Please reload

EXODE 16

 

 

Verset 1 à 3

Cela fait 1 mois 1/2 que le peuple est sorti d’Egypte et déjà il commence à se plaindre. Cela fait 2 fois que les hébreux murmurent contre Moïse et Aaron. La première fois, parce que l’eau était amère et cette fois parce qu’ils ne mangent plus comme avant. L’eau et la nourriture sont les éléments indispensables à la vie, mais Dieu n’a pas sorti un peuple tout entier pour le laisser périr quelques jours plus tard. Il n’a pas déployé toute sa puissance pour les laisser mourir juste après.

 

Cela nous parait si évident lorsqu’on lit ce récit et pourtant n’avons-nous pas tendance, nous aussi, à râler ou à gémir dès que nous manquons d’argent ou de choses indispensables à notre vie ? Le Seigneur nous aurait-il laissé tomber après avoir déployé sa puissance pour nous sortir de notre esclavage ? Moïse et Aaron sont nos proches, ceux qui nous enseignent, et nous leur en voulons parfois parce que nous perdons pieds face à notre situation qui parait désespérée. 

 

Les hébreux étaient esclaves, ils travaillaient très durs et n’étaient pas considérer par leur ancien maitre, mais ils finissent par regretter cette vie parce qu’ils mangeaient à volonté. 

 

La faim est un besoin vital et nous pouvons comprendre leur désarroi dans un désert où il n’y a plus rien. C’est la panique qui les envahit. Au lieu de s’adresser à Dieu, ils s’adressent à Moïse et Aaron et plutôt que de garder la foi en repensant aux miracles qu’ils viennent de vivre, ils imaginent à l’avance leur dépérissement.

 

N’avons-nous pas cette fâcheuse tendance nous aussi ? Plutôt que d’envisager la puissante main de Dieu continuer à agir dans notre vie, comme elle l’a fait à diverses reprises, nous murmurons et nous plaignons de notre condition actuelle. Comme les hébreux, nous sommes désespérés et n’avons plus aucune espérance. Nous crions « A moins d’un miracle » sans aucune foi dans notre coeur ! Dieu est là et nous ne devons pas en douter, il va agir parce qu’il ne veut pas nous laisser périr.

 

Verset 4 à 6

Le pain du ciel tombera du ciel chaque matin et il continue encore aujourd’hui d’être là parmi nous à travers Jésus dans Sa parole. Jésus a proclamé qu’il était lui-même le pain du ciel Jn 6:41 Les Juifs murmuraient à son sujet, parce qu’il avait dit : Je suis le pain qui est descendu du ciel

Jésus, la parole incarnée, est la manne dont nous avons besoin chaque jour pour être en bonne santé spirituelle.

 

La manne n’est encore qu’une représentation des choses célestes. Elle nourrit le peuple de Dieu et cette manne continue à nous être déversée chaque jour, lorsque nous plongeons nos regards dans la parole de vie. 

 

Dieu  a donné du pain parce que c’est un aliment qui rassit très vite et qui est bon à consommer lorsqu’il est tout frais. Le garder, surtout dans les conditions de l’époque et qui plus est, dans le désert, n’était pas possible. La manne céleste est d’autant plus fragile qu’un pain normal, puisque le lendemain elle est immangeable, sauf le 6ème jour où la portion sera double et conservera exceptionnellement pour le lendemain. 

Dieu va donner la nourriture dont le peuple a besoin, mais juste en quantité suffisante, car il veut que chaque jour le peuple se lève pour en avoir une nouvelle.

 

Et cela n’a pas changé ! Le Seigneur attend chaque matin ses enfants à travers sa parole et il veut leur donner juste la nourriture dont ils ont besoin pour la journée. Il veut ainsi les mettre à l’épreuve et voir s’ils marcheront ou non selon ses instructions. 

 

La loi en hébreu se dit « Torah » qui signifie : loi, instruction, doctrine.

