Please reload

BEAUCOUP TROMPENT LEUR PROPRE ÂME

 

 

Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est pas en nous. 1 Jn 1:8

 

De toutes les formes d’illusion, l’auto-illusion est la plus mortelle, et de toutes les personnes séduites, celles qui se sont leurrées elles-mêmes sont sans doute les moins en mesure de découvrir la tromperie !

 

La raison est simple. Quand un homme est trompé par un autre, il l’est contre sa volonté. Il lutte contre un adversaire et il est momentanément victime de sa ruse. Comme il est sur ses gardes et craint que son adversaire prennent l'avantage sur lui, il fait attention et se méfie de la duperie.

 

Dans le cas de l'homme qui se leurre lui-même, la situation est différente. Il est son propre ennemi et essaie de se créer des illusions. Il désire croire le mensonge qu'il se raconte et il est psychologiquement conditionné pour cela. Il ne s'oppose pas à la ruse, mais il en devient complice contre lui-même. Il n'y a pas de lutte, car la victime se rend avant que le combat ne s'engage. Il se plaît dans l’illusion !

 

Il est tout à fait possible de tromper notre propre âme et de nous leurrer quant au jugement. Plus nous pénétrons à l'intérieur du sanctuaire, plus le danger de nous leurrer est grand. L'homme profondément religieux est beaucoup plus exposé à ce danger que celui qui prend sa religion à la légère.

 

Avant que le cœur de l'homme soit complètement conquis par l'esprit de Dieu, il peut être incité à tout tenter pour sauver la face et sauvegarder un semblant de son ancienne indépendance. C'est toujours dangereux et cela peut même devenir désastreux la longue !

 

A.W.TOZER

Please reload