Please reload

HÉBREUX 6

 

 

Verset 1 à 3

Le fondement de l’évangile est la base pour qu’un arbre puisse bien pousser, mais ensuite, il faut que le chrétien croisse et qu’il n’en reste pas à l’état de bébé spirituel. Le fondement est l’enveloppe dans laquelle nous devons grandir, mais il faut grandir, c’est primordial. Le même auteur dira un peu plus loin que « Sans la sanctification, nul ne verra le Seigneur » Heb 12:14

Quel est donc ce fondement de base ? 

  • le renoncement aux oeuvres mortes (aucune oeuvre ne peut sauver l’homme)

  • La foi en Dieu (inclue la repentance)

  • Les baptêmes (d’eau et d’esprit)

  • L’imposition des mains (pour le baptême du Saint-Esprit, les dons du Saint-Esprit, comme ce fut le cas pour Timothée et la guérison des malades)

  • La résurrection des morts

  • Le jugement éternel.

Ce sont les bases pour démarrer la vie chrétienne, elles en sont le socle, mais ensuite il faut construire dessus et continuer la course jusqu’au bout.

 

Verset 4 à 8

Que produit la semence de l’évangile en nous ? Des épines et des chardons ou de l’herbe bien verte ? 

Il y a beaucoup d’appelés, mais très peu d’élus. La parabole du semeur nous démontre parfaitement qu’une seule catégorie de personnes sur quatre continue à suivre et à servir Christ jusqu’au bout. Ce qui est terrible, c’est pour tous ceux qui ont entendu l’évangile, qui ont été éclairé dans leur coeur, qui ont commencé un chemin, mais les soucis de la vie et l’amour du monde les ont repris. Le parcours d’un chrétien peut être chaotique, il arrive qu’il se perde pendant un temps et revienne sur le bon chemin, mais ici, il est parlé de personnes qui ont totalement dévié. Démas en est l’exemple type 2 Tim 4:10 car Démas m’a abandonné, par amour pour le siècle présent, et il est parti pour Thessalonique ; 

Pierre appuiera cela dans sa 2ème lettre 2 Pie 2:20-22 En effet, si, après s’être retirés des souillures du monde, par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus–Christ, ils s’y engagent de nouveau et sont vaincus, leur dernière condition est pire que la première. Car mieux valait pour eux n’avoir pas connu la voie de la justice, que de se détourner, après l’avoir connue, du saint commandement qui leur avait été donné. Il leur est arrivé ce que dit un proverbe vrai : Le chien est retourné à ce qu’il avait vomi, et la truie lavée s’est vautrée dans le bourbier. 

 

Certains auront cru en Jésus et l’auront servi toute leur vie, mais leurs motifs égoïstes les conduiront à la ruine. Il ne suffit pas de connaitre la vérité, encore faut-il l’appliquer dans se vie de tous les jours. Il y aura des grincements de dents même chez ceux qui se disent chrétien Mat 7:23-24 Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez–vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. 

 

Verset 9 à 12

Les hébreux ont bien commencé, mais un bon départ ne suffit pas, il faut aller jusqu’au bout et ne pas se relâcher. Jésus lui même l’a dit à ses disciples Mat 24:13 Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. 

C’est par la foi et la persévérance que nous hériterons des promesses. Au chapitre 3, l’auteur l’a déjà dit à 2 reprises « pourvu que nous retenions jusqu’à la fin la ferme confiance et l’espérance dont nous nous glorifions » et « pourvu que nous retenions fermement jusqu’à la fin l’assurance que nous avions au commencement ». 

Que devons-nous nous donc garder jusqu’à la fin pour hériter des promesses ? 

L’espérance, la confiance (la foi) et l’assurance. 

Paul avait prévenu les colossiens de manière un peu identique en leur demandant de demeurer dans la foi et l’espérance pour être vraiment réconciliés avec Dieu Col 1:21-23 Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j’ai été fait ministre.

Le Zèle que nous avons démontre l’amour que nous avons envers le Seigneur. Il y en a qui malheureusement abandonnent ce premier amour. Cela ne les empêche aucunement de continuer à oeuvrer dans l’église, mais ils n’ont plus ce même élan dans leur coeur vis à vis du Seigneur. Le premier amour s’est transformé en une grande quantité de bonnes oeuvres, il suffit de regarder l’église d’Ephèse dans l’Apocalypse.

Nous pouvons faire de belles choses pour Dieu, être engagé pleinement au sein de l’église locale, et pourtant ne plus avoir vraiment la foi, ne pas espérer le retour de Jésus, et ne plus vraiment pratiquer la justice de Dieu dans nos vies. Le péché peut à nouveau s’infiltrer très subtilement, comme le non pardon par exemple. Si nous ne vivons pas dans la justice, nous perdrons notre assurance devant Dieu. 1 Jn 3:21 Bien–aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l’assurance devant Dieu. 

 

Verset 13 à 16

Si Dieu a juré, nous ne devons pas douter. C’est pourquoi Abraham crut et cela lui fut imputé à justice. Il crut que Dieu pouvait lui donner une postérité alors qu’il était vieux et que son épouse était stérile depuis sa jeunesse. Entre temps, il est tombé, comme nous pouvons tous tomber, mais il se ressaisit et cru que Dieu pouvait en effet lui donner un fils de Sarah, puis il continua à croire que Dieu multiplierait sa postérité alors qu’il acceptait de sacrifier son fils. Notre foi, notre espérance et notre assurance doivent rester intacts jusqu’au bout, car ce sont ces 3 qualités qui nous feront hériter des promesses. Dieu a dit, et nous ne devons jamais douter de ce qu’il a dit, c’est là notre sécurité en tant que chrétien.

 

Verset 17 à 20

Dieu ne ment pas, ce qu’il a promis de tout temps, il le fera, et nous devons le croire, c’est cela la foi ! C’est par sa parole, que nous avons connaissance de ses promesses et c’est par la foi que nous nous les approprions pour notre vie personnelle. L’héritage est pour la descendance d’Abraham et nous en faisons partis si réellement nous sommes nés de nouveau en Jésus-Christ Gal 3:29 Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse. 

L’espérance nous sert d’ancre afin de rester solidement enraciné dans l’évangile de Vérité. Nous sommes comparables à des bateaux dans la mer et qui parfois sont ballotés dans tous les sens. Sans une ancre solide, le bateau chavirerait et partirait à la dérive, à tous vents de doctrine. Mais lorsque nous avons foi en ce que nous promet la parole de Dieu, nous avons donc en nous cette espérance que jamais il ne nous abandonnera quelles que soient les tempêtes qui s’abattront sur nous. Si nos yeux restent constamment fixés sur Jésus, nous pouvons être assurés qu’il est dans le bateau avec nous et qu’à un moment donné, lorsqu’il l’aura décidé, il chassera les vents pour que la paix revienne. 

 

 

 

 

 

 

Please reload