. C’est par elle que l’on vient à Christ, lorsque l’on se rend compte qu’on ne pourra jamais l’accomplir parfaitement. Seul Christ a pu le faire à notre place, c’est pourquoi, notre foi doit reposer sur lui à présent, car il est le seul qui peut nous sauver. Gal 3:24 Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi.

Et si nous restons sous la loi, comme le faisait Pierre à ce moment précis, nous sommes alors sous la malédiction Gal 3:10 Car tous ceux qui s’attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction ; car il est écrit : Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique.

C’est pourquoi Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient Rom 10:4


Verset 20 à 21

Mettre sa foi en Jésus-Christ, c’est reconnaitre que nous sommes incapables de lui être agréables par nos propres moyens. C’est pourquoi, croire en Jésus, c’est le laisser régner dans notre vie et lui faire une totale confiance. A partir du moment, où nous lui avons laisser les rennes de nos vies, il vit en nous à travers son Saint-Esprit. Ainsi, nous ne sommes plus les maitres de notre vie, mais nous nous sommes volontairement rendus esclaves de Sa justice. La grâce qui m’a racheté, m’a rendu libre du péché, ainsi je ne suis plus esclave d’un maitre qui me contrôle et m’entraine vers le mal, mais je me suis fait esclave d’un maitre qui m’aime et me protège.


A la croix de Golgotha, ce n’est pas simplement Christ qui a été crucifié, mais par la foi, ma vielle nature l’a été aussi avec lui. Ainsi ma veille nature est morte pour ressusciter en une nouvelle créature en Christ. 2 Cor 5:17 En sorte que si quelqu’un est en Christ, c’est une nouvelle création, les choses vieilles sont passées ; voici, toutes choses sont faites nouvelles.


La justification par les oeuvres annule la grâce et par conséquent, elle annule aussi le sens de la croix et son efficacité. Gal 5:24 Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi ; vous êtes déchus de la grâce.



2 vues