La parole de Dieu est là pour nous donner toutes les instructions nécessaires afin de mener une vie pieuse et sainte et nous avons besoin d’y puiser tous les jours de nouvelles ressources, car nous oublions vite et notre Esprit a besoin d’être rafraichi et renouveler en permanence, exactement de la même manière que notre corps. Notre estomac ne peut faire de réserve pour 2 jours, il ne peut ingurgiter plus que nécessaire, de la même manière notre esprit a besoin d’une portion chaque jour pour vivre sereinement.  C’est une loi spirituelle que Dieu a instituée, mais la respectons-nous personnellement ? La manne de la veille n’est plus bonne et cela n’est pas un hasard, parce que Dieu en a voulu ainsi. La parole de Dieu restera dans votre mémoire en partie, mais chaque jour, nous avons besoin d’une parole nouvelle qui vient directement du ciel. N’est-ce pas extraordinaire de savoir que Dieu se préoccupe de notre santé spirituelle ? Il veut nous donner le meilleur et non pas que nous nous contentions des restes de la veille, voir même vieux de plusieurs jours.

 

Verset 7 à 8

Au verset 2, il est écrit que le peuple « murmura contre Moïse et Aaron », mais dans le verset 7, il est dit : « Il a entendu vos murmures contre l’Eternel ». Moïse et Aaron sont des serviteurs que Dieu a placés pour libérer le peuple et les conduire vers le pays promis, c’est pourquoi le fait de s’en prendre à eux équivaut à s’en prendre directement à Dieu. Ils ne sont rien, comme le dit Moïse, ils ne font qu’accomplir l’oeuvre de Dieu. 

 

Murmurer contre un homme de Dieu, c’est murmurer contre Dieu lui-même !

 

Verset 9 à 15

Malgré cette mauvaise attitude, Dieu va quand même réponde favorablement au peuple en lui donnant  chaque matin du pain venant du ciel et le soir de la viande.

 

Verset 16 à 21

Un Omer correspond à 2 litres, c’était la mesure nécessaire pour une personne.

Il ne servait à rien de faire des réserves car cette nourriture pourrissait au fil des heures ou fondait au soleil. Il fallait prendre la portion nécessaire et c’est tout.

 

Verset 22 à 30

Mais le 6ème jour, c’était un jour différent, car il préparait le jour du sabbat, c’est à dire le jour de repos imposé par Dieu et ce jour là, il ne fallait rien faire, pas même ramasser la manne. C’est pourquoi la manne conservait exceptionnellement pour le lendemain.

Dieu était en train d’instituer une loi que les israélites devraient respecter pour leur génération et toutes les générations à venir.

 

Même si nous ne respectons plus cette loi de manière drastique, comme certains juifs le font encore aujourd’hui, nous devons prendre conscience que cela reste une loi que Dieu a instituée dès le commencement et qu’elle a une importance capitale. Le jour du sabbat est un jour que nous devons consacré à Dieu et au repos. C’est un temps à part pour chercher Dieu, prendre du temps en famille et se reposer de tout travail.

 

Verset 31 à 36

Un vase de manne sera conservé pour les générations futures et la manne à l’intérieur restera intacte. Ce vase sera ensuite mis dans l’arche de l’alliance qui se trouvera dans le lieu très saint du tabernacle Her 9:2-4 Un tabernacle fut, en effet, construit. Dans la partie antérieure, appelée le lieu saint, étaient le chandelier, la table, et les pains de proposition. Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le saint des saints, renfermant l’autel d’or pour les parfums, et l’arche de l’alliance, entièrement recouverte d’or. Il y avait dans l’arche un vase d’or contenant la manne, la verge d’Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l’alliance. 

 

La manne est la nourriture céleste qui a été donnée à l'homme, afin qu'il comprenne que sa nourriture doit également provenir du ciel. La manne représente le pain du ciel, c’est à dire Jésus en personne, et par conséquent la parole de Dieu, puisqu’il est la parole incarnée. Chaque jour, nous avons besoin de cette nourriture, parce qu’elle nourrit notre esprit. Notre manne, c’est la parole de Dieu, en goutons-nous chaque jour ? Sans nourriture, l’homme meurt et sans nourriture céleste, l’esprit meurt également, mais il est triste de voir que peu de chrétiens en ont vraiment pris conscience. L’homme ne peut pas vivre de pain seulement et la manne a été donnée pour qu’il le comprenne Deut 8:3 Il t’a humilié, il t’a fait souffrir de la faim, et il t’a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n’avaient pas connue tes pères, afin de t’apprendre que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais que l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l’Eternel. 

 

 

 

Please reload