LA PIÉTÉ




Ps 31:23 Aimez l’Eternel, vous qui avez de la piété ! L’Eternel garde les fidèles, Et il punit sévèrement les orgueilleux.


C’est à ceux qui ont de la piété que David demande d’aimer l’Eternel. Ce qui sous-entend que ceux qui n'ont pas de piété ne peuvent aimer Dieu, parce que cela leur est tout simplement impossible.


La version Darby n’a pas traduit ce verset de la même manière "Aimez l’Eternel, vous tous ses saints ! L’Éternel garde les fidèles, et il rétribue largement celui qui agit avec orgueil."


Ceux qui ont de la piété sont par conséquent, tous des saints, mais ils doivent quoi qu'il en soit, s'exercer à la piété, car cette vertu a besoin de prendre racine en eux et de croitre au fil du temps pour prouver leur amour et leur véritable appartenance à Dieu.


Il est important de faire le point sur ce qu'est réellement "la piété" et pour se faire, je vais ici tenter de répondre à 4 questions primordiales :


  • Qu’est-ce que la piété ?

  • Est-il indispensable d’en avoir ?

  • La grâce ne suffit-elle pas ?

  • Les chrétiens ont-ils tous de la piété ?



1 - Qu’est-ce que la piété ?


le mot employé en hébreu est « Rhaciyd » ce qui signifie : saint, pieux, bienfaisant


En français, voici les définitions du dictionnaire pour ces 3 mots :

Saint : consacré à Dieu

Pieux : religieux fervent

Bienfaisant : bon, charitable, généreux


La piété est donc une consécration fervente à Dieu, qui rend l’homme bon, charitable et généreux envers son prochain

Dans ce simple mot, nous retrouvons par conséquent les 2 commandements de Dieu que Jésus a enseignés à ses disciples.

1 - Pour la consécration fervente à Dieu :

Mat 22:37-38 Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement.

2 - Et pour la bonté, la charité et la générosité envers son prochain :

Mat 22:39-40 Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi–même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.


Ainsi, par sa consécration fervente, le chrétien pieux aime Dieu en le cherchant et en le servant, et par sa bonté, sa charité et sa générosité, il sert et aime son prochain, comme il le ferait pour lui-même.



2 - Est-il indispensable de la posséder ?


Il est évident que oui, puisque toute la loi en dépend et que cette loi a été inscrite dans notre coeur le jour de notre nouvelle naissance. Heb 10:16-17 Voici l’alliance que je ferai avec eux, Après ces jours–là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute : Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités.


La piété n’est donc pas quelque chose d’inconnu pour le chrétien, car il a reçu tant d’amour de la part du Seigneur, qu’il n’a qu’un seul souhait : le lui rendre en retour et le déverser à ceux qui l’entourent.


Le problème est que si le coeur de l’homme est transformé, il ne va pas forcément exprimé dés le départ, cet amour. Il faut parfois des années avant de pouvoir réellement expérimenter cette piété, car les blessures du passé doivent être pansées et la sanctification doit faire son oeuvre dans la vie du chrétien.

Aimer Dieu est souvent plus facile que d’aimer son prochain, mais l’un et l’autre sont indispensables, car si réellement nous aimons Dieu, nous voulons lui être agréable, et il nous est impossible de ne pas partager l’amour qu’il a déversé en nous. Un vase vide a besoin d’être rempli, mais lorsqu’il est plein, il déborde et c’est exactement ce qu’un chrétien expérimente lorsque Dieu a restauré son coeur.


Paul exhorte les chrétiens à exercer la piété :


1 Tim 2:1-2 J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté.


1 Tim 4:7-8 Repousse les contes profanes et absurdes. Exerce–toi à la piété ; car l’exercice corporel est utile à peu de chose, tandis que la piété est utile à tout, ayant la promesse de la vie présente et de celle qui est à venir.


L’évangile est une doctrine de piété, c’est le respect de 2 commandements qui existent depuis le commencement et qui seront éternels : l’amour de Dieu et l’amour de son prochain


1 Tim 6:3 3 Si quelqu’un enseigne de fausses doctrines, et ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus–Christ et à la doctrine qui est selon la piété,


L’homme pieux aime Dieu, il aime son prochain et il se satisfait de ce qu’il a. Il n’a pas besoin du superflu qu’offre le monde, car il sait qu’il n’emportera rien avec lui. 1 Tim 6:6-8 C’est, en effet, une grande source de gain que la piété avec le contentement ; car nous n’avons rien apporté dans le monde, et il est évident que nous n’en pouvons rien emporter ; si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira.


La piété se recherche. Si Dieu s’est révélé à nous pour nous sauver, il nous appelle ensuite à le chercher continuellement dans le but de le connaitre de plus en plus. 1 Chr 105:4 Ayez recours à l’Eternel et à son appui, Cherchez continuellement sa face !


Paul demande aux chrétiens de rechercher la piété 1 Tim 6:11 Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur.

C’est pourquoi nous ne devons pas attendre qu’elle vienne à nous sans rien faire. Et c’est en recherchant la présence de Dieu, que nous la trouverons automatiquement. Il est impossible de fabriquer l’amour, il vient de Dieu, et c’est exactement la même chose pour la piété, elle vient de Dieu et nous la recevons à son contact parce que nous le cherchons lui, de tout notre coeur.



3 - Jésus a tout accompli et mon salut ne dépend-il pas uniquement de sa grâce ?


Oui, mais ne savez vous pas que la grâce nous enseigne à vivre de manière pieuse.

Tit 2:11-12 Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété,