Rechercher
  • L. GILMAN

ECCLESIASTE 1


Verset 1

C’est Salomon, le roi de Jérusalem, qui a écrit ce livre. Il a eu cette grâce merveilleuse de recevoir la sagesse comme personne ne l’a reçue et de pouvoir écrire un tel livre. 1 R 4:29 Dieu donna à Salomon de la sagesse, une très grande intelligence, et des connaissances multipliées comme le sable qui est au bord de la mer.


Le livre de l’ecclésiaste ou QOHELET est un livre de sagesse. En hébreu « qohélet » קֹהֶלֶת veut dire : prédicateur. Salomon était un prédicateur hors pair, car la prédication de son livre est pleine de sagesse et d’enseignements.


Verset 2

L’hébreu dit : « futilité de futilités, le tout est futilité »

Salomon va donc nous faire un exposé de tout ce qui est inutile et vain dans la vie d'un homme.


Verset 3

L’homme n’est qu’un souffle qui disparait un jour ou l’autre. Ps 14:4 L’homme est semblable à un souffle, Ses jours sont comme l’ombre qui passe.

« Sous le soleil » est une expression qui décrit tout ce qui est terrestre.

L’homme ne trouvera jamais le bonheur dans ce qui est terrestre, car il n’est pas fait pour être heureux avec ce qui n’est pas éternel. Il a été créé pour vivre en communion avec Dieu et l’adorer, c’est là où il trouvera son bonheur. C’est pourquoi, il est inutile pour lui de mettre toute son énergie et sa force dans ce qui va un jour disparaitre.

Mc 8:36 Et que sert–il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ?

Jn 6:27 Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l’homme vous donnera ; car c’est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau.


Verset 4

La vie n’est que passagère, elle file à grande vitesse et nous n’avons pas de temps à gaspiller pour des choses inutiles et futiles. Les hommes ont beau marquer leur temps, ils disparaissent tous les uns après les autres.

Ps 89:48 Y a–t–il un homme qui puisse vivre et ne pas voir la mort, Qui puisse sauver son âme du séjour des morts ?

Ps 90:10 Les jours de nos années s’élèvent à soixante–dix ans, Et, pour les plus robustes, à quatre–vingts ans ; Et l’orgueil qu’ils en tirent n’est que peine et misère, Car il passe vite, et nous nous envolons.


Verset 5 à 11

La création a été bien ordonnée et elle ne change pas avec les siècles. L’homme meurt, mais la génération future arrive. Et la nature continue encore et encore son sicle de saisons, de marées, de coucher et de lever, etc… Tout a été créé avec perfection et quelque soit la nature de l’homme, rien ne changera jusqu’à ce que Dieu le décide. C’est lui qui a tout entre ses mains Gen 8:22 Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l’été et l’hiver, le jour et la nuit ne cesseront point.

Tout a été fait dans une perfection absolue Ps 104:19 Il a fait la lune pour marquer les temps ; Le soleil sait quand il doit se coucher.

Et Dieu peut même les stopper quand il le désire, c’est ce qu’il a fait à 2 reprises, une fois avec Josué Jos 10:13-14 Et le soleil s’arrêta, et la lune suspendit sa course, Jusqu’à ce que la nation eût tiré vengeance de ses ennemis. Cela n’est–il pas écrit dans le livre du Juste ? Le soleil s’arrêta au milieu du ciel, Et ne se hâta point de se coucher, presque tout un jour. Il n’y a point eu de jour comme celui–là, ni avant ni après, où l’Eternel ait écouté la voix d’un homme ; car l’Eternel combattait pour Israël.

Et une fois avec Ézéchias 2 R 20:11 Alors Esaïe, le prophète, invoqua l’Eternel, qui fit reculer l’ombre de dix degrés sur les degrés d’Achaz, où elle était descendue.


Verset 12 à 15

Salomon a tout eu : les femmes, la gloire, la sagesse, l’intelligence, le pouvoir, la richesse, le succès, des enfants, la santé. Rien ne lui a manqué et pourtant, il fait un constat très clair : tout ce qui est sur la terre est vanité, c’est à dire futile ! Rechercher tout ce qu’il a eu n’est que poursuite du vent. Courir après le vent ne sert à rien car jamais nous ne pourrons le saisir et le stopper, jamais ! Rechercher tout ce que Salomon a eu revient à courir après quelque chose qui ne s’attrapera jamais et qui finira quoi qu’il arrive par disparaitre. L’homme peut avoir des milliards sur son compte, il repartira nu, comme il est venu. Il peut avoir reçu l’intelligence et la sagesse, mais s’il n’a pas l’amour dans son coeur, il ressemble à un airain qui résonne ou une cymbale qui retentit (1 Cor 13:1). Il existe pendant un temps, puis disparait comme tout être humain. Il peut avoir le plus haut poste, mais s’il n’a pas reconnu le roi des rois, il ira en enfer. Il peut avoir la plus belle famille, les plus femmes, une santé merveilleuse, réussir dans la vie, mais rien n'arrêtera le processus naturel qui le conduira inévitable à la mort.


Verset 16 à 18

Salomon a expérimenté, aussi bien la sagesse que la sottise et la démence (en hébreu). Il a été l’homme le plus sage qui n’ait jamais existé à Jérusalem, mais il avoue aussi avoir été stupide et avoir eu des actes de folie.


Tout homme, si intelligent et sage soit-il, a malheureusement aussi ses moments de folies et de stupidité. Quel est celui qui pourrait prétendre n’avoir jamais était insensé en son coeur, mais aussi dans ses actes ? L’homme reste un homme et il ne sera jamais l’égal de Dieu, qui est parfait. Nous avons reçu la sagesse en Jésus-Christ, et cette sagesse là est divine et non humaine, c’est pourquoi, elle ne contient aucune folie. Salomon avait la sagesse humaine, celle que nous pouvons voir chez l’homme en général, mais elle n’a rien de divin. Mais lui l’avait reçu en abondance et pourtant il s’aperçoit que cette sagesse là ne lui apporte pas forcément le bonheur. 2 Ch 1:12 la sagesse et l’intelligence te sont accordées. Je te donnerai, en outre, des richesses, des biens et de la gloire, comme n’en a jamais eu aucun roi avant toi et comme n’en aura aucun après toi.

Il en est de même pour la connaissance, elle n’apportera jamais le bonheur. Seul la sagesse de Dieu et la connaissance de Dieu procurent la vie et on ne les trouve que dans la crainte de Dieu ! Ps 111:10 La crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse ; Tous ceux qui l’observent ont une raison saine. Sa gloire subsiste à jamais. Pr 1:7 La crainte de l’Eternel est le commencement de la science ; Les insensés méprisent la sagesse et l’instruction.

Dieu ne prend aucun plaisir dans la sagesse humaine, parce qu’elle vient de l’homme et non de lui, ce qui la rend totalement imparfaite ! 1 cor 3:19-20 Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est–il écrit : Il prend les sages dans leur ruse. Et encore : Le Seigneur connaît les pensées des sages, Il sait qu’elles sont vaines.


Si nous voulons être sages aux yeux de Dieu, nous devons le craindre. Et si nous voulons être intelligent, éloignons-nous du mal. Jb 28:28 Puis il dit à l’homme : Voici, la crainte du Seigneur, c’est la sagesse ; S’éloigner du mal, c’est l’intelligence.




13 vues