DES JUMEAUX SPIRITUELS : LA SAINTETÉ ET LE BONHEUR


Réjouissez–vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l’allégresse lorsque sa gloire apparaîtra. 1 Pi 4:13


Je vous livre mon postulat : la plupart des chrétiens d’aujourd’hui mènent une vie chrétienne inférieure à ce qu’elle devrait et pourrait être. La foi chrétienne a été tellement diluée que si elle était un poison, elle ne ferait de tort à personne et si elle était un médicament, celui-ci ne guérirait personne !


La plupart des chrétiens ne sont pas des personnes joyeuses parce qu'ils ne sont pas des personnes saintes ; et ils ne sont pas des personnes saintes parce qu’ils ne sont pas remplis du Saint Esprit. Ils ne sont pas remplis du Saint Esprit parce qu’ils ne sont pas séparés du monde.

L'esprit ne peut pas remplir celui qu’il ne peut séparer ; celui qu’il ne peut remplir, il ne peut le rendre saint ; celui qui ne peut rendre saint, il ne peut le rendre heureux !


Mon postulat insiste en outre sur le fait que le chrétien contemporain moyen ne ressemble pas à Christ. La preuve se trouve dans les dispositions que nous trouvons chez les enfants de Dieu. Ils présentent des faiblesses morales et connaissent de nombreuses défaites. Ils ont une compréhension émoussée et vivent bien en-dessous des normes de l'écriture, et donc en dehors de la volonté de Dieu.


Soyons honnêtes et reconnaissons que les applications tirées de l'Évangile sont rabaissées dans le royaume de Dieu au niveau du saint le plus charnel, celui qui s'accroche d'extrême justesse !


A.W TOZER

62 vues