Please reload

EXODE 5

 

Verset 1 

Moïse ne va donc pas attendre. Il demande à Pharaon d’autoriser la sortie du peuple dans le désert pour célébrer l’Eternel. Il prétexte une célébration exceptionnelle et ne demande pas la sortie définitive du peuple. Moïse a raison, car c’est une fête exceptionnelle qu’ils ont l’intention de célébrer, une fête pour leur libération.

 

Verset 2

Pharaon ne connait pas l’Eternel (YHWH), pourquoi écouterait-il quelqu’un qui prétend parler pour lui ? Existe-t-il ? 

 

Les gens qui ne connaissent pas le Seigneur, parce qu’ils ne l’ont pas rencontré, ne peuvent pas entendre les paroles de la bible, ni même les commandements de Dieu ! Ils ont pour certains, des valeurs, mais ne veulent pas obéir à quelqu’un qu’ils ne connaissent pas. Beaucoup reconnaissent qu’il y a un dieu, mais qui est-il réellement, ils ne savent pas et ne cherchent pas à en savoir plus. 

 

Verset 3

Alors Moïse et Aaron vont insister en prétextant que cela pourrait porter des conséquences terribles pour le peuple, et par conséquent pour l’économie égyptienne, s’ils ne peuvent offrir des sacrifices à leur Dieu. 

 

Verset 4 à 11

La réponse de Pharaon va être très claire et surtout très décourageante pour Moïse et Aaron. Comme Dieu leur avait annoncé, le coeur de pharaon s’endurcirait et c’est bel et bien le cas. Pharaon ne croit pas en l’existence de Dieu, c’est pourquoi il ne prend aucunement au sérieux ce que Moïse lui demande, bien au contraire, en infligeant une peine encore plus grande au peuple, il va tenter de le monter contre Moïse, afin qu’il ne vienne plus l’importuner.

 

Les inspecteurs étaient égyptiens, tandis que les commissaires étaient hébreux. Les inspecteurs avaient pour mission de mettre la pression sur le peuple ("nagas" veut dire : oppresseurs, tiran)

Quant aux commissaires, ils avaient pour mission de surveiller le peuple, ils étaient des responsables de groupes.

 

Verset 12 à 15

La pression va être telle que même les commissaires sont battus par les inspecteurs, parce que le peuple peine à faire ce qui lui est demandé.

 

Verset 16 à 21

Les commissaires sont tellement découragés, qu’ils vont se retourner contre Moïse et Aaron. Leur situation est bien pire qu’auparavant, alors qu’ils étaient censés sortir de ce pays. 

 

Dieu veut nous délivrer de notre ancienne vie d’esclave, mais tout ne se fait pas en un jour et nous devons croire aux promesses que Dieu nous donne dans sa parole. Le problème est que bien souvent, il y a des luttes et parfois même des obstacles qui se dressent devant nous afin de nous décourager totalement. Non, Dieu ne ment pas, mais l’adversaire ne veut pas nous laisser partir, il veut nous garder enchainé avec lui. Ne soyons pas comme le peuple hébreu qui s’est retourné contre Moïse et Aaron, mais au contraire, croyons que la délivrance est là et qu’il faut simplement s’accrocher en gardant nos yeux fixés sur le libérateur de nos âmes, Jésus.

 

Verset 22 à 23

Moïse est lui-même dépité, il ne comprend pas pourquoi le Seigneur a laissé pharaon agir ainsi. 

 

Combien il nous arrive, à nous aussi, de ne pas comprendre pourquoi les choses vont aussi mal. Alors que nous nous engageons pour le Seigneur, tout se déchaine contre nous ! Comme Moïse nous sommes déstabilisés et avons envie de tout abandonner ! 

 

 

 

 

Please reload